Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La validation du N1 et les 4 plongées en milieu naturel


    Messages recommandés

    Le N1 se fait assez souvent en SCA en 5 plongées. Et dans ce contexte, rien n'oblige d'aller à 6 m dès la première plongée.

    Le baptême étant une chose tout à fait différente.

    Mais bien entendu, c'est aussi possible de le faire sans souci avec un formateur aguerri et selon les élèves.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 67
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

     

    Es tu certain que ce soient les clubs qui soient contre ? Bon nombre de formateurs en club trouvent cette approche étrange et ne réalisent pas d'exercices de validation "officiellement" en dessous des profondeurs mentionnées par la MFT (6/N1, 20/N2, 40/N3) pour ne pas se mettre en faute légale ...

     

    Personnellement mes exercices de N1 j'en ai fait une bonne partie entre 15 et 20m sur un banc de sable (tout en MN). Pour le N2 que j'ai préparé avec un élève N3, j'ai fait pas mal d'exo entre 25 et 30m.

     

    Comme quoi c'est tout à fait possible.

     

    Habitant au prêt de la grande bleu c'est sur que c'est plus facile aussi, mais même pour moi je ne peux imager une validation sans passage par le MN. Je suis pourtant très à l'aise dans l'eau, mais je ne me serai pas senti en confiance lors de mes sorties en MN si j'avais passé mes niveaux en piscine.

    Il y a quand même une grosse différence quand tu es au delà des 3 premiers mètres. Entre 0 et 10 la pression double, niveau stabilisation ça change pas mal de chose, surtout à la remonté.

    Sans même parler de descente dans le bleu, des conditions changeantes de courant, de visibilités, le coté parfois vertigineux d'un tombant...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Personnellement mes exercices de N1 j'en ai fait une bonne partie entre 15 et 20m sur un banc de sable (tout en MN). Pour le N2 que j'ai préparé avec un élève N3, j'ai fait pas mal d'exo entre 25 et 30m.

    (...)

     

    Bon, ça c'est dit !

     

    Le moniteur qui prodigue ce genre d'enseignement a pris ses responsabilités !

    Cela c'est bien passé et c'est tant mieux !

    Mais s'il y avait eu un tout petit pépin ?

    Peut-être que tu serais en train de lui éplucher des oranges .....

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Bon, ça c'est dit !

     

    Le moniteur qui prodigue ce genre d'enseignement a pris ses responsabilités !

    Cela c'est bien passé et c'est tant mieux !

    Mais s'il y avait eu un tout petit pépin ?

    Peut-être que tu serais en train de lui éplucher des oranges .....

     

    Tout dépends de quand le N1 a été passé, il y a quelques années encore on pouvait valider un certain nombres d'exercices (Vidage de masque,lacher et reprise d'embout ...) entre 0 et 6 m et une fois cela, continuer la formation sur des profondeurs plus importantes.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Faire des exercices de plongeur autonome à 25m pour préparer un N2, je comprends que ça gêne. Mais faire des exercices à 15m pour un futur N1, c'est quand même normal, non ? À moins que ce soit de faire ça direct dès le début qui vous gêne (mais je n'ai pas l'impression qu'Euskadi ait dit ça) ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est juste que dans le MFT tu as quand même : "L'enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l'espace 0–6m par un E1 minimum."

     

    Donc en cas de carton, devant un juge il faudra répondre à une question du genre, "Pourquoi n'avez-vous pas respecter les consignes de la fédération ?". tu as intérêt à être sacrément convaincant je pense :).

    Après, d'un point de vue pratique on est d'accord, enseigner la flottabilité dans 6m de flotte ça relève de l'exploit, et c'est sans doute plus dangereux que de le faire à 15m.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Faire des exercices de plongeur autonome à 25m pour préparer un N2, je comprends que ça gêne. Mais faire des exercices à 15m pour un futur N1, c'est quand même normal, non ? À moins que ce soit de faire ça direct dès le début qui vous gêne (mais je n'ai pas l'impression qu'Euskadi ait dit ça) ?

     

    C'est juste une question de "texte", pour le N1 comme le N2 ... non pas de faisabilité intrinsèque ou d'incapacité physique ou encore technique.

    Je trouve aussi assez pertinent de faire des validations plus proche de la profondeur de prérogatives.

