Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Jeff__06

Enfin !! La FORCE est en moi !!

    Messages recommandés

    Merci pour ta remarque @nobubble étant a la recherche de LA machine il est quand même bon d'entendre les avis de ceux qui sont passé de l'autre coté de la force….

     

    Il y a des gars qui ont du recul et qui tente d'avoir des avis objectifs…

     

    Laissons a Jeff le temps de répondre, après je suis ouvert a lire des remarques. ;)

    En effet, tous les avis sont bon à prendre. Aujourd'hui il existe plusieurs machines digne d'intérêt (revo, APD, JJ, Mega, triton, etc.) et qui feront le plaisir de leurs propriétaires pour de multiples raisons toutes différentes les unes des autres. Le plus difficile est de rester dans le factuel/concret et de bien savoir le différencier du subjectif. Chaque choix est personnel et répond généralement à un besoin particulier que n'a pas le voisin ou encore selon des critères et pondérations propre à chacun.

    Au final la machine idéale reprend souvent des caractéristiques de l'une et de l'autre. Mais malheureusement cette dernière n'existe pas et il faut alors faire un choix avec les concessions qui vont avec.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    d’ailleurs, amis plongeurs en circuit fermés, est-ce qu'on peut savoir quels critères vous'ont fait pencher pour une machine plutôt que pour une autre ?

     

    Ce que m'a dit un "ponte" local spéléo, c'est que pour eux il fallait quelque chose de très très simple voire même de stupide !

    Et en plus ils les bricolent pour simplifier encore.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui, mais ici, tous ne sont pas ici, et de loin, des pontes de la spéléo et voire carrément pas des plongeurs souterrains... donc...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    d’ailleurs, amis plongeurs en circuit fermés, est-ce qu'on peut savoir quels critères vous'ont fait pencher pour une machine plutôt que pour une autre ?

     

    D'abord joki, pour les raisons suivantes :

     

    * prix

    * disponibilité d'un formateur "hors norme" dans mon cercle amical

    * évolutivité de la machine (tu peux bricoler quoi...)

     

    Ensuite meg15, pour les raisons suivantes :

     

    * prix : j'avais la possibilité à ce moment là de me "saigner" et c'était une "occasion" revendue par un formateur en qui j'ai confiance

    * simplicité du dorsal / latéral : le positionnement de la machine en latéral sur une configuration SM était un peu galère, j'avais pas fait les bons choix au départ

    * possibilité d'utiliser la machine en manuel mais d'avoir un parachute électronique (set point à 0.7)

    * double afficheur de ppo2 et de décompression (avec le firmware qui va bien pour l'APECS 4)

    * réputation générale de la machine et l'usage "engagé" qui en est fait

     

    Au final, je prendrai probablement une machine CE aujourd'hui. Le meg15 l'est jamais devenu malgré les "annonces" faites ici et là.

     

    Je prendrai pas un inspiration, trop de problèmes connus, nécessité de passer en frame et de modifier des trucs du fait de ma pratique (donc plus CE à l'usage).

    Je vois avec ma petite expérience les défauts de certaines machines. Certains défaut sont compensés par des avantages intéressants. Mais je serai bien embêté pour choisir la "machine idéale".

     

    En surcout, on peut probablement ajouter à la machine :

     

    * plusieurs blocs O2 quand on peut pas gonfler

    * plusieurs blocs diluants (au moins air et trimix)

    * plusieurs blocs bailout (air et trimix)... en sout', on double le nombre directement

    * blocs de décompression (triox, nitrox, o2)

    * blocs tampons (o2 et helium)

    * lyre (hélium)

    * booster

    * compresseur pour faire des mélanges et ... regonfler

    * participation à un contrat collectif d'approvisionnement en gaz (o2 et he) sinon en IDF c'est galère

     

    Au final, je suis pas loin d'avoir doublé le budget initial en deux ans :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    parmi les points forts ou faibles, pour répondre à Nics, je citerai

    -fiabilité. Aucune machine parfaite, mais quelques bouzes légendaires qui ont disparu ou disparaissent.

