Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Difficulté d'équilibrage tête en bas


Ivredeau
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour, plongeur scaphandre depuis un petit bout de temps (E3), je me suis mis à l'apnée il y a deux ans et globalement tout se passe bien. Seule difficulté : impossible d'effectuer une descente un peu longue la tête en bas. Systématiquement, je suis obligé de faire au moins une bascule tête en haut vers les 5m et une autre vers les 10m pour réussir à passer les oreilles (surtout la gauche) si je veux avoir une chance d'aller chercher les 20 (et même comme ça, les tympans se foutent en grève sans plus de concession avant le plancher, dans 95% des tentatives).

     

    Pourtant :

     

    - les descentes dans le bleu en scaphandre ne m'ont jamais posé de problème majeur

    - en apnée tête en haut je vais chercher les 20m sans problème

    - plus généralement, après deux ans de pratique régulière, j'ai des perf qui font qu'un AR à 20m, c'est devenu facile (donc je ne pense pas qu'on soit sur un problème d'anxiété)

    - je sais passer un canard en souplesse

    - je compense avant l'immersion

     

    Donc si quelqu'un(e) fait ou a fait face à un problème simillaire, et surtout s'il/elle est en est venu(e) à bout, je suis très intéressé par toute technique, fût-elle improbable. Je précise à toute fin utile que je connais déjà le valsalva, la BTV, le Frenzel... Et qu'outre mes propres connaissances, je constitue également un cas d'école pour les moniteurs de mon club, dont un MEF2.

     

    Merci par avance. :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour, plongeur scaphandre depuis un petit bout de temps (E3), je me suis mis à l'apnée il y a deux ans et globalement tout se passe bien. Seule difficulté : impossible d'effectuer une descente un peu longue la tête en bas. Systématiquement, je suis obligé de faire au moins une bascule tête en haut vers les 5m et une autre vers les 10m pour réussir à passer les oreilles (surtout la gauche) si je veux avoir une chance d'aller chercher les 20 (et même comme ça, les tympans se foutent en grève sans plus de concession avant le plancher, dans 95% des tentatives).

     

    Pourtant :

     

    - les descentes dans le bleu en scaphandre ne m'ont jamais posé de problème majeur

    - en apnée tête en haut je vais chercher les 20m sans problème

    - plus généralement, après deux ans de pratique régulière, j'ai des perf qui font qu'un AR à 20m, c'est devenu facile (donc je ne pense pas qu'on soit sur un problème d'anxiété)

    - je sais passer un canard en souplesse

    - je compense avant l'immersion

     

    Donc si quelqu'un(e) fait ou a fait face à un problème simillaire, et surtout s'il/elle est en est venu(e) à bout, je suis très intéressé par toute technique, fût-elle improbable. Je précise à toute fin utile que je connais déjà le valsalva, la BTV, le Frenzel... Et qu'outre mes propres connaissances, je constitue également un cas d'école pour les moniteurs de mon club, dont un MEF2.

     

    Merci par avance. :)

     

    Mon expérience en apnée est certes modeste (18 m en entrainement MF2) en comparaison des MEF1/MEF2. Mais est ce que tu n'as pas la tête trop en hyper-extension ce qui modifierait par trop la forme et le placement de la trompe d'Eustache. Ce faisant tu aurais du mal à compenser tête en bas et expliquerait tes facilités à compenser tête en haut.

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    tu as beaucoup bossé en étant bien encadré et bien conseillé et ça ne passe toujours pas. j'imagine que depuis 2 ans que tu le travailles tu sais parfaitement faire remonter l'air depuis les poumons, fermer la glotte et compenser.

     

    As-tu envisagé d'aller consulter un ORL pour dépister un problème médical, conformation anatomique, polypes...?

    Même si tes oreilles passent bien en scaphandre, l'arrivée d'air à volonté et à pression ambiante peut masquer une anomalie légère.

    Tu n'as jamais eu de vertige alterno-barique en plongée? des soucis récurrents de sinusite, rhume...?

    Et si tout est normal tu auras au moins la certitude que le problème n'est pas physique et qu'en continuant à perfectionner la manœuvre de Frenzel ou même restant sur Valsalva, en ajoutant des petits mouvements de tête de gauche à droite pour étirer la trompe gauche, des exercices avec des descentes très lentes et des compensations très fréquentes jusqu'à ce que ça passe sans se retourner... ça finira par marcher.

     

    Bon courage!

