Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Amore

Ski : L'Europe valide la formation à la française

    Messages recommandés

    ...

    Modifié par aka74

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Moi je comprend pas. Ça veut dire qu'il est confirmé qu'il faut un titre proffessionnel style DE pour toucher de la thune ou qu'en fait ça va devenir super simple et qu'avec un monitorat fédéral et un weekend on aura une équivalence? 

     

    Sinon c'est quoi cette idée qu'un mec qui est bon en slalom est un bon moniteur? Et d'ailleurs que les femmes sont forcément de meilleur monitrice car elles n'ont pas besoin d'être aussi bonne?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Un mec bon en slalom comme tu dis, t'es à peu près sûr qu'il sait skier, donc qu'il sait au moins comment on doit faire, et donc peut enseigner le ski.

    Un mec pas bon, c'est que forcément il ne sait pas bien skier, donc ne saura pas correctement enseigner, en tout cas pas en sachant vraiment de quoi il parle.

     

    Quand aux femmes, elles n'ont pas les cuisses des mecs, donc forcément elles vont un peu moins vite.

     

    Par contre je t'accorde qu'être bon en quelque chose ne fait pas de toi un bon pédagogue.

    Remarque, être mauvais en quelque chose c'est pareil..ça ne fait pas forcément de toi un bon pédagogue non plus 😂

     

    C'est mon avis, et c'est comme les trous du c%%, tout le monde en a un 😜

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, val74700 a dit :

    Un mec bon en slalom comme tu dis, t'es à peu près sûr qu'il sait skier, donc qu'il sait au moins comment on doit faire, et donc peut enseigner le ski.

    Un mec pas bon, c'est que forcément il ne sait pas bien skier, donc ne saura pas correctement enseigner, en tout cas pas en sachant vraiment de quoi il parle.

     

    Quand aux femmes, elles n'ont pas les cuisses des mecs, donc forcément elles vont un peu moins vite.

     

    Par contre je t'accorde qu'être bon en quelque chose ne fait pas de toi un bon pédagogue.

    Remarque, être mauvais en quelque chose c'est pareil..ça ne fait pas forcément de toi un bon pédagogue non plus 😂

     

    C'est mon avis, et c'est comme les trous du c%%, tout le monde en a un 😜

    T'as déjà vu Phillips Lucas nager? Non. T'as déjà vu ses élèves nager? Très certainement. Tu as du même en voir quelques un avec une médaille d'or olympique autours du cou...

     

    Pour la largeur des cuisses je vois pas ce que ça change. Un sportif regulier aura de plus grosses cuisse qu'un sportif occasionnel. Le mec qui passe ses weekends devant la télé n'a pas le droit à 40% en plus au prétexte que si il y arrive malgré son manque de physique c'est que sa technique est bonne. Quand j'ai fait mon stage initiateur il y en a une ou deux qui se sont pleintes de devoir faire les même temps que les hommes au mannequin. Comme si un élève qui se noie aura la décence de se noyer moins vite parce que le DP est une femme.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    extrait de wikipedia concernant Phillipe Lucas Nageur « moyen » licencié à l'US Melun, Philippe Lucas s'oriente très tôt vers l'entraînement, à 20 ans. « J'étais une tringle1 » dit lui-même Lucas concernant sa carrière de nageur. Il découvre tout de même le haut niveau en 1977 avec un passage à l'INSEP.

     

    Bon, il doit quand même savoir un peu nager, même si je ne l'ai effectivement pas vu faire.

     

    Quand à la largeur des cuisses entre un sportif régulier et un sportif occasionnel, là n'est pas la question.

    Prends n'importe quelle feuille de temps de ski, de course à pieds ou que sais-je encore, systématiquement le premier va plus vite que la première, 

     

    Si tu ne vois pas ce que change la largeur des cuisses, les instances internationales sportives elles savent, c'est d'ailleurs pour cela qu'il y a des catégorie de poids dans bien des sports, surtout de force.

     

    Et même si les catégories n'existe pas officiellement, la sélection darwinesque se charge du boulot :

    Pour reprendre ton exemple de  la natation, pas sûr que tu trouves un gars d'1m60 sur un podium olympique de nos jours.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 48 minutes, Youdivemecrazy a dit :

    T'as déjà vu Phillips Lucas nager? Non. T'as déjà vu ses élèves nager? Très certainement. Tu as du même en voir quelques un avec une médaille d'or olympique autours du cou.

