Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Recherche de fonds pour la création d'un centre de plongée pour & par les polynésiens


    Messages recommandés

    • Réponses 100
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Bonjour, je vois que tu suis de près l'évolution de la règlementation Polynésienne ... sais-tu si l'arrêté fixant la liste des diplômes admis est paru ? Je ne l'ai pas encore vu en ligne.   Pet

    Posted Images

    Sympa ton idée :bravo:

     

    Tu indiques des reduction sur les plongées...peux tu préciser ;) stp

     

    Salut

    tu fais bien de poser la question

    j'ai pas encore déterminé exactement les termes mais je dirais un bon 10-15% ou une plongée offerte sur une carte forfait de 5 par exemple. à voir le moment venu mais pas d'inquiétude c'est du gagnant-gagnant !

    Moi je suis là pour vivre de ma passion et la partager, pas que pour faire du business (même si ça peut paraître extraordinaire ce que je dis étant instructeur padi mais si !)

    Flo

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    le crowfunding ne peut être que local.

    personnellement, bénéficier de 10-15% de réduction ne pourra être possible qu'après avoir dépensé quelques milliers d'euro en voyage avion.

    le rapport coût/bénéfice ne me paraît pas évident :-)

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    15% de remise, c'est le maximum pour la clientèle habituelle sur un produit. Au-delà, soit le produit est initialement surévalué a la vente, soit le professionnel travaille a perte. Le retour sur investissement des gentils contributeurs au projet doit aller bien au-delà pour qu'ils n'aient pas le sentiment (Fondé?) de se faire pigeonner. Après, reste que chacun est libre du choix de ses placements.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je suis un adepte du crowdfunding pour un certain nombre de petites startup qui ont des projets innovants. Là je trouve que la propal n'est pas spécialement innovante ni interessante pour les donateurs au sens que l'idée de créer de l'emploi est louable mais l'argumentaire du pourquoi de conclusion (" C’est donc par le travail des locaux et en boycottant les banques et les holding de financement qui ne sont là que pour faire du profit sur le travail des personnes") rélève à mes yeux du militantisme ou au pire de la mauvaise excuse pour occulter éventuellement le constat qu'aucun organisme n'a voulu financer à un tarif raisonnable... Ce qui peut implicitement dire que le projet est mal ficelé. Ce n'est peut-être pas le cas mais c'est comme ça que je le lis. Bref, je trouve que cette phrase casse tout le rêve que tu as essayé de nous vendre préalablement et ne donne pas une caution de sérieux à ton idée. Si tu veux faire du développement durable ou de l'économie circulaire en faisant vivre un microcosme local, il faut probablement insister sur ça plutôt que de dire que les banquiers sont des c...

     

    Pour les donateurs, 10-15% de réduc sur une campagne de crowdfunding, ce n'est pas très interessant. Les sociétés que j'ai financé m'ont fait souvent 50% sur des produits manufacturés... Sur un package plongées sans crowdfunding c'est à peu près ce qu'on peut tirer sans trop se forcer quand on est client lambda donc financer un truc qui donne simplement ce qu'on peut également obtenir sans supplément lors d'un séjour suffisamment long n'est en soi pas interessant sauf pour les philantropes. Bref, comme dit Berny, faut aller au delà ou trouver une forme qui donne l'impression d'un bon retour sur investissement pour les backers de ton projet.

     

    D'une façon générale, beaucoup de projets de crowdfunding brillent actuellement par leur manque d'originalité. On trouve de tout entre le particulier qui s'est fait voler son appareil photo et qui essaie de trouver des pigeons pour le remplacer ou les deux potes qui veulent se faire offrir des vacances à des choses extrêmement bien conçues de la part de société déjà bien établies mais qui veulent réduire les couts investis dans la R&D. Bref, pour que ça marche, il faut faire preuve d'originalité dans le projet et le retour pour les backers.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Question: ton projet aura-t-il la forme d'une association ou d'une entreprise privée que tu pourras par la suite revendre en prennant une plus-value?

    La réponse est dans ton site.

     

    Je crois que la forme juridique à de l'importance surtout dans le cadre d'un appel au don. Quand vous donnez à une association, vous êtes sûr de nourrir un projet ayant un objet social ou sportif, mais pas à servir un projet d'enrichissement personnel.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Question: ton projet aura-t-il la forme d'une association ou d'une entreprise privée que tu pourras par la suite revendre en prennant une plus-value?

