Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

révision du MFT N4


fleq
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 115
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    La plongée française avait su garder jusqu’à présent, malgré un cheminement parfois chaotique, sa pureté conceptuelle originelle, c’est-à-dire, en gros, les principes sur lesquels elle avait été fondée.

    La plongée était constituée par un ensemble de procédés d’immersion dont l’objectif était l’exploration de nouveaux espaces, en sécurité, avec un matériel évolutif, limité au départ et de plus en plus obsédant de nos jours.

    Cela demandait une adaptation des personnes, des organismes et surtout des esprits, aux situations sous-marines les plus improbables.

    On jugeait les plongeurs essentiellement sur leurs comportements, c’est-à-dire sur leur capacité à mobiliser leurs savoirs et savoir-faire pour répondre à des situations plus ou moins imprévues. On tentait de juger lors des entrainements et au cours des examens, ce que les futurs encadrants étaient « capables de faire » (le savoir-être fédéral).

     

    Cette approche par comportement est totalement différente de celle proposée par les organismes du RSTC, où les candidats instructeurs doivent démontrer les principales phases techniques de leur futur enseignement.

    Dans cette démarche, on juge le geste.

    Dès que celui-ci est acquis, on suppose que l’instructeur et en capacité de l’enseigner.

     

    Il en est ainsi dans la DTMR qui « est une démonstration technique d’un savoir - faire : la maîtrise de l’utilisation du gilet et de la gestion ventilatoire pour assurer une vitesse de remontée aussi précise que possible dans une situation dégradée, sans pour autant focaliser exclusivement sur un instrument »

    On est donc passé d’une « évaluation de comportement » à une « évaluation de savoir- faire ».

    On privilégie le geste.

    La plongée française régresse et s’appauvrit.

    Pire, elle s’humilie.

    On va donc avoir en tant que moniteurs à enseigner à nos élèves à réaliser des pantomimes stéréotypées et à les noter sur la base de critères « artistiques ».

    On ne prépare plus des plongeurs, mais des « danseurs mondains ».

    « Ne mets pas ta main comme cela,

    Positionne-toi plus de côté,

    Place tes palmes autrement,

    Si tu avances pendant que je recule …. »

     

    Link to comment
    Share on other sites

    On va donc avoir en tant que moniteurs à enseigner à nos élèves à réaliser des pantomimes stéréotypées et à les noter sur la base de critères « artistiques ».

    On ne prépare plus des plongeurs, mais des « danseurs mondains ».

     

    On en revient à la 30m en démonstration... à 25m...

     

    Sinon, ahahah, j'ai bien rigolé en te lisant :)

     

    Oui il y a d'autres pistes. Le N4 peut faire des baptêmes avec accord du président de club. Il y avait peut être une piste de ce coté ? Genre aller vers un truc qui ressemble au dive master.

     

    Je pense que tout reste lié "au capacitaire"... futur moniteur. Donc sans refonte // de la formation MF1, ça risque de ne pas aller dans un sens différent.

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    (...)

    Cette épreuve n’a pas pour objectif, à l’inverse de l’épreuve N° 5, de refléter la réalité d’une situation d’assistance à un plongeur en difficulté. L’évaluation est donc axée sur des critères techniques.

    (...)

    (...)

    La plongée était constituée par un ensemble de procédés d’immersion dont l’objectif était l’exploration de nouveaux espaces, en sécurité, avec un matériel évolutif, limité au départ et de plus en plus obsédant de nos jours.

    Cela demandait une adaptation des personnes, des organismes et surtout des esprits, aux situations sous-marines les plus improbables.

    On jugeait les plongeurs essentiellement sur leurs comportements, c’est-à-dire sur leur capacité à mobiliser leurs savoirs et savoir-faire pour répondre à des situations plus ou moins imprévues. (...)

    Cette approche par comportement est totalement différente de celle proposée par les organismes du RSTC, où les candidats instructeurs doivent démontrer les principales phases techniques de leur futur enseignement.

    Dans cette démarche, on juge le geste.

