Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

apnée syncope avant contractions


lério29
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour,

     

    depuis plusieurs mois, je pousse un peu plus mes plongées (sorties de plus en plus fréquentes ) dans le cadre de la chasse sous marine.

    Comme je voudrais m'améliorer niveau apnée sans trop prendre de risques,

    ma question était de savoir si les syncopes peuvent survenir avant l'arrivée des contractions abdominales ? (je parle dans un cadre normal, sans hyperventilation, ou autre apnées successives trop nombreuses )

     

    Merci pour vos réponses.

    Link to comment
    Share on other sites

    ma question était de savoir si les syncopes peuvent survenir avant l'arrivée des contractions abdominales ?

    Dans l'absolu, oui, une syncope peut survenir avant les contractions du diaphragme, puisque ces 2 phénomènes résultent de mécanismes différents et indépendants :

    - les contractions du diaphragme correspondent à un réflexe ventilatoire et sont stimulées par l'augmentation du CO2 dans le sang.

    - la syncope résulte de la baisse du taux d'O2 dans le sang.

     

    Si le taux d'O2 baisse plus vite que le taux de CO2 ne monte, tu es exposé au risque de syncope sans signes annonciateurs.

     

    L'absence d'hyperventilation limite le risque d'arriver à cette situation mais ne l'annule pas. D'autres facteurs interviennent, comme la profondeur des apnées par exemple.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Bienvenue parmi nous @lério29 ,

     

    tu peux écouter Scubaphil, il est de bon conseil :)

     

    Si tu ne connais pas encore, renseigne-toi sur le "rendez-vous syncopal des 7m" mal nommé car il n'arrive pas forcément 7m mais qui explique comment une syncope peut arriver à la remontée par baisse de la pression partielle en oxygène.

     

    Il y a plusieurs anciennes discussions sur le forum.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Salut et bienvenue.

     

    Je fais partie d'un club d'apnée et même quand je fais mes meilleures performance je n'ai pas de contractions.. je ne sais pas ce que ça fait :D

     

    et j'ai un collègue comme moi qui n'a pas de contraction et qui a déjà fait des syncopes à l'entrainement

    Link to comment
    Share on other sites

    Je fais partie d'un club d'apnée et même quand je fais mes meilleures performance je n'ai pas de contractions.. je ne sais pas ce que ça fait :D

     

    Ben t'as bien de la chance, moi ça arrive très vite, bien avant d'avoir les jambes qui chauffent....veinard va !:D

    En statique je me "bats" deux minutes avec ces m**** :baston:

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour tout le monde,

     

    @ LGF

     

    « Le rendez-vous syncopal n’existe pas » …voir les explications de Corriol (*) p. 120

     

    (*) Son livre « La plongée en apnée » (Physiologie-Médecine-Prévention)

     

    Jacques henri Corriol professeur honoraire de la faculté de médecine de Marseille.

     

    A+

    dcvf

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut @dcvf , je n'ai pas ce livre, peux-tu faire une synthèse de son opinion pour comprendre ce que tu veux dire?

     

    Edit: après une recherche rapide sur le net, je n'ai pas trouvé le texte exact mais le rapport d'une "guerre d'experts" entre Sciarli et Corriol sur le nom et le mécanisme en cause.

     

    Comme je le disais plus haut, peu importe que le nom soit incorrect et que ça n'arrive pas à 7m et je dirais même que peu importe le mécanisme causal (pour moi c'est la baisse de la PPO2 le danger), ce que je veux souligner c'est le risque majoré de syncope sans avertissement à la remontée dans les dix derniers mètres alors qu'on peut se sentir très bien au fond.

    Edited by LGF
    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour vos réponses.

     

     

    Je me pose des questions au niveau de la syncope car depuis que je suis gamin je plonge en apnée sans me poser de questions et , pas de soucis.

    J'avais à peine entendu parlé de syncope. Hors depuis l'an dernier, je plonge de façon plus régulière en mode Chasse Sous Marine et j'ai commencé à me renseigné sur le sujet.

     

    Malheureusement je crois que çà m'a fait peur et que j'ai gagné en blocage psychologique....

    Je ne me sens plus à l'aise en apnée comme avant, je n'arrive plus à être détendu sous l'eau => stress = consommation de O2 énorme

    je me fais des ptites frayeures régulièrement.

     

    J'aimerais briser le cercle vicieux , avez vous des conseils (je fais déjà des exercices de respirations pour m'entrainer et me détendre et je n'irai pas jusqu'aux cours de yoga )?

    Link to comment
    Share on other sites

    @LGF GF

    ... je n'ai pas ce livre, peux-tu faire une synthèse de son opinion pour comprendre ce que tu veux dire?

    Je n'ai fait que citer Corriol.

     

    Je résume en citant sa réflexion:

    "Ce qui ferait que les apnéistes pourraient se dire : " A la remontée quand j'ai dépassé les 5m je suis rassuré, puisque j'ai laissé derrière moi le rendez-vous syncopal des 7m..." Ils oublient qu'au voisinage immédiat de la surface, la perte de connaissance atoxique est autrement redoutable. "

     

     

    ​​​​​​​

    ... peu importe que le nom soit incorrect et que ça n'arrive pas à 7m ...

