Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Formation PADI - si c'était à refaire ?


robby92
 Share

    Recommended Posts

    Si on pouvait reprendre de fond en comble les prérogatives et les quotas du monde PADI, que pourrait-on enfin améliorer ?

     

    Quand est-ce que l'on va enfin arrêter d'autoriser les baptêmes avec 4 élèves pour un moniteur ? Pour ramener le quota à un élève pour un moniteur (comme en CMAS), ce qui est quand même vraiment beaucoup plus sécurisant ! Au pire, j'ai deux bras, je peux éventuellement gérer deux élèves, mais quatre, je ne sais pas faire, il faudrait m'expliquer comment on gère 3 élèves en panique avec seulement deux bras...

     

    En exploration, la limite au nombres d'élèves encadrés par un divemaster qui est... illimitée !!! (contre 4 élèves max en CMAS) : on en parle aussi ?

     

    Bref, monsieur @shapeshifter, si on parle réforme du PA60, il faut aussi parler du reste...

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 266
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Si on pouvait reprendre de fond en comble les prérogatives et les quotas du monde PADI, que pourrait-on enfin améliorer ?

     

    Quand est-ce que l'on va enfin arrêter d'autoriser les baptêmes avec 4 élèves pour un moniteur ? Pour ramener le quota à un élève pour un moniteur (comme en CMAS), ce qui est quand même vraiment beaucoup plus sécurisant ! Au pire, j'ai deux bras, je peux éventuellement gérer deux élèves, mais quatre, je ne sais pas faire, il faudrait m'expliquer comment on gère 3 élèves en panique avec seulement deux bras...

     

    En exploration, la limite au nombres d'élèves encadrés par un divemaster qui est... illimitée !!! (contre 4 élèves max en CMAS) : on en parle aussi ?

     

    Bref, monsieur @shapeshifter, si on parle réforme du PA60, il faut aussi parler du reste...

     

    Bah tu as déjà beaucoup dis. Ensuite même remarques que dans la discussion PA60, le brevet Nitrox ne sert à rien et l'autonomie avant le Rescue c'est moyen. Peut-être une certification plus simple pour avoir le droit de faire 2min de palier à l'air. DM à 60 plongées sans jamais avoir fait une plongée d'explo, encore moins en autonomie, c'est pas possible. Après c'est plus le business model… une certification plongée depuis le bateau, ou une certification parachute c'est du foutage de gueule.

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut Youdivemecrazy,

     

    Je sais que tu as déjà abordé le sujet dans le thread https://www.plongeur.com/forums/forum/la-plong%C3%A9e-sous-marine/niveaux-et-pr%C3%A9rogatives/2122236-formation-pa60-si-c-%C3%A9tait-%C3%A0-refaire/page2 mais comme ça date un peu je me permets de réagir ici.

     

    Pour moi le brevet Nx élémentaire ne sert pas à rien :demon:. Modeste niveau 2 (qui n'y connait pas grand chose) j'en use et en abuse depuis ma reprise après ADD et je suis bien content de pouvoir plonger mono-bouteille surox <= 40 % sans me fader une formation théorique et surtout pratique plus complexe avec une bouteille en + dont je ne compte pas me servir.

     

    Mais 95% des plongeurs s'en foutent et au bout d'une semaine ils retiennent trois choses :

    1)Le nitrox ça permet de faire moins de palier

    2)Par contre faut pas trop descendre et que donc il faut analiser la composition

    3)Qu'il y a une formule pour calculer sa MOD (mais il ne s'en souviendra plus) mais que de toute façon il y a quasiment toujours une tableau de correspondance affiché et au pire du pire il peut la redemander vite fait à un moniteur.

     

    Je suis d'accord sur le fait (je rajouterais même 1bis : ou ça permet d'augmenter sa sécurité en faisant les mêmes paliers qu'à l'air), mais ce n'est pas un argument valable selon moi.

