Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Benji86

Questionnement sur la désaturation

    Messages recommandés

    Oui beaucoup d'empirisme, c'est vrai.

     

    Plus simplement, les facteurs favorisants des ADD rapportés dans la littérature médicale sont nombreux. La plupart est bien connue des pratiquants.

    Beaucoup de plongeurs sont concernés.

     

    Sur le terrain, l'immense majorité pratique l'activité sans aucune modification, que des facteurs favorisants soient présents ou non.

    Pourtant, on connaît tous des options de pratiques moins risquées en termes d'ADD.

    Comme si la mise en pratique de la théorie était impossible.

     

    J'ai l'impression que beaucoup de plongeurs et moniteurs ont en fait une crainte de l'interdiction de plonger. Ils apprennent et connaissent les facteurs favorisants. Ils comprennent que quand le risque est augmenté, la solution la plus simple pour le réduire à néant ... est de ne pas plonger ! C'est une vision binaire, on/off, qui prédomine.

    Alors ils font l'autruche, espèrent ne pas avoir de facteurs favorisants, les minimisent et n'en tiennent pas compte.

     

    En parallèle, les ordinateurs, utilisés par tous, proposent presque toujours des options de "sécurisation" (ou "durcissement", comme vous voudrez). Ces options ne sont presque jamais activées.

     

    Il y a donc là un paradoxe : la balance penche d'un coté par les facteurs favorisants fréquents, on a des moyens de faire pencher de l'autre coté, mais ces moyens pourtant très répandus ne sont pas utilisés.

     

    Il me semblait donc intéressant d'introduire un peu de nuance et de subtilité dans l'appréhension des facteurs favorisants, avec une méthode pragmatique pour les gérer.

    D'où le choix de catégoriser en 3 groupes : plongée "normale" / désaturation "sécurisée" / pas de plongée.

    Après le choix de grouper dans la même catégorie les plongeurs avec 0 ou 1 facteur me semble évidente pour coller à la réalité. Des individus sans facteur favorisant, ça constitue une minorité.

    Plus difficile, le nombre de facteur pour cliver les groupes 2 et 3. J'avoue avoir sélectionné un peu arbitrairement le valeur de "4 ou plus" pour définir le groupe à très haut risque. Mais là encore, j'ai juste essayé de coller à la réalité : > 40 ans, FOP et sédentarité (ça fait 3 facteurs, situation assez commune), on ne peut quand même pas recommander de ne pas plonger. Donc on vote pour 4 et +.

     

    Quoi qu'il en soit, l'idée n'est pas de garantir l'absence d'ADD, mais juste de proposer un moyen pragmatique pour tenir compte des facteurs favorisants. Faire en sorte que ceux-ci ne restent pas qu'une liste dans les cours théoriques.

     

    ce que tu écris est tout à fait intéressant.

    c'est une belle analyse.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ces options ne sont presque jamais activées.

    Pas d'accord … ce qui me choque c'est les discussions ou certains préconisent de régler l'ordi sur air et plonger nitrox… pour augmenter la sécurité...alors que ces paliers de sécurisation des ordis modernes sont justement fait pour cela

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Juste une "comparaison"

    Lors de notre croisière aux Maldives ;)

    Je plongeais avec mon vieux Sunnto Favor (air)

    J'étais au même niveau de paliers que les personnes de ma palanquée avec leurs ordis nitrox !

    C'est dire les niveaux de couches de "sécurité" rajoutées en 20 ans

     

     

     

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Discussion intéressante, merci aux contributeurs

     

    Oui beaucoup d'empirisme, c'est vrai.

     

    Plus simplement, les facteurs favorisants des ADD rapportés dans la littérature médicale sont nombreux. La plupart est bien connue des pratiquants.

    Beaucoup de plongeurs sont concernés.

     

    Sur le terrain, l'immense majorité pratique l'activité sans aucune modification, que des facteurs favorisants soient présents ou non.

    Pourtant, on connaît tous des options de pratiques moins risquées en termes d'ADD.

    Comme si la mise en pratique de la théorie était impossible.

     

    Quoi qu'il en soit, l'idée n'est pas de garantir l'absence d'ADD, mais juste de proposer un moyen pragmatique pour tenir compte des facteurs favorisants. Faire en sorte que ceux-ci ne restent pas qu'une liste dans les cours théoriques.

