Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
wespel

"compétence et cursus de formation des brigades fluviales"

    Messages recommandés

    Pour une lecture plus facile, voici la copie adaptée du texte du lien:

     

    "Janvier 2015

    L’UNSA Police réclame au plus vite la création de stages de moniteur de plongée.

     

    C’est avec une inquiétude grandissante, que l’UNSA Police s’aperçoit qu’il y a de moins en moins de moniteurs de plongée au sein de notre Service. La plongée étant le coeur de notre spécialité nous demandons à notre Direction de réagir au plus vite face à cette situation préoccupante.

     

    L’UNSA Police propose d’intégrer les moniteurs de plongée Fédéraux ou les moniteurs de plongée Brevet d’Etat avec suffisamment d’ancienneté au sein de la FLUVIALE au collège des moniteurs de la fluviale.

    En effet, cela aurait pour conséquence de doubler les effectifs des formateurs et pourrait ainsi palier au manque criant de formation continue de notre Unité.

    Il est temps de réagir car dès qu’un des moniteurs est absent toutes les formations de plongées (fosse ou milieu naturel) sont annulées.

    Aujourd'hui certains doivent attendre 1 an pour compléter un stage de PLONGEUR."

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La même Organisation Syndicale, à laquelle adhérait la policière décédée, rend compte aussi de l'audience avec le commandement de la BF en décembre 2017 sur leurs conditions de travail:

     

    http://www.unsapolice-grandparis.fr/paris/item/1234-75---brigade-fluviale-audience-d%C3%A9cembre-2017

     

     

    Pour une lecture plus facile, voici la copie adaptée d'une partie du texte du lien:

     

    AUDIENCE AUPRES DE MME LE COMMANDANT DE LA BRIGADE FLUVIALE 15 decembre 2017

     

    L’UNSA POLICE a débuté l’entretien en soulignant le travail exceptionnel et difficile qui a été effectué par l’ensemble des

    fonctionnaires de la BF lors du sommet sur le climat du 12 décembre 2017.

    Nous avons précisé l’intérêt d’effectuer des entraînements de plongée réguliers tant le travail subaquatique demandé

    lors de cette journée a été difficile pour nos plongeurs. Les conditions de plongée du jour été périlleuses avec un fort

    courant évalué à 500m3/s dans le bief parisien.

     

    RECENTRAGE MONITEURS DE PLONGEE

     

    L’UNSA POLICE ne peut que féliciter le travail qui a été effectué concernant l’écriture de l’arrêté relatif à la plongée

    POLICE NATIONALE et la mise en place des stages POP1 et POP2 sur le site de NIOLON.

    L’UNSA POLICE reconnaît aussi le travail de qualité de la hiérarchie et des moniteurs de plongée de la BF sur ces sujets.

    L’UNSA POLICE souhaite qu’un stage annuel national de recentrage des moniteurs de plongée de la BF mais aussi du

    RAID et CRS soit organisé car ils ont besoin de mettre à jour leur mallette pédagogique (nouvelles techniques sous

    plafond, mélanges recycleurs, …), harmoniser les méthodes d’enseignement, maintenir les compétences et parfaire leur

    technicité en plongée afin d’assurer une sécurité optimale lors d’encadrement de stage (encore un mort lors d’un

    exercice RSE dans le civil ).

     

    REPONSE :

    Le Commandant est favorable à notre requête mais précise que ce recyclage des moniteurs ne pourra s’effectuer qu’en

    fonction des disponibilités budgétaires fixées par la Sous Direction de la Formation qui gère désormais le financement

    des formations.

    Néanmoins, le commandant nous indique que des propositions de stage devront être faites par le responsable plongée

    du service. Il pourra alors décider d’organiser un stage en sollicitant les moniteurs de plongée du service et moniteurs

    d’autres Directions sur les sites de NIOLON, BEAUMONT SUR OISE ou à défaut à la BF. La durée et les modalités du stage

    seront aussi à définir.

    Ces propositions seront ainsi étudiées par la hiérarchie dans le but d’organiser ce type de stage annuellement. Le

    Commandant de la BF reconnait que la préparation des moniteurs entraine plus de sécurité en plongée et une meilleure

    pédagogie de formation.

