Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
alexOZ83

santé plonger - épilepsie

    Messages recommandés

    Bonjour je suis un fan de plonger depuis tout jeune , je fait de la plonger en apnée très souvent j'ai passé mon niveau " open water " je suis actuellement en Australie et j'ai un rêve c'est depuis tous jeune c'est de devenir instructeur et avoir mon dive master . la formation qui durerais 3 mois . seulement début mes 5 ans je fait des absences qui est considéré comme "Epilepsie niveau 1 . j'en faisais environ 2 par ans et depuis plus de 3 ans j'ai rien eu .vous qui êtes plus qualifier que moi pouvez vous me dire si cela peux poser problème ? merci

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    D'une part, il va falloir m'expliquer ce qu'est une épilepsie "niveau 1"

    Ensuite, tu parles d'absences, mais dans les épilepsies absences, il y a des formes avec des absences atypiques, des gens qui ont ou non une phase post critique de confusion, des absences réflexes entre autre. Il est assez probable qu'on puisse te dire oui, mais déjà deux points:

    -autoriser l'encadrement me paraît une idée délirante. Tu veux prendre la responsabilité d'autres personnes, peut-être des gamins, alors que tu sais que tu pourrais merdouiller sous l'eau n'importe quand?

    -autoriser ou non la plongée dans le cas d'une épilepsie, c'est clairement un truc sur lequel aucun toubib ne se mouillera sans l'avis d'un neurologues épileptologue. (qui d'ailleurs lui-même, va être un peu emmerdé...). Et encore moins sur un forum.

     

    Donc encore une fois comme trop souvent dans cette salle du forum: ce n'est pas ici que tu trouveras ta réponse, c'est dans le bureau de consultation d'un spécialiste.

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sur la forme, le parpaing, est un peu dure, mais sur le fonds, il n'y a pas grand chose ajouter.

    Il conviendrait à ton médecin traitant de contrôler et valider ton état de santé.

    Es-tu stabilisé ? As-tu des traitements ? Sont-ils compatibles avec une immersion ?

    Un tas de questions que seul le corps médical pourra évaluer.

     

    La question que se posera le médecin ou ton formateur, "est-ce que je te confierais mon enfant ?"

    La réponse risque fortement d'être négative.

     

    Maintenant est-ce que tu peux plonger à titre personnel ?

    J'espère que tu penses déjà à signaler à ton état de santé particulier.

    Ce qui permettra d'adapter ton encadrement et tes conditions de plongée.

     

    Bon courage à toi,

     

    JC

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir AlexOZ83,

     

    Je ne peux qu'aller dans le sens de @le parpaing : oui, ton cas pose problème et mérite une évaluation médicale précise, voir une discussion collégiale entre médecins (par exemple un neurologue bon connaisseur de l'épilepsie et un médecin de plongée ou hyperbare).

     

    Sur un forum, tu risques surtout de trouver des réponses du genre "moi j'ai une épilepsie et je plonge depuis 5 ans, tu peux y aller sans risque" ou "mon voisin est mort d'une épilepsie dans les escaliers" ... qui n'apporteront aucune réponse à ta problématique.

     

    Tu dois bien comprendre que la difficulté soulevé par l'étiquette "épilepsie", c'est le risque de perte de connaissance inopinée (qui ne prévient pas), peu compatible avec la survie sous l'eau. Ca peut déjà être une vraie question pour plonger simplement, mais quand on commence à parler d'encadrement, le risque devient très vite socialement inacceptable.

     

    Il faut vraiment que tu sois évalué très sérieusement, et pas après quelques avis de forums et un formulaire de santé PADI rempli de manière mensongère pour contourner les difficultés.

     

    Bon courage.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je trouve certains d'entre vous extrêmement sévères avec la question, personnel et simple de @alexOZ83

    Je crois que vous devriez calmer vos propres névroses et/ou imagination de père fouettard pour se contenter de bien lire la demande de ce jeune plongeur passionné.

    L'épilepsie ne tue pas la passion fort heureusement.

