Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Exercices pratiques du Niveau 3


    Messages recommandés

    Merci beaucoup pour vos nombreux retours.

     

    Je me doute bien que les RAs ne se passeront pas toujours de manière simple, calme et posée, sinon ce ne serait pas très formateur. Comme précisé auparavant, je n'en ai jamais fais, donc j'ai tout a apprendre. J'ai cru comprendre que c'était d'ailleurs une partie très importante durant le passage des niveaux 2 et 3.

     

    En ce qui concerne la ventilation, j'imagine que tu veux parler du poumon ballast, et du faite qu'il faille s'en servir pour décoller du fond ou bien a l'inverse, pour ralentir la remontée. J'ai normalement un bon trim sous l'eau, mais quand on doit gérer la flottabilité de deux plongeurs en même temps, c'est sûrement une autre paire de manches...

     

    J'ai une petite question aux nombreux plongeurs expérimentés du forum : combien de fois dans votre vie avez-vous eu à effectuer une réelle remontée assistée (pas en exercice), et comment ça s'est déroulé ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 45
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Les situations dont tu fais allusions sont relativement bien expliquées et se trouvent dans la compétence 6 et particulièrement dans "Identifier les situations" et "Intervenir pour un équipier en diff

    Je vais corser le message. Oui, c'est à peu près ce que tu décris dans le post 10, sauf que dans la vraie vie, le cas échéant tu remonteras très rarement un assisté heureux, apaisé et consentant, mais

    Et il aura peut-être droit aussi en exercice au plongeur syncopé au fond à redresser et à remonter.   Il peut aussi avoir droit, sur une assistance normale, à l'assisté qui lâche son détendeur pe

    j'en suis à ma 3e avec des élèves

    la dernière date de lundi dernier en fosse avec une stagiaire que je ne connaissais pas, début de formation N3, qui refusait de faire un vidage de masque à 20m stabilisé.

    je lui ai montré ce que j'attendais d'elle en vidant mon propre masque et en le lui donnant.

    Au moment où elle me l'a rendu, j'ai à peine eu le temps de vider mon masque qu'elle a pris appui au sol et est partie comme une balle vers la surface, les yeux exorbités de panique.

    je n'ai pu que ralentir sa remontée, impossible de purger quoique ce soit, vu que j'étais en dessous d'elle.

    Donc palmes en mode freinage à fond, et poumons vides une fois que j'ai réussi à agripper sa stab.

    l'ordinateur montre qu'on est remonté en 32 secondes, soit 32 m/min entre 20m et la surface.

    c'est à la fois long et court pour prendre les bonnes décisions.

    autant dire que ce n'est pas gagné pour son niveau 3 si les bases ne sont pas acquises.

     

    dans les 3 cas, cela a été : assistance comme j'ai pu, et pas forcément fier des profils de remontée

    mais jamais d'accident ni pour eux (elles) ni pour moi.

    sinon, je ne serai pas là pour en parler

     

    Et j'espère ne pas avoir à en faire d'autre, j'essaie de mettre le maximum de sécurité dans mes exercices, mais il est difficile d'anticiper les réactions de certains plongeurs, surtout quand on ne les connait pas.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ah oui, là je ne vois pas ce que tu aurais pu faire de plus. Un peu hallucinant comme réaction venant d'un plongeur Niveau 2. :eek:

     

    Heureusement que tu as ralentis sa remontée deja ultra rapide, car j'imagine qu'elle a été obligée de ventiler au lieu de complètement bloquer sa respiration. Sans quoi, c'était surpression pulmonaire garantie !

     

    Donc pour toi, c'est arrivé a chaque fois avec des élèves en formation, pas durant des plongées d'exploration avec d'autres plongeurs autonomes ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    dans les 3 cas, lors de plongée de formation et lors d'exercice

     

    cas n°1 : la plongeuse N1 a bu la tasse à 20m après avoir repris son détendeur en bouche. Et pourtant, elle avait bien appuyé sur la surpression avant de le reprendre en bouche.

