Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La validation du N1 et les 4 plongées en milieu naturel


    Messages recommandés

    en effet la réglementation de le permet.

    Reste que pour enseigner la gestion de la stab et le réflexe expiratoire dans 3m de flotte, faut quand même être sacrément créatif.

     

    Après, on revient dans un des gros points faibles de nos cursus de formation, en théorie :

    - l'intégralité des exercices du N1 sont réalisés à 6m

    - Ceux du N2 sont à 20m

    - Ceux du N3 à 40m.

     

    A mon sens il faudrait imposer un certain nombre de plongées à la profondeur maximale des prérogatives. Mais les clubs sont contres car ca pose des problèmes d'encadrement puisque les E2 ne peuvent plus enseigner le N2 et il faut des E4 pour le N3...

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 67
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    dans mon club, pas de contrat moral.

     

    le plongeur est formé en piscine et en fosse

    il est validé en piscine et en fosse

    mais n'a pas de carte attestant cette validation

    une fois qu'il a réalisé 4 plongées en mer avec nous (ou ailleurs) alors le niveau 1 lui est délivré

     

    donc pas de niveau 1 déclaré tant que les 4 plongées en mer ne sont pas réalisées.

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Lors de ma formation initiale les choses étaient claires. Formation en piscine de quelques mois et dès que possible plongée en gravière normalement si t'es pas nulle après 2 sorties (4 plongées) tu étais validé N1… Certain avait besoin de plus….

     

    La première sortie en mer a été par la suite mais nous étions déjà validé… Nous maitrisions pas mal de choses.. nous n'avions plus qu'a integrer les spécificités ( bateau, courant, houle, changement de lestage… bref pas grand chose lorsque le reste est maitrisé) que du bonheur :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans mon ex club on avait réussi à mettre en place une sortie fosse pour les prépas N1, juste avant les premières sorties mer, qui servent à valider le N1. C'était vraiment bénéfiques pour certains de tâter de la profondeur, parce que c'est vrai que le 3,80 m de la piscine, on ne va pas loin dans l'apprentissage.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    dans les cas que j'ai vu, ce n'est pas la profondeur qui a posé problème mais l'environnement. même en gravière, tu ne vois pas le point le plus profond et tu ne vois pas l'autre bord, c'est plus l'espace en lui même qui crée un malaise. La piscine, même la fosse qui n'est qu'une piscine, a un aspect rassurant, familier, confortable. Avec un N1 validé uniquement dans ces conditions, on a aucune idée de la réaction du promu en mer, c'est un coup à gâcher un voyage orienté plongée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    dans les cas que j'ai vu, ce n'est pas la profondeur qui a posé problème mais l'environnement. même en gravière, tu ne vois pas le point le plus profond et tu ne vois pas l'autre bord, c'est plus l'espace en lui même qui crée un malaise. La piscine, même la fosse qui n'est qu'une piscine, a un aspect rassurant, familier, confortable. Avec un N1 validé uniquement dans ces conditions, on a aucune idée de la réaction du promu en mer, c'est un coup à gâcher un voyage orienté plongée.

     

    Je suis a 100% d'accord avec toi…

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    dans mon club, pas de contrat moral.

     

    le plongeur est formé en piscine et en fosse

    il est validé en piscine et en fosse

    mais n'a pas de carte attestant cette validation

    une fois qu'il a réalisé 4 plongées en mer avec nous (ou ailleurs) alors le niveau 1 lui est délivré

     

    donc pas de niveau 1 déclaré tant que les 4 plongées en mer ne sont pas réalisées.

     

    Et bien avec toi, aujourd'hui je jouerais au tennis au lieu de plonger alors que lors de ma première sortie MN, j'étais déjà stabilisé nickel et avais déjà une bonne connaissance de mon matos.

    J'ai continué vers le tek mais si mes instructeurs m'avaient fait rater les seychelles à l'époque, alors que la loi même leur permet de tenir compte des capacités aquatiques de chaque élève distinctement, j'aurais certainement fait autre chose.

    Alors oui, certains N1 sont techniquement un peu justes....et alors?... tant que la secu est assurée.

    J'ai croisé des N2 très justes, des N3 justes aussi, j'ai même fait ma formation trimix avec un MF2/BEES1 (lui aussi éleve) qui ne savait pas tenir ses paliers ni se stabiliser pour échanger une deco (si si, meme qu'il n'a pas eu sa certif).

