Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Accident sur le France à Annecy


bardass
 Share

    Recommended Posts

    Il y a 2 heures, caolila a dit :

     

    Je dirai ne pas mettre le direct syteme de la stab et de l'étanche sur le même 1er étage :D

     

    tout pareil,

    à croire que l'auteur de la réponse ne connait pas le sujet... ou s'exprime tres mal et écrit l'inverse de ce qu'il veut dire...

     

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, hougoul a dit :

    Bonjour tout le monde.

    je plonge dans les trois lacs près de chez moi, Annecy marquisat ou le France, Bourget chindrieu et le lac Leman hermance. 

     

     

    Pour diminuer le risque de givrage:

     - avoir un équipement adapté eaux froide. 

     - être suffisamment à l’aise avec l’environment pour avoir une consommation d’air inférieur à 20L/min

     - si température air < 8-10°, éviter de respirer sur votre détendeur en surface. (Le givrage commence avant la plongée)

     - mettre la stable et l’étanche sur le deuxième premier étage (avec l’octopus). 
     - faire attention au premier signe de givrage (cristaux de glace quand on respire par exemple)

     - faire 0 effort, ne pas avoir de source de stress, ne pas être fatigué…

     

    Maintenant comparer le taux d’accident entre pays n’a pas beaucoup de sens étant donnée que les conditions ne sont pas les mêmes. Les stats DAN disent que les accidents c’est généralement 50 ans, 50 m, dans les premières plongées de la saison (pour ceux qui arrêtent en hivers). Or deviner quel le pays qui a une grande quantité de spot au delà de 40m. 

    bonjour

     

    ton post est un festival ; merci d'avoir contribué, ça remet de la vie dans les sujets plongée...

     

    tu plonges au lac ?

    il y a une chose, principale, qui va induire les givrages de détendeur : l'humidité de l'air !

    si les filtres du compresseur sont saturés, s'ils ne sont pas correctement purgés, l'air sera chargé en eau et, avec la détente du gaz, pourra givrer.

    Pour qu'il givre, on peut l'aider avec des débits continu ; l'air arrive, dans une eau à 5°, aux alentours de -15/-16° dans la bouche.

    Les détendeurs eau froide ont un radiateur qui "réchauffe" l'air détendu, c'est à dire qui le passe de - beaucoup à la temperature de l'eau, temperature ambiante. C'est mieux que rien mais ce n'est pas un remede absolu.

    respirer en surface n'influe pas sur le givrage : quand tu es sur le parking et que tu tetes ton bloc, le détendeur, le robinet sont secs... et si l'air dans le bloc est sec, tu ne risques rien. En surface, une fois que tu as fait ton saut droit, c'est pareil ; ce n'est pas là que ça va partir, sauf si tu joues avec le surpresseur.

     

    coté matériel, tu nous sors des perles aussi ! (merci)

    le truc qui se gonfle, qu'on met sur le dos, ça s'appelle une stabilizing jacket ; en français parlé, on dit stab, pas stable.

    maintenant, si on gree le matos comme tu le dis, tout sur le second détendeur et qu'on givre sur le principal... donc qu'on ferme le principal, à ton avis, que va t il se passer, rapidement sur le second ??

    vite fait, comme ça ???

    des que tu vas vouloir respirer et gonfler, tu vas faire travailler le premier étage de ton second détendeur et tu vas partir au givrage ; il faudra donc tout fermer et tu n'auras plus rien ni pour respirer, ni pour t'équilibrer....

    j'aime quand tu parles d'accident en dessous....

    ton comportement est accidentogène.

     

     

    perso, je connecte l'étanche sur le principal et la stab ou la wing sur le secours ; en cas de fermeture d'un robinet, j'ai toujours de quoi respirer et de quoi m'équilibrer...

     

    Coté lacs, entre ceux de Laffrey, Paladru et le Bourget, j'ai entre 400 et 500 plongées, dont une grande partie avec le GSRL, au siecle dernier. Au début des années 90, nous plongions déjà avec 2 détendeurs distincts et la stab connectée au second...

     

    je termine par le fait que tu as un nombre certains de plongeurs du coin, sur le forum... et ils sont plus experimentés que ce que tu nous laisses supposer de ta personne.