     

    Est-ce que ton idée est de proposer que les personnes avec des facteurs identifiés comme favorisant l'ADD devraient "durcir" leur ordinateur ? Ce qui revient, à mêmes paramètres de plongée à rallonger les paliers si je comprends bien ?

     

    "L'accident est favorisé par les situations de sursaturation importante en gaz"

     

    Il me semble que celle-ci existe après les plongées profondes (durée et profondeur d'une plongée profonde restant pour moi une zone assez floue) : est-ce que rallonger les paliers suffit à réduire cette sursaturation néfaste pour les sujets à risques (comme les gens porteurs d'un FOP, les personnes dans une mauvaise condition physique, obèses, etc ...) ? Est-ce que c'est évalué ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Il me semble que celle-ci existe après les plongées profondes (durée et profondeur d'une plongée profonde restant pour moi une zone assez floue) : est-ce que rallonger les paliers suffit à réduire cette sursaturation néfaste pour les sujets à risques (comme les gens porteurs d'un FOP, les personnes dans une mauvaise condition physique, obèses, etc ...) ? Est-ce que c'est évalué ?

     

    On a posé explicitement la question à Bernard Gardette (directeur scientifique de la COMEX) à ce sujet : pour que le gain soit significatif, il ne suffit pas de rajouter 1 minutes ou 2 , il faut revoir toute la déco et rallonger considérablement le temps de décompression, ce qui est incompatible avec nos pratique. Bref, on est fatigué, on a fait la fête, on est déshydraté (chaleur, alcool) ou on ne plonge pas, ou on anticipe et on prend un profil très tranquille.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Discussion intéressante, merci aux contributeurs

     

     

     

    Est-ce que ton idée est de proposer que les personnes avec des facteurs identifiés comme favorisant l'ADD devraient "durcir" leur ordinateur ? Ce qui revient, à mêmes paramètres de plongée à rallonger les paliers si je comprends bien ?

     

    "L'accident est favorisé par les situations de sursaturation importante en gaz"

     

    Il me semble que celle-ci existe après les plongées profondes (durée et profondeur d'une plongée profonde restant pour moi une zone assez floue) : est-ce que rallonger les paliers suffit à réduire cette sursaturation néfaste pour les sujets à risques (comme les gens porteurs d'un FOP, les personnes dans une mauvaise condition physique, obèses, etc ...) ? Est-ce que c'est évalué ?

     

    Je pense que l'analyse de @Scubaphil est, comme toujours brillantissime et intéressante.

    Je me permets de te quoter afin d'ajouter un autre facteur de sécurisation. Il y a naturellement ton ordi que tu peux "durcir" selon que tu soies dans tel ou tel groupe, mais il te reste un autre moyen de sécurisation; ta cervelle !

    Dans mon club, par exemple,beaucoup d'anciens sont passés au surrox et se limitent volontairement en profondeur. C'est un exemple naturellement.

    Quand aux FOPés, dont je fais partie, ils n'ont même pas à réfléchir, ils sont contraints par leurs médecins (celui qui signe le certificat médical) et par le DP qui ne doit jamais ignorer leur pathologie. Perso quand je plonge à l'extérieur, lors de mon inscription je joue cartes sur table.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est dire les niveaux de couches de "sécurité" rajoutées en 20 ans

     

    Sécurité, ou compréhension des phenomenes? (ou simplement constat que ca coincait regulierement et qu'il fallait faire quelque chose)

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Est-ce que ton idée est de proposer que les personnes avec des facteurs identifiés comme favorisant l'ADD devraient "durcir" leur ordinateur ?

    L'idée est celle proposée au post #27 :

    donner des repères aux pratiquants :

    - 0 ou 1 facteur favorisant : on plonge normalement.

    - 2 ou 3 facteurs favorisants : on durcit la procédure OU on limite les paramètres OU on plonge nitrox réglé "air"

    - 4 facteurs favorisants ou plus : on suspend la plongée (ou on réduit drastiquement les paramètres).

     

     

    "durcir" leur ordinateur ? Ce qui revient, à mêmes paramètres de plongée à rallonger les paliers si je comprends bien ?

    Ou raccourcir la plongée pour les mêmes paliers plutôt.