     

    C'est le propre de toute formation : on n'en retient qu'une partie (bien sûr, certaines personnes en retiendront beaucoup, d'autres moins, ce n'est pas l'objet du débat). Dans ce cas, ça ne sert à rien de faire une formation théorique N1, N2, N3, etc. N1 il suffit de retenir conso x2 à 10m, x3 à 20. N2 regarde ton ordi il t'indiquera les paliers que tu dois faire. N3 fais gaffe au delà de 40 m et ne dépasse surtout pas les 60 sous peine de mort dans d'atroces souffrances :fou:. Tu l'auras compris, je généralise à l’extrême et il y a bien plus que ça dans le contenu de la formation et c'est bien plus nuancé, mais le fond reste le même.

     

    Une formation théorique se justifie dès lors qu'elle permet des déclics en pratique. Je ne me souviendrai pas de la formule de la MOD mais lorsque je gréerai mon bloc j'aurais le déclic "ah tiens oui, il faut que je me pose la question de la profondeur max". Et ça, si tu ne l'a pas vu en salle avant tu ne peux pas le deviner, et avec ta belle carte Nx les moniteurs risquent bien de te faire confiance :).

     

    Tout au plus tu peux lui dire [...] Lui dans sa formation tu peux lui rajouter les 3 points importants sus-cités pour sa culture [...] Vu tout ce qu'il apprend déjà, tu n'as en fait pas grand chose à ajouter

     

    Raisonnement par l'absurde : si aucune formation règlementaire n'existe pour aborder ne serait-ce que les trois points que tu cites (peu importe le temps que ça prend, en 15 mn ça peut être plié dans cet exemple), qu'est ce qui te garantie qu'un mono va vraiment te dire quelque chose sur le sujet, même de manière informelle ? Au final, tu risques bien de n'avoir aucune info tout court et le jour où tu plongeras, ben on verra bien ce qu'il se passe :fumeur:.

     

    2) Le N2 plonge en autonomie à 20m, donc toujours pas de problème. Il plonge aussi encadré jusqu'à 40m donc dans tout les cas c'est son GP qui gère sa profondeur max. Et encore pour atteindre 1.6 à 40m il faut du Nitrox32... on te gonfle jamais un bloc avec 40%. Lui dans sa formation tu peux lui rajouter les 3 points importants sus-cités pour sa culture.

     

    J'ai plongé à Niolon avec du Nx 36. Et j'ai fait des plongées encadrées dans la zone des 40... ça faisait une MOD de 34 m pour 1,6 bars. Je ne pouvais donc pas aller à 40m. Le point 3) n'est donc pas que culturel...

    Certes c'est aussi la responsabilité de mon GP qui est Nx confirmé mais mieux vaut être deux avertis qu'un seul non ? D'autant plus que le Nx, c'est moi qui le respire, et c'est moi qui ai la responsabilité de fixer la pp max que je m'autorise en amont.

     

    On est encore loin de PADI je trouve en terme de collection de ca-cartes, donc il ne s'agit pas simplement de vendre une formation en +. Celle-là est utile et va dans le sens de la sécurité.

    La formation a peut-être des défauts (que je laisse aux sachants pour le débat) mais dans ce cas, il vaut mieux alors adapter son contenu que de la supprimer purement et simplement AMHO.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    d'accord pour tout ça, mais que pensez vous de ma proposition de réforme PADI ?

    • Est-ce que l'on va enfin arrêter d'autoriser les baptêmes avec 4 élèves pour un moniteur ?
    • Est-ce qu'on ne devrait pas ajouter des quotas pour limiter le nombre de plongeurs encadrés par moniteur en exploration ? Dit autrement, pensez vous qu'on puisse être réellement autonome avec un open-water passé en 3 jours et 6 plongées ?

    Link to comment
    Share on other sites

    @robby92 ta question est volontairement polémique, et je remercie tous ceux qui ne sont pas tombé dans le panneau.

     

    Sur le fond, a titre perso il me manque beaucoup d'informations pour me permettre d'abonder dans ton sens, et on rejoint un peu la discussion récente sur les 60m à l'air qui choque nos amis à culture "padi". Comme quoi chacun peut trouver dans les autres formations des points qui lui paraissent irresponsables.

     

    En particulier sur ce que tu évoques :

    - A-t-on des statistiques d'accidents ou d'incidents qui montreraient un risque plus important sur les baptêmes réalisés avec 4 élèves par moniteur par rapport au 1 pour 1 ?