     

    Quand tu nous parles de stat de DAN, j'aimerai que tu nous dises à quelle profondeur plongent les gens qui sont dans les stats de DAN ....

    Autrement écrit, nous sommes un des rares pays au monde à plonger en dessous de 40 m... le systeme RSTC n'ouvre pas les portes facilement pour l'acces à cette zone.

    Coté Français, 67% des plongeurs, en 2006 (pas de stats plus récentes) plongeaient moins de 20 fois par an... et donc, 33% plus de 20 fois ; là dedans, tu as les encadrants, les passionnés, les photographes, les biologistes, les veinards qui habitent près de l'eau..

    quant aux 67%, je te laisse deviner où ils plongent et à quelle saison...

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans oublier que selon notre bon ami @hougoul laisse supposer

     

    1/ que les accidents en France ne concerne que des plongeurs français ....

    2/ que le nombre d'accidents en lui seul refléterait la dangerosité de l'activité, peut-être faut-il le comparer avec le nombre de plongeurs, voir le nombre de plongées ? Et seule l'analyse de ce ration comparé à celui d'autres pays pourrait être interessant.

     

    Enfin, pour avoir vécu une fermeture administrative à l'Estartit, en plein été, je confirme que malheureusement il y a aussi des accidents en Espagne. C'est justement parce qu'il y en avait de trop que les autorités ont fermé cet été là l'Estartit. Avec réunion tous les matins, tous les clubs et décision de réouvrir ou pas. Croyez moi que cela a changé radicalement le comportement des clubs et des plongeurs.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    quand je dis respirer sur le détendeur ce n'est pas durant 10s du test ou de ton saut à l'eau, c'est potentiellement durant la phase d'attente qui peut y avoir à la surface quand ton équipement est mouillée et qu'il fait froid voir très froid (si temperature air < 3 on se débrouille pour laisser le premier étage dans l'eau, le deuxième s'est facile) afin d'éviter de geler l'extérieur du premier étage car s'il gèle sa fonction de regulation thermique ne fonctionne plus.

    Un détendeur ne givre pas instantanément, j'avais vu une expérience ou ils avait mis de l'eau dans les bouteille puis mis sous pression a 200 bar, immerger le materiel dans une bassine avec de l'eau à 0° et fait fuser le détendeur volontairement, et les détendeurs givrait en 1 min à 1min 30 pour les meilleurs.

     

    Maintenant l'ideal est d'avoir une petite bouteille pour ton étanche.

     

    En ce qui concerne l'air de ta bouteille, a part ceux qui ont leur propre compresseur, les autres n'ont pas vraiment de moyen d'action et de compétence pour s'assurer de la qualité du dit compresseur.

    Pour la bouteille personnel oui ils peuvent prendre des mesures, comme ne pas stocker une bouteille à vide...

     

    La génération du froid est seulement du à la décompression de l'air, pas de décompression de l'air = pas de givrage.

     

    On ne dissipe pas le froid on le réchauffe, le "radiateurr" (les aillettes et autres surface métallique) des détendeurs n'est pas la pour évacuer le froid mais pour réchauffer l'intérieur du détendeur transfert de l'énergie de l'extérieur vers l'intérieur.

    Plus on le refroidi, moins vite il sera capable de jouer son roles.

     

    Plus le rapport entre la pause entre les demandes / la durée d'une demande est grande plus petit est le risque de givrage. 

     

    il y a 5 minutes, PlongeurSDF a dit :

    1/ que les accidents en France ne concerne que des plongeurs français ....

    2/ que le nombre d'accidents en lui seul refléterait la dangerosité de l'activité, peut-être faut-il le comparer avec le nombre de plongeurs, voir le nombre de plongées ? Et seule l'analyse de ce ration comparé à celui d'autres pays pourrait être interessant.