    Il y a une grande différence entre un coach/entraîneur et un moniteur/enseignant. 

    Ils font pas le même boulot et leur public n'est pas le même. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 49 minutes, val74700 a dit :

    Et même si les catégories n'existe pas officiellement, la sélection darwinesque se charge du boulot :

    Pour reprendre ton exemple de  la natation, pas sûr que tu trouves un gars d'1m60 sur un podium olympique de nos jours.

    C'est bien ce que je dis. Ca n'empêche pas quelqu6un de 1m60 de faire un bon entraineur. Soit il ny a pas d'intérêt à demander des minimas et dans ce cas on n'en demande pas. Soit ça à un intérêt (comme pour le manequin) et dans ce cas ça devrait être les même pour tout le monde et tant pis si ça ne favorise pas les hommes, femmes, vieux, jeunes, grands, petits, handicapés,... Je connais une femme de 1m60 avec une jambe en moins qui l'a réussi le mannequin.

     

    il y a 33 minutes, sacha.r a dit :

    Il y a une grande différence entre un coach/entraîneur et un moniteur/enseignant. 

    Ils font pas le même boulot et leur public n'est pas le même. 

    Quel différence de diplôme? Lequel doit s1voir le mieux nager, celui qui enseigne aux CP ou celui qui enseigne aux champions olympiques?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 14/01/2020 à 15:46, val74700 a dit :

    Un mec bon en slalom comme tu dis, t'es à peu près sûr qu'il sait skier, donc qu'il sait au moins comment on doit faire, et donc peut enseigner le ski.

    Un mec pas bon, c'est que forcément il ne sait pas bien skier, donc ne saura pas correctement enseigner, en tout cas pas en sachant vraiment de quoi il parle.

     

    Quand aux femmes, elles n'ont pas les cuisses des mecs, donc forcément elles vont un peu moins vite.

     

    Par contre je t'accorde qu'être bon en quelque chose ne fait pas de toi un bon pédagogue.

    Remarque, être mauvais en quelque chose c'est pareil..ça ne fait pas forcément de toi un bon pédagogue non plus 😂

     

    C'est mon avis, et c'est comme les trous du c%%, tout le monde en a un 😜

     

    D'un coté, tomber un slalom comme un dieu, ou avaler de la pente raide toute l'année, n'est sans doute pas un pré-requis pour envoyer 4 semaines de chasse neige avec des pioupious.. 😂

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Certe, mais ici les moniteurs gèrent aussi les clubs de ski des pioupious du cru, et les pioupious ici ben y z'envoient du bois comme dirait l'autre.

    Le gamin de mon ex' envoyait des front flips du haut de barres de 10 mètres à 12 ans. On est loin du chasse neige quand même...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 14/01/2020 à 13:13, Youdivemecrazy a dit :

    Moi je comprend pas. Ça veut dire qu'il est confirmé qu'il faut un titre proffessionnel style DE pour toucher de la thune ou qu'en fait ça va devenir super simple et qu'avec un monitorat fédéral et un weekend on aura une équivalence? 

     

    Sinon c'est quoi cette idée qu'un mec qui est bon en slalom est un bon moniteur? Et d'ailleurs que les femmes sont forcément de meilleur monitrice car elles n'ont pas besoin d'être aussi bonne?

    Actuellement, il faut un brevet émis par l’État pour enseigner contre rémunération en France. Il existe un référentiel des formations diplômantes, le contenu de la formation doit y être conforme pour obtenir une équivalence. Par voie de conséquence directe, si le demandeur via l'émetteur du diplôme prouve qu'il est conforme, il n'y a pas de raison de ne pas obtenir un droit d'exercer en France. Dans les faits, ce sont les professionnels français eux-mêmes qui tentent par tous les moyens d’empêcher les étrangers d'exercer, c'est criant pour les moniteurs de ski, le grégarisme est immense, ça se passe station par station et il faut que tu sois "du pays", même diplômé en France, sinon "ça sera plus dure pour toi mon fils..."

     

    Après, les épreuves physiques: certaines sont débiles ou pas, ça se discute, il y a du bon et du mauvais là dedans. Je rappelle à ce titre tous les délires qu'il y a eu en plongée autour de la RSE, entre autres sujets, un peu moins croustillants 😉

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...