     

    RECENTRAGE POP1 et POP2

     

    Grâce à ce travail, nous avons pu ainsi constater que de nombreux fonctionnaires participent aux stages POP1 et POP2

    en formation initiale.

    La plongée subaquatique au sein de la BF n’est pas de la plongée loisirs. Or, ces plongées professionnelles lors des stages

    POP1 et POP2 s’effectuent respectivement à des profondeurs de 30m et 50m. Le travail subaquatique à ces profondeurs

    ne peut s’improviser.

    L’UNSA POLICE aimerait que des stages de recyclages soient organisés annuellement sur les sites de BEAUMONT SUR

    OISE ou UCPA de NIOLON au regard des prérogatives de chaque plongeur afin garder une motivation liée à la plongée,

    pour permettre une révision annuelle des protocoles et mettre en application le protocole PTS sur des cas concrets.

    L’UNSA POLICE souhaite savoir si la BF pourra bénéficier des infrastructures de BEAUMONT SUR OISE pour des

    recyclages des POP1/DES1 et souhaite connaître la faisabilité de recyclage POP2/DES2 sur le site de NIOLON?

     

    REPONSE :

    A l’instar de la demande de recyclage des moniteurs de plongée, le Commandant de la BF nous indique être favorable à

    notre requête en fonction des budgets alloués par la SDF.

    Afin de mieux répondre aux attentes des plongeurs, le Commandant nous précise qu’une demande de convention est en

    cours d’instruction avec le responsable du site de plongée de BEAUMONT SUR OISE en la personne de Mr MERLOT,

    président de la FFESSM. Des juristes de cette fédération sont en cours de rédaction de cette convention.

    Au même titre que le recyclage des moniteurs de plongée, le responsable plongée du service pourra concevoir des

    stages de recyclage pour les POP1/POP2 selon des durées et modalités proposées par les moniteurs de plongée du

    service.

    Concernant le recyclage des POP2 sur le site de NIOLON qui permet d’effectuer des plongées à 50m de profondeur

    respectant alors leurs prérogatives, l’organisation d’un tel type de stage semble plus compliqué à réaliser néanmoins, des

    propositions pourront être proposées.

    Après une intervention de notre part sur l’entrainement et le recyclage des plongeurs de la brigade C, le Commandant

    précise que ces plongeurs peuvent effectuer des entrainements de plongée et qu’ils pourront participer au recyclage

    organisé par le service.

    Le Commandant insiste sur le fait que les entrainements de plongées doivent être réguliers.

     

    MATERIELS DE PLONGEE

     

    1) Les plongeurs opérationnels pourront-ils jouir un jour des masques faciaux avec Intercom du Service?

    2) Des difficultés de logistique sur le matériel de plongée a été relevé au cours du mois d’octobre.

    Les moniteurs de plongée peuvent-ils être associés à la révision, entretien et dotation de matériels de plongée lorsque le

    Bg BAFLAST est en week-end ou congé?

     

    REPONSE:

    Le Commandant de la BF nous indique que les masques faciaux avec intercom sont bien destinés pour une une

    utilisation collective aux plongeurs. Il va être demandé au responsable logistique plongée d’établir une fiche technique

    d’utilisation et de mettre en place une formation sur l’utilisation de ce matériel fragile.

    Le cadre d’utilisation de ce matériel sera bien défini et encadré.

    Concernant les petites réparations du matériel de plongée lors des congés du responsable logistique plongée, les

    moniteurs de plongée pourront en compagnie du responsable logistique avoir accès à la soute. Le Commandant précise

    qu’elle aimerait que le responsable logistique plongée puisse bénéficier d’un adjoint.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    L’UNSA POLICE a débuté l’entretien en soulignant le travail exceptionnel et difficile qui a été effectué par l’ensemble des

    fonctionnaires de la BF lors du sommet sur le climat du 12 décembre 2017.

    Nous avons précisé l’intérêt d’effectuer des entraînements de plongée réguliers tant le travail subaquatique demandé

    lors de cette journée a été difficile pour nos plongeurs. Les conditions de plongée du jour été périlleuses avec un fort

    courant évalué à 500m3/s dans le bief parisien.

