Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Perte de palanquée


alofi

Recommended Posts

Une plongée qui mérite un petit compte rendu ici (je m'en serai bien passé).

 

Les plongées du clubs associatif se déroule le samedi, en grande partie au départ de la plage, mais là on est vendredi et j'ai contacté quelques plongeurs disponibles pour tester une plongée. Il s'agit d'aller de la plage jusqu'à un rocher qui sort d'un bon mètre de l'eau. On est souvent parti de la plage dans cette direction mais sans aller au rocher.

Nous sommes 3:

* E un homme de 46 ans, N2 expérimenté, formé au club, envisage d'attaquer son N3 dans les prochaines semaines.

* S une femme de quarante ans, N2 depuis 1 an ( a plongé régulièrement depuis), formée dans un centre privé de l'île réputé sérieux, 3me plongée dans notre association.

* et moi, N5 avec 400 plongées depuis mon N4/N5 dont 300 comme DP.

Alizés moyens on plonge côté abrité de l'île. Tous équipé d'un ordinateur et d'un parachûte.

 

On s'immerge sur un fond de 9 m après avoir nagé un peu en suivant le bord rocheux. La visibilité est assez mauvaise pour la zone tropicale dans laquelle on est (10m ).

La palanquée est serrée, nous avançons assez vite car le but est plus loin, je suis légèrement devant, je surveille mes plongeurs à l'oreille et me retourne de temps en temps. S a un shaker qui fait souvent un petit bruit même involontairement.

 

A un moment donné S prend quelques mètres d'avances, puis s'arête regarder la vie fixée, nous la dépassons, et un peu plus tard même manoeuvre. Là E m'interpelle pour me donner sa conso. et me demander la mienne. Je me retourne et je ne vois plus S qui est devant. Nous sommes à 17m et nous sommes à la 8eme minute de la plongée. Par contre je l'entend encore. On prend quelque mètre de hauteur, et je cherche les bulles.

 

Rien. S s'est rendu compte qu'elle nous avais perdu car elle agite son shaker mais cela ne nous aide en rien pour la retrouver. 1minute que nous la cherchons au fond, on remonte. C'est la première fois que je mets en oeuvre cette procédure que j'ai souvent décrite dans mes breiffing.... mais pas dans celui du jour.

 

E me propose d'envoyer le parachute, j'acquiesce. Je cherche encore les bulles. Retour à l'air libre, S n'est pas là. 1minute. toujours rien. On entend toujours le shaker qui s'agite furieusement.

 

Les minutes s'écoulent sans apercevoir S. On entend plus le shaker. Le temps me semble très long.

 

8 minutes après notre arrivée en surface, on aperçoit une tête sans parachute, bien au delà du rocher au large. On crie, elle nous a vu, on la rejoint, elle vient également vers nous.

 

" T'as pas suivie la procédure ?" " quelle procédure? Ah non je ne me rapelleait

pas de ce qu'il allait faire en cas de perte de la palanquée"

 

On décide que la plongée est terminée mais pour rentrer, il est plus prudent de se réimmerger. Je vérifie par principe les mano... S est à 70 bars après 16 minutes de plongée ... dont 8 solo, très étonnant pour une plongeuse qui consomme si peu d'habitude.

 

J'ai un pony en bandoulière (rempli à l'air), je lui fileraI. Là on descend sur 20m et je me rend compte que le fond est bien plus bas.(au moins 32m) Sur notre île c'est assez inhabituel de trouver des fonds sous les 20m en plongée départ plage. Mais là, il y a de l'eau. ...je commence à comprendre ce qu'il s'est passé.

 

Non seulement S n'est pas remonté, après nous avoir perdu mais à continuer vers le large et est descendu. Voilà pourquoi elle a consommé son air. Je vérifie son ordinateur... il indique...l'heure!

 

Je remonte sur 10/11m et je ramène ma palanquée au bord sous les rochers. Là nous restons 20 minutes entre 3 et 5m de fonds avant de ressortir sur la plage.

 

S m'expliquera que sont ordi ne lui a pas donné une seule fois la profondeur. Je le vérifie: son chromis de Scubapro n'a plus de pile. Le voyant pile clignote. La notice indique qu'en fin de pile l'ordinateur continue de donner l'heure mais rien de plus.

 

Elle m'explique qu'elle a perdu son parachute (on le retrouvera sur la plage) et que par conséquent elle a eu peur de remonter. Elle pendait qu'en agitant son shaker on pourrait la retrouver, elle avait oublié que sous l'eau la direction du son est difficilement persceptible.

 

Quand elle a vu qu'elle ne nous trouvait pas elle a pris la décision de nous chercher au fond et qu'elle est arrivé à un endroit où il faisait assez sombre (!).... bref, elle a sondé. Jusqu'à quelle profondeur ? au moins 32 m, peut-être 35...

 

 

Principale leçon de cette histoire pour moi:

 

TOUJOURS DECRIRE LA PROCEDURE DE PERTE DE PALANQUEE LORS DES BRIEFING !

