Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
guyloup

ADD : cela peut arriver à tout mle monde. CR BAngka et Lembeh

    Messages recommandés

    A cause de la relation intime et buccale plongeur - gilet stab ? Ou pour une autre raison ce choc ? :trigolo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    A cause de la relation intime et buccale plongeur - gilet stab ? Ou pour une autre raison ce choc ? :trigolo:

     

    Ne voit pas le mal partout :cool:

    Il s'agit là aussi d'une cause d'augmentation de la pression intra abdominale.

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour Guy,

     

    ne pas oublier que les "open water Padi" apprennent à gonfler le gilet avec la bouche...ce qui me choque toujours.

     

    C'est drôle, je suis à la base de formation PADI, et ce que je fais parfois, c'est aspirer l'air de ma stab à la bouche pour être sûr de mon entrée négative lors d'une renverse arrière d'un dinghie. Mais je sais que ce n'est pas bon au niveau sanitaire - nid à bactéries et autres champignons - et qu'en tirant sur la valve du bas de la stab ( ou de la haute si on fait un "pas de géant " ), on obtient le même résultat.

     

    Il ne me semble pas fou d'apprendre à gonfler une stab à la bouche en surface, en cas de panne d'air. Et comme c'est bien connu , les PADIS consomment et ne regardent jamais leur jauge :).

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Maintenant il faut à peu près 1mn pour "apprendre" à gonfler un gilet avec la bouche. En revanche l'augmentation de pression intra cardiaque pouvant être induite n'est pas très recommandable en fin de plongée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon si on résume...

     

    Vous estimez à combien l'augmentation de la pression dans les poumons pour expirer dans un sac non élastique qui se trouve 10cm sous l'eau?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon si on résume...

     

    Vous estimez à combien l'augmentation de la pression dans les poumons pour expirer dans un sac non élastique qui se trouve 10cm sous l'eau?

     

    de l'ordre de 10 psi :grimace:, mais je crois que c'est plutôt le changement de pression intracardiaque qui compte :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Certes, mais comme on a encore le droit d'expirer, c'est bien qu'il y a quelque chose de fondamentalement different à expirer contre 10 mb de pression.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je n'en ai aucune idée, dwoopy, je laisse donc la place aux médecins pour te répondre :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oh c'etait pas adressé à toi à la base mais à ceux qui passent leur temps à expliquer que c'est une connerie sans nom... ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oh c'etait pas adressé à toi à la base mais à ceux qui passent leur temps à expliquer que c'est une connerie sans nom... ;)

     

    Bonjour,

     

    Guy pourra te confirmer que je ne passe pas mon temps à expliquer aux autres ce qu'ils doivent faire:)

     

    Par contre il m'arrive de temps en temps de devoir assurer le service après vente...

     

    Le choix des mots est important dans un message.:top:

     

     

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    comme quoi on arrive à se chamailler avec peu de chose.

     

    La formation PADI montre que l'on peut gonfler se stab à la bouche . Ce n'est en aucun cas une obligation, c'est une procédure à appliquer en cas de bloc vide en surface.

    ceci dit , ce qui se passe souvent en croisière ou séjour à 2/3 plongées/j , ce sont les plongeurs qui gonflent leur stab à la bouche après la plongée pour favoriser le séchage, qui trimbalent leur matos , ou ceux qui en plongée du bord remontent tout équipés les X marches qui permettent de rejoindre le parking...bref , beaucoup d'efforts déconseillés quelle que soit la chapelle.

     

    PS : merci Guyloup pour la constance et la qualité de ton partage ...chi va piano va sano...bonnes bulles!

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Bonjour,

     

    Guy pourra te confirmer que je ne passe pas mon temps à expliquer aux autres ce qu'ils doivent faire:)

     

    Par contre il m'arrive de temps en temps de devoir assurer le service après vente...

     

    Le choix des mots est important dans un message.:top:

     

     

     

     

    Alain est trop modeste pour dire ce qu'il est en réalité. J'espère qu'il me pardonnera de trahir sa discrétion fort élégante. J'ai rencontré Alain lors d'une croisière aux Komodos. Il y avait à bord, comme souvent un plongeur qui savait "tout". Alain ne l'a jamais affronté mais c'est constaté de remettre les pendules à l'heure en douceur.