    Mieux vaut décerner un N1 en accord avec les textes et une fois certifié, faire ce que ta conscience de formateur te dicte avec le nouveau N1

     

    Baliser la progression du N1, de PE12/20 pourquoi pas. Mais c'est un peu comme l'explique @Matt, en cas de pépin, il faut pouvoir le justifier

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est juste que dans le MFT tu as quand même : "L'enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l'espace 0–6m par un E1 minimum."

     

    Donc en cas de carton, devant un juge il faudra répondre à une question du genre, "Pourquoi n'avez-vous pas respecter les consignes de la fédération ?". tu as intérêt à être sacrément convaincant je pense :).

    Après, d'un point de vue pratique on est d'accord, enseigner la flottabilité dans 6m de flotte ça relève de l'exploit, et c'est sans doute plus dangereux que de le faire à 15m.

     

    Oui enfin, c'est un peu plus long dans le MFT : "L'enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l'espace 0 – 6 m par un E1 minimum. Conformément à l’article A. 322-83 du Code du Sport, un plongeur en cours de formation technique peut évoluer dans l’espace de 0 – 20 m sous la responsabilité d’un E2. L’accoutumance à la profondeur doit être progressive."

     

    La limite c'est le E1, pas le débutant en cours de formation. Il faudra prouver la progressivité de l'accoutumance à la profondeur pour faire "fédéral".

     

    Quand j'ai passé mon N1 (il n'y a pas si longtemps...), c'était en 4 plongées à Marseille. Profondeur : 9, 15, 22, 25... J'étais pas hyper à l'aise à 25... :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce n'est pas la question de la profondeur atteinte @stef75 . La limite c'est "l'enseignement et la validation des compétences".

    Je sais que c'est capilo-tracté mais l'interprétation qui en est faite est que tu peux aller te promener jusqu'à 20m avec un FN1 mais tu ne dois pas lui faire faire des exercices au delà de 6m que tu sois E1 ou plus.

     

    C'est quand l'année de ton N1 ? :trigolo:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Attention quand même, je tiens à modérer mon discours.

    En tant que moniteur bénévole, licencié à la fédé, je suis tenu de respecter le MFT !

    Un moniteur PRO est tenu de respecter le CDS et la ..... je ne sais plus !

    Peut-être que les pros ont le droit d'enseigner à 18m hein ?

    Moi je parle juste selon mon expérience

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1 736
        Le vote est anonyme. Il n'a seulement pour but que d'avoir une photo du sentiment le plus répandu parmi les plongeurs présents sur P.com Bien entendu, c'est en l'état des connaissances à ce jour.
      • 79
        bonjour à tous,   je sais que nombre d'entre vous vont encore subir les affres du confinement, plus ou moins "allégé", durant quelques semaines, mois .... mais je vous propose de raconter ici, dès que vous le pourrez, vos premières bulles (ou non) de "déconfinés". Nous avons la chance de pouvoir nous remettre à l'eau depuis quelques jours, ici en Polynésie.   Pour ma part, c'est en famille que ça s'est passé. Dès l'annonce de la réouverture réservation fut faite dans not
      • 26
        Je vous livre un petit comparatif à enrichir, par vos soins, au sujet de 2 masques qui corrigent la vision de prêt, avec les corrections qui s'appliquent sur la partie basse du verre.   Le principe de correction est différent selon la marque. Dans un premier cas (Beuchat), on remplace le verre d'origine, par un verre trempé qui possède lui même un autre verre collé dessus (polymérisé ?). Donc le verre droit et le verre gauche sont à remplacer, en fonction de la correction souhai
      • 4
        Alors qu'on s'écharpe sur les vaccins ailleurs 🙂 , d'autres bossent sur comment soigner les malades atteints de cette pathologie. Le poumon est un organe auquel les plongeurs sont très attentifs. Une première vient d'avoir lieu en France par greffe des poumons.   Première greffe de poumons en France C'est un cas extrêmement rare, il n'y en a eu que 20 à travers le monde : un Français a nécessité une greffe des deux poumons pour survivre au Covid-19. Il vit grâce aux p
      • 38
        Les clubs et fédérations (organisations) sont-ils indispensables ? Historiquement parlant les clubs avait pour objectif de communautarisé les équipements. Il y avait peu d’endroit pour gonfler les bouteilles, donc on se regroupaient pour acheter un compresseur et le cas échéant un bateau. On se partageait même l’équipement de base, et on apprenait par compagnonnage. Par la suite les clubs se sont regroupés en fédérations afin d’uniformiser l’enseignement. A l’heure actuell
    ×
    ×
    • Créer...