     

    Je n'ai parlé que de stat et les stat ne pointait pas la France mais le monde, maintenant en France on a plus de spot intéressant à 60m que dans d'autres coin du monde. et je dis juste que comparer des chiffres entre deux pays aux conditions de plongée différentes n'as pas de sens. et les Français ne sont pas les seuls à plonger en France. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, hougoul a dit :

    Je n'ai parlé que de stat et les stat ne pointait pas la France mais le monde, maintenant en France on a plus de spot intéressant à 60m que dans d'autres coin du monde[réf. nécessaire]

     

     

    Ca serait plus raisonnable de dire qu'en France on a plus de spot au delà de 40m régulièrement plongé en config "loisirs" 

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, McLean a dit :

     

    Ca serait plus raisonnable de dire qu'en France on a plus de spot au delà de 40m régulièrement plongé en config "loisirs" 

    en effet

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    quand je dis respirer sur le détendeur ce n'est pas durant 10s du test ou de ton saut à l'eau, c'est potentiellement durant la phase d'attente qui peut y avoir à la surface quand ton équipement est mouillée et qu'il fait froid voir très froid (si temperature air < 3 on se débrouille pour laisser le premier étage dans l'eau, le deuxième s'est facile) afin d'éviter de geler l'extérieur du premier étage car s'il gèle sa fonction de regulation thermique ne fonctionne plus.

    Un détendeur ne givre pas instantanément, j'avais vu une expérience ou ils avait mis de l'eau dans les bouteille puis mis sous pression a 200 bar, immerger le materiel dans une bassine avec de l'eau à 0° et fait fuser le détendeur volontairement, et les détendeurs givrait en 1 min à 1min 30 pour les meilleurs.

     

    Maintenant l'ideal est d'avoir une petite bouteille pour ton étanche.

     

    En ce qui concerne l'air de ta bouteille, a part ceux qui ont leur propre compresseur, les autres n'ont pas vraiment de moyen d'action et de compétence pour s'assurer de la qualité du dit compresseur.

    Pour la bouteille personnel oui ils peuvent prendre des mesures, comme ne pas stocker une bouteille à vide...

     

    La génération du froid est seulement du à la décompression de l'air, pas de décompression de l'air = pas de givrage.

     

    On ne dissipe pas le froid on le réchauffe, le "radiateurr" (les aillettes et autres surface métallique) des détendeurs n'est pas la pour évacuer le froid mais pour réchauffer l'intérieur du détendeur transfert de l'énergie de l'extérieur vers l'intérieur.

    Plus on le refroidi, moins vite il sera capable de jouer son roles.

     

    Plus le rapport entre la pause entre les demandes / la durée d'une demande est grande plus petit est le risque de givrage. 

     

     

    Je n'ai parlé que de stat et les stat ne pointait pas la France mais le monde, maintenant en France on a plus de spot intéressant à 60m que dans d'autres coin du monde. et je dis juste que comparer des chiffres entre deux pays aux conditions de plongée différentes n'as pas de sens. et les Français ne sont pas les seuls à plonger en France. 

    quand, plus haut, je te dis que j'ai 4 à 500 plongées lac, il faut le comprendre comme "l'experience, c'est la somme des erreurs (qu'on a faites ou que nous avons pris pour nous)".

    Des givrages, j'en ai vu et j'en ai eu.

    je fais partie d'une génération où nous avons expérimenté des protocoles,  dont sont élaborés ceux utilisés maintenant.

     

    et, quand je te dis que nous avions experiementé, vers 1990, la plongée avec 2 détendeurs et le direct system connecté au second détendeur, c'est qu'à l'époque, tout le monde plongeait avec un seul détendeur... Nous sortions d'une époque où nous pratiquions l'échange d'embout ; le second détendeur (complet) ou le second étage n'etait pas encore rentré dans les moeurs.

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    quand je dis respirer sur le détendeur ce n'est pas durant 10s du test ou de ton saut à l'eau, c'est potentiellement durant la phase d'attente qui peut y avoir à la surface quand ton équipement est mouillée et qu'il fait froid voir très froid

    Une autre solution est de gonfler la stab et de garantir que les voies respiratoires sont hors de l'eau. 

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    (si temperature air < 3 on se débrouille pour laisser le premier étage dans l'eau, le deuxième s'est facile) 

    Encore us facile pour le 1er quj sera déjà dans l'eau, donc dans un milieu plus chaud que l'air avec de meilleurs échanges thermiques. 

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

     

    afin d'éviter de geler l'extérieur du premier étage car s'il gèle sa fonction de regulation thermique ne fonctionne plus.

    Réussir à geler l'extérieur du détendeur ?

    Tu plonges où, en Antarctique ?

