Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Nicolas Duguay

Matériel pédagogique: c'est bien, ce qui est produit par la FFESSM???

    Messages recommandés

    La FSGT a édité son mémento OWD/PA20/N2:

    http://plongee.fsgt.org/IMG/jpg/Memento_OWP2.jpg

    Sinon, elle renvoie elle aussi vers les ouvrages classiques "extérieurs".

     

    Sinon le manuel de la FSGT est cool. C'est ce que je recommande a nos stagiaires initiateurs et mf1. Plus j'ai pas la légitimité :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est certain que des grandes associations comme Padi et TSI/SDI peuvent se permettre les investissements que représentent l'édition et la distribution de plusieurs manuels complets et spécialisés, mais je dois sincèrement admettre ma grande surprise que de tels ouvrages ne semblent pas vraiment exister en France, a fortiori lorsqu'on connait la réputation qu'ont les Français au niveau "amour de la théorie" et au niveau de la tradition d'édition...

     

    Ceci dit, c'est vrai qu'on s'en fiche un peu, mais l'avantage d'un manuel, à mon avis, c'est qu'il limite les digressions possiblement erronées d'un instructeur plus poète que plongeur. La plongée est un sport éminemment technique, voire technologique, et qui repose sur une base scientifique fondamentale, ce qui en fait, contrairement à l'aquarelle, la pétanque ou le ping pong, une activité où les "écoles de pensée", le "libres penseurs" ou les "électrons libres" qui divergent du consensus devraient systématiquement être mis sous surveillance... Mais bon, vous connaissez mon point de vue sur la question... ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est peut-être aussi la différence entre une entreprise commerciale de formation et un cadre associatif (je ne juge pas...).

     

    Dans le premier cas, il y a une bible "maison", dans l'autre, il y a un cadre réglementaire, des manuels de formation pour chaque niveau ou spécialité, des ouvrages publiés chez des éditeurs, des mémoires d'Instructeurs et puis surtout, pour apprendre, il y a aussi les autres plongeurs ou plongeuses, pairs ou bien Moniteurs / Monitrices qui donnent les cours.

    C'est pas une pensée ou une méthode uniques qui doivent passer d'une seule façon pour illuminer identiquement chaque débutant.(*)

     

    Le monde est complexe, pas binaire. Je comprends que la diversité des sources d'infos puisse parfois dérouter.

     

    (*) Et puis pour se documenter, échanger, approfondir tel ou tel point, il y a aussi les forums de discussion. ;o)))

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est peut-être aussi la différence entre une entreprise commerciale de formation et un cadre associatif (je ne juge pas...).

     

    Dans le premier cas, il y a les bouquins "maison", dans l'autre, il y a un cadre réglementaire, des manuels de formation pour chaque niveau ou spécialité, des ouvrages publiés, des mémoires d'Instructeurs et puis surtout, pour apprendre, il y a aussi les autres plongeurs ou plongeuses, pairs ou bien Moniteurs / Monitrices qui donnent les cours.

     

    J'ai plutôt l'impression que le cadre réglementaire, les manuels de formation pour chaque niveau et/ou spécialités, les ouvrages publiés et tout ça, c'est plutôt l'apanage des "entreprises commerciales de formation", non?

     

    Vous saviez, par ailleurs, que Padi n'est pas responsable de l'élaboration des normes minimales de formation: c'est plutôt le WRSTC, dont fait parti Padi et la plupart des grandes agences mondiales, qui s'en charge.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est certain que des grandes associations comme Padi et TSI/SDI peuvent se permettre les investissements que représentent l'édition et la distribution de plusieurs manuels complets et spécialisés, mais je dois sincèrement admettre ma grande surprise que de tels ouvrages ne semblent pas vraiment exister en France, a fortiori lorsqu'on connait la réputation qu'ont les Français au niveau "amour de la théorie" et au niveau de la tradition d'édition...

    Tout est dit dans le poste #2.

    Maintenant si c'est le nombre de page qui te chiffonne voici un petit complément ...:tromaran:

    https://www.editions-ellipses.fr/physiologie-mdecine-plonge-p-5483.html

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ce qui importe ensuite dans un livre ce n''est pas sont nbre de pages

    C'est toi qui trouvais le HS Subaqua "un peu mince" :

    Un peu mince un Subaqua hors série pour couvrir le programme fédéral ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est certain que des grandes associations comme Padi et TSI/SDI peuvent se permettre les investissements que représentent l'édition et la distribution de plusieurs manuels complets et spécialisés

     

    Tu continues à voir ca avec ton oeil "PADI", ca n'est pas du tout une question de moyen mais une vraie vision pédagogique. Chaque moniteur est libre d'enseigner comme il veut du moment qu'a la fin les objectifs sont atteints.

    Quand on passe le MF1, l'essentiel de l'évaluation se fait sur la capacité à construire une démarche pédagogique avec des objectifs intermédiaires et la manière des les évaluer.

    L’intérêt c'est évidemment de pouvoir s'adapter au plongeur qu'on a en face de nous et de nous adapter en fonction de ce qui est plus ou moins difficile pour lui.

     

    Vu du moniteur français de base, la méthode PADI consiste a peut prés simplement a dérouler les exercices dans l'ordre et a cocher les cases "check" avant de passer à l’exercice suivant sans aucune réflexion pédagogique du moniteur.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne vois pas pourquoi la ffessm devrait éditer des bouquins de formation.