 

 

 

 

 

 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 73
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Tout c'est bien fini, tant mieux!

 

autres leçons :

- vérifier pile et ordi ok à l'immersion

- rappeler de rester groupir, surtout si visi moindre que dhabitudeà un endroit donné

 

 

Link to comment
Share on other sites

Petite piqure de rappel sur les procédures a suivre... Merci pour ton CR

oui merci pour le partage...nul doute que lorsqu'on plonge dans des conditions de visibilité plutôt bonnes en general (c'est mon cas en mediterranée) on se relâche un peu sur ce sujet,

Link to comment
Share on other sites

1/ Surveiller sa palanquée à vue est déjà compliqué parfois, mais à l'audition ?

2/ De mon côté, après un tel incident et un mano à 70, après une surconsommation évidente, je ne serais pas redescendu dans la zone des 20m.

3/ Côté plongeuse, il y a eu plusieurs manquement, impréparation (perte du parachute non attaché), méconnaissance de son ordi, manque de communication quand elle se rend compte qu'il ne fonctionne pas, éloignement alors qu'elle n'a plus de quoi gérer sa déco.

 

Ma dernière expérience de perte de palanquée, ma binôme est restée 20 min sous l'eau (max 10m) avant de ressortir.

J'ai attendu 10 min en surface avant que le DP me dise de remonter sur le bateau.

Le débrif du DP a été vif, d'autant que la procédure avait été rappelée juste avant la mise à l'eau.

 

Au fait pour toi, c'est quoi la procédure ? Car c'est intéressant de confronter nos avis.

 

Pour moi, perte de palanquée = un tour d'horizon (sans délai), remonter lentement en refaisant un tour d'horizon en cour de route (ce qui oblige à ralentir), parachute et attente en surface. Si ordi, suivre les indications de l'ordi.

 

Un bon débrif autour d'une :biere:et de nouvelles aventures plus sereines.

 

Link to comment
Share on other sites

1/ Surveiller sa palanquée à vue est déjà compliqué parfois, mais à l'audition ?

J'écoute mes plongeurs ( respiration, mouvement,...) . et je me retourne plus ou moins souvent. Ici avec ces 2 niveaux 2 j'étais en confiance.

2/ De mon côté, après un tel incident et un mano à 70, après une surconsommation évidente, je ne serais pas redescendu dans la zone des 20m.

La plongeuse n'avait pas l'air du tout essoufflé en surface, ni même anxieuse (moins que moi lol). On est descendu dans les 20 juste pour se rendre compte que le fond était bien plus bas... On est remonté doucement dans les 11 pour un retour pleine eau. D'ailleurs la fin de la plongée s'est déroulé sans incident.

3/ Côté plongeuse, il y a eu plusieurs manquement, impréparation (perte du parachute non attaché), méconnaissance de son ordi, manque de communication quand elle se rend compte qu'il ne fonctionne pas, éloignement alors qu'elle n'a plus de quoi gérer sa déco.

C'est évident, elle l'a volontier reconnu. Et cela ne vient pas d'un individu space mais d'une plongeuse que je connais par ailleurs et qui est une personne tout à fait posé. Maintenant, un N2 reste encore par certains côté un débutant et côté breiffing du DP (c'est à dire de moi), il y a aussi clairement manquement à ne pas avoir rappelé certaines choses.

 

Ma dernière expérience de perte de palanquée, ma binôme est restée 20 min sous l'eau (max 10m) avant de ressortir.

J'ai attendu 10 min en surface avant que le DP me dise de remonter sur le bateau.

Le débrif du DP a été vif, d'autant que la procédure avait été rappelée juste avant la mise à l'eau.

 

Au fait pour toi, c'est quoi la procédure ? Car c'est intéressant de confronter nos avis.

 

Pour moi, perte de palanquée = un tour d'horizon (sans délai), remonter lentement en refaisant un tour d'horizon en cour de route (ce qui oblige à ralentir), parachute et attente en surface. Si ordi, suivre les indications de l'ordi.

Tour d'hrorizon (tout de suite), regarder dessus, dessous. Remonter de qq mètre, Nouveau tour d'horizon en cherchant les bulles. Tout cela doit prendre 1minute max. Remonté à vitesse contrôlé jusqu'au palier ou à défaut à 3m. Paliers obligatoire, pas de palier de sécu. Tour d'horizon à 3 m, remonté à la surface, gonfler sa stab, se chercher en surface

Un bon débrif autour d'une :biere:et de nouvelles aventures plus sereines.

 

C'est fait! on avait de la Carib'

Link to comment
Share on other sites

CR interessent

 

mis à part la perte de palanquée ce qui faut souligner c'est le défaut d'autonomie d'une N2:

-ordi hs

-ne sait pas se servir de son ordinateur

-perte parachute

-pas compris le phénomène de propagation du son dans l'eau

-oublie des procédures

 

se perdre c'est une chose, ça arrive, mais quand on ajoute tout ces points pénalisants ça devient du sport !

un accident est souvent l'accumulation de défaillances qu'on à laissé passer, vous avez eu du pot.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Tout c'est bien fini, tant mieux!

