Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Réglage d'assiette


jeanmif

Recommended Posts

Bonjour

Pour ceux qui n'auraient pas lu ma présentation je suis N1 depuis peu et j'ai une dizaine de plongées à mon palmarès. Je suis membre d'un club donc je plonge toute l'année (en piscine les mois les plus froids) et pour la prochaine saison je m'attaque au N2.

Je m'intéresse d'assez prêt à la plongée tek et sout car je trouve les techniques de ces plongeurs tres sécuritaire et le coté "carré" me rassure.

Je visionne pas mal de vidéo de ce type de plongée et je suis assez ahuri de voir leur stabilité lors de demo d'exercices. Non seulement il maitrise parfaitement le poumon balast mais un plus leur assiette ne bouge presque pas.

Ce n'est pas vraiment mon cas. Pour le poumon ballast j'y travaille deja afin de maitriser ma profondeur. Mais pour l'assiette je me pose des questions. Je ne me fais pas d'illusion, ce n'est pas avec 10 plongées au compteur que je risque d'approcher cette "perfection" mais quand même : Comment la gérer ? Y a t il des réglages a faire sur le matos?

Donc messieurs les plongeurs confirmés merci de vos conseils.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 49
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Presque rien sur le matos. Ca rend la chose plus confortable quand c'est équilibré à plat, mais sinon on s'en sort sans, par exemple quand y'a des blocs un peu partout ca empeche. C'est purement de la technique et de la proprioception.

Link to comment
Share on other sites

salut,

 

la base est déjà de ne pas être sur lesté. sinon ça accentue la position d'hippocampe.

la position du bloc y joue egalement

 

avoir les bras devant soit (en se tenant les mains par exemple) ça aide à s'allonger naturellement

le palmage type frog kick aide aussi (le désavantage c'est que ça fait un peu cambré le dos)

 

sinon le reste c'est de la pratique

Link to comment
Share on other sites

C'est un bon début de réponse.

 

Pour le lestage j'y travaille. J'ai démarré avec 8kg mais j'avais l'impression de remonter tout le temps surtout dans la zone des 5m. Du coup dans un premier temps j'ai augmenté mon lestage jusqu'à 10kg. Mais après 2 plongées avec ce lestage je me suis senti trop lourd. Du coup je plonge maintenant avec 8kg. En fait j'ai fait le parcours de tous les débutant quoi :)

Maintenant que j'entre en formation N2 je vais commencer à emporter du matériel donc le lestage va sans doute encore évoluer.

 

Pour la position du bloc j'ose imaginer que l'influence de sa position est logique. Si il est plus haut sur la stab (plus proche de la tête) j'imagine qu'il fait piquer du nez (comme l'apéro :jesors: )

 

Merci de vos réponses.

Link to comment
Share on other sites

Pour le lestage j'y travaille. J'ai démarré avec 8kg mais j'avais l'impression de remonter tout le temps surtout dans la zone des 5m. Du coup dans un premier temps j'ai augmenté mon lestage jusqu'à 10kg. Mais après 2 plongées avec ce lestage je me suis senti trop lourd. Du coup je plonge maintenant avec 8kg

 

Maintenant que j'entre en formation N2 je vais commencer à emporter du matériel donc le lestage va sans doute encore évoluer.

 

oui et non.

 

disons que ton lestage évoluera au fil du temps (même si tu ne change pas de configuration de matériel) car ta façon de plongée évoluera

mais cela ne se fait pas en 4 plongés..

 

A toi de peaufiner au fur et a mesure, mais ne te fais pas trop de fixations sur ça non plus. l'essentiel est de ne pas être lesté comme une enclume

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Pour ceux qui n'auraient pas lu ma présentation je suis N1 depuis peu et j'ai une dizaine de plongées à mon palmarès. Je suis membre d'un club donc je plonge toute l'année (en piscine les mois les plus froids) et pour la prochaine saison je m'attaque au N2.

Je m'intéresse d'assez prêt à la plongée tek et sout car je trouve les techniques de ces plongeurs tres sécuritaire et le coté "carré" me rassure.

Je visionne pas mal de vidéo de ce type de plongée et je suis assez ahuri de voir leur stabilité lors de demo d'exercices. Non seulement il maitrise parfaitement le poumon balast mais un plus leur assiette ne bouge presque pas.

Ce n'est pas vraiment mon cas. Pour le poumon ballast j'y travaille deja afin de maitriser ma profondeur. Mais pour l'assiette je me pose des questions. Je ne me fais pas d'illusion, ce n'est pas avec 10 plongées au compteur que je risque d'approcher cette "perfection" mais quand même : Comment la gérer ? Y a t il des réglages a faire sur le matos?