    La réponse est dans ton site.

     

    Je crois que la forme juridique à de l'importance surtout dans le cadre d'un appel au don. Quand vous donnez à une association, vous êtes sûr de nourrir un projet ayant un objet social ou sportif, mais pas à servir un projet d'enrichissement personnel.

    Non. Quand tu donnes a une association, dans le cas présent, tu finances a fonds perdus a coup sur un projet qui devrait, normalement, passer par le circuit de l'économie privée. Le type de raisonnement que tu tiens ne doit surtout pas être encourage davantage, parce qu'il ne respecte pas le volet sociétal du derloppement durable (Ce volet systématiquement occulte par tous ceux qui s'érigent en grands défenseurs du DD a grands coups de chartes et de colloques spectaculaires). Il faut être clair: privilégier l'économie sociale dite solidaire dans la filière plongée, c'est détruire (volontairement, avec l'appui des principaux organismes associatifs historiques de la filière et de la branche, le tout a l'abri d'une "bonne conscience" collective) l'économie réelle de la filière qui devrait se développer avant tout sur l'économie privée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut les bulleurs !

    Merci pour vos premiers commentaires que j'ai lu avec attention et pris en note pour des améliorations. Pour répondre à quelques interrogations:

    - Il ne s'agit pas d'un projet d'enrichissement personnel, bien que la société soit une SAS, mais bien de redistribuer les bénéfices au personnel travaillant pour le centre pour récompenser leur travail comme je l'ai écrit, j'en fais un engagement personnel ! et aussi de les faire rentrer dans le capital !

    - Pour la réduction proposée je n'avais pas encore établi exactement les détails, mais je pense pouvoir faire mieux pour les contributeurs. comme le dit scubacastor, un 50% peut se faire pour des contributeurs qui auront effectivement fait le voyage jusqu'en polynésie, (pas d'inquiétudes les tarifs des avions baissent petit à petit avec la nouvelle compagnie frenchblue qui commence a faire baisser les prix de AF et ATN) mais je ne crois pas qu'ils viendront que pour la plongée car il y a tellement de belles activité sur place à faire aussi ! mais effectivement il faudra que je revois ce point là.

    - Alofi, l'idée de l'association est, à bien y réfléchir, une meilleur idée afin de mieux redistribuer les bénéfices puisque il ne doit pas en rester à la fin! je vais étudier sérieusement le sujet ! (et je ne compte pas revendre l'entreprise pour m'enrichir car ce n'est pas avec la plongée que je vais m'enrichir !)

    - scubacastor, tu as pu voir effectivement que je n'aime pas trop les banquiers, mais je n'ai pas encore présenté le projet, je le ferais dans quelques mois en local en attendant de voir si des personnes me permettent de présenter un apport avec ce projet de crowdfunding. Je ne l'ai pas mise en place sur une plateforme spécialisée car je ne veux pas faire entrer n'importe qui dans le capital de la société et en perdre le contrôle, tout simplement.

     

    Si vous avez d'autres conseils, je suis bien sûr ouvert à les entendre ! Merci à vous

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Beaucoup de plongeurs voudraient venir plonger en Polynésie... mais il y a un mais...les tarifs sont prohibitifs, cela commence par les vols... si ils baissent cela sera un appel d'air pour l'activité plongée.

     

    Je surveille depuis 3 ans les tarifs sur place.... pffff rien a faire tu laisses un bras mini pour l'hébergement, et les plongées... c'est franchement démoralisant.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    pffff rien a faire tu laisses un bras mini pour l'hébergement, et les plongées... c'est franchement démoralisant.

     

    c'est peut-être la qu'il faut creuser, proposer un hébergement sur place au sein du centre de plongée.

     

    A+

     

    :biere:

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    je vois que tu suis de près l'évolution de la règlementation Polynésienne ... sais-tu si l'arrêté fixant la liste des diplômes admis est paru ?

    Je ne l'ai pas encore vu en ligne.

     

    Petite question, es-tu Polynésien d'origine ?