    Mais elle a senti -cru sentir- de l'eau dans la bouche et a paniqué. Direction la surface en geignant tout du long.

     

    cas n°2 : un élève en formation N3 durant un exercice d'orientation en lac.

    Alors qu'on est à 38m, alors que la procédure de givrage a été donnée par le DP et travaillée ensuite avec moi, le plongeur me signale ce qui lui semble être un détendeur fusant.

    Il me le montre, je ne vois pas de bulles. Je lui tends mon secours mais il prend sereinement son secours.

    Et c'est là qu'il part comme une balle vers la surface alors qu'il était super calme jusque là.

    je l'ai rattrapé comme j'ai pu, il se débattait pour rejoindre la surface et ne voyait pas le détendeur que je lui tendais. Autant te dire qu'avec une main sur mon détendeur car je le pensais en panne d'air, une autre main sur sa sangle pour le retenir, il n'y a pas de 3e main pour purger les gilets. Et lui avait la tête orientée vers la surface avec son secours en bouche et e me regardait pas, il ne regardait que la surface pour l'atteindre au plus vite.

    Et on a été vite, très vite ... pas loin de 50m/minutes.

    on a fini sous oxy tous les deux :D

    au final, son premier détendeur n'a jamais fusé mais était dur au fond, il avait du mal à respirer dessus. il a pris cela pour un givrage (pré-conditionnement personnel lié à nos avertissements concernant le givrage ?). Et quand il a pris son secours bien tranquillement, il a bu la tasse car il n'a ni pensé à chasser l'eau du détendeur par le bouton de surpression ou en expirant.

     

    cas n°3 : cf ci-dessus

     

    dans tous les cas, la leçon que j'en tire, c'est qu'il faut être hyper vigilant, même sur des phases simples sensées être acquises.

    Car tu n'es pas dans la tête du plongeur. Et tout vient de la tête.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    tu fais une description technique de la remontée assistée.Mais une remontée assistées ce n'est pas ça.

     

    Peu importe que tu mettes ta main à droite ou à gauche, que tu utilises telle prise ou telle autre.

    peu importe que le plongeur soit agité, syncopé, en panne d'air ou essoufflé.

    dans tous les cas, tu devras t'adapter à la situation et adapter ta prise au mieux de ce que tu rencontres.

    .

     

    Mais dans tous les cas, il y a un invariant, le plus important : la maîtriser de la ventilation

    Et comprendre les mécanismes et effets de cette ventilation lors de la remontée assistée.

    La ventilation sera ton principal levier de régulation (voire de correction) de la remontée assistée.

    elle se travaille bien avant d'attaquer les remontées assistées, par des phases statiques de stabilisation, des phases dynamiques de stabilisation et de remontée sans assistance

     

    sans maîtrise de la ventilation, tu pourras apprendre les meilleures techniques,

    tu ne sauras pas pourquoi tu réussis ou échoues lors d'une remontée assistée, ce sera au petit bonheur la chance

     

    C'est vrai que j'ai oublié qu'il venait du système RSTC donc commencer par la base comme tu le soulignes à juste titre :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    p.... pas cool Bardass tu portes la poisse… je déconne hein…

     

    Perso jamais encore fait de remonté assisté en "urgence" juste une fois ou, par environ 20 m l'encadrée m'a fait signe qu'elle n'allait pas bien, vertige ( en pleine eau visi pourrie en lac, elle avait perdu ses repères). donc remontée cool, voir très cool …pas de panique et pas de palier a faire donc tout nickel.

     

    J'avoue que mon N4 était tout frais et que les RA étaient encore dans mes automatismes cela aide a etre serein.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon, j'ai mon EFR mais je n'ai pas pu valider mon Rescue.

