Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Perte de palanquée


alofi
 Share

    Recommended Posts

    " je surveille mes plongeurs à l'oreille et me retourne de temps en temps."

     

    ce petit passage résume tout, je n'en ajouterai pas plus au risque de venir méchant.

     

    T'es con, elle a un shaker. Tant qu'elle fait du bruit, on sait qu'elle est vivante.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 73
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Bah quoi chacun sa procédure :D

     

    Si le binôme vit sa vie et considère que surveiller à l'oreille c'est suffisant, je vis la mienne et il me revois 45 minutes plus tard :D, et ça me va très bien.

     

    Et quand le shaker se tait c'est du bonheur :P

     

    Link to comment
    Share on other sites

    " je surveille mes plongeurs à l'oreille et me retourne de temps en temps."

     

    ce petit passage résume tout, je n'en ajouterai pas plus au risque de venir méchant.

     

    faut pas non plus oublier qu'il est avec deux N2.

    il se retourne de temps en temps, comme tout guide.

    Link to comment
    Share on other sites

    1/ Surveiller sa palanquée à vue est déjà compliqué parfois, mais à l'audition ?

    J'écoute mes plongeurs ( respiration, mouvement,...) . et je me retourne plus ou moins souvent. Ici avec ces 2 niveaux 2 j'étais en confiance.

    2/ De mon côté, après un tel incident et un mano à 70, après une surconsommation évidente, je ne serais pas redescendu dans la zone des 20m.

    La plongeuse n'avait pas l'air du tout essoufflé en surface, ni même anxieuse (moins que moi lol). On est descendu dans les 20 juste pour se rendre compte que le fond était bien plus bas... On est remonté doucement dans les 11 pour un retour pleine eau. D'ailleurs la fin de la plongée s'est déroulé sans incident.

    3/ Côté plongeuse, il y a eu plusieurs manquement, impréparation (perte du parachute non attaché), méconnaissance de son ordi, manque de communication quand elle se rend compte qu'il ne fonctionne pas, éloignement alors qu'elle n'a plus de quoi gérer sa déco.

    C'est évident, elle l'a volontier reconnu. Et cela ne vient pas d'un individu space mais d'une plongeuse que je connais par ailleurs et qui est une personne tout à fait posé. Maintenant, un N2 reste encore par certains côté un débutant et côté breiffing du DP (c'est à dire de moi), il y a aussi clairement manquement à ne pas avoir rappelé certaines choses.

     

    Ma dernière expérience de perte de palanquée, ma binôme est restée 20 min sous l'eau (max 10m) avant de ressortir.

    J'ai attendu 10 min en surface avant que le DP me dise de remonter sur le bateau.

    Le débrif du DP a été vif, d'autant que la procédure avait été rappelée juste avant la mise à l'eau.

     

    Au fait pour toi, c'est quoi la procédure ? Car c'est intéressant de confronter nos avis.

     

    Pour moi, perte de palanquée = un tour d'horizon (sans délai), remonter lentement en refaisant un tour d'horizon en cour de route (ce qui oblige à ralentir), parachute et attente en surface. Si ordi, suivre les indications de l'ordi.

    Tour d'hrorizon (tout de suite), regarder dessus, dessous. Remonter de qq mètre, Nouveau tour d'horizon en cherchant les bulles. Tout cela doit prendre 1minute max. Remonté à vitesse contrôlé jusqu'au palier ou à défaut à 3m. Paliers obligatoire, pas de palier de sécu. Tour d'horizon à 3 m, remonté à la surface, gonfler sa stab, se chercher en surface

    Un bon débrif autour d'une :biere:et de nouvelles aventures plus sereines.

     

    C'est fait! on avait de la Carib'

    Bonjour et content que cela sois bien terminé mais un N2 et un plongeur autonome jusqu'à 20 mètres toute ces procédures doivent être aprise et acquise lors de l'examen du N2 tout les DP ne les répètes pas avant une plongée et il n'y aura pas toujours un GP derrière il y a beaucoup d'erreur de débutant

    Link to comment
    Share on other sites

    E.mais cela est du ressort du MFx qui estime qu'il peut donner ce niveau... en son âme et conscience

     

    Présentement, le coup de tampon du N2 lui a été donné par un BEES2, instructeur régional FFESSM dont on ne peut pas douter de la rigueur ou du sérieux (je le connais bien).

     

    Ok... quoique (je plaisante) donc il ne reste plus que la variante de la perte des acquis

    Link to comment
    Share on other sites

    " je surveille mes plongeurs à l'oreille et me retourne de temps en temps."