    ]

     

    Quand la jeune femme s'est noyé, le courant était à 1000 m3/s ! mais là, c'était le jour pour faire un entrainement. La plongée sans visibilité avec des problématiques de courants, de plafond etc ... c'est un métier. tu peux êtres bees quelque chose, mf mes genoux , on est dans un autre monde.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    certes....

    mais j'ose imaginer qu'un enseignant est capable de s'adapter (OK, pas tous) aux besoins des utilisateurs finaux.

    et que les "anciens" (qui n'ont sans doute pas de compétences péda) sont capables de raporter aux moniteurs non fluviaux leur expériences et besoins.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Quand la jeune femme s'est noyé, le courant était à 1000 m3/s ! mais là, c'était le jour pour faire un entrainement. La plongée sans visibilité avec des problématiques de courants, de plafond etc ... c'est un métier. tu peux êtres bees quelque chose, mf mes genoux , on est dans un autre monde.

     

    Véritablement un autre monde, à lire un autre CR d'entrevue commandement/syndicat de 2016:

    http://www.unsapolice-grandparis.fr/paris/item/881-75-brigade-fluviale-audience

     

    SUJET: COMBINAISON ETANCHE

     

    UNSA Police : Les plongeurs de notre Unité ont été sollicités pendant la crue durant la totalité de leur vacation en

    intervention aquatique. Les fonctionnaires ont reçu pour instruction de rester en combinaison humide lors de leurs

    interventions.

    L’UNSA police s’interroge sur le fait que l’on ne puisse pas utiliser les combinaisons étanches durant la crue .

     

    Mme BERJOT : Cette instruction décidée au regard de la précipitation des évènements se justifie par le fait de ne pas

    détériorer ce matériel par les différents objets et détritus dérivants par un débit du fleuve de 2000 m3/S.

    Une réflexion peut être en revanche ouverte sur l’achat de matériels plus adaptés à ces situations particulières (vêtement

    étanche en néoprène compressé par ex…)

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Celle là est pas mal du tout.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ne pas détériorer ce matériel par les différents objets et détritus dérivants

    c'est qui l'emmeteur de ce judicieux conseil ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    c'est qui l'emmeteur de ce judicieux conseil ?

     

    "Le 23 juin 2016, une délégation UNSA Police était reçue par Madame Sandrine BERJOT, Commandant de Police, Chef d’Unité de la Brigade Fluviale "

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    oui, j'avais lu.

    Mais j'espère qu'elle s'est appuyée sur des conseillers pour prendre ce genre de décision (ou alors, faut réformer le service achats)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu veux dire que tu esperais qu'il y ait plusieurs personnes suffisament connes pour donner une raison pareille? :eek:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Non. Une seule.

    les manager sont censés s'appuyer sur les compétences de leurs collaborateurs. Pas forcénment metre en doute toutes leurs infos, surtout sur des sujets aussi insignifiant (je crois qu'elle a d'autres problèmes à garer plus important que la dotation en balais de nettoyage)

    mais vu qu'ils en sont à attendre d'acheter une plastifieuse dans la brigade pour afficher un plan de Paris sur les consoles, peut-etre que....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    comme d'habitude ce sont ceux qui ne connaissent pas les besoins ou le boulot qui passent les commandes. Résultat des courses, le personnel n'a jamais le bon outils ou le bon équipement.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Non. Une seule.

    les manager sont censés s'appuyer sur les compétences de leurs collaborateurs. Pas forcénment metre en doute toutes leurs infos, surtout sur des sujets aussi insignifiant (je crois qu'elle a d'autres problèmes à garer plus important que la dotation en balais de nettoyage)

    mais vu qu'ils en sont à attendre d'acheter une plastifieuse dans la brigade pour afficher un plan de Paris sur les consoles, peut-etre que....

     

    ... sauf si les managers sont évalués sur leur performance à faire des économies... Le matériel est parfois un poste de dépense considéré comme un levier pour réduire les coûts.

    Espérons que ceux, ici, qui considéraient que le matériel non adapté, comme le dénonçait un syndicat, était une fausse excuse concernant cet évènement avaient raison ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...