Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
bardass

la RSE est à nouveau neutralisée ...

    Messages recommandés

    je signe tout de suite car je refuse d'enseigner cet exercice

    je l'assume et je l'ai dit à mes instance locales. Et ils me connaissent, mon pseudo et mon nom se confondent suffisamment

     

    mais vu l'amour que portent les dirigeants de la FD sur internet sous toutes ces formes, le peu de cas (sinon négatifs) qu'ils en font,

    je doute de l'utilité de cette pétition.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je signe tout de suite car je refuse d'enseigner cet exercice

    je l'assume et je l'ai dit à mes instance locales. Et ils me connaissent, mon pseudo et mon nom se confondent suffisamment

     

    mais vu l'amour que portent les dirigeants de la FD sur internet sous toutes ces formes, le peu de cas (sinon négatifs) qu'ils en font,

    je doute de l'utilité de cette pétition.

     

    je précise, tu prends officiellement l'étendard de la révolte.

    Ceux qui se reconnaissent dans tes engagements t'aident.

    La pétition est sur internet parce que c'est facile .... mais cela peut-être sur n'importe quel support.

    Imagine plusieurs milliers de signatures de moniteurs clairement identifiés, qui entrent en sédition ..... celà a un poids ... surtout lorsque cela arrive sur le bureau de la Ministre des Sports.

    Toujours négatif ?

     

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne participe plus aux examens GP à cause de l'arrêt de la suspension de cet exercice et de sa non-suppression.

    De même, je refuse de travailler ces sujets avec mes stagiaires MF1.

    C'est ma façon de protester ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    le Dr M. Coulange était présent. Il a fait à son habitude un excellent exposé.

    Il n'a pas jugé indispensable d'intervenir sur la pertinence ou non pour la FFESSM de supprimer la RSE.

    Ce n'était pas le lieu.

    Je pense qu'il a eu raison.

     

    En même temps vu son amour immodéré pour la FFESSM il aurait marqué sa désapprobation quelque soit l'exercice proposé. A titre d'exemple, il remet en cause les exercices de remontée embout en bouche des N1 et N2, en son temps les remontées en échange d'embout et la dangerosité des remontées assistance/sauvetage au gilet. Risque de SP trop important.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je signe tout de suite car je refuse d'enseigner cet exercice

    je l'assume et je l'ai dit à mes instance locales. Et ils me connaissent, mon pseudo et mon nom se confondent suffisamment

     

    mais vu l'amour que portent les dirigeants de la FD sur internet sous toutes ces formes, le peu de cas (sinon négatifs) qu'ils en font,

    je doute de l'utilité de cette pétition.

     

    Au delà de la forme de la désapprobation, déjà le CDN s'est assis sur l'avis du collège des IN et des présidents de CTR qui sont la crème de la crème des techniciens, tu penses bien qu'une pétition fut elle signée par des milliers de MF1/MF2 aura peu de poids. La ou cela aurait du poids c'est une gréve de la RSE pour tous les présidents de session N4. Pour le MF2 le président du jury c'est le président de la CTN voire celui de la Fédé, ça va pas être possible...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En même temps vu son amour immodéré pour la FFESSM il

    Euh, pour éviter les incompréhensions, qui est "il" ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Euh, pour éviter les incompréhensions, qui est "il" ?

     

    Le Dr Coulange...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    En même temps vu son amour immodéré pour la FFESSM il aurait marqué sa désapprobation quelque soit l'exercice proposé. A titre d'exemple, il remet en cause les exercices de remontée embout en bouche des N1 et N2, en son temps les remontées en échange d'embout et la dangerosité des remontées assistance/sauvetage au gilet. Risque de SP trop important.

     

    Le problème du Dr. Coulange est qu’il récupère les « produits » de notre enseignement souvent lorsqu’il est trop tard.

    Cela lui donne une image forcément critique de ce que l’on fait.

    Pour lui une fin de plongée entre copains, ce n’est pas forcément un coup de rosé au soleil avec du saucisson.

    Pour ma part, je l’estime honnête homme et surtout capable de faire la part des choses.

    S’il a remis en cause les exercices que tu cites, c’est parce qu’ils lui semblaient dangereux, qu’il en avait la preuve, et non pas parce ceux-ci étaient préconisés par la FFESSM.

    En agissant ainsi, il est dans son rôle de médecin qui est « d’évaluer les risques résultant de l’exposition au danger, d’en signaler l’importance afin de prioriser les actions de prévention à mener » (c’est ce qui correspond au point II « des principes généraux de la prévention » décrits dans l’article L4121-2 du Code du Travail).

    A mon sens, il serait souhaitable et prudent d’écouter les conseils du bon Docteur Coulange.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Le problème du Dr. Coulange est qu’il récupère les « produits » de notre enseignement souvent lorsqu’il est trop tard.

    Cela lui donne une image forcément critique de ce que l’on fait.

    Pour lui une fin de plongée entre copains, ce n’est pas forcément un coup de rosé au soleil avec du saucisson.

    Pour ma part, je l’estime honnête homme et surtout capable de faire la part des choses.

    S’il a remis en cause les exercices que tu cites, c’est parce qu’ils lui semblaient dangereux, qu’il en avait la preuve, et non pas parce ceux-ci étaient préconisés par la FFESSM.