    - Idem sur les plongée OW par rapport au niveau 1 de chez nous ?

     

    Par ailleurs, quelle est la proportion des plongées faites par des OW ou ils sont vraiment en autonomie ? Quelle est la proportion des baptêmes réellement faits avec 4 élèves, et dans quelles conditions ?

    Ca n'est pas parce que c'est possible que les structures le font forcément systématiquement. Le fait qu'ils aient une latitude pour adapter le dispositif et alléger l'encadrement dans des environnements particulièrement protégés qui sont courants dans certaines zones est-il fondamentalement choquant ?

    Les limites que nous avons imposées en France ne sont-elles pas aussi liées au contexte dans lequel nous pratiquons (eau généralement froide à fraiche, visi relativement limitées, sites avec souvent pas mal de profondeur, etc...) ?

     

    Enfin, cette volonté de réglementer n'est elle pas liée à notre culture très jacobine? la ou les anglo-saxons vont sans doute plus laisser le centre gérer sa responsabilité et son niveau de service, en se disant que si les pratiques du centre ne sont pas raisonnables les clients finiront simplement par l’éviter ?

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Pour moi le brevet Nx élémentaire ne sert pas à rien :demon:. Modeste niveau 2 (qui n'y connait pas grand chose) j'en use et en abuse depuis ma reprise après ADD et je suis bien content de pouvoir plonger mono-bouteille surox <= 40 % sans me fader une formation théorique et surtout pratique plus complexe avec une bouteille en + dont je ne compte pas me servir.

     

    Je ne suis pas sûr d'avoir été clair du coup. Mon idée n'est pas d'interdir la plongée avec un nitrox32, mais de l'autoriser sans avoir besoin de se taper une certification supplémentaire. Et d'intégrer le peu qui est vraiment indispensable à savoir dans les cours N1, N2 et N3. Ça va dans le sens de la sécurité de permettre au plus grand nombre de plonger en surox et on pourrait même dire que hors culture G un N1 ou un N2 pourrait plonger sans rien connaitre à ce sujet. Tu n'as pas fait une certification spécial pour apprendre à te servir d'un parachute après tout....

     

     

     

    C'est le propre de toute formation : on n'en retient qu'une partie (bien sûr, certaines personnes en retiendront beaucoup, d'autres moins, ce n'est pas l'objet du débat). Dans ce cas, ça ne sert à rien de faire une formation théorique N1, N2, N3, etc. N1 il suffit de retenir conso x2 à 10m, x3 à 20. N2 regarde ton ordi il t'indiquera les paliers que tu dois faire. N3 fais gaffe au delà de 40 m et ne dépasse surtout pas les 60 sous peine de mort dans d'atroces souffrances :fou:. Tu l'auras compris, je généralise à l’extrême et il y a bien plus que ça dans le contenu de la formation et c'est bien plus nuancé, mais le fond reste le même.

     

     

    L'idée est que c'est bien la preuve que ça ne sert à rien de faire plus. Évidement si tu parles pendant 4h d'affilées ton élève ne retiendra que 5 min de ce que tu as dis. Mais si ces 5 minutes sont tous ce dont il a besoin pour pratiquer en sécurité alors c'était une erreur de parler pendant 4h. En ne parlant que 5min ton élève retiendra beaucoup mieux. Tu peux le laisser libre ensuite de se renseigner d'avantage si il le souhaite en le guidant vers des supports de qualité. (Mes TSI doivent être fiers de moi là parce que c'était mon gros problème à mon début de formation initiateur de vouloir trop en dire). D'ailleurs c'est pour ça que la théorie N1 est très très légère. On en demande un peu plus aux N2 mais ça reste encore superficiel. Par contre je t'assure que sur le N3 on est loint de juste faire attention au delà de 40m. Si tu le passes un jour (enfin un PA40 parce qu'avec ton ADD je doute que tu fasses plus) tu verras que c'est à ce moment là qu'on commence à te demander de vraiment en savoir beaucoup et ta généralisation sur le N3 était un peu trop... simplifiée.

