Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

la RSE est à nouveau neutralisée ...


bardass

Recommended Posts

 

Oui de la zen attitude. C'est exactement le but de l'exercice voir si tu es zen confiant.. même a -10 m sans bloc...

 

L'apnée se travaille mais on atteint rapidement et facilement des temps d'apnées impressionnant en se découvrant, ressentant les sensations de chaque étape de l'envie de respirer... en tous cas il ne faut pas bloquer en se disant je n'y arriverais jamais. Le plus simple c'est de demander a un apnéiste de donner quelques séances de cours... et c est dans la poche...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 320
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

l'apnée à 10m n'est pas jugée sur l'aspect profondeur : tout le monde est capable de descendre à l’arrache pour récupérer un objet, à 3m ou à 10m avec un peu plus de capacité

 

l'apnée du N4 est jugée sur des critères de :

- descente : canard, palmage, verticalité

- comportement au fond : position, communication, efficacité, signe

- remontée : régularité, signe, 360 à l'approche de la surface

- temps : plus l'apnée est longue (jusqu'à 1 minute), plus le nombre de points augmente

Link to comment
Share on other sites

Une question pour la RSE. Sait on s'il y a plus d'accident lors de cet exercice particulier que pour les autres?

Ou y a t il une raison particulière pour qu'un accident lors de la RSE provoque de telles réactions?

Link to comment
Share on other sites

l'apnée à 10m n'est pas jugée sur l'aspect profondeur : tout le monde est capable de descendre à l’arrache pour récupérer un objet, à 3m ou à 10m avec un peu plus de capacité

 

l'apnée du N4 est jugée sur des critères de :

- descente : canard, palmage, verticalité

- comportement au fond : position, communication, efficacité, signe

- remontée : régularité, signe, 360 à l'approche de la surface

- temps : plus l'apnée est longue (jusqu'à 1 minute), plus le nombre de points augmente

 

J'ai lu la description de l'exercice aussi. :D

Link to comment
Share on other sites

l'apnée à 10m n'est pas jugée sur l'aspect profondeur : tout le monde est capable de descendre à l’arrache pour récupérer un objet, à 3m ou à 10m avec un peu plus de capacité

 

l'apnée du N4 est jugée sur des critères de :

- descente : canard, palmage, verticalité

- comportement au fond : position, communication, efficacité, signe

- remontée : régularité, signe, 360 à l'approche de la surface

- temps : plus l'apnée est longue (jusqu'à 1 minute), plus le nombre de points augmente

 

A quoi ça sert pour plonger en scaphandre? J'ai jamais trop saisi l'intérêt d'une telle épreuve pour devenir guide. Je me doute que c'est dans l'examen de manière un peu historique mais autrement pourquoi maintenir cela? (Au divemaster il y a des épreuves du genre mais dans le but d'être guide en snorkeling donc ok mais pour le N4 je saisi pas trop.) :confused:

Link to comment
Share on other sites

pourquoi as-tu supprimé ton message initial sur la facilité de l'apnée?

 

Il n'est pas supprimé... Et je maintiens que pour un N4 (on doit parler de pas mal d'années de pratique) ça doit être une formalité.

Link to comment
Share on other sites

 

A quoi ça sert pour plonger en scaphandre? J'ai jamais trop saisi l'intérêt d'une telle épreuve pour devenir guide. Je me doute que c'est dans l'examen de manière un peu historique mais autrement pourquoi maintenir cela? (Au divemaster il y a des épreuves du genre mais dans le but d'être guide en snorkeling donc ok mais pour le N4 je saisi pas trop.) :confused:

 

Aisance sous l'eau je pense, être capable de ce dire qu'on à un peu plus d'une minute pour gérer une panne d'air en étant pas limité dans son champs d'action sans doute. Sinon pour aller chercher le tuba d'un collègue avec classe :D.

Link to comment
Share on other sites

 

Il n'est pas supprimé... Et je maintiens que pour un N4 (on doit parler de pas mal d'années de pratique) ça doit être une formalité.

 

chaque épreuve pris individuellement est simple

l'accumulation de 4 à 5 épreuves par jour est une autre paire de manche, le candidat doit savoir gérer ses efforts

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Malheureusement il n'y a pas de statistiques sur les accidents en période d'examen.

Donc pas de réponse chiffrée. E revanche ce que l'on sait, c'est que cela n'est pas la première fois où un accident à lieu au N4 ou MF2 lors de cet exercice particulier.

 

De nombreux moniteurs, examinateurs, cadres de la fédération et médecins hyperbaristes on déjà largement commenté et critiqué cet exercice pour sont caractère accidentogène.

D'autant que ces accidents arrivant en phase d'examen, soit avec tout l'encadrement de sauvetage de proximité, formé et équipé sur site n'a pu dans la majorité des cas évité l'issue dramatique.

 

Sans compter que comme déjà dit ci-dessus, cet exercice ne correspond en rien à une situation plausible en plongée. Donc totalement inutile.

