Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
guyloup

ADD : cela peut arriver à tout mle monde. CR BAngka et Lembeh

    Messages recommandés

    Et bien soit, expirer contre 10 mb est une grossiere erreur.

     

    A+

     

    @dwooppy, tu m'as mal lu, je t'ai répondu "de l'ordre de 10 psi :grimace:". Remarque bien que le chiffre est en Psi ( et non bar ) et que le :grimace:aurait dû t'indiquer que je te disais n'importe quoi. Pour ton info 1 Psi correspond à 0,0689476 bar :fou::biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    donc, oui, il est dommage que le gonflage à la bouche d'une stab ne soit pas enseigné par notre fédé quand les situations de sécurité le nécessitent

    Si je peux me permettre, ta phrase serait plus exacte avec "nos moniteurs" plutôt que "notre fédé".

     

    Parce que la fédé, enfin, le MFT, ne précise pas quels moyens de gonflage de la stab doivent ou ne doivent pas être enseignés.

     

    Ce sont donc bien les moniteurs qui se limitent dans les possibilités à enseigner.

    On pourrait toutefois les inciter à voir plus large en rédigeant le MFT de manière plus claire, j'en conviens.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    on peut citer le cas de cette dame décédée il y a 3 ans.

    Niveau 3, en surpoids et surlestée.

    première plongée de la saison.

    Elle part en palanquée de trois.

    A la descente, elle perd ses deux acolytes, on suppose qu'elle était en train de régler un problème, qu'elle les a perdu de vue.

    Et les deux "équipiers" se sont barrés sans se soucier d'elle..

    Elle revient à la surface à peine à 50m du bateau qui est ancrée.

    Elle fait un signe de détresse mais la sécu surface ne peut pas faire grand chose (pilote du bateau).

    Au bout de quelques instants, elle coule.

    On la retrouvera morte, noyée sur un fond de 35m

    Bloc à 150b.

    Son inflateur de gilet n'était pas branché.

    Elle n'a même pas eu l'idée de gonfler sa stab à la bouche arrivée en surface au lieu de palmer en sustentation.

    elle aurait aussi pu quitter son scaphandre. elle aurait pu ....

    elle n'a pas fait le minimum avec le stress

     

    je peux citer le cas de mes préparants niveau 3 qui ne savent même pas qu'il est possible de gonfler une stab à la bouche pour aider au maintien en surface en cas de bloc d'air vide ou volontairement dégréé (cas du plongeur égaré en pleine mer qui souhaite conserver un moyen de flottabilité léger)

    donc, oui, il est dommage que le gonflage à la bouche d'une stab ne soit pas enseigné par notre fédé quand les situations de sécurité le nécessitent

     

    Et bien, tu vois mon Laurent ?

    Je vais mettre le gonflage à la bouche à mon programme !

    Avec tous les pré-requis bien entendu ! Probablement au cours d'un briffing ou débriffing , genre "what if"

     

    Tu m'as trop fait flipper là, et donc interpelé !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ......................

    je peux citer le cas de mes préparants niveau 3 qui ne savent même pas qu'il est possible de gonfler une stab à la bouche pour aider au maintien en surface en cas de bloc d'air vide ou volontairement dégréé (cas du plongeur égaré en pleine mer qui souhaite conserver un moyen de flottabilité léger)

    donc, oui, il est dommage que le gonflage à la bouche d'une stab ne soit pas enseigné par notre fédé quand les situations de sécurité le nécessitent

     

     

    Bardass, je partage ton analyse.

     

    Pour ce qui est de l’augmentation de la pression au niveau des poumons, de l’estomac, des tissus mous de l’organisme, mais aussi de ceux plus durs et plus raides, je ne la conteste pas, et j’ai tout à fait conscience que nous, les vieux, qui n’avions pour engin de flottabilité qu’une Fenzy sans Direct system, nous sommes des rescapés.

    Alléluia !

     

    Il me semble qu’il faut enseigner cette manœuvre aux jeunes générations, pour les raisons que tu évoques, mais également parce qu’elle est une voie pédagogique de choix pour enseigner la flottabilité.

    Le jeu est simple, l’élève se stabilise au fond, généralement en surpoids.

    On lui demande d’inspirer profondément sur son détendeur.

    S’il ne décolle pas, c’est qu’il est trop lourd.

    On lui demande alors de gonfler sa stab à la bouche.

    Pendant cette opération il n’y a pas de modification de flottabilité (transfert de l’air des poumons à la stab).

    L’élève reprend son embout et inspire.

    Soit il monte, soit il reste scotché au fond. Dans ce cas on réitère l’opération.

    Dès que l’élève s’élève, cela signifie qu’il a dépassé le point de flottabilité nulle.

    S’il souffle, il redescend.

