Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Vax

Passage N3 en carrière

    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    On devait faire passer des N3 en mer dans le sud de la France cette semaine mais au vu des conditions météo on n’a pas pu le faire. On n’a pas pu aller faire les remontées dans la zone des -40m.

    On se pose la question d’aller finaliser le N3 vers Bécon les Granits (région d’Angers), j’y ai déjà été pour de la préparation N2 mais je me souviens qu’en dessous de 20m c’est la nuit noire ...

    Que mettez-vous en place comme sécurité spécifique à ce type de remontée dans le noir ? N’est ce pas trop stressant pour les élèves ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben si les élèves n'ont jamais plongé dans ces conditions, ça va leur faire tout bizarre, c'est sûr...

    il faudrait peut-être y aller pour s'entraîner une ou deux fois avant...

    leurs remontées, ils les ont faites où jusqu'à maintenant ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    stress de l'exam, de l'exercice.

    profondeur, le noir...

     

    ça sent le givrage, l'essoufflement..

     

    je ne ferais pas. Il faut un minimum d'habitude

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    N’est ce pas trop stressant pour les élèves ?

    Si les élèves ne connaissent pas ce milieu (ou à peine), bien sûr que si, ce sera TRES stressant.

     

    Je partage les avis précédents : il faut impérativement prévoir des plongées d'acclimatation avant de reprendre la formation N3 initialement prévue.

     

    Des plongées à 40 dans ce nouveau milieu, sans plongées d'adaptation, c'est des ennuis garantis !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui, vraiment aucune possibilité de redescendre dans le Sud ?

    Pour info, c'était où votre ville à la météo pourrie ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je pose juste une question comme ca, mais c'est ca qu'on appelle un coconut diver?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

     

    On devait faire passer des N3 en mer dans le sud de la France cette semaine mais au vu des conditions météo on n’a pas pu le faire. On n’a pas pu aller faire les remontées dans la zone des -40m.

    On se pose la question d’aller finaliser le N3 vers Bécon les Granits (région d’Angers), j’y ai déjà été pour de la préparation N2 mais je me souviens qu’en dessous de 20m c’est la nuit noire ...

    Que mettez-vous en place comme sécurité spécifique à ce type de remontée dans le noir ? N’est ce pas trop stressant pour les élèves ?

     

    Deux immersions progressives (20-40 puis 40 m) pour accoutumance minimale au milieu avec un ration encadré/encadrant de 2/1 maximum + 1 séquence d'examen à 40 m avec un seul candidat à chaque tour.

    Le tout avec bien entendu le matériel adapté (2 détendeurs complets froid, et montage du DS sur le 1 étage du deuxième détendeur). Ca occupe un week-end dans la carrière.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je pose juste une question comme ca, mais c'est ca qu'on appelle un coconut diver?

     

    Un coconut diver est un plongeur qui ne connait que les eaux chaudes (Comprendre tropicales). Dans le cas présent, ce sont des plongeurs habitués et formés en méditerannée. La méditerranée n'est pas comprise dans les eaux chaudes. L'adaptation est donc possible dans un délai court, avec les moyens techniques et l'organisation adaptée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    stress de l'exam, de l'exercice.

    profondeur, le noir...

     

    ça sent le givrage, l'essoufflement..

     

    je ne ferais pas. Il faut un minimum d'habitude

     

    Si les candidats sont motivés, et l'organisation efficace, cela ne pose pas de problème particulier; On l'a fait au lac du Bourget sur des examens N4 il y plusieurs années, tout s'est très bien passé. J'ai même en mémoire le cas d'un candidat totalement vierge d'eau douce qui a fini major.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour vos différents avis et conseils. On va voir comment et si on organise ça. Pas certains que les dates souhaitées soient disponibles de toutes façons.

    Pour la ville c’était Hyères mais toute la région était sinistrée pour la plongée en début de semaine.

    Pour le ratio moniteur élèves si cela se fait ce serait 2 MF1 pour 2 élèves.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A mon avis, et avec 30 ans de formation en eau douce: 2MF1 pour 2 élèves en préparation-adaptation, mais 2 MF1 pour 1 candidat en examen.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Si les candidats sont motivés, et l'organisation efficace, cela ne pose pas de problème particulier; On l'a fait au lac du Bourget sur des examens N4 il y plusieurs années, tout s'est très bien passé. J'ai même en mémoire le cas d'un candidat totalement vierge d'eau douce qui a fini major.