     

     

    Une formation théorique se justifie dès lors qu'elle permet des déclics en pratique. Je ne me souviendrai pas de la formule de la MOD mais lorsque je gréerai mon bloc j'aurais le déclic "ah tiens oui, il faut que je me pose la question de la profondeur max". Et ça, si tu ne l'a pas vu en salle avant tu ne peux pas le deviner, et avec ta belle carte Nx les moniteurs risquent bien de te faire confiance :).

     

     

    Raisonnement par l'absurde : si aucune formation règlementaire n'existe pour aborder ne serait-ce que les trois points que tu cites (peu importe le temps que ça prend, en 15 mn ça peut être plié dans cet exemple), qu'est ce qui te garantie qu'un mono va vraiment te dire quelque chose sur le sujet, même de manière informelle ? Au final, tu risques bien de n'avoir aucune info tout court et le jour où tu plongeras, ben on verra bien ce qu'il se passe :fumeur:.

     

     

    Encore une fois je ne supprime pas la formation en tant que telle. Je supprime la certification qui est une pompe à frique et un frein à l'usage et je met le peux qui est nécessaire à savoir dans les niveaux de bases.

     

     

    J'ai plongé à Niolon avec du Nx 36. Et j'ai fait des plongées encadrées dans la zone des 40... ça faisait une MOD de 34 m pour 1,6 bars. Je ne pouvais donc pas aller à 40m. Le point 3) n'est donc pas que culturel...

    Certes c'est aussi la responsabilité de mon GP qui est Nx confirmé mais mieux vaut être deux avertis qu'un seul non ? D'autant plus que le Nx, c'est moi qui le respire, et c'est moi qui ai la responsabilité de fixer la pp max que je m'autorise en amont.

     

     

    Alors la je te corrige. Ce n'est pas AUSSI la responsabilité du GP. C'EST sa responsabilité. Tout comme il doit veiller à ce que tu ne dépasses pas les 40m quand tu plongés à l'air. C'est bien d'être "autonome" et de te surveiller toi même mais le responsable c'est le GP. Cela dis tu verras que dans mon idée seul le N1 n'avait pas forcément besoin de calculer seul sa MOD car à 20m à 40% il n'a une ppO2 que de 1.2. Le N2 pour moi fait son calcul seul, je pointais juste du doit qu'en considérant que tu ais vraiment besoin d'une formation poussée (ce qui n'est à mon avis pas le cas) de toute façon au moment où ça pourrait poser problème tu étais sous la responsabilité d'un guide donc en vérité tu pourrais plonger sans rien connaitre du Nitrox. Je pense qu'il y a une meilleur sécurité à plonger au nitrox sans rien y comprendre sous la responsabilité d'un GP qui te gère que sans nitrox. Donc autant le permettre. Et de toute façon pour un N4 ça ne change rien de vérifier que tu ne dépasses pas 35m ou que tu ne dépasse pas 40m. D'ailleurs un DP peut donner une profondeur max autre que celle à laquelle ton brevet te donne droit.

    Link to comment
    Share on other sites

    @robby92 ta question est volontairement polémique, et je remercie tous ceux qui ne sont pas tombé dans le panneau.

     

    Sur le fond, a titre perso il me manque beaucoup d'informations pour me permettre d'abonder dans ton sens, et on rejoint un peu la discussion récente sur les 60m à l'air qui choque nos amis à culture "padi". Comme quoi chacun peut trouver dans les autres formations des points qui lui paraissent irresponsables.

     

     

    La question est peut être polémique mais elle n'en ait pas moins intéressante. Il est dommage que certains ne soient pas capable de voir plus loint que "mon école de plongée c'est la meilleure et tout le reste c'est de la merde". Étant personnellement des deux mondes je vois les avantages et les inconvénient de chaque école. D'ailleurs elles ont souvent les inconvénients de leurs avantages. En fait si on voulait vraiment en discuter de manière apaisée il faudrait peut être plus poser une question du genre : vous prouvez créer votre propre agence de certification, quels sont les niveaux que vous créez, contenu du cours et prérogatives, et surtout pourquoi.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    bien que vacciné ffessm mais n'ayant rien contre padi, on en revient toujours à la seule question y-a-t-il plus de problèmes ou d'accident avec les prérogatives padi que celle de la cmas ou réciproquement? Parce que vouloir réformer des trucs qui marchent comme le N3 ou padi pour le plaisir de critique ou de réformer, là je ne vois pas...surtout qu'en plus on a le choix si on ne trouve pas son bonheur dans l'une ou l'autre des formation

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour tes précisions Youdivemecrazy,

     

    Quand je disais que j'étais content de pouvoir plonger en Nx <= 40, j'insistais plutôt sur le fait que je n'avais pas besoin d'être surqualifié avec Nx confirmé pour le faire.

