Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Stage découverte plongée souterraine ffessm et sidemount


    Messages recommandés

    Honnetement, il disait "on fait pas de SM parce qu'on a eu des mauvaises experiences", c'est pas plus long que "En dorsal il n'y a déjà plus le problème des attaches des blocs, de leur positionnement ... Ca ne ballote pas ... Les détendeurs sont plus directement en bonne position ..." et c'est quand meme vachement moins fermé d'esprit.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 37
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Oui mais je pense que ça ne voulait pas en dire moins, ils ont du recevoir des mecs en bordel mount et du coup dans le doute de savoir si le stagiaire sait ou pas plonger SM ben ils disent non d'office. Je trouve cela plutôt honnête intellectuellement parlant. ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sans esprit polémique, quelle en est la justification ?

     

     

    Sans polemique aucune donc...

     

    Depuis des decenies les 3 configurations redondantes de base en circuit ouvert les plus acceptees (agences de formations), et que je maitrisais et acceptais aussi lors de formations furent: bi-dorsal séparé; bi-dorsal manifold; sidemount.

    Et pour ce qui est de la redondance la plus complete (recuperation du plus gros volume de gas en cas de fuite ou defaillance materielle) on peut ordonner ces configurations de la sorte:

    BM-separe < BM-manifold < Sidemount

     

     

     

    ​​​​​​Avec la "modernisation"/"arrivee a maturation" du Sidemount ces dernieres annees, et acceptation de par le gros des agences specialisees de cette option materielle pour toutes leurs formations Cave et Tec; avec la grande generalisation/difusion de la configuration Hoggarthienne/DIR ces dernières décennies: l'option BM-separe n'a plus trop d'interet! (Les inconvenients des deux autres sans leurs avantages)

    De la que perso, je ne veux plus travailler dessus, ou fomenter sa pratique actuellement lors de mes formations Cave ou Tec, je laisse donc cela aux plongees vintage! :hehe:

    Nombreuses agences ont deja elimine de leurs cursus cette configuration. Celles ayant un esprit clairement DIR evidement (GUE, UTD, ISE, NAUItec...), mais d'autres aussi comme PADItec, et dernierement IANTD ne liste plus cette configuration comme adaptees a ses cursus Tec, Cave ou TecLite...

     

    C'est a mes yeux une evolution logique et naturel. Je ne montre pas du doigt qui pratique encore en BM-separe, je ne partage pas la meme approche de qui l'enseigne encore, et trouve grandement dommage et regretable qui n'accepte QUE cela au detriment des deux autres solutions de configuration materielles plus modernes et plus sures de surcroît!

     

    Salut!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et pour ce qui est de la redondance la plus complete (recuperation du plus gros volume de gas en cas de fuite ou defaillance materielle) on peut ordonner ces configurations de la sorte:

    BM-separe < BM-manifold < Sidemount

     

    Je ne comprends pas pourquoi : BM-separe < BM-manifold, ok. Mais en quoi le Sidemount te permet mieux de récupérer le gaz ? Note que je n'ai jamais essayé ça (un jour, c'est pas l'envie qui manque...), mais dans ma tête, c'est pareil que le BM-séparé sauf que les blocs sont pas situés au même endroit. Je suppose que c'est parce que cette position permet un meilleur accès aux robinets qu'on peut récupérer le gaz, mais comment ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Santi te feras certainement une réponse plus complète mais en effet tu réponds toi même à la question: en side avec les robinets sous les aisselles tu peux aisément continuer à respirer sur un second étage fusant ou une défaillance du 1er étage en ouverture/fermeture de robinet, et même pendant longtemps si tu as besoin de sortir d'une grotte ... c'est possible aussi en bi mais je ne pense pas que l'on puisse tenir bien longtemps la position ...

    Et comme tu en parles , essai le SM dès que tu peux !

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Je ne comprends pas pourquoi : BM-separe < BM-manifold, ok. Mais en quoi le Sidemount te permet mieux de récupérer le gaz ? Note que je n'ai jamais essayé ça (un jour, c'est pas l'envie qui manque...), mais dans ma tête, c'est pareil que le BM-séparé sauf que les blocs sont pas situés au même endroit. Je suppose que c'est parce que cette position permet un meilleur accès aux robinets qu'on peut récupérer le gaz, mais comment ?