     

    Il faut savoir qu'Alain est médecin hyperbar et qu'il a fait plusieurs missions dans le monde à ce titre.

     

    Quand on s'est rencontré, Alain m'avait dit ne plus correspondre sur le forum parce qu'il y avait trop d'agressivité gratuite dans beaucoup d'interventions. C'est moi qui l'ai convaincu, vu sa science, de recommencer à contribuer. Ce qu'il fait régulièrement.

     

    En conclusion, le respect des autres est une valeur humaine indispensable, ne faites pas fuir les rares personnes qui savent réellement de quoi elles parlent.

     

    Bien à vous tous.

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et bien soit, expirer contre 10 mb est une grossiere erreur.

     

    A+

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La formation PADI montre que l'on peut gonfler se stab à la bouche . Ce n'est en aucun cas une obligation, c'est une procédure à appliquer en cas de bloc vide en surface.

    ceci dit , ce qui se passe souvent en croisière ou séjour à 2/3 plongées/j , ce sont les plongeurs qui gonflent leur stab à la bouche après la plongée pour favoriser le séchage, qui trimbalent leur matos , ou ceux qui en plongée du bord remontent tout équipés les X marches qui permettent de rejoindre le parking...bref , beaucoup d'efforts déconseillés quelle que soit la chapelle.

    Merci wreck d'amener un peu de rondeur et de sagesse dans cette discussion un peu tendue.

     

    Je confirme que souffler dans une stab alors qu'on fait des bulles (en gros dans les 2h qui suivent une plongée) n'est pas la meilleure idée. Celà dit, comme mentionné par @wreck, je l'ai fait pendant des années pour bien vider ma stab, avant qu'on se mette à parler de FOP ... :nerveux:. J'avais 20 ans de moins, je plongeais moins qu'aujourd'hui, ça m'a peut être épargné une merde.

    Il faut préciser que cette pratique ne pose potentiellement problème que s'il y a des bulles et un shunt D-G (1/3 des plongeurs quand même).

     

    En même temps, il m'est arrivé de rencontrer des plongeurs qui ne savaient même pas qu'on pouvait gonfler sa stab à la bouche (y compris sous l'eau). Je trouve celà dommage, ça peut quand même s'avérer utile, voir salvateur, dans certaines situations dégradées. En celà, la formation PADI permet de s'assurer que les pratiquants sachent faire au cas où. Reste à leur préciser que ce n'est pas recommandé en phase de désaturation.

     

    Un peu comme le freinage d'urgence à l'auto-école. C'est bien de l'apprendre. Ca ne veut pas dire qu'il faut procéder ainsi à chaque fois qu'on s'arrête au feu rouge.

     

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    on peut citer le cas de cette dame décédée il y a 3 ans.

    Niveau 3, en surpoids et surlestée.

    première plongée de la saison.

    Elle part en palanquée de trois.

    A la descente, elle perd ses deux acolytes, on suppose qu'elle était en train de régler un problème, qu'elle les a perdu de vue.

    Et les deux "équipiers" se sont barrés sans se soucier d'elle..

    Elle revient à la surface à peine à 50m du bateau qui est ancrée.

    Elle fait un signe de détresse mais la sécu surface ne peut pas faire grand chose (pilote du bateau).

    Au bout de quelques instants, elle coule.

    On la retrouvera morte, noyée sur un fond de 35m

    Bloc à 150b.

    Son inflateur de gilet n'était pas branché.

    Elle n'a même pas eu l'idée de gonfler sa stab à la bouche arrivée en surface au lieu de palmer en sustentation.

    elle aurait aussi pu quitter son scaphandre. elle aurait pu ....

    elle n'a pas fait le minimum avec le stress

     

    je peux citer le cas de mes préparants niveau 3 qui ne savent même pas qu'il est possible de gonfler une stab à la bouche pour aider au maintien en surface en cas de bloc d'air vide ou volontairement dégréé (cas du plongeur égaré en pleine mer qui souhaite conserver un moyen de flottabilité léger)

    donc, oui, il est dommage que le gonflage à la bouche d'une stab ne soit pas enseigné par notre fédé quand les situations de sécurité le nécessitent

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...