    En agissant ainsi, il est dans son rôle de médecin qui est « d’évaluer les risques résultant de l’exposition au danger, d’en signaler l’importance afin de prioriser les actions de prévention à mener » (c’est ce qui correspond au point II « des principes généraux de la prévention » décrits dans l’article L4121-2 du Code du Travail).

    A mon sens, il serait souhaitable et prudent d’écouter les conseils du bon Docteur Coulange.

     

    je suis d'accord avec toi

    le problème n'est pas la FFESSM, le problème est la RSE

    avec une fédé qui s'obstine à trouver des raisons pour la maintenir

    qui malgré une évolution sensée prévenir les risques, engendre un carton mortel un an après sa mise en place ...

     

    Coulanges est contre, il a donné ses arguments dans une vidéo

    les responsables du caisson à Lyon, idem, ils sont contre

     

    ce que j'ai du mal à comprendre, c'est comment d'autres médecins travaillant dans des caissons hyperbares (je penses notamment à la présidente de la commission médicale) a pu accepter ce rôle et de valider les justifications foireuses (si on arrête la RSE, faut aussi arrêter la plongée à 40 ...) pour la continuation de la RSE avec ce qu'elle récupère au caisson.

    Parce qu'elle est, elle aussi, dans son rôle d'évaluation des risques .... décrit dans l'article du Code du travail

    Mais il semble que son évaluation soit différente ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Euh, non, on n'est pas en mesure de quantifier : 1 accident sur 3000 RSE en entraînement , c'est un chiffre au (gros) doigt mouillé : ou alors dites-moi qui a comptabilisé ou estimé ce chiffre de 3000 RSE réalisées en entrainement au sein de formation FFESSM. Le n'importe quoi ici est total, non ?

     

    X sessions de Niveau 4 par an ça on peut le quantifier car cela remonte depuis les CTR (critère objectif), Y Nombre moyen de RSE à faire en formation (je reconnais cela manque un peu de rigueur), Z nombre d'accidents déclarés (vérifiables et quantifiables depuis les stats Caisson/SAMU/Pompiers).

    nombre de RSE totale X*Y

    En l’occurrence c'est la méthodologie employée par l'intervenant.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    je suis d'accord avec toi

    le problème n'est pas la FFESSM, le problème est la RSE

    avec une fédé qui s'obstine à trouver des raisons pour la maintenir

    qui malgré une évolution sensée prévenir les risques, engendre un carton mortel un an après sa mise en place ...

     

    Coulanges est contre, il a donné ses arguments dans une vidéo

    les responsables du caisson à Lyon, idem, ils sont contre

     

    ce que j'ai du mal à comprendre, c'est comment d'autres médecins travaillant dans des caissons hyperbares (je penses notamment à la présidente de la commission médicale) a pu accepter ce rôle et de valider les justifications foireuses (si on arrête la RSE, faut aussi arrêter la plongée à 40 ...) pour la continuation de la RSE avec ce qu'elle récupère au caisson.

    Parce qu'elle est, elle aussi, dans son rôle d'évaluation des risques .... décrit dans l'article du Code du travail

    Mais il semble que son évaluation soit différente ...

    Le problème c'est que le Bon docteur a force de tirer sur la 2F (même dans son rôle de praticien) perd un peu en crédibilité.

     

    Mais au delà des arguments de Fred Di Méglio connus, moi aussi j'aimerai bien connaître les arguments de Anne HENCKES. Surtout qu'elle décrit un cas de SP suite à RSE (vitesse de remontée 40 m/min !!!! ):eek: :eek: :eek:

    http://urgences-bretagne.fr/les%20formations/04%20JPMU/caisson%20hyperbare.pdf

     

    En toute rigueur il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du boudin (quoique l'eau du bain ça marche aussi).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le problème c'est que le Bon docteur a force de tirer sur la 2F (même dans son rôle de praticien) perd un peu en crédibilité.

     

    Mais au delà des arguments de Fred Di Méglio connus, moi aussi j'aimerai bien connaître les arguments de Anne HENCKES. Surtout qu'elle décrit un cas de SP suite à RSE (vitesse de remontée 40 m/min !!!! ):eek: :eek: :eek:

    http://urgences-bretagne.fr/les%20formations/04%20JPMU/caisson%20hyperbare.pdf

     

    En toute rigueur il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du boudin (quoique l'eau du bain ça marche aussi).

     

    Super simple

    Tu es à la fédé.

    Tu lui demandes.

    Ce devrait être possible non ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Surtout qu'elle décrit un cas de SP suite à RSE (vitesse de remontée 40 m/min !!!! ):eek: :eek: :eek:

    http://urgences-bretagne.fr/les%20formations/04%20JPMU/caisson%20hyperbare.pdf

     

     

    Pour une "bête" RSE en exercice : "Troubles mictionnels, sonde urinaire • Déficits moteurs et proprioceptifs prédominant aux membres supérieurs Rééducation prolongée IRM cérébrale à J2 : « nombreux foyers hyper-intenses du cortex hémisphérique droit et gauche; atteinte postischémique".

     

    ça devrait suffire, une SP n'est pas "juste" une SP. .

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Une plainte de la famille contre le président de la ffessm, le président du jury et l'encadrant du jour n'est pas à exclure. La famille n'aura peut être pas gain de cause, mais je vous garanti que la RSE ne sera plus qu'un lointain souvenir. La surpression pulmonaire, c'est toujours très grave, un add on peut sans sortir une sp .....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...