    Dès que celui-ci est acquis, on suppose que l’instructeur est en capacité de l’enseigner.

    (...)

    On est donc passé d’une « évaluation de comportement » à une « évaluation de savoir- faire ».

    On privilégie le geste.

    La plongée française régresse et s’appauvrit.

    Pire, elle s’humilie.

    (...)

    (...)

    Sinon, ahahah, j'ai bien rigolé en te lisant :)

    (...)

    My two cents ?

    Non ?

    Et bien si , je vais vous les donner !

    Oui le style et l'analyse de ce bon Nano me plaisent terriblement ,

    Non le style et l'analyse de cette nouvelle épreuve (appelons un chat un chat) sont loin de me faire rigoler !

    Link to comment
    Share on other sites

    Tout fout le camps!

     

    Avant, le moniteur Français avait une mission civilisatrice pour la Jeunesse et l’Éducation Populaire.

    Maritimement cultivé, clairvoyant et instruit, il savait quoi, comment, pourquoi et pour quoi.

    Avec panache et faconde, il illuminait les môles et les carrelages, par ses solutions pédagogiques sui generis.

    Aventurier d'un monde nouveau, libre et inventif, inspiré des meilleures traditions nationales, il était un modèle du génie Français, Môssieur.

     

    Patatras, voilà t'y pas que des esprits chagrins voudraient fourguer à la jeunesse de France des standards pédagogiques prémâchés, à skill paraît, à prix d'or en plus, comme si tout se monnayait en ce bas-monde...

    Des solutions toute faites, robotiques, des leçons électroniques sans Maître, des plongées à la carte, mais Bleue de préférence, la carte!!!

     

    Un peu comme si la Plongée n'était plus une vocation, un sacerdoce, une mission divine presque, mais tout juste un commerce, une profession, pire: un boulot!

     

    Y'a pas, c'était bien mieux avant!

     

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    D'après le PV de la CTN du 26 mai, il y a d'autres évolutions en cours que ce soit au niveau du MFT (refonte), de la formation MF1 (alignement possible via modules complémentaires sur le DEJEPS), sur le MF2 (conséquence de l'évolution possible du MF1) et du code du sport (EPI, sécurité de surface).

     

    Bonne journée,

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Ce sont donc des incompétents qui enseignent mieux que vous? De mieux en mieux :fou:

     

    Dwoopy, tes contributions à cette discussion sont contrefaites.

    Elles n’ont pas pour objectif d’enrichir les échanges, mais de jeter éventuellement le trouble sur les contributions des autres intervenants.

    C’est une technique de communication qui t’est familière, mais à part de te combler intellectuellement, elle est dérisoire.

    Il ne suffit pas d’associer quelques mots pour avoir une pensée.

     

    Quelle est la tienne sur l’évolution de l’enseignement, de la pratique de la plongée de loisir en France et à termes comment peut-on imaginer l’avenir de « l’École Française de Plongée»?

    C’est ça qui nous importe.

     

    J’ai souligné le coup de canif donné par la FFESSM à ses convictions pédagogiques historiques, en introduisant un exercice d’examen jugeant un « savoir-faire », au lieu d’un « savoir-être » comme jusqu’à présent.

    Est-on subrepticement en train de quitter a « plongée française » pour adopter les conceptions du RSTC ?

    Demain, va-t-on demander aux futurs moniteurs de présenter, en examen, des démonstrations du vidage de masque, du pivot sur les palmes, du passage de l’octopus ?

     

    Peut-on y être opposé ?

    Doit-on s’en réjouir ?

     

    C’est de cela dont on discute.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce sont donc des incompétents qui enseignent mieux que vous? De mieux en mieux :fou:

     

    Mon cher dwoopy, j'ignore quel est ton niveau d'instruction, mais tu viens là de faire preuve d'incompétence dans l'assemblage de deux données simples dans un concept pourtant basique. Je te souhaite une bonne soirée.

    Link to comment
    Share on other sites

     

    J’ai souligné le coup de canif donné par la FFESSM à ses convictions pédagogiques historiques, en introduisant un exercice d’examen jugeant un « savoir-faire », au lieu d’un « savoir-être » comme jusqu’à présent.