    Je me pose la question car tu affiche ceci sur ton site LA CREATION D’ UN CENTRE DE PLONGEE POUR ET PAR LES POLYNESIENS

     

    Dans ton projet, je discerne mal en quoi il diffère d'un projet "classique" d'ouverture d'un club commercial.

    - Les remises évoquées sont du même ordre que les réductions déjà consenties par les professionnels en place.

    - Tu ne fais mention d'aucune spécificité capable de drainer un public particulier (trimix, recycleur, formation photo ... le Nitrox ça compte pas ça existe déjà un peu partout)

    - La volonté de n'employer que du personnel Polynésien est louable, cependant dans un premier temps elle risque d'être difficile à mettre en oeuvre, tout simplement par manque de personnes possédant les qualifications requises (comme ton texte le souligne, il n'y a que très peu de Polynésiens actuellement détenteurs des diplômes dans la filière), et les premières promotions du nouveau diplôme envisagé ne sont pas encore sur le marché je crois (en fait, il semblerait que les textes concernant ce nouveau diplôme ne soient pas encore parus).

    Dans un premier temps, cela risque quand même de mettre à mal la faisabilité de ta promesse ferme de n'engager qu'eux.

     

    Pour mémoire, il existe déjà depuis plusieurs année un titre de "Guide de Plongée Polynésien", qui permet à son titulaire d'être employé par un centre de plongée, un petit peu dans l'esprit du Divemaster. Le petit nombre de titulaires formés en plus de 5 ans d'existence ne semble pas très rassurant sur l'abondance de cette ressource rapporté à l'étendue du Territoire.

    A titre d'exemple, voici ce que déclare le ministère du Tourisme sur la plongée en Polynésie.

    Aujourd’hui, la plongée en Polynésie, cela représente 120 000 plongées de loisir touristique par an. Cela concerne seulement 18% des touristes — c’est déjà beaucoup, mais cela pourrait être bien davantage — et cela représente en équivalent temps plein — puisque l’on est peu sur des postes d’emplois salariés — à peu près 150 emplois.

    Là-aussi, pour vous donner une idée, aujourd’hui, on a 66 centres de plongée en activité sur 17 îles différentes.

    94 % de l’activité est prise en charge par des guides professionnels de plongée et 6 % de l’activité concerne de la formation et de l’enseignement. Sur l’ensemble des plongées, 77 % sont des touristes, 23 % des résidents et 2/3 des plongeurs en activité sont détenteurs de brevets internationaux et 1/3 de brevets nationaux.

     

    Précision de la DJS

    En termes de brevet d’État (BES1, BES2 ou BES3), il y a entre 220 et 230 moniteurs d’État actifs. Sur ces 230 moniteurs, il y a 3 polynésiens qui sont formés. Aucun d’entre eux ne possède le BES3 et le BES2. Les trois polynésiens qui sont formés au brevet d’État sont 3 BES1. C’est le premier niveau du diplôme d’État. Pour les guides de plongée, c’est un diplôme polynésien. On a fait quatre sessions de guide de plongée polynésien depuis son existence et on a 30 Polynésiens qui sont formés à ce jour.

     

    D'une façon plus générale, et afin de rassurer tes investisseurs, peux_tu expliquer comment tu vas t'inscrire dans le paysage économique local ? Car des clubs de plongées, sur Morea, il en existe déjà quelques uns !!!

    Bien implanté localement, sur des zones propices à l'activité, au plus près des grands hôtels qui drainent la une bonne partie des touristes étrangers, ils captent déjà la quasi-totalité des plongeurs présents. A ma connaissance, bien peu de clients (voir aucuns) sont restés à terre par manque de place dans les structures existantes.

    En quoi ton offre diffère-t'elle des leurs, et permet donc d'envisager une implantation réussie en attirant (et en fidélisant) une clientèle qui pour l'instant ne trouverait pas chaussure à son pied dans les centres existants ?

     

    Au passage, dans tes projets, n'oublie pas de prendre en compte la concurrence à venir, je pense que d'autres moniteurs PADI/RSTC pourraient vouloir profiter des opportunités de la nouvelle règlementation !!!

    Notamment les polynésiens formés dans les filières PADI/SSI qui travaillent actuellement à l'étranger (Australie par exemple), et qui pourrait avoir envie de revenir chez eux.

