Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
shapeshifter

Formation PA60 - si c'était à refaire ?

    Messages recommandés

    Imaginez donc qu'il n'y avait pas actuellement une formation PA60. Afin de rester cohérent à la fois avec les normes CMAS, l'évolution de la plongée au niveau mondial et le contexte légal en France il faudrait mettre quoi dedans ?

     

    Configuration lourde ? Nitrox confirmé ou pa40 comme prérequis ? Rien de nouveau, c'est parfait tel quel ? Est-ce que la formation pa60 devrait être obligatoire pour un GP?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Question tu parles de quoi le PA60 pur???? ou la partie du N3 correspondant à la plongée en autonomie entre -40 et -60m ?

     

    Si tu parles "juste" du PA60 ben laissons comme c'est .. cela ne sert que dans de rare cas.

     

    Est-ce que la formation pa60 devrait être obligatoire pour un GP?

     

    Euhhh ? le GP = N4 et pour le N4 il faut etre N3 avant donc autonome jusqu'à 60m je ne comprends pas trop :fou:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .

    Euhhh ? le GP = N4 et pour le N4 il faut etre N3 avant donc autonome jusqu'à 60m je ne comprends pas trop :fou:

     

    Un GP va exercer ces fonctions entre la surface et 40m - vu comme spécialité "deep air" PA60 n'est pas plus utile pour un GP que le nitrox simple ou le PTH70.

     

    Je parle du cas idéal ; si on pouvait chercher et définir le contenu de la formation au lieu de tenter de justifier le contenu actuel.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Imaginez donc qu'il n'y avait pas actuellement une formation PA60. Afin de rester cohérent à la fois avec les normes CMAS, l'évolution de la plongée au niveau mondial et le contexte légal en France il faudrait mettre quoi dedans ?

     

    Configuration lourde ? Nitrox confirmé ou pa40 comme prérequis ? Rien de nouveau, c'est parfait tel quel ? Est-ce que la formation pa60 devrait être obligatoire pour un GP?

     

    Est ce que ta question est qu'elle serait la formation PA60 à notre avis? J'espère que tu ne veux pas relancer la conversation sur la plongée à 60 à l'air :grimace:

    Et le PA60 doit-il permettre uniquement de plonger jusqu'à 60m? Parce qu'en vérité aujourd'hui la différence entre un PA40+PE60 et un N3 en terme de formation ce n'est pas tant plonger entre 40 et 60m en autonomie que d'assumer la fonction de DP autonome.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci de relancer le débat sur un mode dépassionné et dé "personnalisé".

     

    Pour la partie GP pour moi la réponse est simple: en quoi obliger un futur GP à être formé pour aller à 60 le rendra meilleur pour aller à 40m? à rien à mon avis, donc aucune obligation à être PA60 pour être un bon GP, par contre être un PA40 expérimenté est intéressant.

     

    Pour le PA60 lui-même, c'est bien compliqué et mon coeur balance: est-il raisonnable de continuer à aller à 60m à l'air déco air? probablement pas.

    Le risque est-il plus élevé qu'avec une déco surox? probablement mais nous n'avons aucune donnée fiable.

     

    Si je devais couper la poire en deux, j'aurais tendance à faire une usine à gaz en parlant en DTR:

    - une tolérance pour des plongées air/air jusqu'à une dizaine de minutes de palier, soit des DTR d'une quinzaine de minutes et un temps fond de 10 minutes aussi. Le truc se fait bien avec un 15l mono avec une marge de sécurité, le gars qui a un problème et qui remonte va certes aller au caisson mais en ayant raté 10 minutes de palier, ce n'est probablement pas trop grave.

    - un passage à un "extended range" avec un moins une déco surox et idéalement une redondance de gaz fond pour une DTR jusqu'à 25-30 minutes.

    - encourager le trimix au-delà et même avant pour ceux qui peuvent.

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La question est "si il y avait pas de formation pa60, et on voulait en inventer une on mettrait quoi dedans".

     

    Si ça se trouve, la formation PA60 telle que définie par le MFT est considérée largement suffisante. Mais peut être on pourrait imaginer un cursus différent permettant daller à 60m en plus de sécurité tout en respectant la lettre et l'esprit du code du sport.