    Le typhon Usagi a frappé le sud du Vietnam exactement au même moment... Tous les bateaux ont été interdit de sortie pendant les 4 jours où j'étais là-bas donc je n'ai pu faire que quelques exercices en piscine et passer l'examen écrit.

    Du coup, il faut que j'y retourne après les vacances de Noël pour finir la partie pratique.

    Je pourrai ensuite planifier mon séjour a Bali au mois de Mars pour passer le niveau 3 ANMP. J'ai hâte d'y être !! :froglol:

    ​​​​​

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'ai regardé plusieurs vidéos sur YouTube, et lu plusieurs discussions sur Plongeur.com, ça n'a pas l'air si difficile à partir du moment où on applique une bonne méthode et qu'on ne se précipite pas (trop)

    tu fais une description technique de la remontée assistée.Mais une remontée assistées ce n'est pas ça.

    Peu importe que tu mettes ta main à droite ou à gauche, que tu utilises telle prise ou telle autre.

    peu importe que le plongeur soit agité, syncopé, en panne d'air ou essoufflé.

    dans tous les cas, tu devras t'adapter à la situation et adapter ta prise au mieux de ce que tu rencontres.

    Mais dans tous les cas, il y a un invariant, le plus important : la maîtriser de la ventilation

    Et comprendre les mécanismes et effets de cette ventilation lors de la remontée assistée.

    La ventilation sera ton principal levier de régulation (voire de correction) de la remontée assistée.

    elle se travaille bien avant d'attaquer les remontées assistées, par des phases statiques de stabilisation, des phases dynamiques de stabilisation et de remontée sans assistance

    Sans maîtrise de la ventilation, tu pourras apprendre les meilleures techniques,

    tu ne sauras pas pourquoi tu réussis ou échoues lors d'une remontée assistée, ce sera au petit bonheur la chance

    Tout à fait d'accord avec @bardass : si ta description d'une RA est juste, il ne suffit pas d'en connaître les étapes pour la réussir.

     

    Oui, la maîtrise de l'outil "ventilation" et de la flottabilité est strictement indispensable pour réussir l'exercice.

     

    Mais je pense qu'il y a un autre facteur, une autre base, nécessaire à sa réussite : savoir prendre des informations sur l'évolution verticale et la vitesse, autrement que par le défilement des chiffres sur l'écran de l'ordinateur. Si tu ne sais pas dire si tu montes ou tu descend sans regarder ton ordi, ça va être délicat.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Encore une fois, je n'ai jamais pratiqué. Donc je ne peux pas savoir à l'avance si je vais m'y prendre correctement ou non. Et je n'ai pas la prétention de croire que je pourrai faire une RA 40-0 dès le premier essai.

    Quand je commencerai ma formation N3, je vous tiendrai informé de mes progrès en la matière .

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mais je pense qu'il y a un autre facteur, une autre base, nécessaire à sa réussite : savoir prendre des informations sur l'évolution verticale et la vitesse, autrement que par le défilement des chiffres sur l'écran de l'ordinateur. Si tu ne sais pas dire si tu montes ou tu descend sans regarder ton ordi, ça va être délicat.

    J'avoue que personnellement je trouve ce point pas toujours évident. J'ai constaté en discutant que beaucoup utilisent le "capteur oreille" comme un des moyens de perception du je monte ou je descend. Si tu as la chance de n'avoir jamais de soucis de ce coté la tu te retrouves avec un indicateur en moins. Mais malgré cela la RA est faisable :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'avoue que personnellement je trouve ce point pas toujours évident. J'ai constaté en discutant que beaucoup utilisent le "capteur oreille" comme un des moyens de perception du je monte ou je descend. Si tu as la chance de n'avoir jamais de soucis de ce coté la tu te retrouves avec un indicateur en moins. Mais malgré cela la RA est faisable :)

     

    Quand on descend, je comprend que l'on puisse le savoir avec les oreilles, mais en remontant, je ne ressens rien de spécial de mon côté.