 

autres leçons :

- vérifier pile et ordi ok à l'immersion

- rappeler de rester groupir, surtout si visi moindre que dhabitudeà un endroit donné

 

Ordi Ok à l'immersion, une procédure PADI qu'on devrait peut être suivre...

Link to comment
Share on other sites

CR interessent

 

mis à part la perte de palanquée ce qui faut souligner c'est le défaut d'autonomie d'une N2:

-ordi hs

-ne sait pas se servir de son ordinateur

-perte parachute

-pas compris le phénomène de propagation du son dans l'eau

-oublie des procédures

 

se perdre c'est une chose, ça arrive, mais quand on ajoute tout ces points pénalisants ça devient du sport !

un accident est souvent l'accumulation de défaillances qu'on à laissé passer, vous avez eu du pot.

Bien vu Whodive... +1

Link to comment
Share on other sites

C'est toujours intéressant de voir ce que font les autres quand ça arrive en vrai. De mon coté la perte de palanqué avec un binôme qui ne respecte pas les consignes de départ, c'est secouade à l'arrivée. Si tout le monde est d'accord en l'air , c'est pareil au fond. Juste un truc que je ne pige pas, tu dis que tu décides la fin de plongée, quand vous êtes regroupés en surface, mais vous repartez quand même pour une 20 m, qui est une nouvelle plongée, en tout cas plus qu'un retour sur 4 ou 5 m pour éviter la houle, ou le trafic

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité
De mon coté la perte de palanqué avec un binôme qui ne respecte pas les consignes de départ, c'est secouade à l'arrivée.

C'est une façon de parler, ou vous vous engueuler vraiment entre vous ?

 

Link to comment
Share on other sites

CR interessent

 

mis à part la perte de palanquée ce qui faut souligner c'est le défaut d'autonomie d'une N2:

-ordi hs

-ne sait pas se servir de son ordinateur

-perte parachute

-pas compris le phénomène de propagation du son dans l'eau

-oublie des procédures

 

se perdre c'est une chose, ça arrive, mais quand on ajoute tout ces points pénalisants ça devient du sport !

un accident est souvent l'accumulation de défaillances qu'on à laissé passer, vous avez eu du pot.

Je connais cette plongeuse, hors de l'eau, sérieuse et dynamique dans son travail, élève seule 3 enfants, ... pas du tout le profil d'une tête brulée qui n'écoute que lui-même.

On avait lors d'une discussion préalable à la plongée rejeté l'idée d'aller au rocher en nageant en surface à cause de la circulation de bateau. Elle avait donc retenu ce risque.

J'avais vérifié que chacun est son parachute lors du gréage du matos. Peut-être cela lui a rappelé que la zone était fréquentée par les plaisanciers.

 

L'organisme qui l'a formé est aussi très sérieux. Moniteurs très attachés à la sécurité. Mais cela ne l'a pas empêché d'oublier, sur le coup, et de ne pas prendre les bonnes décisions. D'où l'importance du briefing. Surtout ne pas se dire "c'est une plongée entre pot, je raccourci le brief beacause j'ai confiance..."

 

Il y a des plongeurs que dès que je vois, j'en rajoute sur la COHESION de la palanquée, etc. Vous en connaissez aussi je pense :-) Ben la, non, c'était pas le cas

Link to comment
Share on other sites

CR interessent

 

mis à part la perte de palanquée ce qui faut souligner c'est le défaut d'autonomie d'une N2:

-ordi hs

-ne sait pas se servir de son ordinateur

-perte parachute

-pas compris le phénomène de propagation du son dans l'eau

-oublie des procédures

 

se perdre c'est une chose, ça arrive, mais quand on ajoute tout ces points pénalisants ça devient du sport !

un accident est souvent l'accumulation de défaillances qu'on à laissé passer, vous avez eu du pot.

je n'ai pas dit le contraire

ton commentaire est hors sujet au mien

Link to comment
Share on other sites

On remet nos paramètres à jour, on va dire. Parce que pendant que celui qui a suivi la procédure fixée poireaute en surface, et commence à s'angoisser sérieux au bout de 5 mn parce que personne ne remonte, et commence à se dire qu'il aurai du continuer à chercher au fond en cas de pb, l'autre continue tranquille à courir le congre. Si au départ la procédure est : chacun dans son coin et remonte qui veut, c'est aussi bien et c'est clair.

 

Link to comment
Share on other sites

L'importance d'un bon briefing complet : autre exemple cet hivers en Égypte sur le Gianis D. le bateau est penché à +45° , apparition de vertiges rapidement au début de la pénétration alors qu'on avait envie de se faire plaisir avec le mono et faire la salle moteur au fond de l'épave. Heureusement pendant le briefing conseil au cas ou de fixer de suite un point fixe proche de soi et effectivement mes vertiges ont disparus presque instantanément et nous avons pu finir notre plongée épave sans problèmes , je n’avais pour le moment jamais été confronté à ce problème sans infos avant plonger ça aurait pas été pareil...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.