Donc messieurs les plongeurs confirmés merci de vos conseils.

 

Ce que tu vois, c'est le résultat d'un gros boulot sur les fondamentaux (buyency, trim, propulsion). Ce sont des fondamentaux qui sont travaillés de manière intensive par les agences dites "tek" comme un prérequis à l'engagement en plongée et à l'exposition au risque (profondeur, plafond des paliers, plafond physique : grotte, épave).

 

Plus que des conseils, c'est une approche globale qui adapte la matériel, les techniques et les procédures. Approche minimaliste sur le matériel, lestage adapté, approche psychologique, gestes techniques répétés. Tu as des cursus de formation très performants pour arriver à ce type de résultats : essentials chez IANTD, fundies chez GUE, pas mal d'instructeurs sidemount travaillent les mêmes choses au mexique... au hasard. Ca peut se faire seul, avec l'expérience et de la persévérance mais ce n'est pas le plus simple... Sinon ta démarche et ton intérêt sont déjà un premier pas :)

Link to comment
Share on other sites

 

Ce que tu vois, c'est le résultat d'un gros boulot sur les fondamentaux (buyency, trim, propulsion). Ce sont des fondamentaux qui sont travaillés de manière intensive par les agences dites "tek" comme un prérequis à l'engagement en plongée et à l'exposition au risque (profondeur, plafond des paliers, plafond physique : grotte, épave).

 

Plus que des conseils, c'est une approche globale qui adapte la matériel, les techniques et les procédures. Approche minimaliste sur le matériel, lestage adapté, approche psychologique, gestes techniques répétés. Tu as des cursus de formation très performants pour arriver à ce type de résultats : essentials chez IANTD, fundies chez GUE, pas mal d'instructeurs sidemount travaillent les mêmes choses au mexique... au hasard. Ca peut se faire seul, avec l'expérience et de la persévérance mais ce n'est pas le plus simple... Sinon ta démarche et ton intérêt sont déjà un premier pas :)

 

:+1:

 

Et pas besoin d'attendre de passer a la "grosse plongee Tek ou grotteuse" pour se pencher sur ces questions! C'est tout benef' que de bosser ces sujets dès ses premiers coup de palmes...

Ce n'est pas compliqué ou insurmontable, ce ne sont pas des centaines de plongees ou des milliers d'heures d'exos; le mieux est d'etre accompagne par qui maitrise reellement la chose... Generalement ces formations Essentials ou Fundamentals se font entre 2 et 4 jours et tu as un veritable avant/apres, meme dans les limites de la plongee loisir!

 

UTD avait meme monté un truc sur 1 jour (3h sur la video), afin de presenter la chose aux plongeurs curieux, un peu comme un "bapteme des fondamenteaux bien faits" et rien que la tu vois deja une difference en images! :top:

 

kbL9nbjpXtvrlJa5Oet1oe1

 

 

Comme tu peux observer: une bonne partie de l'apprentissage se fait hors de l'eau, en surface et sous l'eau sans bouteilles, pour finir avec le kit en plongee... Ok reprend toutes les bases, en details du plongeur, son corps au materiel, l'equilibre, la technique, etc... (tout en faisant autre chose que des longueurs de bassin en palmage ciseau, cqfd!)

 

 

Un des points cles, est de cesser de voir la maitrise de flottabilite fine, l'assiette, le positionnement du corps dans l'eau comme des exercices, mais bien comme la maniere d'etre, de faire, de vivre la plongee... Et cote instructeurs, c'est cette philosophie qu'il faut etre capable d'adopter et d'inculquer, dès les tout premiers niveaux d'entrainement, faire faire tous les exos et autres pratiques en flotta neutre des le debut, etc... Cela est parfois meme plus "simple" a transmettre avec des plongeurs avec peu d'experience encore/debutants sans trop de "vices" encore, qu'avec des plongeurs experimentes voir meme encadrants pros! ;)

(me souviens de ces eleves, une experience dans les 25 plongées a leur actif, passant au SM OW loisir... le resultat du boulot sur la flotabilite, trim, position, propulsion se voit d'un coup d'oeil sur ces images: https://www.facebook.com/pg/santiago...13630702007638 Pas besoin d'attendre pour mieux faire! :hehe: )

 

 

 

En introduisant cela aux futurs encadrants et Instructeurs, on irait plus vite a generaliser la chose aupres des futurs debutants plongeurs. (Le role aux ecoles et agences de formations, et leurs instructeurs trainers correspondants)

 