     

    En aucun cas, il n'indique s'avancer déguisé ou ne laisse entendre une telle pratique lorsqu'il plonge. Il vient au contraire demander les avis d'autres plongeurs ou malades qui pourraient lui apporter leurs témoignages de leur propre cas, ce qui est bien, aussi, la fonction d'un forum. Le considérer comme un adulte responsable capable de traiter les informations qu'il recevrait est probablement de bon aloi.

    Par ailleurs il demande si cela poser un problème. Il suffit de lui répondre en lui faisant part des risques en lui épargnant les leçons de morale et les admonestations ... pour avoir osé rêver encore d'un aquarium grandeur nature.

     

    Nomé ! :tiens::nananere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    alexOZ83 pose une question bien précise.

     

    Il me semble que le parpaing et Scubaphil sont toubibs et ils donnent leurs avis en tant que tel.

     

    Parler de sévérité n'est pas vraiment le mot.....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est juste un avis, hein, pas une agression ni une remise en cause de leur compétence.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je trouve certains d'entre vous extrêmement sévères avec la question, personnel et simple de @alexOZ83

    Je crois que vous devriez calmer vos propres névroses et/ou imagination de père fouettard pour se contenter de bien lire la demande de ce jeune plongeur passionné.

    L'épilepsie ne tue pas la passion fort heureusement.

     

    En aucun cas, il n'indique s'avancer déguisé ou ne laisse entendre une telle pratique lorsqu'il plonge. Il vient au contraire demander les avis d'autres plongeurs ou malades qui pourraient lui apporter leurs témoignages de leur propre cas, ce qui est bien, aussi, la fonction d'un forum. Le considérer comme un adulte responsable capable de traiter les informations qu'il recevrait est probablement de bon aloi.

    Par ailleurs il demande si cela poser un problème. Il suffit de lui répondre en lui faisant part des risques en lui épargnant les leçons de morale et les admonestations ... pour avoir osé rêver encore d'un aquarium grandeur nature.

     

    Nomé ! :tiens::nananere:

     

    Quand un plongeur de surcroît chirurgien neurologue répond, j’ai plutôt tendance à considérer qu’il le fait en toute connaissance de cause

    toi tu évoques une réponse imaginaire de névrosé ...

    mon choix est fait

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne vois pas où se cache la sévérité et les leçons de morale dans le fait de dire :

    1/ qu'il faut préciser de quel type d'épilepsie il s'agit

    2/ que prendre la responsabilité d'encadrer ds plongeurs avec cette pathologie est risquée

    3/ qu'un médecin ne se prononcera qu'avec l'avis d'un spécialiste

    4/ qu'un forum n'est pas le meilleur endroit pour avoir une réponse précise mais qu'il vaut mieux aller voir un spécialiste.

     

    Sinon, pur un avis éclairé, j'ai ma carte de spécialiste full option Doctissimo.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon, désolé si mon ton a pu en irriter quelques uns. C'est que le sujet mérite un peu mieux que ce fil. Il y a un avertissement à l'entrée de cette salle et malheureusement, ce fil de plus partait plutôt comme une consultation que comme une discussion d'intérêt public...

     

    Alors pour essayer de répondre à ceux qui liront ce fil pour eux:

     

    Une crise d'épilepsie, isolée, dans des circonstances exceptionnelles (extrêmes de la vie, envenimations, hypertension gravidique, intervention de neurochir...) finalement c'est banal, on estime que çà arrive dans une vie humaine sur 10 environ.

    C'est la répétition des crises qui définit la maladie épilepsie.

    C'est aussi çà le problème, en particulier pour la plongée: çà vous prend n'importe quand sans prévenir.

    SAUF dans certaines épilepsies réflexes, qui ne surviennent que dans des situations précises (rare)

    SAUF dans des épilepsies secondairement généralisées, où le patient sent venir la crise, parfois assez longtemps à l'avance (beaucoup plus fréquent)

     

    Bien sûr qu'une épilepsie avec des crises tonico-cloniques généralisées non contrôlées par un traitement est incompatible avec la plongée scaphandre.

    Bien sûr qu'une crise sans lendemain comme on en voit par exemple au post-opératoire immédiat d'une chirurgie de méningiome n'est pas en soi l'élément qui pourrait poser problème pour la plongée.