    Est-on subrepticement en train de quitter a « plongée française » pour adopter les conceptions du RSTC ?

    Demain, va-t-on demander aux futurs moniteurs de présenter, en examen, des démonstrations du vidage de masque, du pivot sur les palmes, du passage de l’octopus ?

     

    Peut-on y être opposé ?

    Doit-on s’en réjouir ?

     

    C’est de cela dont on discute.

     

    Juste pour préciser un peu les choses :

    Le niveau du N4/GP est évalué via un examen (on peut en discuter l’utilité mais le fait est). Et il sanctionne autant des "savoir-faire" liées à des compétences techniques (descente dans le bleu, vidage de masque,démonstration technique...etc...etc) que des "savoir être" liées à des comportements (épreuve Guide de Palanquée).

    Tant il est vrai que la première partie peut être normalisée et standardisée dans les critères d'évaluations (respect de profondeur, de variation de profondeur, de vitesse de remontée) et les aspects éliminatoires. La deuxième ne peut et ne doit pas être standardisée, tant il est vrai qu'il y a autant de "performances" recevables qu'il y a de candidats.

     

    Je pense que les deux réunis font véritablement l'évaluation du N4/GP.

    Sans oublier que la notion de démonstration technique existe depuis bien longtemps à l'examen (exemple : feu la remontée gilet de 30 m et feu la DTH).

    Edited by foxdiver
    Link to comment
    Share on other sites

    Mon bon Foxy, il manque quelques verbes ici et là. Cela ne facilite pas trop notre compréhension.

    Mais, malgré tout, je crois t'avoir décodé.

    Le moniteur 2F doit avoir de bonnes baloches, non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Mon bon Foxy, il manque quelques verbes ici et là. Cela ne facilite pas trop notre compréhension.

    Mais, malgré tout, je crois t'avoir décodé.

    Le moniteur 2F doit avoir de bonnes baloches, non ?

     

    Effectivement il y avait quelques "oublis" pas facile avec l'écran d'un tel quand on est habitué à l'écran d'un ordi. (les corrections en gras dans le post original).

    Je ne dirais pas qu'il doit avoir de bonnes baloches (voire cojones) mais être complet (du tout du moins essayer de l'être).

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 18
        Bonjour,   Je souhaite savoir si quelle est la fréquence de révision du pack cité en objet du message ( Pack Aqualung Détendeur Core sup - révision conseillée ou obligatoire pour fonctionnement des assurances en cas de pb) ?   J'ai ce pack depuis décembre 2020, avec détendeur nominal + secours     Merci par avance
      • 4
        Sur toulon j'ai souhaité faire une révision des détendeurs Tecline (modèle Tecline R1 PRO O²) et surprise, les 2 enseignes de la région ne prennent pas cette marque. Une idée d'adresse pour assurer un service d'entretien de ce matériel?
      • 1
        Bonjour,   je cherche depuis quelques temps mais sans succès a faire réparer mon caisson Olympus PT 056  ( j'ai une entrée d'eau que je n'arrive pas à localiser )  auriez vous des adresses à conseiller aux alentours de Marseille ou un site en particulier ?   en vous remerciant par avance de l'aide que vous pourrez m'apporter   cordialement   flo
      • 7
        bonjour à tous,   je n'ai pas réussi à trouver de réponse via la recherche, alors : auriez-vous des personnes/entreprises à conseiller pour la révision de nos détendeurs (et gilets ..) dans le coin de Fréjus siouplait ? C'est notre prochaine destination, fini Tahiti 🥺   Merci !!
      • 6
        Bonjour à tous, Je viens de faire l'acquisition d'un pack complet détendeur, octopus, manomètre, neuf n'ayant jamais servi mais ayant été acheté il y a environ 5 ans par son précédent propriétaire qui n'a jamais plongé pour cause de problème de santé. Une révision est elle indispensable ou pas? Merci d'avance pour vos réponses. Eric
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.