    Mais oui, je comprenais bien que ton propos n'étais pas un plongeur Nx.

     

    Je conçois bien que la certif' Nx élémentaire pourrait ne pas exister en tant que telle. Moi aussi je ne vois aucun intérêt de vendre des certifications pour vendre des certifications. Ah le business !

     

    Je tourne donc la question de manière positive comme tu nous y invite, alors si tu créais ta propre agence de certification, comment t-'y prendrais-tu pour donner les bases nécessaires pour pouvoir plonger au Nx simple, et quels prérequis tu demanderais ? Cela reste bien des compétences à valider qu'il faudra bien caser dans un MFT quel qu'il soit.

    Est-ce que cela implique de faire pratiquer l'analyse des mélanges à des N1 ? (ce n'est pas du sarcasme ou de la polémique, hein ? c'est une vraie question).

     

    Et je suis d'accord, mon propos sur le N3 était extrêmement généralisé j'en avais conscience :). Suite à mon ADD je suis bien placé pour le savoir, et si j'ai fait ce raccourci grossier c'était juste que ce n'était pas le cœur de mon propos. Mais merci d'avoir relevé :top:.

     

    En ce qui concerne la durée du cours théorique, dans mon cas, mon moniteur a parlé 1h ; ni trop court, ni trop long selon moi. Et ça permet donc de retenir une bonne partie, l'essentiel espérons. On ne parle pas ici de formation poussée (là encore, pour avoir regardé sur le net, je suis effaré de voir les prix que certaines structures pratiquent pour cette certification).

     

    Pour la responsabilité du GP, je te rejoins complètement pour le niveau règlementaire. Mais à titre personnel, sans parler d' "autonomie", j'apprécie de savoir ce que ce type de plongée implique. La formation doit selon moi amener cette sensibilité de manière à rester critique, à titre préventif. On n'est jamais à l'abri d'une erreur du GP et si tu es en mesure de tiquer sur cette erreur, c'est quand même mieux ! Ce n'est pas parce que j'ai un guide que je marche en aveugle.

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    Plutôt que de s'arrêter sur les prérogatives brutes, il faut aussi se pencher sur ce qu'il se passe en pratique.

    J'ai tendance à toujours dit que ce n'est pas la carte ou la fédération qui fait le plongeur et qu'on trouve des plongeurs de bons niveaux et consciencieux, quelle que soit la chapelle (et inversement).

     

    Même si le N3 le permet, en pratique il est rare de voir des plongeurs enchaîner la double profonde à l'air dans la journée, 5 jours de suite.

    De même que, bien que PADI le permette, il est rare de voir des GP partir avec 4 baptèmes sous l'eau (moi j'ai jamais vu en tout cas).

     

    Un "bon plongeur", bien formé et conscient des risques adaptera sa pratique et ne se placera pas toujours à la limite de ses prérogatives.

     

    Le débat est intéressant, mais au final la question n'est elle pas plutôt: faut il restreindre au maximum les prérogatives de tout le monde, pour éviter les excès de quelques un ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il est rare de voir des GP partir avec 4 baptèmes sous l'eau
    , vécu lors de mon baptême en Crête, 8 baptisés, 2 GP, plongée du bord à 9m maxi.

     

    Le débat est intéressant, mais au final la question n'est elle pas plutôt: faut il restreindre au maximum les prérogatives de tout le monde, pour éviter les excès de quelques un ?

    qu'est ce que veut dire excès? aux max des prérogatives? Et ceux qui seraient au max des prérogatives ont ils eu où ont ils provoqué plus d'accidents que les autres?