 

1 exemple de remontée resté lettre mort en 2006

http://www.ffessm-in-memoires.fr/Les..._M_Terrier.pdf

page 35

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous,

 

Je vais parler un peu comme un vieux C...:tromaran: car il y a quand même quelque chose qui me chagrine par rapport à cette RSE.:malade:

 

Je précise de suite, que je ne suis par pro RSE malgré mon parcours d'ancien plongeur et BE, et que pour moi, c'est une épreuve qui n'a plus lieu d'être par rapport à un plongeur moderne capable de planifier, gérer sa plongée et son matériel. Ce dernier point étant important car si tu plonges avec du matériel défectueux et à l'arrache, il y a de fortes chances de se retrouver un jour en position de RSE, surtout en solo (mais là, on les cumule un peu et Darwin ne doit pas être loin)

 

Alors, qu'est ce qui me chagrine ?

Tout simple ! Le fait d'avoir fait ou fait faire des dizaines, voir quelques centaines de RSE sans voir ne serait ce que le bout d'un début d'accident, donc oui je m'interroge et je rejoins Fox lorsqu'il écrit : "qui a bien acquis les sensations de libération des voies aériennes supérieures". Je ne sais pas pour vous, mais personnellement lors d'une RSE, je sais toujours ou j'en suis par rapport à mon volume pulmonaire et son expansion.

 

Je pense que c'est avant tout une question de sensation et de gestion du stress, donc si le fait d'entamer une RSE met le plongeur dans une situation telle qu'elle débouche sur un accident, c'est qu'il y a quelques choses qui ne fonctionne pas et qui est mis en évidence dans cette RSE.

Alors certes, la sanction est violente et ne devrait pas être, d'où la suppression pur et simple de cette épreuve. A voir ce qui pourrait la remplacer (je ne me suis pas encore interrogé sur ce point) et surtout qu'elle est le véritable objectif de l'épreuve.

 

Par contre rien n'empêche de garder cette technique dans le cadre d'un apprentissage souhaité par l'élève puisqu'à ce moment là on supprime la tension lié à l'épreuve.

 

A+

 

:biere:

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

 

A quoi ça sert pour plonger en scaphandre? (...)

Tu es en surface et tu causes à ta palanquée (chose courante), tu as perdu ton det depuis un moment (chose très courante car tu as ajusté le lest de plongeur X, aidé plongeur Y à fixer son gilet) .... quand soudain plongeur Z (qui n'a rien compris) se met à sonder (chose assez courante ) !

Et ben, toi aussi, tu "sondes" en l'état .. c'est à dire sans det !

 

Link to comment
Share on other sites

Oui de la zen attitude. C'est exactement le but de l'exercice voir si tu es zen confiant.. même a -10 m sans bloc...

 

Remplacer l'apnée verticale par de l'horizontal serait déjà un pas dans la bonne direction, quitte à la faire par 2m de fond. Mais ensuite aussi se rappeler qu'on n'aura jamais une apnée inspiratoire en plongée en cas de souci, mais qu'elle sera toujours expiratoire (et là, bizarrement, une minute c'est vachement plus long).

 

Pour la RSE et sa zenitude, on pourrait commencer par garder un détendeur dans le bec, ca éviterait des soucis eventuels, sans empecher de juger l'"epreuve" puisqu'on entend largement quand un détendeur donne de l'air. On pourrait aussi simplement regarder d'autres situations, par exemple une plongée sans palmes (très instructif d'ailleurs, ca montre vite si on a affaire à un gars qui a une notion de stabilisation et trim). La "mesure de zenitude" via la RSE me semble une large connerie... Ca me fait un peu penser à une évaluation des capacités d'un grimpeur en lui faisant faire une paroi en solo integral :surpris:

 

Link to comment
Share on other sites

Malheureusement il n'y a pas de statistiques sur les accidents en période d'examen.

Donc pas de réponse chiffrée. E revanche ce que l'on sait, c'est que cela n'est pas la première fois où un accident à lieu au N4 ou MF2 lors de cet exercice particulier.

 

De nombreux moniteurs, examinateurs, cadres de la fédération et médecins hyperbaristes on déjà largement commenté et critiqué cet exercice pour sont caractère accidentogène.

D'autant que ces accidents arrivant en phase d'examen, soit avec tout l'encadrement de sauvetage de proximité, formé et équipé sur site n'a pu dans la majorité des cas évité l'issue dramatique.

 

Sans compter que comme déjà dit ci-dessus, cet exercice ne correspond en rien à une situation plausible en plongée. Donc totalement inutile.

 

1 exemple de remontée resté lettre mort en 2006

http://www.ffessm-in-memoires.fr/Les..._M_Terrier.pdf

page 35

 

Visiblement, la RSE représente 8% des accidents en formation. Les accidents de désaturation ont l'air aussi, voire plus fréquents dans se rapport (et sans qu'un non respect de procédure en soit responsable). Interressant.

Link to comment
Share on other sites

(...) donc si le fait d'entamer une RSE met le plongeur dans une situation telle qu'elle débouche sur un accident, c'est qu'il y a quelques choses qui ne fonctionne pas et qui est mis en évidence dans cette RSE.(...)

Donc, c'est la faute de l'encadrant !

Pour ma part, mes RSE me furent enseignées par un PRO (BEES2 de surcroît, dont la modestie et l'excellence ne sont pas à démontrer... ) et ces exercices me laissent un excellent souvenir ... Par contre, je ne suis pas sur que lui en soit sorti indemne (il devait perdre une poignée de cheveux à chaque essai tellement ça l’angoissait) !

Alors, qui faut-il sacrifier dans cet exercice, accidentogène ?

L'encadrant ou l'encadré ?

 

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.