     

    ce petit passage résume tout, je n'en ajouterai pas plus au risque de venir méchant.

     

    Et donc tu préconise quoi ? Un guide devrait passer sa plongée en marche arrière à regarder des plongeurs ?

     

    Normalement les plongeurs qu'on encadre sont formés à demander de l'aide en cas de pépin, surtout des niveaux 2 dans moins de 20m...

     

    En attendant les masques avec rétroviseurs on a pas trop le choix à par se retourner de temps en temps. Si entre les coups d'oeil il arrive à entendre la présence de ses plongeurs, moi je trouve que ça démontre une belle maîtrise de l'environnement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Alofi vient ici nous raconter ses mésaventures qui ont conduit à un incident de plongée qui se termine bien.

    Il prend pour lui une part des responsabilités car il était à la fois DP et GP.

    La plongeuse, malgré sa formation et son expérience à grillé plusieurs fusibles.

    Visiblement un débriefing a eu lieu, autour d'une bière et non à la dure. Ce qui est toujours préférable.

    Pour mémoire, nous sommes dans une activité de loisir et le terme SM ne doit être employé que pour le side mount.

    Donc chacun en ce qui le concerne corrigera ce qui leur revient. N'est-ce pas le principal ?

    Son retour d'expérience est utile pour tout le monde, pour rappeler les fondamentaux, les procédures, etc. Les fameux What if qui ne devraient pas être réservé aux Tekkies.

     

    Comme pour le CR d'un autre fil en cours (caisson), certains se servent du forum comme d'un oru.

    Ces interventions ne se font pas dans la compréhension, l'analyse et ne sont pas constructives.

     

    Il faut prendre ces interventions comme les embruns qui parfois nous fouettent le visage, pénibles mais qui au final ne laissent pas de trâces.

     

    • J'aime 4
    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité

    Sans vouloir dire une betise, un guide n'est pas un encadrant et - dans le cas qui nous concerne - il s'agit de plongeurs autonomes tout a fait capables de gerer leur plongée.

     

     

    Et donc tu préconise quoi ? Un guide devrait passer sa plongée en marche arrière à regarder des plongeurs ?

     

    Normalement les plongeurs qu'on encadre sont formés à demander de l'aide en cas de pépin, surtout des niveaux 2 dans moins de 20m...

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Quand elle a vu qu'elle ne nous trouvait pas elle a pris la décision de nous chercher au fond et qu'elle est arrivé à un endroit où il faisait assez sombre (!).... bref, elle a sondé. Jusqu'à quelle profondeur ? au moins 32 m, peut-être 35...

     

     

    :eek:

     

    Franchement on est quand même sur un enchainement d'erreurs/mauvaises decisions qui entrainent en général à plus grave...heureusement que ça n'a pas été le cas.

     

    Par contre un N2 qui décide, alors que son ordi ne marche plus, de sonder pour retrouver un N4...faut revoir les bases...et s'il y avait 60/80metres de fond?

     

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans vouloir dire une betise, un guide n'est pas un encadrant et - dans le cas qui nous concerne - il s'agit de plongeurs autonomes tout a fait capables de gerer leur plongée.

     

    Art A322-74 du Code du Sport :

     

    "Lorsqu'en milieu naturel la palanquée en immersion est dirigée par une personne l'encadrant, celle-ci est titulaire d'une qualification mentionnée à l'annexe III-15 b. Cette personne est responsable du déroulement de la plongée et s'assure que ses caractéristiques sont adaptées aux circonstances et aux aptitudes des plongeurs."

     

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006071318&idSectionTA=LEGISCTA000022417869

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Alofi vient ici nous raconter ses mésaventures qui ont conduit à un incident de plongée qui se termine bien.

    Il prend pour lui une part des responsabilités car il était à la fois DP et GP.

    La plongeuse, malgré sa formation et son expérience à grillé plusieurs fusibles.

    Visiblement un débriefing a eu lieu, autour d'une bière et non à la dure. Ce qui est toujours préférable.

    Pour mémoire, nous sommes dans une activité de loisir et le terme SM ne doit être employé que pour le side mount.

    Donc chacun en ce qui le concerne corrigera ce qui leur revient. N'est-ce pas le principal ?

    Son retour d'expérience est utile pour tout le monde, pour rappeler les fondamentaux, les procédures, etc. Les fameux What if qui ne devraient pas être réservé aux Tekkies.

     

    Comme pour le CR d'un autre fil en cours (caisson), certains se servent du forum comme d'un oru.

