Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
TeBu

CR Fidjis - Rainbow Reef

    Messages recommandés

    Feuilletant les différents CR de voyages du forum, je note qu'il n'y a pas grand-chose sur le grandiose (mythique ?) Rainbow Reef des Fidjis, juste que20170826_172420-EFFECTS.thumb.jpg.6b32f778b0484e4c1925b32b5af40ee7.jpglques mots sur Savusavu et des commentaires sur Beqa et son shark feeding.

     

     

    Donc bon, direction très loin de Paris pour un petit compte-rendu sur ce fameux récif situé dans le détroit entre Taveuni et Vanua Levu...

     

     

    Le Rainbow Reef, ca se mérite. Depuis Paris, le plus court est un Paris-Seoul (11h), suivi d’un Seoul-Nandi (10h), puis Nandi-Matei (1h15, dans un coucou à hélices à 10 places). A partir de là, ça dépend de l'hébergement, mais le choix est de toutes façons très limité. Dans mon cas, c'était 30 minutes de voiture sur l'île de Taveuni, puis 30 minutes dans une barque à moteur, faute de meilleur descriptif, avant de débarquer au Dolphin Bay Retreat, un bidulo à plongeurs situé au milieu de nulle part côté Vanua Levu, sans aucune voie terrestre pour y accéder. Pas d'eau courante (et douche avec des seaux d'eau froide, quand seau et eau il y a). Electricité 3 ou 4h par jour, en fonction de la bonne volonté du générateur, deux ou trois cabanes en solide avec des moustiquaires, trois tentes à côté de la plage, une dizaine de clients au plus en même temps. Bref, du roots de chez roots, et rien, absolument rien à faire, si ce n’est plonger, dîner avec LE plat du jour, au lit à 20h si on se couche tard (ben pas d’électricité = pas de lumière…) et pas possible d’aller au troquet du coin sans 30 minutes de bateau. Donc, à l’eau.

     

     

    Avantage : le Dolphin Bay Retreat est à 10 mins de bateau du récif, les intervalles se font donc dans les chaises longues sur la plage, toujours en combi.

     

     

    Et donc la plongée.... Force est de reconnaître que ça vaut le bon pacson de milliers de km de trajet, ne serait-ce que pour plonger en toute tranquillité, loin des ennuis et des gens de ce bas monde...

     

    IMG_0880.thumb.JPG.49a94807e9ec0dd30541691205930de1.JPGDe manière générale du corail mou, beaucoup ; du corail dur, un peu ; un peu de gros (quelques barracudas, des thons, des requins de récif, essentiellement), mais pas tant que ça, et beaucoup, beaucoup, beaucoup de vie. Plutôt des plongées pas très profondes (20-30m grand max… Au niveau de là où ça se passe pour le corail, donc, ben ça tombe bien). Pas de plongée industrielle, ça c’est certain. On plonge en palanquée avec les autres clients du Dolphin Bay Retreat qui sortent ce jour-là, et puis c'est marre. Dans les grands moments on devait être quoi, 5 dans la palanquée, 6 sous l'eau avec le DM ? En comptant les autres resorts, situés sur Taveuni, dans les périodes de grande fréquentation, il y a peut-être simultanément 20 plongeurs sur l’ensemble du récif et sa vingtaine de sites. Rare, très rare donc de voir d’autres bulles ou d’entendre le bruit des moteurs.

     

    Les courants peuvent être traîtres. Ce n’est pas Palau non plus, mais ça peut taper, ça reste un détroit. Avoir sa saucisse de sécurité avec soi “au cas ou” est nécessaire. Sur une dizaine de plongées, elle ne m’aura servi qu’une fois, mais elle aura été vitale pour la fois en question avec des courants très violents vers le bleu.

     

    Le corail est en grande forme, pas de grandes zones blanchies, ça pullule de poiscalles. Superbe visibilité, on doit être à 20-25m ou plus dans les moments les plus troubles, sans trop de problèmes, tout le temps. On est en plein hiver, l’eau est visiblement froide pour les standards locaux, mais à 26 degrés je tiens le choc avec ma 3mm et une cagoule. Niveau météo hors de l’eau, on prend un grand total de 20 minutes de pluie lors du séjour d’une semaine, ce qui n’arrange pas les problèmes de manque d’eau au sol. Il doit faire 25 en journée, 20 la nuit, le temps parfait, quoi.

     

    Dormir, plonger, plonger, manger, sieste, manger, une petite bière pour calmer la soif, dormir. Un bon descriptif d’une journée type.

     

    IMG_0882.thumb.JPG.88e9b03c10aca491f821ba9c8efbeb7a.JPGIl y a quelques sites visiblement légendaires si on en croit les guides et les brochures, notamment le Great White Wall, un tombant où entre 20 et 30m pullulent des coraux mous blancs, résultat un grand tombant blanchâtre, une plongée assez marquante (difficile à décrire… en se reculant de quelques mètres dans le bleu on se rend compte de l’immensité de la chose, mais la moindre photo rend un pâté violet, on est trop profond pour que les couleurs ressortent bien avec ma caméra de m...). Le récif au bord même de la plage du resort mérite une petite plongée, rien de plus, de quoi déranger une ou deux langoustes et croire qu’on a vu une tortue, mais la visibilité ne vaut pas le large.

     

    On fera une petite sortie vers Savusavu, environ 3 heures de transport (un peu plus d’une heure de bateau, un peu plus d’une heure de voiture) pour y arriver, pour tenter de chopper un bancs de requins marteaux… mais pas de bol ce jour-là, pas de requins marteaux. Les aléas de la plongée.

     

     

    Une bien belle semaine donc dans un site paradisiaque au possible, où l'activité la plus éreintante au sol consiste à éviter les noix de cocos qui tombent, avec de la plongée, et rien (absolument rien) d’autre à faire que plonger et manger, un bonheur absolu pour les plongeurs, mais probablement un peu plus difficile pour les moldus.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce magnifique CR !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...