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

     

    Un détendeur ne givre pas instantanément, j'avais vu une expérience ou ils avait mis de l'eau dans les bouteille puis mis sous pression a 200 bar, immerger le materiel dans une bassine avec de l'eau à 0° et fait fuser le détendeur volontairement, et les détendeurs givrait en 1 min à 1min 30 pour les meilleurs.

     

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    Maintenant l'ideal est d'avoir une petite bouteille pour ton étanche.

    Inutile, peu pratique, cher...

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

     

    En ce qui concerne l'air de ta bouteille, a part ceux qui ont leur propre compresseur, les autres n'ont pas vraiment de moyen d'action et de compétence pour s'assurer de la qualité du dit compresseur.

    Pour la bouteille personnel oui ils peuvent prendre des mesures, comme ne pas stocker une bouteille à vide...

    C'est super fréquent de garder ses bouteilles vides, ouvertes, dans un milieu humide...

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    La génération du froid est seulement du à la décompression de l'air, pas de décompression de l'air = pas de givrage.

    On parle de détente, quand c'est le contraire de compression...

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

     

    On ne dissipe pas le froid on le réchauffe, le "radiateurr" (les aillettes et autres surface métallique) des détendeurs n'est pas la pour évacuer le froid mais pour réchauffer l'intérieur du détendeur transfert de l'énergie de l'extérieur vers l'intérieur.

    Plus on le refroidi, moins vite il sera capable de jouer son roles.

    On ca se contenter de parler d'échanges thermiques...

     

     

    Il y a 4 heures, hougoul a dit :

    Plus le rapport entre la pause entre les demandes / la durée d'une demande est grande plus petit est le risque de givrage. 

    La solution contre le givrage ?

    L'apnée...

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Oui en effet on peut jouer sur les mots et faire semblant de pas comprendre.

     

    En quoi avoir les voies respiratoires hors de l'eau est incompatible avec le premier étages dans l'environnement le plus chaud à savoir dans notre cas l'eau.

    et oui cela est déjà arrivé une fois de geler l'extérieur du 1er étage après la mise à l'eau.

     

    J'ai jamais dis que tu devais faire de l'apnée, je ne parle pas du détendeur principal.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, hougoul a dit :

    En quoi avoir les voies respiratoires hors de l'eau est incompatible avec le premier étages dans l'environnement le plus chaud à savoir dans notre cas l'eau.

     

    Ben pour moi , c'est : tu n'utilises pas l'air du bloc, donc pas de risque de givrage 

    Link to comment
    Share on other sites

    Posted (edited)
    il y a 51 minutes, hougoul a dit :

    Oui en effet on peut jouer sur les mots et faire semblant de pas comprendre.

     

    En quoi avoir les voies respiratoires hors de l'eau est incompatible avec le premier étages dans l'environnement le plus chaud à savoir dans notre cas l'eau.

    et oui cela est déjà arrivé une fois de geler l'extérieur du 1er étage après la mise à l'eau.

     

    J'ai jamais dis que tu devais faire de l'apnée, je ne parle pas du détendeur principal.

     

    juste, juste que Nics plonge au Léman depuis plus de 10 ans ; sa mise à l'eau est à moins de 100 m de son domicile...

    Il fait partie de ceux qui ont dépassé le stade livresque de l'experience et il y en a d'autres, des Savoyuds, des Lyonnais, des Iserois ou des copains de la Hiaute sur le forum.

    et je ne parle pas de ceux qui plongent en carriere ou en gravière toute l'année ; leurs sites sont moins beaux, mais les conditions sont toutes aussi rudes ; ils ont donc la meme experience avec le risque givrage et eau froide

     

    Bref, quand tu abordes un sujet, tu es scruté, mesuré à l'aune de l'experience des vieux plongeurs qui n'hésiteront pas à intervenir

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, caolila a dit :

     

    Ben pour moi , c'est : tu n'utilises pas l'air du bloc, donc pas de risque de givrage 

    Voilà...

     

    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    juste, juste que Nics plonge au Léman depuis plus de 10 ans ; sa mise à l'eau est à moins de 100 m de son domicile...

    Je corrige :

    Neuchâtel 

    depuis bientôt 30 ans 

    300m...

    😉

    • J'aime 1
    • Merci 1
    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...