    -marquage CE. Dans ta Suisse, tu t’en fous, et le marquage CE n’est pas une gageure de qualité, mais en France son absence ferme quand lême pas mal de portes

    -facilité de montage et démontage, donc entretien (toudjiou, çà, çà fait une sacré différence entre mon meg et mon triton, et je regrette pas le Meg)

    -qualité de l’électronique. Et là, au risque de paraître partisan, je dirai: il y a sheawater, et le reste

    -poids. Sachant que si tu veux alléger faut choisir un frontal ou un latéral, ce qui a aussi ses défauts

    -résistance à la noyade. T’as des machines, avec un poil d’eau, qui ne sont pas plongeables. D’autres que tu peux vider et qui repartent

    -mecanique ou electrique, la c’est plus une religion. Je m’en fous je suis athée, je ne vois donc que les défauts de l’un comme de l’autre

    - surtout un instructeur et revendeur sérieux, disponible, et travaillant près de chez toi. Probablement le plus important de tout!

     

    donc le JJ pour moi est pas mal. Mais trop lourd comme tout backmounted.

    après, il y a le xCCR, que je n’ai vu qu’au sec, mais qui m’a l’air d’être une merveille...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui, mais ici, tous ne sont pas ici, et de loin, des pontes de la spéléo et voire carrément pas des plongeurs souterrains... donc...

     

    donc ... j'ai perdu une occasion de me taire !

    Is'nt It ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    donc ... j'ai perdu une occasion de me taire !

    Is'nt It ?

    Oserai-je aller jusque là ?

    nooooooon...

    :grimace:

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le marquage ce: je m’en fout, mais je suis trop atypique pour être une référence. Donc marquage CE à prendre en compte.

    Pour le form factor, les classiques : (dorsaux ) meg/xccr/défender /jjccr /revo (sans ordre de préférence). Ils sont « lourd » et plus encombrant mais là sensation sur le dos et proche d’un CO , privilégier les électroniques sherwater avec bus can. Il faut savoir être raisonnable sur ses choix certaines machines existent en format cours ou compact ça peut être un excellent choix, tout le monde n’a pas besoin d’avoir 9h d’autonomie sur la chaux.

    Les non classiques latéraux, ventraux, j’ai du mal à les conseiller pour une première machine. Les configurations sont souvent plus délicates, pour certain le confort respiratoire peut être aléatoire. Le triton est un cas un peu à part.

    Stef75 a bien résumé les à côté

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    -qualité de l’électronique. Et là, au risque de paraître partisan, je dirai: il y a sheawater, et le reste

     

    Oui en effet c'est un peu partisan. Il est vrai, que pour beaucoup de petits fabricants développer une électronique recycleur serait dispendieux alors qu'il y a un spécialiste ayant fait ses preuves sur le marché. Mais cela rend dépendant des choix d'un fournisseur.

    Hormis APD qui a fait le choix depuis ses débuts (bien avant l'arrivée de Shearwater) de rester indépendant et cela à plutôt bien, voire très bien fonctionné. Donc je dirais qu'il y a APD et Shearwater. Sachant qu'un Shearwater est un bon backup sur un APD et un excellent choix comme ordi indépendant. Mais mon côté partisan est que je n'échangerais pour rien au monde une électronique Vision 2020 contre un simple shearwater controller.

     

    Sans compter qu'il y a toujours un point que j'ai du mal à comprendre. Revo à une superbe fonction RMS intégrée à son Shearwater. Je peux dire sans me tromper que tout ceux qui ont gouté au RMS ou au Tempstick (APD) ne sont pas près de revenir en arrière (sauf contraint et forcé). Alors pourquoi certains constructeurs, équipés de Shearwater, on fait l'impasse sur la mesure d'usure de la chaux ?

    je ne pense pas que cela soit une question de coût, au vu du prix actuel de leurs machines (sans cette fonction) ! Et si c'est le cas la fonction pourrait, au moins, être proposée en option. Même pas ! Ou alors serait-ce de la mesquinerie de bas étage ?

    Ce n'est pas pour une question de fiabilité ou de soit-disant "keep simple" à la mode DIR. La fonction d'usure est hyper simple et d'une fiabilité à toute épreuve. Sans parler de la plus-value apportée du point de vue sécuritaire. Une vulgaire thermistance et de plus proposée par un fabricant (Shearwater) dont la réputation n'est plus à faire.

    Certains nous parle d'ailleurs du fameux contrôleur de bus DiveCAN comme le saint graal du Shearwater. Le DiveCAN n'est-il pas là (entre autres) pour permettre d'ajouter facilement ce type de fonction ?

    Ce qui est amusant, quand on fait le choix technologique du BUS CAN, c'est que le système commence sérieusement à se complexifier et demande donc une gestion fine/sécuritaire et sérieuse de l'ensemble en prévision d'une extension des fonctions. On commence sérieusement à s'éloigner du fameux principe KISS si chère à certaines marques.