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut Ivredeau,

     

    Cou non cassé, Précompenser très bien.

    Lors de ma première descente, je me limite à 4 ou 5 m et en surface je me mouche énergiquement...tu pourrais essayer?

    Mais surtout, comme tu le sais ne pas rater une compensation...ce qui t'obliges à arrêter la descente avant de poursuivre.

     

    A+

    dcvf

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 months later...

    J'avais le même problème. J'ai fait un stage axé là-dessus, et durant le stage impossible de descendre tête en bas à plus de 7-8 mètres, alors que je suis descendu en me déhalant à 20 mètres !

     

    Par contre en rentrant chez moi je me suis fait un pendeur et tous les jours dans le lac pas loin de chez moi je me suis entraîné. D'abord tout doucement en immersion libre, à pas plus de 7 mètres, mais en enchaînant les aller-retour, et en me concentrant uniquement sur les sensations ressentis, en essayant de comprendre, de me détendre, sans chercher de temps d'apnée, de profondeur...juste centré sur la compensation.

     

    En stage on nous a appris Frentzel et aussi vu le BTV. Je me suis donc (et je continue) entraîné à sec tous les jours, à acquérir ces "gestes".

     

    Et un jour....je suis descendu à 7 mètres sans souci, et là, la joie :-). Il m'a juste fallu comprendre comment JE fonctionnais, à quel rythme j'avais besoin de compenser, comment, etc...

     

    Suite a ça j'ai commencé à essayer, toujours sur 7 mètres, à descendre en canard, toujours en ne me centrant que sur la compensation...et c'est venu très vite...

     

    Maintenant je descends régulièrement jusqu'à 13 mètres sans aucun souci, même souvent en BTV !

     

    Un truc aussi à ne pas négliger, c'est la compensation du masque ! J'avais l'impression parfois que les oreilles ne passaient pas, mais en fait c'était la dépression dans le masque qui me gênait.

     

    Tous les conseils sont bons, mais après, nous ne sommes pas tous égaux donc...à toi de trouver ce qui te convient.

    Voilà ma petite contribution d'un "jeune" apnéiste qui a 'souffert" des mêmes soucis ;-)

     

    En espérant que ça puisse aider...

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonsoir et merci à tous pour vos réponses.

    Plusieurs fosses depuis ce message, et ça vient petit à petit, notamment depuis le constat que le 50 m dynamique devenait vraiment confortable. Je soupçonne mes trompes d'Eustache de jouer les mères juives et de se mettre en rideau dès qu'il y a un peu d'appréhension, fût-elle inconsciente. Donc on va continuer à éduquer tout ça, aidé par l'idée que la patience est une vertu.

     

    Bonne soirée, encore merci et à une prochaine.

    Link to comment
    Share on other sites

    J’ai rencontré des problèmes sensiblement similaires en débutant l’apnées cette année. Idem plongeur autonome, moniteur depuis plus de 35 ans et aucun Pb de compensation, un peu de chasse dans le passé et en débutant véritablement l’apnée cette année de gros problèmes de compensation dans la zone 15 – 25 m.

    Je vais essayer de donner quelques explications sur les bases de ma compréhension de certains mécanismes (Je ne suis pas un expert, néanmoins j’ai fait notamment un super stage chez Pascal Huron et j’essaye de bien comprendre en etant juste un amateur dans le sens original du terme , celui qui aime…).

    Au départ il faut déjà considérer que la compensation en plongée autonome et en plongée libre sont assez différentes en effet :

    • En plongée autonome, l’air est régulièrement délivré en qu’équi-pression (entre le milieu ambiant et les poumons) par le détendeur et quand l’on compense (les oreilles et le masque) c’est généralement, et pour être efficace, en étant poumon plein. Essayez Valsalva en étant en apnée expiratoire forcée (dans la réserve expiratoire) et vous comprendrez que ce n’est plus évident !
      • => Tête en bas ou en haut, avec les poumons pleins et une bonne manœuvre de Valsalva, il est aisément possible de renvoyer de l’air vers les cavités buccaux-nasales. Bien que chacun constatera que tête en haut, avec l’air ayant tendance à remonter vers le haut c’est encore plus facile. => C’est pour cela (i) qu’il est toujours possible de faire Valsalva pour des plongeurs autonomes quel que soit la profondeur et (ii) qu’en cas de pb de compensation tête en bas, le simple fait de passer tête en haut facilité grandement les choses.
      • Je ne développe pas, en tenant compte la aussi de la respiration en equi-pression sur (i) la manœuvre de Frenzel qui necessite d’avoir de l’air disponible dans les parties buccaux-nasales, (ii) ni sur la BTV, qui si l’on est apte à la pratiquer ne pose pas de Pb quel que soit la profondeur et ce, pour les 2 cas, qui ne pose pas de Pb en plongée autonome que ce soit tête en bas ou en haut (Sauf erreurs techniques ou contraints morphologiques)