    Et bien non car trop de plongeurs en scaphandre prennent ça au pied de la lettre (car c'est dans leurs livres que cette réflexion est faite ...je n'ai jamais lu ça dans un livre ni dans un cours d'apnée)

     

    ​​​​​​​

    ...et je dirais même que peu importe le mécanisme causal (pour moi c'est la baisse de la PPO2 le danger), ce que je veux souligner c'est le risque majoré de syncope sans avertissement à la remontée dans les dix derniers mètres alors qu'on peut se sentir très bien au fond.

    Bien sûr

     

    A+

    dcvf

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Reprenez moi si je dis des conneries :

     

    En surface, ppO2 de 0.21 bar.

    On se ventile bien, on charge bien en O2, évacue le CO2.

    Risque de l'hyperventilation : baisse de sensibilité des capteurs de CO2 qui créent la "soif d'air".

    On descend...disons à 20 mètres.

    La ppO2 passe à (0.21x3) 0.6. Les capteurs O2 sont gavés, on se sent bien.

    Pendant la descente et l'agachon, on consomme de l'O2. Du coup la ppO2 "fond" baisse. Imaginons qu'elle passe de 0.6 à 0.4. On se sent toujours bien puisque encore deux fois supérieure à la surface.

    Le CO2 augmentant...soif d'air et on remonte.

    En arrivant en surface, la ppO2 n'est plus que de (0.4/3) 0.13 bar...paf', hypoxie et syncope.

    En prenant 0.16 comme limite d'hypoxie, dans mon exemple, la syncope arriverait donc (en théorie) à (0.16x3/0.4) 2 mètres de la surface.

     

    Juste ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce qui m'amène aux questions suivantes :

     

    - Un oxymètre donne un taux de saturation. Est-ce qu'une saturation de 100 % correspond à une ppO2 de 0.21 en surface, et par exemple une saturation de 50 % une ppO2 de la moitié ?

     

    - Si c'est le cas, ne serait-ce pas possible avec un oxymètre immergeable (en supposant que ça puisse se faire) de connaître le taux de saturation minimum sous lequel ne pas descendre à une profondeur donnée pour ne pas se retrouver en hypoxie à la remontée ?

    Link to comment
    Share on other sites

    En prenant 0.16 comme limite d'hypoxie, dans mon exemple, la syncope arriverait donc (en théorie) à (0.16x3/0.4) 2 mètres de la surface.

    Juste ?

     

    Le raisonnement est parfaitement juste, les valeurs absolues un peu moins.

    La PPO2 va être différente dans les poumons, dans les tissus et à l'extérieur, le seuil de syncope va différer d'une personne à l'autre et va demander un certain temps après la baisse de PPO2.

     

    Donc oui pour le raisonnement mais non pour le 0,16 ou 0,13b, la syncope arrivera plus bas que ça et avec des variations selon les individus.

     

    Un oxymètre donne un taux de saturation. Est-ce qu'une saturation de 100 % correspond à une ppO2 de 0.21 en surface, et par exemple une saturation de 50 % une ppO2 de la moitié ?

     

    Hélas non, ça ne fonctionne pas comme ça et pas de façon linéaire, l'outil n'est pas utilisable de cette façon.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 6
        Bonjour, J'ai fait changer la pile de mon ordinateur mares smart. Pour vérifier l'étanchéité ils l'ont positionné en apnée...plus simple pour eux apparemment.  Bref ça fait donc une semaine que la montre est sur apnée et impossible de changer le mode et donc pas possible de plonger. Je dois être un gros boulet et louper un truc... quelqu'un pourrait m'aiguiller?
      • 4
        Bonjour à tous, je viens d'arriver sur les rives du lac Léman et je cherche des partenaires et des spots pour des entraînements d'apnée dans les environs de Lausanne ! Sinon je me demandais à quelles températures il fallait s'attendre selon les profondeurs (octobre, novembre). Je compte plonger entre 0 et 20 mètres
      • 2
        Bonjour,   Je cherche quelqu'un pour faire freediving à Marseille.   Je suis débutant et je jamais fait des courses de plongée.    Je ferais les courses quand ma situation financière me permet.    Je suis brésilien, je suis un bon nageur et je parle français, anglais, portugais et un peu d'espagnol. J'ai 39 ans et j'habite à Marseille ça fait 5 ans déjà.   Donc, voilà, j'ai pas beaucoup des amis à Marseille et je connais personne pour la plongée.
      • 18
        Bonjour. Je fais depuis quelques temps des apnées du sommeil modérées. Ma neurologue m'a conseillé d'arrêter la plongée,par rapport me dit-elle aux changement de pression et à la saturation sanguine. Pouvez vous m'éclairer sur ce sujet. D'avance merci.
      • 3
        Bonjour,    J'ai fait un bapteme de plongée hier aprem, d'une durée de 20 min et jusqu'à 6m de profondeur (expérience que j'ai beaucoup apprecié)   Directement après être remonté j'ai fait 5 à 7 petites plongées en apnée de 20-40 sec au niveau du fond (-5m, -6m), à côté du bateau.   Je me suis senti très mal plus tard dans la soirée, or encore un peu plus tard en m'informant par hasard sur la plongée et l'apnée j'ai vu que l'apnée juste après la plongée bouteille pouvait
    ×
    ×
    • Create New...