    Ces interventions ne se font pas dans la compréhension, l'analyse et ne sont pas constructives.

     

    Il faut prendre ces interventions comme les embruns qui parfois nous fouettent le visage, pénibles mais qui au final ne laissent pas de trâces.

    Très bien dit, Merci!

    Link to comment
    Share on other sites

     

     

    Par contre un N2 qui décide, alors que son ordi ne marche plus, de sonder pour retrouver un N4...faut revoir les bases...

     

     

     

    La question du statut de l'erreur en plongée doit nous préoccuper. En témoignant ici, mais aussi ailleurs (dans mon club,...), j'espère, modestement, faire avancer la sécurité. Mais pour que, quand des erreurs se produisent, les plongeurs témoignent, il faut que les plongeurs soient sans crainte lorsqu'ils témoignent. Et cela dépend beaucoup de la façon dont sont accueillis les témoignages.

     

    En milieu associatif (ou personne n'est un professionnel de la plongée), moi je plaide pour la vision suivante:

     

    * Il y a des responsabilités collectives et individuelles, il y a donc des erreurs collectives et individuelle, mais les erreurs individuelles ne sont pas des fautes personnelles, elles doivent être reconnu comme des erreurs mais en conscience que tout un chacun aurait pu les produire. Il y a donc à chercher, dans les protocoles partagés, collectifs, les moyens de les éviter. Par exemple, de faire rechecker systématiquement les ordi dans les secondes précédents l'immersion.

     

    Or, nous avons tous tendance à classer les gens et à personnaliser la faute; c'est un effort intellectuel de ne pas le faire. Cette tendance est d'ailleurs elle même une source d'erreur: dans le cas qui nous préoccupe ici, j'avais inconsciemment classé les 2 plongeurs qui m'accompagnaient dans la catégorie "plongeurs qui ne peuvent pas faire de couilles" et cela a contribué à l'incident.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 46
        Voilà une petite expérience qui peut servir de leçon.   En fin de séjour à Marseille (j'ai déjà quelques plongées à 40m et plus). On doit plonger sur le grand Conglouë. J'ai un binôme N4 avec qui j'ai fais quelques plongées les jours précédents. Une autre palanquée autonome décide de partir en premier et un de deux connait bien le site (On l'appellera A et son binôme B). Mon binôme (C) décide de les suivre avec leur accord vu que A connait le site.   Bref on se met à l'eau et
      • 0
        Bonjour à toutes et à tous,   J'ai perdu ma GoPro Hero7 Black quand on était mouillés au Cap Roux (l'Estérél), dimanche 11/07/21. La camera avait le caisson, une lampe attaché, un filtre rouge et des jolis vidéos des mérous. Attaché à moi il est resté que le poignet avec sa sangle La plongée était au club de la Rague, mais j'avais plongé le jour d'avant au Cap Ferrat, les vidéos doivent aussi être là.   Si quelqu'un de vous tombait dessus, n'hésitez pas à me contacter,
      • 42
        Bonjour à tous,   Je suis aveugle depuis ma naissance et passionné de plongée, vous pouvez imaginer que m'adonner à ce loisir ne fût pas toujours simple... Aujourd'hui encore je rencontre un autre obstacle, une autre injustice, car je souhaiterais passer le niveau 4 de la FFESSM pour encadrer mes proches en France mais aucun club ne m'accepte.   On me donne toujours les mêmes excuses, comme je ne peux pas voir les autres plongeurs sous l'eau je serais donc incapable d'assurer
      • 54
        Bonjour, quand on fait des plongée en club ou pendant des vacances, on nous demande notre carte afin de vérifier notre niveau etc. ces plongées sont enregistrées quelque part. Peux ton y avoir accès? ou existe t-il une possibilité de récupération des données, tel que l'endroit ou a eu lieu la plongée, le temps de la plongée, la profondeur, la temperature de l'eau, etc.. je n'ai plus aucune données concernant les plongées que j'ai faite.
      • 228
        Suite à divers échanges avec des moniteurs et des incidents réels, j'aimerai vos opinions sur le sujet suivant:   Episode 1: Une palanquée de 2 s'immerge, atteint le fond à 38m, rentre dans les paliers pour l'un apparemment pas pour l'autre, et se perd de vue ... Le plongeur qui n'a pas de paliers respecte la procédure de perte de palanquée, regarde en haut en bas, se tourne et se retourne et remonte, le plongeur qui a des paliers, fait la même chose et fait son palier de plusieurs min
    ×
    ×
    • Create New...