Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
robby92

vous avez dit "phoque" ? kesako ?

    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    Quelqu'un saurait-il pourquoi on appelle "phoque" :confused: la coulée expiratoire ?

     

    Lors de ma dernière séance de préparation initiateur, mon tuteur m'a demandé d'ou venait l'expression "phoque", et j'ai eu vraiment l'air con !

     

    On a ensuite cherché ensemble, et j'ai également demandé à mon ami google : chou blanc intégral !

     

    Je fais donc humblement :ange: appel à vous , chers membres du plus beau forum du monde :froglol: : la vaste étendue de spécialistes en tous genres de ce forum ne manquera pas de me trouver des explications créatives:bounce:, je n'en doute pas !

     

    Robin

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La question m'intéresse aussi, je me la suis posée.

     

    Je n'ai pas d'autre explication que ceci (regarder à 20s):

     

    [video=youtube_share;Pk_qRlJyXrc]

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La question m'intéresse aussi, je me la suis posée.

     

    Je n'ai pas d'autre explication que ceci (regarder à 20s):

     

    d'accord, mais ils s'immergent quand même le plus souvent en "canard", non ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    d'accord, mais ils s'immergent quand même le plus souvent en "canard", non ?

     

    en tout cas l'inverse n'est pas vrai :)

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    en tout cas l'inverse n'est pas vrai :)

     

    c'est pas faux ! :trigolo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le petit film en fait la démonstration : immersion verticale sans gesticulation parasite dans la gestion de la flottabilité.

    Un excellent exercice de formation peut se faire avec une plaque de mousse trouée ou un kayac renversé.

    Émerger bien au centre et surtout bien s'immerger sans toucher en y ajoutant une certaine fluidité.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il y a fort fort longtemps on enseignait à la FFESSM essentiellement 2 méthodes d'immersion : le canard et le phoque (source, entre autre les anciens MFT appelés alors manuel du moniteur).

    On enseignait donc pas la coulée expiratoire, mais comme on s'est rendu compte que cette dernière est énormément utilisée alors que le phoque très peu, l'une à fini par remplacer l'autre techniquement mais surtout le nom de "phoque", qui apparait toujours dans les référentiels fédéraux, veut souvent dire "technique de coulée expiratoire". Compliqué tout ça ...

     

    A l'époque, la technique du phoque était parfois (pas toujours) enseignée comme une immersion d'urgence genre bateau qui fonce sur toi et tu n'as que 2 ou 3s pour réagir. La technique nécessite une stab peu ou pas gonflée (donc avec les Fenzi de l'époque, ou en piscine avec de simples back-pack ou bretelles c'était facile)

    Techniquement il fallait dans le même temps donner énergique coup de palmes te propulsant le plus haut possible hors de l'eau tout en joignant les mains bras tendus au-dessus de la tête. Tout le poids plongeur/matériel que tu as pu alors sortir de l'eau va rapidement vouloir redescendre et t'immerger, tu facilites alors cette dernière phase en vidant tes poumons par une expiration complète.

    La partie sous l'eau (oreilles, équilibrage, etc.) se passe comme pour le canard.

    Aujourd'hui qui enseigne encore cette technique telle quelle ? Moi, parfois, juste pour la culture.

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    bluevince a tout dit

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a fort fort longtemps on enseignait à la FFESSM essentiellement 2 méthodes d'immersion : le canard et le phoque (source, entre autre les anciens MFT appelés alors manuel du moniteur).

    On enseignait donc pas la coulée expiratoire, mais comme on s'est rendu compte que cette dernière est énormément utilisée alors que le phoque très peu, l'une à fini par remplacer l'autre techniquement mais surtout le nom de "phoque", qui apparait toujours dans les référentiels fédéraux, veut souvent dire "technique de coulée expiratoire". Compliqué tout ça ...