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense qu'il ne faut pas tout mélanger

    Même si le N3 le permet, en pratique il est rare de voir des plongeurs enchaîner la double profonde à l'air dans la journée, 5 jours de suite.

    De même que sauter tout équipé du haut d'une falaise ! soyons sérieux, ça n'a rien à voir avec des prérogatives d'évolution encore moins sujet à recommandations ...:confused:

    De même que, bien que PADI le permette, il est rare de voir des GP partir avec 4 baptêmes sous l'eau (moi j'ai jamais vu en tout cas).

    Ici c'est presque plus clair car effectivement chez PADI ça existe, maintenant il s'agit de savoir s'il s'agit réellement d'un baptême au sens "Fédéral" avant de jeter l'opprobre sur cette pratique...;)

     

    Link to comment
    Share on other sites

    De même que, bien que PADI le permette, il est rare de voir des GP partir avec 4 baptèmes sous l'eau (moi j'ai jamais vu en tout cas).

    si je pose la question, c'est que je l'ai déjà vu plusieurs fois (j'ai même vu des baptèmes à Koh Phi Phi avec deux clients... sans palmes et le divemaster qui les promène en les tenant par le robinet !), et j'ai même un exemple de baptème qui a très mal tourné avec un baptisé perdu et noyé. Je ne citerai pas le club en question, mais ça m'a retourné !

     

    Le débat est intéressant, mais au final la question n'est elle pas plutôt: faut il restreindre au maximum les prérogatives de tout le monde, pour éviter les excès de quelques un ?

    c'est en effet une très bonne question, mais vraiment, je n'arrive pas à voir l'intêret du baptème pour quatre, à part des intêrets commerciaux, bien sûr...

    Link to comment
    Share on other sites

    La question est peut être polémique mais elle n'en ait pas moins intéressante. Il est dommage que certains ne soient pas capable de voir plus loint que "mon école de plongée c'est la meilleure et tout le reste c'est de la merde". Étant personnellement des deux mondes je vois les avantages et les inconvénient de chaque école. D'ailleurs elles ont souvent les inconvénients de leurs avantages.

     

    Archi d'accord !

    Pour info, moi aussi je pratique les deux mondes (je suis instructeur dans les deux camps mais pas de manière professionelle), et je ne trouve pas ma question plus polémique que celles qui consistent sans cesse à vouloir interdire la plongée à l'air à 60m en France sous prétexte qu'elle est interdite ailleurs. Je ne dis pas "mon école est mieux que les autres", mais on voit venir ceux qui poussent avec leurs gros sabots pour imposer du padi partout dans la monde, alors on a forcément un peu envie de défendre la petite fédé qui se bat seule contre tous.

     

    En fait si on voulait vraiment en discuter de manière apaisée il faudrait peut être plus poser une question du genre : vous prouvez créer votre propre agence de certification, quels sont les niveaux que vous créez, contenu du cours et prérogatives, et surtout pourquoi.

     

    Très très bonne question, et en effet, cela ferait un très beau sujet de discussion : partons de zéro et prenons ce qu'il y a de meilleur partout !

     

    J'aimerais bien avoir votre avis, car moi, en temps que nouvel instructeur, si c'était mon métier, je refuserais catégoriquement de faire des baptêmes à plus d'un client... et je me ferais sûrement virer de mon centre pour cette raison. J'ai trop adoré mon propre baptème en "one to one" avec une jolie monitrice il y a 10 ans (j'ai eu la chance d'être le seul client ce jour là), en mode PADI.

     

    Est-ce que certains parmi vous se sentent capables de faire des baptèmes avec 4 élèves ? Le pratiquez vous ? Pensez vous que c'est raisonnable ?

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    En particulier sur ce que tu évoques :

    - A-t-on des statistiques d'accidents ou d'incidents qui montreraient un risque plus important sur les baptêmes réalisés avec 4 élèves par moniteur par rapport au 1 pour 1 ?

    - Idem sur les plongée OW par rapport au niveau 1 de chez nous ?

     

    Je pense que les statistiques ne sont pas la bonne approche : tout le monde triche, les centres qui ne veulent pas voir leur fédération les fermer sur un accident, et les fédérations qui ne veulent pas se voir taxer d'accidentogène. Pas d'espoir de ce côté là, je pense.