     

    Aujourd'hui je me pose plus la question sur un quelconque brevet ou quelque chose du genre qui interdirait à Shearwater de proposer cette fonction. Sauf moyennant espèce sonnante et trébuchante, bien sûr. Bref si quelqu'un à des pistes je serais preneur.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    d’ailleurs, amis plongeurs en circuit fermés, est-ce qu'on peut savoir quels critères vous'ont fait pencher pour une machine plutôt que pour une autre ?

     

    En ce qui me concerne, choix du Triton (avec petrel 2 hardwire) pour:

    • N°1 et de loin: la taille et le poids, pour pouvoir l'emmener partout, que ça soit quand je plonge du bord ou quand je vais à l'autre bout du monde. Perso, ça m'ennuyais d'investir autant dans une machine et ne pas être en mesure de l'emmener où je veux (poids, encombrement, bagage spécifique, ...) - et c'est pour moi l'argument principal qui m'a fait craquer pour le triton. Il passe impec dans un sac à dos en cabine
    • Simplicité de la machine: facile à monter/démonter/entretenir - c'est franchement simple et idiot proof - même ma binomette (qui a pris la même machine), allergique au matos, trouve ça simple. Et, en théorie, simplicité = moins de risque de panne ou d'emmerdement. Je n'ai pas encore assez de recul pour témoigner sur ce point
    • Machine utilisable (modulo quelques détails) avec la config habituelle en ouvert, c'est simple, tu prend ton bloc en backmount (ou SM pour les adeptes) avec ta plaque/wing classique, tu clipses devant et roule. Le bloc en Backmount fait office de BO et de diluant, c'est très simple. L'avantage (mais également l'inconvénient) est que tu peux vraiment personnaliser ta config - par contre, bah faut prendre le temps de tester/régler (je suis pas encore 100% satisfait sur ce point)
    • Machine CE: étant en structure asso et plongeant quand même 80% du temps en structure, ce n'était pas envisageable de faire l'impasse sur ce point
    • mCCR, choix très personnel, pour être pilote actif de la machine, même si je ne suis pas du tout fermé aux eCCR (d'ailleurs j'ai pas mal hésité avec le JJ), j'aime bien la philosophie du mCCR
    • Un formateur connu/reconnu et qui plonge régulièrement avec la machine (perso c'était avec Arnaud N. :) )

    Argument bonus: un constructeur français :)

     

    Après, elle n'est pas exempte de défaut, comme toutes les machines je pense. Je ne l'ai que depuis 1 mois et demi (~16H dessus), et pour le moment, je dirais que la config "qui me va bien" n'est pas encore bonne (là ou les machines plus classique, bah c'est quand même très simple à régler), et le canister un peu pénible à remplir sur la fin, pendant le tassage (pas de rattrapage comme sur le JJ par exemple). Mais je dois probablement manquer d'expérience/habitude sur ce point

    Certains trouvent que d'avoir la machine devant est gênant, pour le moment je ne trouve pas, je survole le fond de la même façon qu'avant, mais c'est vrai qu'avec le caisson photo c'est un poil encombrant sans que je trouve ça gênant

     

    Dernier "défaut" (question de point de vue): le diluant et BO sur le même bloc backmount, bah c'est viable à l'air et pas sur de gros temps de fond (donc pour du 100% loisir). Ca devient peu raisonnable sur de gros temps de fond (bonjour les palier et la déco de merde en cas de passage sur BO air dès qu'on dépasse 20-30min à 40m :aga:), et il faut donc monter un bloc supplémentaire de diluant (soit fixé sur le bloc BO soit en mode SM) ou trimballer un pony fortement oxygéné. Au final, ça revient à une config CCR assez classique. Donc défaut en fonction du point de vue, moi j'apprécie la config simple du BO/diluant sur le bloc backmount pour de petite plongée pépère.

     

    Après, au trimix, bah le petit bloc de diluant devient indispensable je pense.

     

    Dernier point qui revient assez régulièrement quand je parle de la machine, certains trouvent que c'est cher pour ce que c'est. Je ne partage pas forcément ce point, je pense que le développement d'une machine et son homologation CE doit avoir un coût conséquent qu'il faut amortir.

