Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Montage DIR et gonflage parachute


Rick76
 Share

    Recommended Posts

    Guest Invité

    Il a l air assez stable, le gars, non ?

     

    je trouvais également que cette méthode ne doit pas être évidente pour maintenir son niveau tout en gonflant ses poumons et souffler suffisamment d'air dans le parachute.

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai décidé de passer en montage "tuyau long" de ce type.

    [ATTACH=JSON]{"alt":"Cliquez sur l'image pour la voir en taille r\u00e9elle. Nom : \t\tsingle.jpg. Affichages :\t1. Taille :\t\t51,2 Ko. ID : \t\t\t2124043","data-align":"none","data-attachmentid":"2124043","data-size":"medium","title":"single.jpg"}[/ATTACH]

    Question "bête": dans cette configuration comment gonfle t'on son parachute?

    Jusqu'à présent, je gonflais mon parachute avec l'octopus mais dans cette config, ce n'est plus possible.

    Via la moustache du principal? j'ai déjà essayé mais ce n'était pas probant (je m'y prends peut être mal)

    Avec le principal en restant en apnée (pas très sécuritaire je trouve)

     

    La seule solution que j'ai trouvé c'est: tu passe sur l'octopus, tu gonfle avec le principal et tu repasse dessus après (ou pas)

     

    Bon, ma question va peut être faire dresser les cheveux sur la tête des "DIR addict" ...

     

    Salut,

     

    Ton flexible de secour est trop long, ou mal routé. Et ton tour de cou trop long (comme dit par Bardass).

    Le tuyaux long doit être pris sur le 1er étage de droite (blocs dans le dos), et le secour sur celui de gauche.

    Vire la protection de flexible contre le second étage il se pliera mieux pour contourner le cou.

    La fixation du snapbolt sur le tuyaux long est une source d'ennuis. Fait plutôt comme ca : https://www.youtube.com/watch?v=MZleZbk-Kjw.

    Tes D-Ring sont mal positionnés, ils doivent tomber sous le pouce quand tu plies le bras à l'horizontale. Règle le comme ca :

    Ta boucle de ceinture est trop a droite (sans doute du fait que tu es habillé léger). Tu dois pouvoir passer une deuxième boucle pour passer le canister plus tard. Avec une étanche c'est sans doute bon comme réglage, a vérifier.

     

    Pour le lancement du parachute :

    J'ai un DIRZONE + spool que je gonfle entièrement en un souffle depuis 6 mètres. On peut le gonfler complètement d'un coup contrairement à ce qui est dit. Celui ci : https://www.deepstop.de/en/smbs-and-...oje-120cm.html J'ai arraché l'embout acier de connexion au DS (qui a mon sens n'apporte rien si ce n'est que contre les dents c'est pas agréable). Il sort facilement avec une pince à bec, on peut le remettre si on change d'avis plus tard.

     

    Souffler dans le parachute à le gros intérêt de ne pas modifier ta flottabilité pendant tout l'exercice, quand tu le lâches, tu reprends une inspiration pour ne pas t'enfoncer. Je ne reviendrais jamais au parachute fédéral plomb + détendeur.

     

    De manière générale, si tu bascules en DIR depuis le cursus FFESSM, essaye de faire une formation type 'intro to tek', ou 'fundamental' en GUE,IANTD ou TDI pour maîtriser la configuration sous l'eau. Ou fait toi compagnonner par quelqu'un issu d'une de ces 'écoles'. Le parachute doit être dans la poche de gauche. Ta main droite doit être disponible au maximum pour intervenir sur une panne d'air (ou autre urgence).