     

    Il y a une difference entre un examen N3 avec des gens pas entraîné dans ce milieu et le n4 avec des plongeurs entraînéentraînés et expérimenté.

     

    Faire un n3 en lac est bien entendu possible. Mais pour le cas precis du sijet je pense qu il faut miser sur 4 jours minimum pour la secu et le confort des eleves.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu es en train de me dire que c'était "avant"? Je ne pense pas que le plongeur ait changé à ce point. d'autant plus que dans plusieurs des cas que j'évoque, (Et entre autres pour le major visé), le N3 ne constituait alors pas un préalable obligé au N4 (Ca, pour le coup, c'était avant).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :confused::confused::confused::confused:

    Qu est c​​​​​​e que tu me bave ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

     

    On devait faire passer des N3 en mer dans le sud de la France cette semaine mais au vu des conditions météo on n’a pas pu le faire. On n’a pas pu aller faire les remontées dans la zone des -40m.

    On se pose la question d’aller finaliser le N3 vers Bécon les Granits (région d’Angers), j’y ai déjà été pour de la préparation N2 mais je me souviens qu’en dessous de 20m c’est la nuit noire ...

    Que mettez-vous en place comme sécurité spécifique à ce type de remontée dans le noir ? N’est ce pas trop stressant pour les élèves ?

     

    Je parlerai pas adaptation au milieu, stress, etc. Tout a été dit.

     

    Le principal problème que je vois en carrière pour l'aspect technique, c'est la prise de repère pour les exercices verticaux. En plus, ce n'est pas vraiment transposable en milieu mer.

     

    Bon, je dis ça et j'ai passé mon N3 et N4 à Roussay :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 28
        Bonjour, fraîchement N2, j'ai toujours plongé avec des personnes plus expérimentées. N'ayant pas de binôme pour cet été, j'aimerais effectuer quelques plongées autonomes dans les carrières autour d'Angers - a savoir que si je me débrouille en mer, je n'ai encore jamais plongé en eau douce. Je serais dans la région la deuxième quinzaine de Juillet. J'ai déjà effectué des plongées dans des conditions de visi bof bof (le Finistère, la semaine des grandes marrées) ainsi qu'une plongée de nuit.
      • 69
        Bonjour à tous et à toutes, Je m’enhardis et j’envisage sérieusement de passer à une combi étanche. Quels seraient le budget et la formation à prévoir ? Merci d’avance pour vos avis.
      • 15
        4 plongées ce weekend autour de St Malo. Avec de très belles choses sous l'eau. Profils pas trop engagés. La plus longue : 27m, 57 minutes et les autres moins longues et moins profondes. Et au sortir de la dernière plongée, une heure après, perte d'équilibre puis vomissements. Je demande les secours. Oxygène. Appel hélico et en route pour le caisson à Brest. ADD vestibulaire. Prise en charge hyper pro par des médecins plongeurs. Super discussions sur la déco/reco. J'ai appris plein de truc
      • Invité Invité
        104
        Bonjour à tous, Je suis en train de me préparer pour passer le N4 au mois de mai à Hyères (l'eau sera entre 14 et 17°C). J'ai une Cressi Facile, 7mm : avec la nage avec les bras est très difficile.   Je pense prendre une combinaison de chasse en 5mm, qui sera plus souple et nécessitera moins de lestage. Je mettrai cette combinaison pour les épreuves 800m PMT, 500m capelé, apnée à 10m et sauvetage. Lors des épreuves scaphandre, je rajouterai une surveste, que je possède déjà.   Pensez
      • 8
        Bonjour à vous tous,   J'habite Tahiti, j'ai passé le niveau 1 avec un certificat en bonne et due forme. Pour le niveau 2, le médecin ne souhaite pas le faire car j'ai un déficit en protéine C qui ne m'a généré aucun souci pour l'instant. Mais comme il ne se sent pas assez pro dans le domaine et qu'il ne veut pas prendre de risques, et moi non plus, il me demande de rechercher des avis compétents.   C'est en lisant les 2 documents ci-dessous qu'il a eu un doute :   Ici, page 13 : http
    ×
    ×
    • Créer...