     

    Le tout est de croiser l'histoire naturelle de cette épilepsie et le genre de plongées auxquelles prétend le plongeur pour évaluer le risque. sachant qu'une seule crise par an, c'est peu ou prou le même problème que trois par jour pour autoriser, on ne parle pas de "risque acceptable", mais bien de "situation dans laquelle il ne faut JAMAIS se retrouver".

     

     

    Dans le cas des "absences": ce sont des crises généralisées mais limitées à une très brève suspension de toute activité motrice, sans prodrome et sans phase post-critique. Autrement dit, une absence typique ne devrait pas poser trop de problème sous l'eau, sauf plongée très engagée!!!! A noter qu'on a tous des "absences", habituellement pas épileptiques, à tel point que beaucoup de patients qui ont une épilepsie-absence ne le savent même pas pendant des années...

    L'épilepsie-absence est souvent une épilepsie de l'enfance, qui guérit à l'âge adulte, et qui répond bien au traitement -en général pas de crises sous monothérapie bien suivie. Il est assez probable que ce soit le cas d' Alex, mais encore une fois, il va falloir qu'il en discute avec un neurologue qui a un solide bagage d'épileptologie. Et s'il le veut bien, nous en donner le retour, parce que là, la discussion aura de l'intérêt.

     

    Il y a en effet des formes qui vont évoluer vers des crises plus sévères, persister, et des formes dans lesquelles les crises ne sont pas le seul symptôme de la maladie (absences atypiques, sclérose de l'hippocampe...).

     

     

    Enfin concernant l'encadrement, là c'est plus un point de vue de plongeur que de toubib. Mais pourquoi diable tant de plongeurs s'acharnent-ils à vouloir encadrer comme si cela était l'aboutissement suprême??? Encadrer, c'est prendre la responsabilité d'autres. Plonger avec une épilepsie, même si la situation est tout à fait rassurante, c'est déjà avoir fait le pari que les toubibs ne se sont pas plantés dans leur pronostic. Quel besoin d'imposer à ses futurs élèves de partager ce risque quand il y a déjà tant d'encadrants diplômés mais inactifs??? On peut être un très bon plongeur sans avoir besoin absolument d'encadrer sous l'eau...

     

     

    • Like 4

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    mon choix est fait

     

    Le miens aussi. Et il est celui de la seconde réponse de @le parpaing , que je remercie d'avoir compris le sens de mon commentaire, qui est documentée, sobre, éclairante et qui partage ses connaissances avec la communauté ainsi qu'avec le premier concerné à l'origine de ce fil. On apprend des choses et comprends bien les données qui sont argumentées. C'est pédagogique et simple :top:

    C'est loin de l'attitude souvent prétentieuse de service de quelques uns qui se drapent dans une posture de sachant qui enfoncent les plongeurs qui posent des questions sur ce forum et prétendent faire fi du libre arbitre de chacun :malade:

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    D'une part, il va falloir m'expliquer ce qu'est une épilepsie "niveau 1"

    Ensuite, tu parles d'absences, mais dans les épilepsies absences, il y a des formes avec des absences atypiques, des gens qui ont ou non une phase post critique de confusion, des absences réflexes entre autre. Il est assez probable qu'on puisse te dire oui, mais déjà deux points:

    -autoriser l'encadrement me paraît une idée délirante. Tu veux prendre la responsabilité d'autres personnes, peut-être des gamins, alors que tu sais que tu pourrais merdouiller sous l'eau n'importe quand?

    -autoriser ou non la plongée dans le cas d'une épilepsie, c'est clairement un truc sur lequel aucun toubib ne se mouillera sans l'avis d'un neurologues épileptologue. (qui d'ailleurs lui-même, va être un peu emmerdé...). Et encore moins sur un forum.

     

    Donc encore une fois comme trop souvent dans cette salle du forum: ce n'est pas ici que tu trouveras ta réponse, c'est dans le bureau de consultation d'un spécialiste.

