Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

gonflage O2 300b , dept 06


    Messages recommandés

    • Réponses 33
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Juste une réflexion sur ta réflexion ;-). Tout les recycleurs ne sont pas logé à la mêmes enseignes coté conso d'oxy. Je ne connais pas le triton, mais avec mon ursus (kiss sidekick like) qui a une boucle très courte, un petit volume et qui est très réactif, je suis nettement plus économe en oxy qu'avec mes hh/defender.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Merci Etienne pour l'info.

    Peux-tu sortir le texte de référence ?

     

    oui, c'est l’Arrêté du 15 mars 2000 , modifié en 2005 puis en 2006

     

    L’Arrêté du 15 mars 2000 n'a-t-il pas été abrogé au 1er janvier 2018, et le texte en vigueur ne serait-il pas l’Arrêté du 20 novembre 2017?

     

    Les deux arrêtés étant aussi peu digestes l'un que l'autre, j'ai vraisemblablement dû rater à mon tour le passage qui limite la pression d'O2 à 200 bar...

     

     

     

    A l'occasion, y aurait-il un expert en droit des gaz pour éclairer nos lanternes:

     

    Dans l'article 7, je lis:

    "Sont soumis à la déclaration et au contrôle de mise en service :

    1. Les récipients sous pression de gaz dont la pression maximale admissible PS est supérieure à 4 bar et dont le produit pression maximale admissible par le volume est supérieur à 10 000 bar.l ;

    2. Les tuyauteries dont la pression maximale admissible PS est supérieure à 4 bar appartenant à une des catégories suivantes :

    a) Tuyauteries de gaz du groupe 1 dont la dimension nominale est supérieure à DN 350 ou dont le produit PS.DN est supérieur à 3 500 bar, à l'exception de celles dont la dimension nominale est au plus égale à DN 100 ;"

    b) Tuyauteries de gaz de groupe 2 dont la dimension nominale est supérieure à DN 250, à l'exception de celles dont le produit PS.DN est au plus égal à 5 000 bar ;

     

    - Qu'est-ce que la dimension nominale d'une tuyauterie?

    - L'air est-il un gaz du groupe1? (comburant)

     

    Merci d'avance.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je crois que le dernier arrêté a modifié surtout les dates de requalification (en ce qui nous concerne ) mais pas la pression des gaz que nous utilisons.

    d’ailleurs on ne trouve pas de B50 air liquide ou autre linde gaz a plus de 200 bar. les robinets 300 bar o² sont inversés, le filetage mâle est sur la B50 et c'est un écrou tournant en 3/4G femelle avec un axe central a joint qui vient s'y loger au lieu d'un type "F" standard en 5/8G mâle avec tête conique a joint que nous avons ici.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour le diamètres nominal c est la diamètre intérieur en mm et arrondi.

     

    ​​​​​​Un DN100 ça fait environ 10cm de diamètre C est énorme pour des conduite en pression.

     

    Le problème des conduite de taille (diamètre) importante même avec un peu de pression. Tu rentre dans catégorie soumis à control.

     

    Ces control coûte énormément. Par exemple tu dois radiographier tout les soudure.

    Dans l industrie, on évitera d utiliser des conduit aussi grosse et de rentrer dans cette catégorie. On préférera mettre un fuseau de conduites de faible diamètre (qui ne devront pas être contrôler) à a la place d une grosse conduite pour obtenir le même débit.

    ​​​

     

    ​​​​​

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

     

     

     

    L’Arrêté du 15 mars 2000 n'a-t-il pas été abrogé au 1er janvier 2018, et le texte en vigueur ne serait-il pas l’Arrêté du 20 novembre 2017?

     

    Les deux arrêtés étant aussi peu digestes l'un que l'autre, j'ai vraisemblablement dû rater à mon tour le passage qui limite la pression d'O2 à 200 bar...

     

     

     

    A l'occasion, y aurait-il un expert en droit des gaz pour éclairer nos lanternes:

     

    Dans l'article 7, je lis:

    "Sont soumis à la déclaration et au contrôle de mise en service :

    1. Les récipients sous pression de gaz dont la pression maximale admissible PS est supérieure à 4 bar et dont le produit pression maximale admissible par le volume est supérieur à 10 000 bar.l ;

    2. Les tuyauteries dont la pression maximale admissible PS est supérieure à 4 bar appartenant à une des catégories suivantes :

    a) Tuyauteries de gaz du groupe 1 dont la dimension nominale est supérieure à DN 350 ou dont le produit PS.DN est supérieur à 3 500 bar, à l'exception de celles dont la dimension nominale est au plus égale à DN 100 ;"

    b) Tuyauteries de gaz de groupe 2 dont la dimension nominale est supérieure à DN 250, à l'exception de celles dont le produit PS.DN est au plus égal à 5 000 bar ;

     

    - Qu'est-ce que la dimension nominale d'une tuyauterie?

    - L'air est-il un gaz du groupe1? (comburant)

     

    Merci d'avance.

     

    la DN, c'est la dimension interieure normalisée. Ca correspond "à peu près" au diametre intérieur en milimetres.

    Genre, du DN350, c'est 355 mm et des poussières.

    L'air, c'est du groupe 2 (comburant, certes, mais pas assez au vu de la classification)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci donc pour vos réponses.

     

    Ce qui me chagrinait, c'est que la "dimension nominale" n'ait pas d'unité indiquée (une dimension sans dimension...), mais ça reste cohérent avec, par exemple, l'expression "le produit PS.DN est supérieur à 3 500 bar".

     

     

    Pour les groupes de gaz, si l'air est du groupe 2, je devine que l'O2 est du groupe 1.