     

    Par contre, dans la littérature, on dit qu'il faut savoir "lire l'eau", notamment en regardant les particules ou les petites bulles, pour savoir si l'on monte où l'on descend, et a quelle vitesse.

     

    Il faut pratiquer en se concentrant sur ces aspects pour que ça devienne un acquis / automatisme.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Voila tu as tout capté maintenant c'est la pratique…

     

    Dans des exercices avec une vision quasi null il arrive parfois que certain redescende et il ne s'en rende même compte… c 'est du vécu…. et la quand tu joues l'assisté tu attends qu'une chose, que le moniteur dise stop… on arrête les frais ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Par rapport à un N2, autonome, pour un N3 tu n'as "que" la différence de profondeur liée à tes prérogatives. Donc tout le reste tu sais déjà faire, orientation, retrouver son détendeur , descente dans le bleu et tutti quanti . Tu vas avoir des remontées depuis 40 m avec assistance et panne d'air, mais plus de temps pour le faire et moins de réaction rapide de ton gonflage de stab que depuis 20 m donc c'est cool. Normalement tu ne perces pas la surface en exo, dans le cas de plusieurs remontées, 2 au maxi. Enfin c'était ça pour ma formation. Bon passage de niveau

     

    C'est la version reductrice : Exercices du N2 Autonomie à 40 et plus 20.

    En version plus "N3" on peut trouver planification de plongée, gestion de l'air, orientation, ..

    plein de truc qui ont une vraie justification sur des plongées 40-60.

    Les remontées c'est le numéro de cirque obligatoire.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 9
        Bonjour,   a savoir que je viens de passer mon niveau 1 en Lac et me pose sérieusement la question de commencer à acheter mon matos et plus particulierement la partie detendeur qui par les temps qui courent, et bien que dans les clubs le matos devrait etre bien nettoyé desinfecté, je préfere investir la dessus en 1er et pour la stab je verrai ensuite. Vous m'avez compris je voudrais au moins de ce coté assurer un peu plus pour ma santé.   Ma question donc; si mon club dans un
      • 33
        Bonjour à tous, Voici ma problématique: Je suis dans un club, MF1 et nous ne ne disposons en plus de moi même que de 2 niveaux 4 pour encadrer nos plongeurs. Je suis le seul à être DP. Je me suis donc dit: je vais leur faire passer le N5 afin qu'ils puissent officier comme DP lors des  sorties d'explo et ainsi ma présence n'est pas indispensable à chaque fois. Le souci c'est que l'un des deux a eu son N4 avec la FSGT. Il est impossible de lui décerner le N5 selon le MFT car i
      • 178
        Bonjour à tous 🤗   Je me joins à votre conversation. Même si le fonctionnement des clubs et leurs intrigues de couloir me sont assez inconnus, il se trouve que mon club manque cruellement d'encadrants.   Actuellement nous avons qu'un seul MF1 réellement actif, mais malheureusement plus tout jeune et qui d'après ce que j'ai appris récemment, n'aurait plus une santé de fer. Ce qui toutefois ne l'empêche pas de plonger dès que possible 😉 Nous manquons aussi de E2 ou de person
      • 16
        Bonjour,   Le sujet    m'amène à vous demander vos avis pour un achat de gilet stab répondant aux critères suivants. Je ne suis pas encore décidé mais j'y pense fortement très bon rapport qualité prix : d'après vous le meilleur compromis ? L'idée étant d'avoir l'équivalent ou un peu mieux que les modèles prêtés en club fiable, sodide durable taille XS disponible utilisation jusqu'à 40m Avec ou sans Fenstop gilet voyage ou pas
      • 5
        Bonsoir à tous,   je vais peut-être avoir l'opportunité de plonger aux US. Ma carte ANMP indique Diver *** Si je présente ladite carte, sera-t-elle "comprise" par le centre avec lequel je compte plonger?   merci
    ×
    ×
    • Créer...