     

     

    Par ailleurs, quelle est la proportion des plongées faites par des OW ou ils sont vraiment en autonomie ? Quelle est la proportion des baptêmes réellement faits avec 4 élèves, et dans quelles conditions ?

     

    Aucune idée, ce sera difficile à obtenir également, mais si c'est possible alors c'est forcément plus pratiqué que si c'est interdit !

     

    ...Les limites que nous avons imposées en France ne sont-elles pas aussi liées au contexte dans lequel nous pratiquons (eau généralement froide à fraiche, visi relativement limitées, sites avec souvent pas mal de profondeur, etc...) ?

     

    Ce point me semble en effet une très bonne remarque, en effet ! C'est le contexte qui fait les règles. Essayez de faire des plongées à Marseille sur les épaves sans faire de palier : bon courage... Ceci dit, les forets de kelps aux USA ou le Saint-Laurent au Canada ne sont pas si chauds que ça non plus. Et je suis bien d'accord qu'à Tahiti, les conditions justifient les 29m pour les N1 et les 49m pour les N2.

     

    Enfin, cette volonté de réglementer n'est elle pas liée à notre culture très jacobine? la ou les anglo-saxons vont sans doute plus laisser le centre gérer sa responsabilité et son niveau de service, en se disant que si les pratiques du centre ne sont pas raisonnables les clients finiront simplement par l’éviter ?

     

    Les anglo-saxons interdisent la plongée à l'air à plus de 40m et les paliers obligatoires : sont-ils encore plus jacobins qu'en France ? chacun ses interdictions !

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 59
        Hello tout le monde !   Je suis actuellement niveau 2 FFESSM avec une centaine de plongée effectuées. Dans le cadre d'un projet perso et pro, je souhaiterais passer les niveaux permettant d'accéder à la formation et l'encadrement à l'étranger et donc passer les niveaux PADI.   Afin de passer le Rescue Diver et le Dive Master PADI, y a t il une équivalence de mon niveau 2 FFESSM vers le Advance PADI à réaliser et comment le faire ? Si oui, savez vous où je pourrais réalis
      • 28
        Bonjour    Je me posait la questions sur comment vous vous fomez sur les recycleur non CE du style recycleur kiss par exemple ou il n'existe pas de formation dédiées    Et pour ce qui est de l'entretient des recycleurs à part changé les sondes existe t'il des réparateurs spécialisés en dehors des marques spécifique aux recycleur ? Il y à t'il un entretient périodique à éffectué chez un professionnelle ?
      • 90
        Bonjour à toutes et à tous.   Je crée une nouvelle discussion pour ne pas continuer a polluer le topic sur les divemasters en France.   Je réitère donc mon objectif qui est d'obtenir un niveau 3 FFESSM / CMAS en effectuant une passerelle depuis mes certifications PADI / SSI.   Je suis actuellement PADI Advanced Open Water avec 170+ plongées à la ceinture (de plomb) Je possède également mes certifications SSI Deep (Profonde) et SSI EAN40 (Nitrox) Enfin, j'ai tout mon matériel de plong
      • 44
        Bonjour à tous.   Le sidemount commence à m'interpeller et j'aurais aimé faire une formation pour découvrir si cela me convient. J'ai 3 semaines de vacances dans le sud sur Montpellier et j'aurais aimé avoir des contacts sur les centres dans le coin si il y en a qui font ce type de formation ?   Autre question, je plonge le reste de l'année dans le nord, donc visi pourrie et les marées font qu'on rate souvent l'étale donc plongée avec du jus. Comment se comporte le
      • 95
        Bonjour,   en lisant d’anciens posts je peux lire qu’auparavant il était difficile de plonger en France avec des certifications non-CMAS ou non-fédé (N1/N2/etc.).   Neanmoins en lisant des posts plus récents il semblerait que cela soit maintenant différent, notamment depuis une mise à jour du Code du Sport et l’introduction des niveaux d’aptitude PE/PA 20/40/60.   Ma question:  Est-ce qu’un PADI AOW + specialité ‘Deep Diver’ sera reconnu en France comme un PA20
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.