     

    Deja commente, explicite et argumente plusieurs fois ici...

     

    Sans trop m'etendre (au pire il faudrait ouvrir encore un autre sujet), Vincent t'as deja bien repondu au dessus:

    - accessibilite aux valves

    - application de procedures simples

    Une fois encore bien prendre en consideration la correlation indissociable entre configuration et ses procedures specifiques!

     

     

    Et vincent lui meme peut temoigner qu'il s'en ait farci des sorties de grottes en zero visibilite, ligne de vie en main, et respiration sur manipulation de valve, l'autre bouteille en simulation de défaillance majeur aussi, et en maintenant contacte physique avec ses binômes... Et le tout finalement se fait assez confortablement, de maniere contrôlée, et avec un confort respiratoir tout a fait acceptable! ;)

    Une telle situation repondant en plus a des "what if" assez "poussés" quand meme (double defaillance materielle, gestion des volumes de gas trop "juste", pas de copain pour refiler un LH facilement, etc...)

     

    -- En BM-manifold, une defaillance majeure d'un cote se compense grace au manifold ouvert (valve droite ou gauche fermee alors): 1 defaillance = recuperation de 100% du gas disponible.

    La double defaillance te rend dependant du binome/LH

    plonger suivant la regle des 1/3 est acceptable.

     

    -- En BM- separe, une defaillance revient a perdre 50% de ta reserve de gas...

    D'ou les regles des 1/5 ou 1/4 utilisées alors...

     

    -- En SM, meme une "double defaillance" est "gerable", bien que tres peu probable (j'en fut temoin 2 fois deja, dont 1 en formation).

    La encore plonger aux 1/3 est plausible.

     

    Salut!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hello,

     

    je lisais ce post qui traite plus ou moins des avantages d'une configuration side-mount

     

    La première question qui me vient à l'esprit c'est quel type de pénétration peut on faire en OC sous terre avec juste deux S80 en side-mount ?

    C'est très très limité me semble t'il non ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    mais bon c'était juste une question , sans polémique aucune .

    1/4 ou 1/5 de gaz disponible ça limite grave !

     

    Je trouvais que cette configuration très appréciée du moment :rolleyes: limitait terriblement les possibilités d'exploration.

     

    Mais peut être que je me trompe :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :fou::bravo::fou::bravo::fou:

     

    Plus serieusement, avec 2 blocs 9l comme on le voit souvent, tu crois que tu vas plus loin?

     

    Ca dépend si tu mets deux recycleurs en latéral en plus de ton bi 9 ? :)

     

    Plus sérieusement, c'est un arbitrage sans fin avantages vs inconvénients... Le bi dorsal séparé ne me dérange pas pour de l'initiation en sout', guidée. Difficile de faire plus simple. Symétrie parfaite et presque aucune procédure à associer si ce n'est la gestion de la consommation (règle des 1/4) et l'alternance des détendeurs. Si on envisage de plus que l'accompagnateur prend souvent un petit bloc de sécurité en plus pour son copain... ça passe sans souci vu les objectifs pédagogiques (limités, trop ?) associés à ce type de plongée vers chez nous. Je ne parle pas de progression ultérieure avec l'augmentation du volume des blocs dorsaux qui posent d'autres soucis pour un gain en autonomie limitée et les limites de maîtrise de certaines procédures pourtant pas complexe que je trouve très pertinentes.

     

    Personnellement, j'adore plonger avec deux S80. Ce n'était pas mon choix premier en sidemount, j'avais opté pour une configuration avec des petits blocs (7l) à 300 bars que je trouvais moins encombrant notamment en exondé. Après, mon escapade mexicaine me pousse à reconsidérer un peu mes choix (merci Santi...).