    Certains arrivent à construire des machines très similaire au triton pour moins cher. Mais avoir une machine CE, avec un constructeur/SAV derrière et la disponibilité des pièces, ça se paye.

    De toute façon, l'aspect budget est très personnel en fonction des moyens de chacun :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Oui en effet c'est un peu partisan. Il est vrai, que pour beaucoup de petits fabricants développer une électronique recycleur serait dispendieux alors qu'il y a un spécialiste ayant fait ses preuves sur le marché. Mais cela rend dépendant des choix d'un fournisseur.

    Hormis APD qui a fait le choix depuis ses débuts (bien avant l'arrivée de Shearwater) de rester indépendant et cela à plutôt bien, voire très bien fonctionné. Donc je dirais qu'il y a APD et Shearwater. Sachant qu'un Shearwater est un bon backup sur un APD et un excellent choix comme ordi indépendant. Mais mon côté partisan est que je n'échangerais pour rien au monde une électronique Vision 2020 contre un simple shearwater controller.

     

    Sans compter qu'il y a toujours un point que j'ai du mal à comprendre. Revo à une superbe fonction RMS intégrée à son Shearwater. Je peux dire sans me tromper que tout ceux qui ont gouté au RMS ou au Tempstick (APD) ne sont pas près de revenir en arrière (sauf contraint et forcé). Alors pourquoi certains constructeurs, équipés de Shearwater, on fait l'impasse sur la mesure d'usure de la chaux ?

    je ne pense pas que cela soit une question de coût, au vu du prix actuel de leurs machines (sans cette fonction) ! Et si c'est le cas la fonction pourrait, au moins, être proposée en option. Même pas ! Ou alors serait-ce de la mesquinerie de bas étage ?

    Ce n'est pas pour une question de fiabilité ou de soit-disant "keep simple" à la mode DIR. La fonction d'usure est hyper simple et d'une fiabilité à toute épreuve. Sans parler de la plus-value apportée du point de vue sécuritaire. Une vulgaire thermistance et de plus proposée par un fabricant (Shearwater) dont la réputation n'est plus à faire.

    Certains nous parle d'ailleurs du fameux contrôleur de bus DiveCAN comme le saint graal du Shearwater. Le DiveCAN n'est-il pas là (entre autres) pour permettre d'ajouter facilement ce type de fonction ?

    Ce qui est amusant, quand on fait le choix technologique du BUS CAN, c'est que le système commence sérieusement à se complexifier et demande donc une gestion fine/sécuritaire et sérieuse de l'ensemble en prévision d'une extension des fonctions. On commence sérieusement à s'éloigner du fameux principe KISS si chère à certaines marques.

     

    Aujourd'hui je me pose plus la question sur un quelconque brevet ou quelque chose du genre qui interdirait à Shearwater de proposer cette fonction. Sauf moyennant espèce sonnante et trébuchante, bien sûr. Bref si quelqu'un à des pistes je serais preneur.

     

    Un recycleur c'est un tout et pour la qualité du câblage dans la têtes, pour moi il n'y a pas photo : APD c'est dégueulasse et les meg quand tu en démontes un ça fait pas rêver.

    le tempstick, je m'en fou, c'est typiquement le genre d'option qui ne m’intéresse pas. (c'est vrai aussi que je ne multiplie pas les plongées courtes, je n'en ai donc pas l'utilité)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Un recycleur c'est un tout et pour la qualité du câblage dans la têtes, pour moi il n'y a pas photo : APD c'est dégueulasse et les meg quand tu en démontes un ça fait pas rêver.

    le tempstick, je m'en fou, c'est typiquement le genre d'option qui ne m’intéresse pas. (c'est vrai aussi que je ne multiplie pas les plongées courtes, je n'en ai donc pas l'utilité)

     

    Pour trouver les têtes APD dégueulasses et le MEG qui ne fait pas rêver c'est que tu as un niveau d'exigence bien au delà de la moyenne voire hors norme. Mais ceci dit ma question ne portait pas sur ce point.

    Que tu n'es pas l'utilité de la mesure de la chaux dans ta pratique cela tombe bien car c'est justement une option (comme tu le précises d'ailleurs) et comme son nom l'indique tu es donc libre de prendre ou pas et c'est bien là tout l'intérêt. Mais au moins tu as le choix et c'est ce qui fait que tu peux configurer une machine (plus ou moins) à ton goût.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Le choix (confirmé !!!) du jeune padawan, du haut de ses 10 plongées de formation et de ses 10.000 boules dépensées, est toujours intéressant à écouter mais, à n'en pas douter, fortement influencé par quelques considérations partisanes.