    Y'a pas de verité selon moi. Après je ne suis pas instructeur, je ne prends pas la responsabilité d'une palanquée et j'aurais peut etre une autre vue si je devais rendre des comptes.

    De mon expérience perso, chaque fois que c'est parti en live avec des débutants, c'est qu'ils étaient trop nombreux dans une palanquée donc plutot le choix de l'encadrant.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    en effet la réglementation de le permet.

    Reste que pour enseigner la gestion de la stab et le réflexe expiratoire dans 3m de flotte, faut quand même être sacrément créatif.

     

    Après, on revient dans un des gros points faibles de nos cursus de formation, en théorie :

    - l'intégralité des exercices du N1 sont réalisés à 6m

    - Ceux du N2 sont à 20m

    - Ceux du N3 à 40m.

     

    A mon sens il faudrait imposer un certain nombre de plongées à la profondeur maximale des prérogatives. Mais les clubs sont contres car ca pose des problèmes d'encadrement puisque les E2 ne peuvent plus enseigner le N2 et il faut des E4 pour le N3...

     

    Es tu certain que ce soient les clubs qui soient contre ? Bon nombre de formateurs en club trouvent cette approche étrange et ne réalisent pas d'exercices de validation "officiellement" en dessous des profondeurs mentionnées par la MFT (6/N1, 20/N2, 40/N3) pour ne pas se mettre en faute légale ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Et bien avec toi, aujourd'hui je jouerais au tennis au lieu de plonger alors que lors de ma première sortie MN, j'étais déjà stabilisé nickel et avais déjà une bonne connaissance de mon matos.

    J'ai continué vers le tek mais si mes instructeurs m'avaient fait rater les seychelles à l'époque, alors que la loi même leur permet de tenir compte des capacités aquatiques de chaque élève distinctement, j'aurais certainement fait autre chose.

    Alors oui, certains N1 sont techniquement un peu justes....et alors?... tant que la secu est assurée.

    J'ai croisé des N2 très justes, des N3 justes aussi, j'ai même fait ma formation trimix avec un MF2/BEES1 (lui aussi éleve) qui ne savait pas tenir ses paliers ni se stabiliser pour échanger une deco (si si, meme qu'il n'a pas eu sa certif).

    Y'a pas de verité selon moi. Après je ne suis pas instructeur, je ne prends pas la responsabilité d'une palanquée et j'aurais peut etre une autre vue si je devais rendre des comptes.

    De mon expérience perso, chaque fois que c'est parti en live avec des débutants, c'est qu'ils étaient trop nombreux dans une palanquée donc plutot le choix de l'encadrant.

     

     

     

    plutôt que la plongée ou le tennis, je t'aurais conseillé la dance vu ton pseudo ...

    ce ne sont pas MES règles mais celles de MON club. Et ce depuis plus de 20 ans.

     

    et à ce jour, personne ne s'en est jamais plaint, ni les plongeurs ni les encadrants du club, ni les clubs externes semble-t-il

     

    tu es peut-être une exception.

    Mais en quoi le fait de plonger un week-end en milieu naturel pour valider le N1 ferait de toi un danseur plutôt qu'un plongeur ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Es tu certain que ce soient les clubs qui soient contre ? Bon nombre de formateurs en club trouvent cette approche étrange et ne réalisent pas d'exercices de validation "officiellement" en dessous des profondeurs mentionnées par la MFT (6/N1, 20/N2, 40/N3) pour ne pas se mettre en faute légale ...

     

    J'utilise indifféremment club et centre, ce qui est sur que si il faut un E4 pour certifier un N3, beaucoup de centre ou de club ne pourront plus en faire, ou alors moins nombreux. De même, il est fréquent que des E2 certifient jusqu'au N2.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La fameuse liberté pédagogique aurait pu aussi laisser le choix aux formateurs, en club ou centre, de déterminer les profondeurs auxquelles effectuer les validations dans la limite des prérogatives définitives de l'élève. Cela n'aurait pas gêné les "clubs" en raison de leur effectif moins capé si tel est le cas. Hors en l’occurrence, c'est une interdiction formelle de les réaliser en dessous des limites imposées pour des "raisons de sécurité" officiellement ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    …..Après je ne suis pas instructeur, je ne prends pas la responsabilité d'une palanquée et j'aurais peut etre une autre vue si je devais rendre des comptes.

    De mon expérience perso, chaque fois que c'est parti en live avec des débutants, c'est qu'ils étaient trop nombreux dans une palanquée donc plutot le choix de l'encadrant.