    Cela lui permet d’appréhender les mécanismes du « poumon ballast » et de ressentir le bonheur de la flottabilité nulle.

    Le direct system est un instrument rustique et grossier que l’on devrait éviter d’utiliser à tout bout de champ.

    On peut également de cette manière aborder l’assistance.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je suis d'accord pour apprendre a gonfler à la bouche en surface en cas de panne d'air.

     

    Mais surtout, il faudrait apprendre aux gens qu'en cas de gros problème on peut larguer les plombs, voire même le matos.

    Je me souviens d'un groupe de plongeur parti avec des stabs qu'on ne pouvait pas gonfler à la bouche, avec du matos lourd (bi pour tout le monde), et qui se sont paumés au point d'arriver en panne d'air et de faire qqcentaines de mètres en capelés dans une mer agitée.

    Ils se sont tellement fait peur que l'un deux en a chié dans sa combi, mais par contre tout le monde est rentré avec son bi et ses plombs...

     

    A un moment si le plongeur a du mal a flotter en surface, il faut quand même mieux larguer le matos que se noyer...

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

     

    Bardass, je partage ton analyse.

     

    Pour ce qui est de l’augmentation de la pression au niveau des poumons, de l’estomac, des tissus mous de l’organisme, mais aussi de ceux plus durs et plus raides, je ne la conteste pas, et j’ai tout à fait conscience que nous, les vieux, qui n’avions pour engin de flottabilité qu’une Fenzy sans Direct system, nous sommes des rescapés.

    Alléluia !

     

    Il me semble qu’il faut enseigner cette manœuvre aux jeunes générations, pour les raisons que tu évoques, mais également parce qu’elle est une voie pédagogique de choix pour enseigner la flottabilité.

    Le jeu est simple, l’élève se stabilise au fond, généralement en surpoids.

    On lui demande d’inspirer profondément sur son détendeur.

    S’il ne décolle pas, c’est qu’il est trop lourd.

    On lui demande alors de gonfler sa stab à la bouche.

    Pendant cette opération il n’y a pas de modification de flottabilité (transfert de l’air des poumons à la stab).

    L’élève reprend son embout et inspire.

    Soit il monte, soit il reste scotché au fond. Dans ce cas on réitère l’opération.

    Dès que l’élève s’élève, cela signifie qu’il a dépassé le point de flottabilité nulle.

    S’il souffle, il redescend.

    Cela lui permet d’appréhender les mécanismes du « poumon ballast » et de ressentir le bonheur de la flottabilité nulle.

    Le direct system est un instrument rustique et grossier que l’on devrait éviter d’utiliser à tout bout de champ.

    On peut également de cette manière aborder l’assistance.

     

    On sent que tu n'es pas que 2F mon cher Nano, ca sent l'OWSI cette affaire !:+1:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    On sent que tu n'es pas que 2F mon cher Nano, ca sent l'OWSI cette affaire !

    Ca sent surtout le vieux plongeur qui a utilisé une fenzy sans direct-system !

     

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca sent surtout le vieux plongeur qui a utilisé une fenzy sans direct-system !

     

     

    il y en a aussi qui ont plongé avec un truc "l'Equilibrair" ...c'est dire !

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca sent surtout le vieux plongeur qui a utilisé une fenzy sans direct-system !

     

     

    Et, force est de constater, qu’avec l’âge, ça sent de plus en plus fort.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et, force est de constater, qu’avec l’âge, ça sent de plus en plus fort.

    :hehe:;)

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et, force est de constater, qu’avec l’âge, ça sent de plus en plus fort.

    Ca c'est bon pour les chiens renifleurs :tromaran:

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca c'est bon pour les chiens renifleurs :tromaran:

     

    Sur ce point, je te signale une excellente conférence de Madame Edith Pajot-Augy – « Comment l’olfaction peut servir au diagnostic médical », présentée le 22 février 2017 à la Maison de la Chimie à Paris.

    https://vimeo.com/210576668

    Modifié par Matt

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Sur ce point, je te signale une excellente conférence de Madame Edith Pajot-Augy – « Comment l’olfaction peut servir au diagnostic médical », présentée le 22 février 2017 à la Maison de la Chimie à Paris.

    Et le chien peut détecter un ADD ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Follow up de mon sujet.

     

    Comme vous le savez probablement, j'ai été diagnostique avec un FOP l'année passée. D'où plongées "dans la courbe de sécurité" avec l'OST réglé sur air et en respirant du Nitrox 32.

     

    Il se fait que lors de mes dernières 20 plongées en Egypte, je suis toujours resté dans la courbe de sécurité avec l'OSTC réglé sur air, conservatisme 0 en Bülmann pur.

     

    RAS. Bonne nouvelle donc.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...