    Lesquelles ?

     

     

    On peut d'ailleurs être assuré que suite à cette formation les 3 autres élèves ont tous fait le choix de passer également sur JJ (what else !).

    Non, je suis le seul à être en JJ, les autres sont bien sur Revo et Inspi

     

     

    Ne nous trompons pas on a tj la meilleure machine !

    Et pour preuve c'est celle que l'on a acheté et pour laquelle on s'est saigné au quatre veines. Il est donc de bon aloi, surtout après le passage à l'acte, d'appliquer la méthode couet à outrance pour ne pas mourir d'infarctus avant l'heure.

    Comme dans bien des domaines il est conseillé de prendre un peu de recul avant d'accepter l'auto-critique constructive et surtout d'avoir la franchise et le courage de l'exprimer publiquement. Mais là c'est encore un autre sujet et de nombreuses heures de travail personnel.

    Difficile de prendre du recul alors que tu as tres peu de possibilité de plonger régulièrement sur des recycleurs de type different. le seul recul que tu peux prendre va provenir des différents propriétaires de machines qui comme tu le dis sont tous persuadés de détenir la meilleure machine.

     

     

    Je vais donc tenter de vous expliquer ce qui m'a amené à basculer vers le recycleur et ensuite de choisir le JJ.

     

    Le choix du recycleur a été motivé par 2 choses ;

    1 - temps de plongée rallongé d'une manière significative et possibilité de rester beaucoup plus longtemps dans la zone des quarante metres avec des temps de déco raisonnable et sans pour autant emporter un volume bail out trop important.

    Ca c'est pour la part photographie de mes plongées ou je sors régulièrement trop tôt à mon gout et/ou je ne peux pas rester toujours aussi longtemps que je veux sur des zones plus profondes.

    Le recycleur pallie à tous ces travers, même si dans un premier temps je ne compte pas plonger avec mon caisson, le temps d'acquérir certains automatismes et reflexes avec cette nouvelle machine et façon de plonger.

    Je vais donc prendre mon mal en patience en attendant d'être prêt.

     

    2 - l'acces à de plus grande profondeur avec la formation trimix qui va bien, et comme objectif les 3 chiffres dont je rêve depuis tres longtemps. Pas sur que j'y arrive, je verrais au fur et à mesure de mon évolution et surtout de l'envie ou non de s'y coller au

    fur et à mesure des mes futures plongées. En vieillissant, les objectifs peuvent changer.

    :rolleyes:

     

     

    Le choix du JJ

     

    Alors là, cela a été un long cheminement intellectuel puisque impossible de tester en réel et dans la durée les différentes machines du marché.

     

    Premier point important pour moi, une machine que j'appellerai tout public, reconnue, relativement récente et fiable. Cela éliminait toutes les machines un peu exotique qui nécessite, je pense, une certaine expérience que je n'avais pas.

     

    Restait donc , Meg, Inspi, Revo, JJ.

    Meg, trop cher

     

    Revo, pas mal, et en plus hybride et avec électronique Shearwater, plus léger, le système des 2 cartouches de chaux est intelligent. 2 collègues qui plongent avec et qui ne changeraient pour rien au monde.

     

    Inspi, pas mal également, réputée, la console 2020 est tout simplement superbe, gros marché de l'occasion et homologuée 2F, ce qui me donnait une option supplémentaire pour plus tard, passé le monitorat Inspiration pour enseigner sur cette machine en club. 2 collègues egalement qui plongent avec et, je vous le donne dans le mille, ne changeraient pour rien au monde.

     

    JJ - plus récent sur le marché, mais un excellent retour de la part des utilisateurs. De plus, un ami forumeur, recycleux depuis longtemps venait de l'acquérir pour remplacer son ancienne machine et ne regrettait absolument pas.

     

     

    Pas facile ce choix !!!

    - Le poids de la machine n'était pas un critère prioritaire pour moi, je ne voyage pas et surtout j'ai une densité qui approche celui de la pierre ponce, donc dans tous les cas, il me faut du lest.

    - Occasion, alors, pas photo, L'inspi est largement en tête avec des possibilités de customisation que l'on ne rencontre pas à ma connaissance chez les autres machines.