     

    Je voulais simplement des conseils pour savoir si c'était possible . Il n'y avait en aucun cas besoin de répondre de cette manière aussi froidement malgré la maladie que j'ai je voulais savoir si je pouvais exercer ce métier avec un traitement assidu . Merci quand même

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon, désolé si mon ton a pu en irriter quelques uns. C'est que le sujet mérite un peu mieux que ce fil. Il y a un avertissement à l'entrée de cette salle et malheureusement, ce fil de plus partait plutôt comme une consultation que comme une discussion d'intérêt public...

     

    Alors pour essayer de répondre à ceux qui liront ce fil pour eux:

     

    Une crise d'épilepsie, isolée, dans des circonstances exceptionnelles (extrêmes de la vie, envenimations, hypertension gravidique, intervention de neurochir...) finalement c'est banal, on estime que çà arrive dans une vie humaine sur 10 environ.

    C'est la répétition des crises qui définit la maladie épilepsie.

    C'est aussi çà le problème, en particulier pour la plongée: çà vous prend n'importe quand sans prévenir.

    SAUF dans certaines épilepsies réflexes, qui ne surviennent que dans des situations précises (rare)

    SAUF dans des épilepsies secondairement généralisées, où le patient sent venir la crise, parfois assez longtemps à l'avance (beaucoup plus fréquent)

     

    Bien sûr qu'une épilepsie avec des crises tonico-cloniques généralisées non contrôlées par un traitement est incompatible avec la plongée scaphandre.

    Bien sûr qu'une crise sans lendemain comme on en voit par exemple au post-opératoire immédiat d'une chirurgie de méningiome n'est pas en soi l'élément qui pourrait poser problème pour la plongée.

     

    Le tout est de croiser l'histoire naturelle de cette épilepsie et le genre de plongées auxquelles prétend le plongeur pour évaluer le risque. sachant qu'une seule crise par an, c'est peu ou prou le même problème que trois par jour pour autoriser, on ne parle pas de "risque acceptable", mais bien de "situation dans laquelle il ne faut JAMAIS se retrouver".

     

     

    Dans le cas des "absences": ce sont des crises généralisées mais limitées à une très brève suspension de toute activité motrice, sans prodrome et sans phase post-critique. Autrement dit, une absence typique ne devrait pas poser trop de problème sous l'eau, sauf plongée très engagée!!!! A noter qu'on a tous des "absences", habituellement pas épileptiques, à tel point que beaucoup de patients qui ont une épilepsie-absence ne le savent même pas pendant des années...

    L'épilepsie-absence est souvent une épilepsie de l'enfance, qui guérit à l'âge adulte, et qui répond bien au traitement -en général pas de crises sous monothérapie bien suivie. Il est assez probable que ce soit le cas d' Alex, mais encore une fois, il va falloir qu'il en discute avec un neurologue qui a un solide bagage d'épileptologie. Et s'il le veut bien, nous en donner le retour, parce que là, la discussion aura de l'intérêt.

     

    Il y a en effet des formes qui vont évoluer vers des crises plus sévères, persister, et des formes dans lesquelles les crises ne sont pas le seul symptôme de la maladie (absences atypiques, sclérose de l'hippocampe...).

     

     

    Enfin concernant l'encadrement, là c'est plus un point de vue de plongeur que de toubib. Mais pourquoi diable tant de plongeurs s'acharnent-ils à vouloir encadrer comme si cela était l'aboutissement suprême??? Encadrer, c'est prendre la responsabilité d'autres. Plonger avec une épilepsie, même si la situation est tout à fait rassurante, c'est déjà avoir fait le pari que les toubibs ne se sont pas plantés dans leur pronostic. Quel besoin d'imposer à ses futurs élèves de partager ce risque quand il y a déjà tant d'encadrants diplômés mais inactifs??? On peut être un très bon plongeur sans avoir besoin absolument d'encadrer sous l'eau...

     

     

    Je te remercie de ton commentaire extrêmement enrichissant sur ta façon de décrire tous les facteurs probable dans mon cas . Certes c'est un rêve que j'aimerais réaliser depuis plusieur année mais malheureusement je dois donner mon cas a mon neurologue . Je te remercie énormément pour ton message parpaing . Je croise les doigts et je vous tiens au courant des résultats de mon neurologue .

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...