     

     

    Est ce que ta question est qu'elle serait la formation PA60 à notre avis? J'espère que tu ne veux pas relancer la conversation sur la plongée à 60 à l'air :grimace:

    Et le PA60 doit-il permettre uniquement de plonger jusqu'à 60m? Parce qu'en vérité aujourd'hui la différence entre un PA40+PE60 et un N3 en terme de formation ce n'est pas tant plonger entre 40 et 60m en autonomie que d'assumer la fonction de DP autonome.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Merci de relancer le débat sur un mode dépassionné et dé "personnalisé".

     

    Pour la partie GP pour moi la réponse est simple: en quoi obliger un futur GP à être formé pour aller à 60 le rendra meilleur pour aller à 40m? à rien à mon avis, donc aucune obligation à être PA60 pour être un bon GP, par contre être un PA40 expérimenté est intéressant.

     

    Pour le PA60 lui-même, c'est bien compliqué et mon coeur balance: est-il raisonnable de continuer à aller à 60m à l'air déco air? probablement pas.

    Le risque est-il plus élevé qu'avec une déco surox? probablement mais nous n'avons aucune donnée fiable.

     

    Si je devais couper la poire en deux, j'aurais tendance à faire une usine à gaz en parlant en DTR:

    - une tolérance pour des plongées air/air jusqu'à une dizaine de minutes de palier, soit des DTR d'une quinzaine de minutes et un temps fond de 10 minutes aussi. Le truc se fait bien avec un 15l mono avec une marge de sécurité, le gars qui a un problème et qui remonte va certes aller au caisson mais en ayant raté 10 minutes de palier, ce n'est probablement pas trop grave.

    - un passage à un "extended range" avec un moins une déco surox et idéalement une redondance de gaz fond pour une DTR jusqu'à 25-30 minutes.

    - encourager le trimix au-delà et même avant pour ceux qui peuvent.

     

    Raisonner sur une notion DTR me parait étre une bonne idée.:bravo:

    Je me demande si ce n'est pas le DP qui a tué la plongée que j'aime. Avant sur ce genre de plongée, tout le monde se prenait en main, j'ai l'impression que le DP a infantilisé les gens. Bon on reste concentré sur le sujet. :devil:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La question du PA60 n'est pas la bonne à la base. Il faudrait commencer par se poser la question du PA50, pour être dans les clous d'une véritable cohérence réglementaire. Au-delà de 50, réflexion sur des contenus adaptés avec des gazs qui vont bien.

    Une mauvaise question ne peut amener que de mauvaises réponses.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je suis d'accord avec @LGF sur la partie GP : autant ça a du sens de demander le N3 en prérequis du N4, autant si on en extrait le PA60 pour en faire un niveau à part ça n'a pas de sens de continuer à l'exiger.

     

    L'approche à la DTR est intéressante, mais à mon avis trop lourde pour faire partie d'une réglementation comme on sait si bien en pondre de par chez nous. Par contre, sans que ce soit inscrit dans les textes, ça pourrait faire partie de la formation. J'imagine par exemple assez bien un PA60 qui requière systématiquement le nitrox confirmé, mais auquel on enseigne que, pour des DTR raisonnables (qui correspondent plus ou moins à des touch and go), ça reste acceptable de se contenter de l'air.

     

    Pour la config lourde, à partir du moment où on accepte un 15L pour les formations trimix light, je ne crois pas que ce soit indispensable de l'exiger pour les profondes à l'air. Par contre, comme pour la déco surox, une sensibilisation (et éventuellement une préconisation fondée elle aussi sur la DTR) aurait sans doute du sens. On peut encore une fois imaginer que, dans une formation PA60, il y ait au moins une ou deux plongées réalisées en configuration lourde avec un pony de déco, quitte à laisser libre le plongeur par la suite.

     

    Finalement, séparer cette formation aurait des avantages pratiques : puisqu'on se concentre exclusivement sur les plongées profondes à l'air, ça forcerait à parler de pratiques qui font le lien avec la plongée technique, contrairement au N3 actuel où on se contente finalement presque de dire que la zone 40-60 peut se voir comme une extension des pratiques de la zone 35-40. Et à mon avis, la vraie formation supplémentaire porterait sur la planification : jusqu'à 40, c'est presque trop facile, on peut quasiment toujours se contenter de « à 80 bars on remonte » et sortir avec les 50 bars traditionnels. En dessous, ça ne marche plus, donc il faut passer à autre chose : à mon avis, un premier contact avec les logiciels de planification pour avoir quelque chose de précis, et une méthode suffisamment simple pour être mise en œuvre sur le bateau comme celle de @bardass.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si je devais couper la poire en deux, j'aurais tendance à faire une usine à gaz en parlant en DTR:

    - une tolérance pour des plongées air/air jusqu'à une dizaine de minutes de palier, soit des DTR d'une quinzaine de minutes et un temps fond de 10 minutes aussi. Le truc se fait bien avec un 15l mono avec une marge de sécurité, le gars qui a un problème et qui remonte va certes aller au caisson mais en ayant raté 10 minutes de palier, ce n'est probablement pas trop grave.