    Pour les nitrox, à partir de quel % bascule-t-on d'un groupe à l'autre? le fameux Nx40?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pas réussi a trouver un texte "clair" qui explique le % .en tout cas, la réglementation pour les têtes de bouteilles indus est clair (elle) on change de normes et de robinets pour des % jusqu'à 22% d'o² ou plus de 22% d'o² (sur les cadres de B50 "d'air respirable" et de "mélange respirable" a plus de 22% d'o²) . on ne parle pas de 40% ou plus.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je peux avoir des booster O2 et He jusqu'à 800 Bar ...avec étiquette CE .. Ceux que j'ai choisi pour la plongée vont de 210 à 320 Bar ... Le problème potentiel n'est pas seulement la pression, il faut y ajouter la température ( conjugaison de la pression et de la vitesse de pompage) et la propreté de l'ensemble BOOSTER , lyre/canalisation de gonflage et robinetterie/réservoir receveur .

    Au plus la pression va étre élevée ,la vtesse de gonflage rapide, au plus il y aura de risque de départ de feu en cas de présence d'impuretés ... En fait au plus la pression augmente, au plus il faudrait ralentir le rythme /la vitesse de gonflage . C'est pour ça que lorsqu'il s’agit de choisir un booster ,il faut relativiser la vitesse de gonflage vu qu'il ne faut pas gonfler à fond en permanence /adapter la vitesse au volume du bloc à gonfler etc....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    la pression d'un booster n'a effectivement rien a voir avec la pression maxi homologué dans chaque pays ( par ex c'est 127 bar pour les usa en aviation ) mais il font des nitrox a 50% au compresseur ( mais ne dépassent pas 160 bars). Normalement sur un booster il faut mettre une micro vanne de laminage pour pouvoir régler le cadencement . environ 2coups /seconde jusquà 100 bar et 1 coup/seconde au dela ( je ne monte pas à plus de 220 à l'o² et je fais régulièrement des pauses pour laisser refroidir) . ce n'est pas une règle mais juste un bon rapport entre vitesse de gonflage et température , pression convenable et risques (quand même plusieurs centaines de gonflage) .

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je fais régulièrement des pauses pour laisser refroidir) . ce n'est pas une règle mais juste un bon rapport entre vitesse de gonflage et température , pression convenable et risques (quand même plusieurs centaines de gonflage) .

     

    Tu as la solution grosse poubelle remplie de flotte et de glaçons. Même si ta procédure marche bien. J'aime bien le froid avec l'O2.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Tu as la solution grosse poubelle remplie de flotte et de glaçons. Même si ta procédure marche bien. J'aime bien le froid avec l'O2.

     

    avec un booster , c'est la tête/les clapets, la lyre/canalisation en sortie qui va chauffer ... L'eau ne va que refroidir le bloc que tu as mis dans la poubelle.

    Il vaut mieux limiter la vitesse de pompage, et faire un nettoyage complet trés régulièrement..

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est pour ça que j'ai un booster avec un joint qui lâche en température. Mais je préfère refroidir quand même le bloc aussi. Surtout que les lyres servent aussi pour les transavements hélium à partir de blocs industriels.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    avec un booster , c'est la tête/les clapets, la lyre/canalisation en sortie qui va chauffer ... L'eau ne va que refroidir le bloc que tu as mis dans la poubelle.

    Il vaut mieux limiter la vitesse de pompage, et faire un nettoyage complet trés régulièrement..

     

    Pour info, pouvez vous me dire à quelle fréquence et comment vous nettoyez vos lyres.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 20
        salut à tous,   récemment acquéreur d'une pony Nitrox pour déco palier en fin de plongée à l'air, je cherche des structures (entreprises ou clubs) qui gonflent du matériel perso avec du Nitrox entre 50 et 70% d'oxy.   Visiblement, c'est pas facile à trouver sur Toulon ou alentours !   Alpha-Requalification (à la Garde) et SIM (côté Ouest de Toulon) semblent le faire, mais je n'ai pas encore la certitude que ce soit ouvert aux particuliers....   Vous avez d
      • 3
        Bonjour, Petit soucis pour gonfler un bloc alu M26 sur un compresseur club muni d'étrier, les adaptateurs M26 M/M25F sont trop grand pour les étriers..... Comment faire ?
      • 12
        Bonjour,   Je me suis fabriqué un raccord pour pistolet de gonflage de pneus     Il se branche sur le Direct System avec le raccord appelé BC NIPPLE INFLATOR.   Hors j'ai réussi par le passé à trouver un raccord femelle lui correspondant mâle 1/4"" gaz. Savez-vous où je pourrais en trouver un second ? Ce raccord est entre la tétine et le BC Nipple.
      • 13
        La nouvelle station de gonflage automatique à Wemeldinge est opérationnelle. Elle se situe sur le site de plongée dit du « Parking ». (DiveNice Zeeland  Page 255). ·        Air 200 et 300 bar ·        Nitrox 32 200 et 300 bar ·        Fonctionnement à jetons Jetons disponibles au camping Linda et à l'hotel Smit
      • 17
        Régulièrement lorsque je gonfle mes bouteilles sur les parkings d’un site de plongée, des plongeurs viennent me poser des questions sur ma station de gonflage individuelle. Comme j’ai eu un peu de temps devant moi, j’ai rédigé un document qui réponds aux questions qu’on me pose régulièrement. Ce document n’est pas figé, donc si vous avez des suggestions, elles sont les bienvenues   http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/station de gonflage individuelle_protege.pdf
    ×
    ×
    • Créer...