Ex: formation de DM et Instructeur PADI (ils sont pas tous pareils hein, mais c'est le cas particulier ici sur ces images, dans ce centre de formation, un exemple a suivre); tout les exos du cours OW en demonstration en flotta neutre, sans etre a genoux au sol, de maniere a ce que ces futurs "encadrants et enseignants" transmettent cela aux futurs debutant:

[video=youtube;8-f5VZVh0Ew]

Oet1oe1

 

 

 

Pour qui disait que s'orienter vers des Instructeurs proposant de la plongee "tek" tend a inclure ces precepts de flotabilite, trim, position, propulsion, etc... : On aimerait tant que ceci soit une verite absolue, oui... Mais malheureusement on est encore loin de pouvoir dire que cela soit systematique dans les faits: :confused:

 

kbL9nbjpXtvrlJa5Oet1oe1

 

kbL9nbjpXtvrlJa5Oet1oe1

 

[video=youtube;yr-ui4Za1pc]

rlJa5Oet1oe1

 

 

Salut!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Pour ma part tout jeune plongeur juste N2 aussi, malgré mes presque 50 piges, j'ai fait un stage "intro to tek" dès ma 25eme plongée, suivant la même démarche que toi, c'est à dire autant faire les choses bien de suite plutôt que de corriger plus tard tout un tas de défauts acquis au fil du temps.

 

Plongeant en lac, j'ai même poussé le bouchon jusqu'à acheter de suite une combinaison étanche. J'ai rencontré pas mal de difficultés au départ pour gérer tout ça, mais à force ça vient, et je me dis qu'il vaut mieux apprendre en étant encadré et sur des plongées non engagée, prendre les bons réflexes maintenant pour que ce soit acquis. Ainsi j'imagine que le jour où "j'engagerai" un peu plus, je n'aurais pas ça a gérer, ce sera devenu automatique, et je pourrais me concentrer sur les vraies difficultés.

 

D'ailleurs hier soir on a fait une plongée à 40 m en lac, dans le noir donc, et sur un fond bien vaseux où la moindre "erreur" de flota' se voit de suite. De temps en temps je me retournai pour voir si je ne soulevais pas de nuage de vase, et ce fût satisfaisant de voir que non...tandis que nous en traversions régulièrement produits par d'autres palanquées.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour "Narcosis"

 

Je suis flatté d'avoir une réponse de Monsieur Santiago Pintado. J'ai regardé par mal de video sur ton site ou sur youtube. Effectivement la 1ere video est édifiante. C'est quand même une sacré évolution en trois heure de temps. Par contre il faut avoir un instructeur qui te suit sérieusement et qui maitrise les techniques. Ce n'est pas le cas dans mon club de plongée et je ne connais pas de plongeur GUE qui pourrait m'aider. Quand a trouver un centre de plongée qui fasse de la formation GUE dans ma région c'est pas gagné.

En tout cas un grand merci pour les conseils.

 

Bonnes bulles.

Link to comment
Share on other sites

Il y a pas mal de fundies dans le Lot, et je connais au moins un instructeur belge qui fait régulièrement des essentials dans le même coin. Je précise que ça se fait dans les vasques pas dans les résurgences....

 

Sinon du coté de Marseille ça doit se trouver aussi.

 

Pour revenir au petit débat initié ici, même si certains messages se sont perdus en route, c'est bien une question de priorité dans la formation. Tu entendra les deux discours. "Plonge tu verras, ça vient tout seul" (avec l'accent français). Sauf que ça vient rarement tout seul. Ce n'est ni le plus simple, ni le plus rapide, ni garanti. Le travail sur les fondamentaux (BTP) est souvent un "plus" dans les formations fédérales. Les objectifs pédagogiques dans ce domaine sont assez limités. Inversement, c'est la base dans les écoles de formation dont a parlé.

 

Donc c'est un vrai choix à faire dans ta formation.

 

Enfin, cela n'apporte pas seulement du confort mais aussi de la sécurité, une consommation très limitée, une grande maîtrise de l'évolution aquatique, "de la beauté et donc plus de plaisir" (private joke à Narcosis).

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas plongée depuis le mois de juillet car ici les touristes débarquent en masse pour l'été et je ne vais pas au centre de plongée pour prendre un bain de foule. Mais avec la rentrée je vais pouvoir m'y remettre. En plus hors saison je bénéficie de meilleur tarif. Donc je vais essayer de mettre un peu cela en application. Et puis les entrainements piscine vont aussi reprendre et ce sera plus facile pour me faire la main et me faire filmer. Je vais aussi sonder un peu les plongeurs du club pour voir si certain ce sont intéressé au GUE.

Si par hasard vous connaissez des centres de formation DIR vers chez moi merci de m'en informer. J'ai fait des recherche sur le net mais j'ai rien trouvé.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.