     

    EDIT : En fait cette photo vient de l'internet... https://miquelgibert.wordpress.com/

    Ne prend pas ce gars en exemple c'est une horreur :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour la méthode de gonflage à la bouche qu'on voit sur la vidéo, c'est un peu court. Une seule expiration ne remplira pas ton parachute, même en expirant comme une brute après avoir fait une inspiration de Goliath tu vas expirer quoi 5 litres ? Dans un parachute minuscule tu mets 10 litres, dans un truc un peu sérieux c'est environ 20 litres voire plus...Donc dans un 20 litres, tu vas expirer 3 fois dans le tuyau du DS avant de le lancer (sauf si tu lances de 30 mètres) de 7/8 mètres en fin de plongée comme tout le monde, pour qu'il se tienne vertical contrairement à 75% des parachutes que je vois qui sont avachis comme des adolescents regardant leur smartphone sur le canapé du salon . Pas si évident, même si j'ai déjà fait.

    La suggestion de Nics est quand même nettement plus simple àmha.

     

    L'inflation orale, c'est AMHA la solution idéale quand tu lance profond. Pas besoin de vider ses poumons, mariotte fait le taf. De plus, jusqu'au lancer et à la prochaine inspiration, tu reste neutre en flottabilité. C'est propre et beau. Ça se travaille par contre... :)

    Link to comment
    Share on other sites

    @Lagos, comme je l'ai dit à Bardass, ce n'est pas mon montage mais une photo que j'ai piqué sur le net.

    Mon tour de cou est plus court ainsi que mon tuyau d'octopus (que j'ai laissé en jaune par contre). Le mousqueton est fixé au tuyau comme ta vidéo.

    Je suis passé en MIFLEX par contre.

    Je suis déjà sur SPOOL, ... mais j'ai toujours une STAB pour le moment

     

    Pour le montage, je me suis inspiré de ça (ça tombe bien je suis en MK25):

     

    7bX8egr.jpg.9fb0a37f0e3c26b140778b0e60063014.jpg

     

    Juste les tuyaux 2 et 3 que j'ai monté en latéral plutôt qu'en extrémité car sur un monobloc j'ai peur que ça ne passe pas.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il a l air assez stable, le gars, non ?

     

     

     

     

    Je ne dit pas le contraire! je pense qu'il maîtrise parfaitement le truc ... mais pas sûr que j'arrive au même résultat

     

    Link to comment
    Share on other sites

     

    L'inflation orale, c'est AMHA la solution idéale quand tu lance profond. Pas besoin de vider ses poumons, mariotte fait le taf. De plus, jusqu'au lancer et à la prochaine inspiration, tu reste neutre en flottabilité. C'est propre et beau. Ça se travaille par contre... :)

     

    Oui, nous disons la même chose si on lance profond. Si on lance à 7/8m en fin de plongée, c'est 3 inspirations, et ça change un peu.

    Link to comment
    Share on other sites

     

    J'ai arraché l'embout acier de connexion au DS (qui a mon sens n'apporte rien si ce n'est que contre les dents c'est pas agréable). Il sort facilement avec une pince à bec, on peut le remettre si on change d'avis plus tard.

    Le raccord DS non clipsable c'est pour gonfler avec un tuyaux de DS (généralement celui de l'étanche)

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Le raccord DS non clipsable c'est pour gonfler avec un tuyaux de DS (généralement celui de l'étanche)

     

    Ouep, mais déconnecter mon étanche (avec tout les risques que ça peut comporter, squeeze, perte de redondance en flottabilité) pour lancer un parachute je ne suis pas trop pour (après chacun fait ce qu'il veut). Le lancement en soufflant est tellement simple, c'en est machinal.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

     

    Oui, nous disons la même chose si on lance profond. Si on lance à 7/8m en fin de plongée, c'est 3 inspirations, et ça change un peu.

     

    Ouep, il faut un petit parachute adapté, sinon, on tire du fond.

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Ouep, mais déconnecter mon étanche (avec tout les risques que ça peut comporter, squeeze, perte de redondance en flottabilité) pour lancer un parachute je ne suis pas trop pour (après chacun fait ce qu'il veut). Le lancement en soufflant est tellement simple, c'en est machinal.