    - un passage à un "extended range" avec un moins une déco surox et idéalement une redondance de gaz fond pour une DTR jusqu'à 25-30 minutes.

    - encourager le trimix au-delà et même avant pour ceux qui peuvent.

    J'avoue ne pas comprendre ton raisonnement.

    Qu'une déco surox soit optimale ok. Mais en quoi en cas de problème si tu zappes tes paliers tu es mieux que celui qui n'en a pas ?

    Concernant la dtr, là où je plonge sur les sites «profonds» il y a toujours une limite sur les temps de paliers donnée par le dp, ça peut se convertir en dtr.

    Sur la profondeur max ou quantité de gaz avant décollage, chacun gère.

     

    A noter que pa60 signifie que tu peux aller à 60 max, pas que tu dois. ;)

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Qu'une déco surox soit optimale ok. Mais en quoi en cas de problème si tu zappes tes paliers tu es mieux que celui qui n'en a pas ?

    Ce n'est, je crois, pas ce qu'il a dit : si tu zappes tes paliers, tu n'es quand même pas trop mal si tu n'avais que 10 minutes sur une plongée air avec déco à l'air. Bien sûr, si c'était 10 minutes à l'oxygène pur, c'est plus ennuyeux, mais ce n'est plus sur la même ligne.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A noter que pa60 signifie que tu peux aller à 60 max, pas que tu dois. ;)

     

     

    Cest exacte. Mais il s'agit de savoir en quoi devrait consister une formation qui permet d'aller à 60m.

     

    Un formé PA60 est susceptible de se retrouver à plonger en autonomie à l'étranger avec des IANTD extended range, des BSAC dive leader et autre PADI tec50 - est-ce que sa formation devrait ou pourrait être compatible ou comparable ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce n'est, je crois, pas ce qu'il a dit : si tu zappes tes paliers, tu n'es quand même pas trop mal si tu n'avais que 10 minutes sur une plongée air avec déco à l'air. Bien sûr, si c'était 10 minutes à l'oxygène pur, c'est plus ennuyeux, mais ce n'est plus sur la même ligne.

     

    Tout à fait, c'est un peu le sens de la réflexion et aussi de me dire que celui qui est en monobloc 15l est plus susceptible de tomber en panne d'air à un moment donné et donc de zapper ses paliers que celui qui a au moins un deuxième bloc avec lui.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Cest exacte. Mais il s'agit de savoir en quoi devrait consister une formation qui permet d'aller à 60m.

    Je pense que l'actuelle formation N3 n'est pas si mauvaise que ça.

    Avant de voir la formation, il faudrait peut-être voir les pre-requis. Pouvoir être automne à 60 sans quasi aucune expérience d'autonomie même à 20 ça m'interpelle d'avantage que l'actuel contenu de la formation.

     

    Un formé PA60 est susceptible de se retrouver à plonger en autonomie à l'étranger avec des IANTD extended range, des BSAC dive leader et autre PADI tec50 - est-ce que sa formation devrait ou pourrait être compatible ou comparable ?

    Compatible, oui. Comparable pas forcément.

    Perso, je ne me pose pas cette question car je n'irai pas sur des profondes (au delà de 40) avec un binôme que je ne connais pas.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Tout à fait, c'est un peu le sens de la réflexion et aussi de me dire que celui qui est en monobloc 15l est plus susceptible de tomber en panne d'air à un moment donné et donc de zapper ses paliers que celui qui a au moins un deuxième bloc avec lui.

     

    Quand tu parles panne d'air, tu veux dire un problème technique ou la vraie panne d'air ?

    Parce que faire une panne d'air sur une «profonde», là effectivement il faut revoir la formation.

    OK sur le supplément de gaz avec un pony mais ce n'est pas son rôle premier.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...