     

    Deux S80 avec des profondeurs moyennes limitées (cénotes au hasard), il y a moyen de se faire vraiment plaisir (c'est le but). Pour aller plus loin, j'aurai probablement opté pour un relais en plus. Dans la pratique française, même avec 4 blocs, tu vas pas très loin dans tous les cas.... Le recycleur s'impose assez rapidement et avec lui d'autres arbitrages... :)

     

    J'ai eu le cas pas plus tard que le weekend dernier, un gars qui a été en partie formé avec nous et qui est resté au bi dorsal séparé. On en a parlé un peu car vu son niveau, ça devient évidemment un frein à sa pratique. Je pensais aussi qu'il serait temps qu'il aille voir un peu aussi ailleurs et se diversifie.

     

    Pour en revenir au sujet de départ, le bi dorsal séparé, j'en vois l'intérêt (limité). Je défends (encore un peu, mollement) l'approche de certains formateurs qui voient une continuité entre cette configuration et celle de certains de nos pointeurs (Xavier, Vincent, Bruno). Tu commence avec un bi séparé. Tu ajoute un joki et un bloc d'o2. Tu ajoute un second joki et un second bloc d'o2. Ca reste très simple, symétrique, efficace. C'est une option. Il y en a plein d'autres évidemment. Je les connais aussi (j'ai été formé TDI et IANTD) et j'en vois aussi clairement les avantages. De plus, cette perspective de formation n'a pas vraiment été développée, ça reste une niche pour des personnes avec une pratique très spécifique.

     

    Allez je vous laisse, j'émigre en Normandie :)

     

     

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 562
        Il est un monde impitoyable, non loin de la Terre de la Piscine du Milieu, où se déroule une guerre sourde et meurtrière. On s'agite pour le Covid alors que des destinées se jouent et des ambitions brillantes se fracassent sur les digues de la mare délégataire.   Dans la lutte sanglante pour la conquête du trône de féd, la lutte est sans merci. Un trio se détache dans ce qui représentera l'évènement majeur de 2021 après le vrai-faux report imaginaire du Salon de la plongée   
      • 2
        Bonjour bonjour,    J'ai une petite question niveau formation. Avec mon compagnon nous avons passé notre N4 (ANMP) en octobre 2020 et notre initiateur E2 (FFESSM) cette année en février. Nous souhaitons enchainer sur le MF1 et on nous a dit qu'il était possible de ne pas passer de stage initial et de l'avoir par équivalence avec notre N4 + initiateur qui ont moins de 3ans.   Du coup, cela est-il vraiment possible et, si oui, quelles démarches ou quel dossier devons-
      • 1
        Bonjour à toutes et tous,   Cette année, pour mes vacances plongées prévues au mois de septembre (oui, je sais, mais on croise les doigts quand même... 🤞  Saleté de COVID. 🤬🤬🤬), je prévois de passer une dizaine de jours du côté de Port-Vendres, Banyuls-Sur-Mer, Cerbère...  J'y ai vu une réserve naturelle partiellement accessible aux plongeurs (sous restrictions évidemment), et cela permettrait malgré tout de profiter encore un peu du climat intéressant en cette période-là de l'année.
      • 31
        Pour ceux qui ne l'ont pas lu sur FB il y a qlq jours. NB : à ne pas faire évidemment .... 😇   Plonger très profond en recycleur nécessite trois éléments indispensables : de la bonne chaux, de la bonne chère et du matériel fiable. Parce qu’une plongée à 336 mètres pendant 27 heures ne s’improvise pas, tous les plongeurs le savent  🙄  On doit améliorer le matériel. D’aucuns choisiraient des solutions complexes et onéreuses, des trucs off boards ou je ne sais quoi ... Pourtant,
      • 354
        Voici une présentation de la méthode de planification sur laquelle je travaille depuis 2011 et que j’enseigne depuis 2012. La méthode est détaillée sur une trentaine de pages. Les fainéants trouverons un résumé sur 3 pages en fin de document   Cette méthode a pour objectif d’être simple à mettre en place, rapide à utiliser et applicable à toutes les plongées loisirs à l’air.   Vous la trouverez ici : https://drive.google.com/file/d/0B2QgE3QM4MCHa3VDazdySWU0Mmc/view   Le document
    ×
    ×
    • Créer...