    Sans compter que dans les propositions originelle de l'arrêté, les propositions d'équivalences pour le GPS Polynésien ne s'arrêtaient pas au monde RSTC, il était même question d'ouvrir la possibilité aux MF1 et MF2, et donc de pouvoir exercer contre rémunération .. et il en existe un paquet déjà sur place, (bien peu d'origine Polynésienne par contre).

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    c'est peut-être la qu'il faut creuser, proposer un hébergement sur place au sein du centre de plongée.

     

    A+

     

    :biere:

     

     

    Pas sur que ce soit nécessaire, ni pratique sur le long terme d'ailleurs (tenir une pension c'est un job à plein temps). En Polynésie l'offre d'hébergement dans les pensions de famille me semble largement suffisante, notamment sur Morea.

    Beaucoup de centre essaient de négocier des accords avec les structures existantes, mais leurs marge de manoeuvre est réduite car la demande est là, et la vie est chère en Polynésie.

    Donc avoir quantité d'offres ne veut pas forcément dire que c'est bon marché ... Il faut bien voir que la destination étant assez onéreuse, il est un fait que les gens qui font le voyage bénéficient d'un revenu global plus élevé que la moyenne !!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce que font d'autres projets similaires c'est de "pre-vendre" des plongée ou des baptêmes dans le cadre de la campagne de crowd funding.

     

    Bon comptablement ca doit être particulièrement galère (produits constatés d'avances, creation de dette, etc...) mais ça doit bien se gérer.

    Puis j'imagine que le taux de "no show" doit être élevé...

     

    En revanche dans le cadre d'une campagne de don, je ne sais pas trop comment ca se gère légalement, il ne me semble pas que le "don" à une entreprise soit vraiment possible. quid de la TVA etc...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .... c'est le principe du crowdfunding....

     

     

    non,

    ce que tu proposes est un appel aux dons directs.

    Le crowdfunding consiste à passer par un tiers de confiance (Kickstarter et autres), qui a -entre autre- pour rôle de rembourser la mise des participants, si pour xxx raison(s), le projet n'arrive pas à terme.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1 739
        Le vote est anonyme. Il n'a seulement pour but que d'avoir une photo du sentiment le plus répandu parmi les plongeurs présents sur P.com Bien entendu, c'est en l'état des connaissances à ce jour.
      • 38
        Bonjour à tous,   Je viens vers vous pour savoir si certains d'entre vous ont un ordinateur Scubapro G2 pour commencer... et ensuite si vous avez mis un Bungee dessus???   Je suis sur le point d'en commander un (G2) sur le net et je voudrais acheter le Bungee en même temps mais je ne connais pas le diamètre qui va dessus 4mm ou 6mm.   C'est la première fois que je vais utiliser un Bungee et peut-être que le 4mm est déjà bien suffisant je ne sais pas?   Mer
      • 12
        Je me suis lancé dans l'entretien de mes détendeurs Scubapro. En plus de l'outillage spécifique quasi obligatoire, je voulais aussi pouvoir mesurer et régler finement l'effort inspiratoire de mes seconds étages.   Après avoir cherché pas mal sur le net. J'ai vu les jauges magnehelic analogiques. Sauf que c'est cher, surtout pour un usage occasionnel.   Et je suis tombé sur ce mano numérique qui mesure les pressions / dépressions et compatible avec les mesures en inch / water.
      • 26
        Je vous livre un petit comparatif à enrichir, par vos soins, au sujet de 2 masques qui corrigent la vision de prêt, avec les corrections qui s'appliquent sur la partie basse du verre.   Le principe de correction est différent selon la marque. Dans un premier cas (Beuchat), on remplace le verre d'origine, par un verre trempé qui possède lui même un autre verre collé dessus (polymérisé ?). Donc le verre droit et le verre gauche sont à remplacer, en fonction de la correction souhai
      • 0
        Pour les anglophones un webinar que j'ai trouvé très intéressant sur tout ce qui touche aux otites externes:   Pour le FC Flemme, les notes que j'ai prise en vrac: Si l'orifice du canal auditif n'a pas une forme bien ronde (par exemple ovale), mauvaise ventilation, et eau stagnante, ce qui accroit le risque d'infection. En tirant sur cartilage de l'oreille si la douleur augmente c'est probablement une otite externe, si rien ne change, possible otite au niveau de l'oreille
    ×
    ×
    • Créer...