      [*]En apnée et au fur et à mesure de la descente, le volume des poumons se réduit et à partir d’une certaine profondeur l’air dans les poumons peut être même en dépression et des phénomènes spécifiques ce mettent en place …. D’autre part en oubliant pas que le volume résiduel d’air se trouvant du côté du diaphragme si l’on est tête en bas et du côté du haut de la cage thoracique si l’on est tête en haut :

      • Vasalva est quasi inefficace à partir de 10 à 15 et impossible au-delà (Les profondeurs sont indicatives et peuvent varier d’une morphologie à une autre), car il devient impossible tête base de réinjecter le reliquat d’air, qui est collé vers le haut du côté du diaphragme, vers le bas et donc vers la tête. Idem en fait aussi en ca s de tête en haut mais le blocage apparait à une profondeur supérieure => Donc au dela d’une certaine profondeur il faut passer à autre chose !
      • Mais pour un Frenzel efficace, Il faut avoir de l’air dans les parties buccaux-nasales et en plus de la gymnastique du côté de la langue et voile du palet à maitriser il faut impérativement contrôler et fermer ce que l’on appelle la glotte (qui n’est pas un organe) et les cas classiques sont les suivants :
        • Si dans les 5 à 20/25m, l’apnéiste tête en bas (i) se contracte, (ii) et/ou s’il n’a pas une bonne position de tête (et les deux facteurs se combinent), il ne va se désunir et plus bien contrôler sa glotte et avoir des difficultés pour compenser les oreilles et/ou le masque => le Frenzel est inefficace…. A ce stade soit :
          • 1/ L’apnéiste force en Valsalva et va au pire arriver vers les 20/25m mais en tentant de pousser comme un bœuf, sans confort et en martyrisant ces oreilles.
          • 2/ L’apnéiste va s’arrêter se détendre, reprendre le control et être en mesure de mieux contrôler sa glotte et il va (re)passer en Frenzel et pourvoir compenser et descendre.
          • 3/ L’apnéiste va s’arrêter, passer tête haute ce qui va faciliter son confort pour effectuer le Valsalva et/ou FrenzeL et soit s’arrêter, soit essayer de redescendre et retrouver les phénomes cités en 1/et 2/.
          • Remarque 1 : Pour le masque c’est pareil, si Valsalva (à faible profondeur en poussant l’air depuis les poumons.
          • ) puis Frenzel (un peu plus profond en poussant l’air dans la bouche vers les oreilles et le masque avec la langue) ne sont pas maitrisés la compensation au niveau du masque ne se fera pas ! Et c’est aussi la limite avec la BTV qui ne va plus permettre de compenser au niveau du masque.

          [*]Au-delà de 20/25m… pas de Valsalva c’est certain et du Frenzel uniquement si il y a de l’air dans la bouche … donc là il y d’autres techniques avec notamment le Mouth-Fill à pratiquer au besoin dés 25/25m et ainsi aller vers les 60/80 m. Mouth-Fill et Frenzel qui va aussi être nécessaire à une plus grande profondeur pour les apnéistes qui font de la BTV pour continuer à pouvoir compenser un fois que l’air dans les poumons est en dépression par rapport à pression ambiante.

    Ce que j’en retiens, nous ne sommes pas tous égaux en apnée, il faut travailler avec une personne compétente et expérimenté les techniques pour faire remonter l'air depuis les poumons, fermer la glotte et compenser… le tout tête en haut puis tête en bas et avec des exercices à sec et dans l’eau.

     

    Au préalable consulte aussi un Médecin fédéral, si possible ORL et ayant une réelle expérience, pratique et intérêt pour l’apnée afin de faire un bilan circonstancié, une levée de doute et vérifier que les paramètres sont nominaux ou non limitant pour faire sérieusement de l’apnée.

     

    Voilà ma petite contribution à prendre avec les réserves de rigueur et en espérant apporter quelques réponses.

     

    Cordialement.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 6 months later...

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...