     

    A l'époque, la technique du phoque était parfois (pas toujours) enseignée comme une immersion d'urgence genre bateau qui fonce sur toi et tu n'as que 2 ou 3s pour réagir. La technique nécessite une stab peu ou pas gonflée (donc avec les Fenzi de l'époque, ou en piscine avec de simples back-pack ou bretelles c'était facile)

    Techniquement il fallait dans le même temps donner énergique coup de palmes te propulsant le plus haut possible hors de l'eau tout en joignant les mains bras tendus au-dessus de la tête. Tout le poids plongeur/matériel que tu as pu alors sortir de l'eau va rapidement vouloir redescendre et t'immerger, tu facilites alors cette dernière phase en vidant tes poumons par une expiration complète.

    La partie sous l'eau (oreilles, équilibrage, etc.) se passe comme pour le canard.

    Aujourd'hui qui enseigne encore cette technique telle quelle ? Moi, parfois, juste pour la culture.

     

    Pas mieux,

    Il est vrai que le truc que l'on n'enseigne plus du tout, c'est le coup de palme pour pousser vers le eau et le fait de ramener un maximum de poids au dessus de toi pour couler au plus vite.

     

    A+

     

    :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Limmersion "normale" pour les plongeurs consiste en "je vide mon gilet et je coule". L'immersion "canard" ou "phoque" pour les plongeurs reste marginale.

     

     

    d'accord, mais ils s'immergent quand même le plus souvent en "canard", non ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et hop ! La posture du phoque dans l'arbre !

     

     

    2044511992_lephoqueetlarbre.jpg.ae72c432a0d3b63d8e5403908f0377ff.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité
    Limmersion "normale" pour les plongeurs consiste en "je vide mon gilet et je coule". L'immersion "canard" ou "phoque" pour les plongeurs reste marginale.

     

     

    Si je vide mon gilet je ne coule pas... Je descends systématiquement en phoque, palmage de sustentation, purge haute, expiration à la descente, et à 2 mètres je bascule en position horizontale. Et d'ailleurs j'ai appris à le faire dans 2 clubs distincts.. Gilet vide j'ai de l'eau à mi-masque, et poumon vide, j'ai de l'eau au sommet du crane, mais je ne coule pas.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comment tu fais, 3,5Kg de poids en moins à la fin de la plongée, pour contrôler ta vitesse de remontée ou tenir un palier dans les derniers mètres ?

     

     

    Si je vide mon gilet je ne coule pas... Je descends systématiquement en phoque, palmage de sustentation, purge haute, expiration à la descente, et à 2 mètres je bascule en position horizontale. Et d'ailleurs j'ai appris à le faire dans 2 clubs distincts.. Gilet vide j'ai de l'eau à mi-masque, et poumon vide, j'ai de l'eau au sommet du crane, mais je ne coule pas.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité
    Comment tu fais, 3,5Kg de poids en moins à la fin de la plongée, pour contrôler ta vitesse de remontée ou tenir un palier dans les derniers mètres ?

     

     

    Bonne question, pendu au parachute, stab' presque vide, ça ne me pose pas de problème.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a fort fort longtemps on enseignait à la FFESSM essentiellement 2 méthodes d'immersion : le canard et le phoque (source, entre autre les anciens MFT appelés alors manuel du moniteur).

     

    ...

     

    Techniquement il fallait dans le même temps donner énergique coup de palmes te propulsant le plus haut possible hors de l'eau tout en joignant les mains bras tendus au-dessus de la tête. Tout le poids plongeur/matériel que tu as pu alors sortir de l'eau va rapidement vouloir redescendre et t'immerger, tu facilites alors cette dernière phase en vidant tes poumons par une expiration complète.

    La partie sous l'eau (oreilles, équilibrage, etc.) se passe comme pour le canard.

    Aujourd'hui qui enseigne encore cette technique telle quelle ? Moi, parfois, juste pour la culture.

     

    ben c'est toujours enseigné, je ne vois pas de différences

    pour moi les "à l'époque", "il y a fort longtemps" c'est toujours d'actualité

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...