     

    quand tu déconnectes l'étanche, tu es sensé :

    - être stabilisé

    - en phase de remontée

    - devoir purger l'étanche plutôt que la gonfler

     

    déconnecter ton DS de l'étanche au moment du lâcher de parachute ne pose pas de problèmes

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Ouep, mais déconnecter mon étanche (avec tout les risques que ça peut comporter, squeeze, perte de redondance en flottabilité) pour lancer un parachute je ne suis pas trop pour (après chacun fait ce qu'il veut).

     

    Et en plus, on risque de se pincer le doigt en reconnectant le tuyau...

    Link to comment
    Share on other sites

    Et pourquoi pas investir dans un parachute avec petite bouteille de gonflage intégrée (APD par ex. ) Perso je suis fan, c'est d'un comfort exceptionnel surtout avec le matos photo qui traine dans le coin il y a quasiment aucun risque d'emmêlage je n'imagine plus faire autrement.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Une 'tite question quand au routage des tuyaux....les plongeurs lacs/eaux froides, vous mettez tous l'étanche sur le "principal" et la wing sur le backup, ou il y en a qui laisse la wing sur le principale ? (j'hésite à faire un sondage :D)

    Link to comment
    Share on other sites

    Et pourquoi pas investir dans un parachute avec petite bouteille de gonflage intégrée (APD par ex. ) Perso je suis fan, c'est d'un comfort exceptionnel surtout avec le matos photo qui traine dans le coin il y a quasiment aucun risque d'emmêlage je n'imagine plus faire autrement.

     

    La petite bouteille, quand j'ai abandonné la Fenzy c'est le truc que j'ai été le plus content de voir disparaitre. Quand tu en auras vu péter une au regonflage tu nous raconteras.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 3
        Bonjour et bon dimanche.    Je recherche un parachute  # étroit et pas trop long (pour rentrer facilement dans ma poche de cuisse)  # avec un bec de canard (pour le gonfler au détendeur et qu'il ne se dégonfle pas en surface)  # sans tuyau pour le gonflage au direct system (pas envie de me balader toute la plongée avec un tuyau supplémentaire pour ça)  # sans cannule pour le gonflage à la bouche (pas envie de risquer un shunt pulmonaire si on peut faire autrement) 
      • 9
        Bonjour,  J avais déjà vu ces embouts pneumatique se gonflage il y a 25 ans a Bonaire, c était mes premieres plongées hors de France. J avais trouvé ça super pratique mais jamais vu ailleurs depuis. De retour. Bonaire cette année je vous poste un petit film.  La c, est juste pour la verif pression et mesure O2 mais pour le gonflage c est pareil.  Tellement pratique pourquoi il n'y a pas ça chez nous ?    Juste pour le fun voilà a quoi ressemble une gas filling s
      • 10
        Bonjour,   Je souhaite savoir s'il y a une procédure particulière (ou risque) à suivre pour monter un nouvel inflateur : partie molette qui se visse sur la stab ou wing, graissage ou autre ????  sur ma wing j'ai "l'impression" qu'en cas de surpression, elle évacue bien le surplus d'air, mais avec plus de mal que ma stab. faut il régler le ressort "plus souple" ? Danger y a t il ?   Bonne journée (ou vacances) !    
      • 0
        Bonjour, de retour d'une plongée sur le Saint Sunniva au Pays Basque, je me rend compte que mon parachute (fermé) est à moitié dégonflé en surface. Je le gonfle généralement au DS ou à la bouche.   De retour à la maison, je me rend compte que l'air s'échappe au niveau de l'inflateur du DS. Au fond du parachute, à l'intérieur, je trouve le petit joint marron (cf photo). J'essaie de remonter le bousin. En reconnectant le joint sur l'espèce de fléchette. Maintenant l'air ne passe plus du
      • 41
        Bonjour, Sauriez-vous où il est possible de faire gonfler à l'oxygène pur, si possible, une bouteille vide neuve en région parisienne ou à défaut autour de Rouen ? Merci, Bonne journée
    ×
    ×
    • Create New...