     

    Si tu plonges en te fixant une limite de DTR ou de "no-déco" (cas très fréquent), en durcissant ton ordi, tu vas plonger moins longtemps et/ou moins profond, bref en ayant moins chargé en gaz.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    , il faut revoir toute la déco et rallonger considérablement le temps de décompression, ce qui est incompatible avec nos pratique. Bref, on est fatigué, on a fait la fête, on est déshydraté (chaleur, alcool) ou on ne plonge pas, ou on anticipe et on prend un profil très tranquille.

    Mais que voila la seule et unique résolution a prendre…. si seulement certains pouvaient te lire et te comprendre ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

    Juste une "comparaison"

    Lors de notre croisière aux Maldives ;)

    Je plongeais avec mon vieux Sunnto Favor (air)

    J'étais au même niveau de paliers que les personnes de ma palanquée avec leurs ordis nitrox !

    C'est dire les niveaux de couches de "sécurité" rajoutées en 20 ans

     

    Sécurité, ou compréhension des phenomenes? (ou simplement constat que ca coincait regulierement et qu'il fallait faire quelque chose)

     

     

    Il faut juste savoir pourquoi les ordis actuelles donnent plus de paliers que ceux d'il y a 20 ans. est-ce suite a des accidents ou par précautions "exagéré" des fabricants histoire de ne pas avoir a soucis? …. mais au bout du compte on s'en fout

     

    Perso je pars du principe qu'avec mon ordi réglé sur L1 ca passe, pour moi … enfin jusqu'à présent sur 415 plongées pour etre précis… après si jamais je prends qlqs kilos et des années bref :froglol: je peux augmenter mon "facteur sécuritaire" en passant à L2 voir L3 et continuer a plonger "tranquille" c'est la théorie ;)

     

    Pourquoi je plonge en L1 c'est simple 50+ et quelques Kg en trop (mais je me soigne -5 kgs depuis notre croisière :tromaran:) je ne me considère plus en "parfait état de marche/pour plonger" donc je suis inconsciemment les conseils de @Scubaphil ...

    en fait c'est suite a la lecture du mode d'emplois de mon ordi que j'ai décidé de passer au L1

     

     

     

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Un petit Up, retravaillant cette notion.

     

    Il me semblait avoir lu par le passé une "règle simple de prévention concernant les 3 fois 45.

     

    Limiter les plongées à plus de 45 m, plus de 45 minutes, 45 ans.

     

    Est-ce que quelqu'un connait ?

     

    Merci d'avance

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Un petit Up, retravaillant cette notion.

     

    Il me semblait avoir lu par le passé une "règle simple de prévention concernant les 3 fois 45.

     

    Limiter les plongées à plus de 45 m, plus de 45 minutes, 45 ans.

     

    Est-ce que quelqu'un connait ?

     

    Merci d'avance

     

    Putain, je dépasse les 3 :D

    Pour être franc, je ne suis pas un grand fan de ce genre de reglequi ne repose sur rien.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mes deux ordinateurs sont réglés sur P0, bien que je sois sexagénaire.

     

    L'ordinateur principal c'est celui entre les oreilles : je prolonge ou pas mon palier, je fais mon palier de sécu ou pas.

     

    Je tâche d'entretenir ma condition physique et d'avoir une bonne hygiène alimentaire.

     

    Selon les circonstances : savoir décider de ne pas plonger, de limiter sa profondeur; j'irai pas plonger le lendemain matin suite à un bon repas de la veille au soir et bien arrosé.

     

    Ensuite, si le bonhomme a un certificat médical en règle, pas d'antécédents particuliers, il n'est pas à l'abri de "vices cachés" que l'on découvre lors d'un accident et que l'ordinateur soit réglé sur PO, P1 ou P2 n'y changera pas grand chose amha.

     

    Notre président de la fédé parle de prévention mais, en attendant, pour plonger au nitrox, c'est compliqué d'autant que l'on ne peut plus mettre un Nx32 dans un bloc air... Cherchez l'erreur; mais bon, j'ai un bloc de déco...

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    (...), pour plonger au nitrox, c'est compliqué d'autant que l'on ne peut plus mettre un Nx32 dans un bloc air... Cherchez l'erreur; mais bon, j'ai un bloc de déco...

     

    Je ne comprends pas !

    Il me semblait qu'un bloc standard (non oxy clean donc) pouvait être gonflé en NX40 max !

    mais, peut-être, que je ne suis plus au courant ...

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...