     

    Ben voilà t'as tout dit…

     

    J'avoue que le fait de passer mon N4 m'a ouvert les yeux… tu ne vois plus les choses de la même manière qu'avant…

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    De même, il est fréquent que des E2 certifient jusqu'au N2.

     

    T'es certain? Il me semble que c'est un MF1 mini pour la certif N2... que des E2 aide a former les futurs N2 ok, qu'ils donnent leurs retours aux MF1&2's logique aussi, mais pour moi c'est lui le MFx qui valide.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    On va dire qu'on voit des N2 formés a 20m par un E2, certifiés avant la fin de la formation pour aller faire qqplongées a 40m avec le même E2.

     

    Après on est d'accord c'est très limite.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et bien avec toi, aujourd'hui je jouerais au tennis au lieu de plonger alors que lors de ma première sortie MN, j'étais déjà stabilisé nickel et avais déjà une bonne connaissance de mon matos.

    J'ai continué vers le tek mais si mes instructeurs m'avaient fait rater les seychelles à l'époque, alors que la loi même leur permet de tenir compte des capacités aquatiques de chaque élève distinctement, j'aurais certainement fait autre chose.

    Alors oui, certains N1 sont techniquement un peu justes....et alors?... tant que la secu est assurée.

    J'ai croisé des N2 très justes, des N3 justes aussi, j'ai même fait ma formation trimix avec un MF2/BEES1 (lui aussi éleve) qui ne savait pas tenir ses paliers ni se stabiliser pour échanger une deco (si si, meme qu'il n'a pas eu sa certif).

    Y'a pas de verité selon moi. Après je ne suis pas instructeur, je ne prends pas la responsabilité d'une palanquée et j'aurais peut etre une autre vue si je devais rendre des comptes.

    De mon expérience perso, chaque fois que c'est parti en live avec des débutants, c'est qu'ils étaient trop nombreux dans une palanquée donc plutot le choix de l'encadrant.

    Le nivellement par le bas.

    Ça a marché avec toi, mais visiblement sur ta femme c'est pas gagné vu qu'a lire ton CR elle en est resté au niveau baptême alors qu'elle a un diplôme N1 :confus: .

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1 612
        Le vote est anonyme. Il n'a seulement pour but que d'avoir une photo du sentiment le plus répandu parmi les plongeurs présents sur P.com Bien entendu, c'est en l'état des connaissances à ce jour.
      • 79
        bonjour à tous,   je sais que nombre d'entre vous vont encore subir les affres du confinement, plus ou moins "allégé", durant quelques semaines, mois .... mais je vous propose de raconter ici, dès que vous le pourrez, vos premières bulles (ou non) de "déconfinés". Nous avons la chance de pouvoir nous remettre à l'eau depuis quelques jours, ici en Polynésie.   Pour ma part, c'est en famille que ça s'est passé. Dès l'annonce de la réouverture réservation fut faite dans not
      • 26
        Je vous livre un petit comparatif à enrichir, par vos soins, au sujet de 2 masques qui corrigent la vision de prêt, avec les corrections qui s'appliquent sur la partie basse du verre.   Le principe de correction est différent selon la marque. Dans un premier cas (Beuchat), on remplace le verre d'origine, par un verre trempé qui possède lui même un autre verre collé dessus (polymérisé ?). Donc le verre droit et le verre gauche sont à remplacer, en fonction de la correction souhai
      • 4
        Alors qu'on s'écharpe sur les vaccins ailleurs 🙂 , d'autres bossent sur comment soigner les malades atteints de cette pathologie. Le poumon est un organe auquel les plongeurs sont très attentifs. Une première vient d'avoir lieu en France par greffe des poumons.   Première greffe de poumons en France C'est un cas extrêmement rare, il n'y en a eu que 20 à travers le monde : un Français a nécessité une greffe des deux poumons pour survivre au Covid-19. Il vit grâce aux p
      • 38
        Les clubs et fédérations (organisations) sont-ils indispensables ? Historiquement parlant les clubs avait pour objectif de communautarisé les équipements. Il y avait peu d’endroit pour gonfler les bouteilles, donc on se regroupaient pour acheter un compresseur et le cas échéant un bateau. On se partageait même l’équipement de base, et on apprenait par compagnonnage. Par la suite les clubs se sont regroupés en fédérations afin d’uniformiser l’enseignement. A l’heure actuell
    ×
    ×
    • Créer...