    - Instructeur, chez JJ, 4 pour la France, donc 2 pas tres loin de chez moi. Inspi, en veux tu en voila, donc pas un problème non plus, restait à voir coté sérieux et qualité de formation. (Idem pour les autres machines)

    - Fiabilité, à la lecture de différents forums, il s'est avéré que pas mal d'utilisateurs Inspi rencontrait des problèmes et que le SAV pouvait parfois être long ce qui ne semblait pas être le cas chez JJ, je n'ai pas creuse pour les autres car c'était les 2 machines qui restaient dans ma short list.

     

    Le choix du JJ s'est donc imposé sur les critères suivants :

    - Fiabilité et construction nickel. (L'inspi semble un peu inferieur sur ce point)

    - Simplicité de mise en œuvre (cela s'est confirmé lors du stage notamment par rapport au REVO que j'ai trouvé plus compliqué à mettre en œuvre)

    - SAV performant

    - Machine revendable facilement

    - prête à plonger, le pied est super, la poignée pratique, le HUD est top et contrairement à ce que je craignais absolument pas gênant, le Shearwater est tres simple d'utilisation, bref tout respire la solidité, la précision et la confiance.

     

    Je pense qu'au fur et à mesure des plongées, d'autres points qu'ils soient négatifs ou positifs apparaitront, mais je pense egalement que j'ai de quoi faire pendant quelques années avant d'aller au bout de cette machine.

     

    Et pour faire plaisir à Nobubble, si, il y a un point qui me chagrine sur le JJ, le harnais qui est beaucoup trop rigide à mon gout et le manque de couleur :tromaran:

    A voir si je vais m'y habituer ou récupérer mon harnais et ma bouée OMS.

     

    Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas, j'essaierai dans la mesure du possible d'y répondre sans être trop parti pris et le plus objectif possible :tromaran:

     

    A+

     

    :biere:

     

     

     

     

     

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci Jeff pour les détails sur le processus qui t'a fait choisir le JJ.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Lesquelles ?

     

    Très simple et tu les connais car tu les as reprises dans ton post 2 paragraphes plus bas en répondant à mon commentaire. Je te rassures ce n'est pas une critique mais un simple constat par lequel on est tous passé sans exception.

    A l'époque ou j'ai acheté mon premier recycleur (2004) je me posais pas trop la question de savoir si j'avais pris le bon ou pas car hormis l'Inspi et le Dolphin (surtout en machine CE) il n'y avait pas grand chose d'autre. Donc à ce moment il était assez facile de faire le bon choix. Quoique l'Inspi était une machine largement décriée par ses détracteurs. Et certains lui avaient donné le doux sobriquet de YBOD (Yellow Box Of Death). La question était plutôt : ai-je bien fait de dépenser une telle somme. Que vais-je y gagner ? Je n'ai pu répondre à la question qu'un ou deux ans plus tard.

    Aujourd'hui la problématique est tout autre car le choix est beaucoup plus vaste et les machines qui ont pignon sur rue sont nombreuses. Le choix de la machine devient donc plus compliqué surtout pour un débutant. Après 3 ou 4 années de pratique assidue et surtout quelques essais de machines concurrentes et de nombreuses rencontres avec des propriétaires on peut enfin se faire une véritable idée (objective) des avantages et inconvénients de chacune. De plus les critères et besoins peuvent évoluer avec le temps.

     

     

    Et pour faire plaisir à Nobubble, si, il y a un point qui me chagrine sur le JJ, le harnais qui est beaucoup trop rigide à mon gout et le manque de couleur

    A voir si je vais m'y habituer ou récupérer mon harnais et ma bouée OMS.

     

    Ne te fatigue pas, pour moi si je débutais aujourd'hui j'aurais certainement également eu à faire le choix entre le JJ et l'Inspi. Le JJ est une excellente machine et tu as fait un bon choix. A chaque sortie d'un nouveau recycleur je l'inspecte en détail (avec essai si possible. Cela a été le cas du revo, du meg, du sentinel et enfin du jj) et je remets mes choix initiaux en question. Cependant j'en suis à mon 2ème Inspi et la question JJ VS Inspi (version backmounted) se pose de nouveau. La différence est qu'aujourd'hui je connais bien les points forts de chaque machine, les deux me conviennent et dans tous les cas je serais obligé de faire des concessions sur un sujet ou un autre. Mais l'autre point fort est que j'ai tout mon temps pour prendre une décision car je suis déjà équipé avec une de mes machines préférées. Aujourd'hui je suis donc dans un simple choix de confort.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...