    L'éducation nationale n'en édite pas elle-même...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est certain que des grandes associations comme Padi et TSI/SDI peuvent se permettre les investissements que représentent l'édition et la distribution de plusieurs manuels complets et spécialisés, mais je dois sincèrement admettre ma grande surprise que de tels ouvrages ne semblent pas vraiment exister en France, a fortiori lorsqu'on connait la réputation qu'ont les Français au niveau "amour de la théorie" et au niveau de la tradition d'édition...

     

    Ceci dit, c'est vrai qu'on s'en fiche un peu, mais l'avantage d'un manuel, à mon avis, c'est qu'il limite les digressions possiblement erronées d'un instructeur plus poète que plongeur. La plongée est un sport éminemment technique, voire technologique, et qui repose sur une base scientifique fondamentale, ce qui en fait, contrairement à l'aquarelle, la pétanque ou le ping pong, une activité où les "écoles de pensée", le "libres penseurs" ou les "électrons libres" qui divergent du consensus devraient systématiquement être mis sous surveillance... Mais bon, vous connaissez mon point de vue sur la question... ;)

     

    Lorsque l’on copule, faut-il respecter le kamasutra ?

    Cet ouvrage est source d’inspiration.

    C’est une base de fantasmes, mais rien n’oblige à respecter à la lettre la position de la main, du pied, …. entre autres, dans le rapport.

    Le kamasutra n’est pas un ouvrage technique.

    Il est une étincelle permettant toutes les inventions.

    Le principal est de niquer.

    Il en est de même de la plongée.

     

    Il faut reconnaître à la FFESSM la pertinence constante de ses engagements sur deux points.

    Elle a toujours refusé d’imposer des tables de décompression pour ses plongeurs.

    Elle a toujours prôné une totale liberté pédagogique à ses moniteurs.

    Ceci implique qu’elle n’a jamais publié de bible, se contentant de dire que les ouvrages de Machin et de Truc, (Molle, Foret, etc.) n’étaient pas incompatibles avec ses valeurs.

     

    C’est sans doute ce qui fait la difficulté de passer les épreuves de monitorat en France, fédéraux et d’État.

    Le préparationnaire doit se faire sa philosophie, construire sa pédagogie.

    Il doit se créer sa propre culture, et pour cela il lui faut lire pléthore d’ouvrages, discuter avec plusieurs formateurs, chercher l’information et la réflexion.

    L’idée d’une fiche pour chaque exercice est contraire à l’esprit même de la formation des moniteurs en France, qui sont avant tout des formateurs.

    C’est ce qui permet, en théorique, d’espérer une activité où les "écoles de pensée" foisonnent où triomphent les "libres penseurs", les "électrons libres" qui apportent toute leur richesse à l’activité, en refusant de sombrer dans des consensus visqueux.

     

    Il faut espérer que cet état d’esprit se continuera, car c’est ce qui fait l’originalité de nos formations d’enseignant (fédéraux et d’État) en France.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est certain que des grandes associations comme Padi et TSI/SDI peuvent se permettre les investissements que représentent l'édition et la distribution de plusieurs manuels complets et spécialisés, mais je dois sincèrement admettre ma grande surprise que de tels ouvrages ne semblent pas vraiment exister en France, a fortiori lorsqu'on connait la réputation qu'ont les Français au niveau "amour de la théorie" et au niveau de la tradition d'édition...

     

    Ceci dit, c'est vrai qu'on s'en fiche un peu, mais l'avantage d'un manuel, à mon avis, c'est qu'il limite les digressions possiblement erronées d'un instructeur plus poète que plongeur. La plongée est un sport éminemment technique, voire technologique, et qui repose sur une base scientifique fondamentale, ce qui en fait, contrairement à l'aquarelle, la pétanque ou le ping pong, une activité où les "écoles de pensée", le "libres penseurs" ou les "électrons libres" qui divergent du consensus devraient systématiquement être mis sous surveillance... Mais bon, vous connaissez mon point de vue sur la question... ;)

     

    Ben oui, mais un peu non quand même, sans libre penseur et autres électrons libres on serait sans doute encore au Mistral Cousteau/Gagnan à se demander pourquoi ça gratte quand on a plongé profond et longtemps, on aurait pas de recycleurs (merci les militaires), ni de SM, ni de DIR, ni de force fins, ni de handisub, ni ordinateurs, et pas de théorie de l'évolution non plus, tiens vu le sacré libre penseur qu'était Darwin ! Non ? Et rien n’empêche un libre penseur d'avoir une approche scientifique

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Ben oui, mais un peu non quand même, sans libre penseur et autres électrons libres on serait sans doute encore au Mistral Cousteau/Gagnan à se demander pourquoi ça gratte quand on a plongé profond et longtemps, on aurait pas de recycleurs (merci les militaires), ni de SM, ni de DIR, ni de force fins, ni de handisub, ni ordinateurs, et pas de théorie de l'évolution non plus, tiens vu le sacré libre penseur qu'était Darwin ! Non ? Et rien n’empêche un libre penseur d'avoir une approche scientifique

     

    Ca c'est effectivement le verre a moitié plein de ne pas standardiser, les gens sont libres d'innover si ils veulent.

    Le verre a moitié vide, c'est que rien (si ce n'est toi) ne te pousse a évoluer. Exemple entendu en France: "nous on ne fait pas le plongées avec les mélanges bizarres (note: il parlait de nitrox...), on fait nos plongées et nos déco a l'air". => Le mérite de la standardisation et de l'aspect "commercial" c'est que les instructeurs sont plus poussés a diffuser (et non pas a créer) la nouveauté, soit pour des raisons de respects des standards, soit pour des raisons de sous: si le moniteur en question avait été un peu commercial il saurait qu'un cours nitrox c'est bien payé pour ce que c'est :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le mérite de la standardisation et de l'aspect "commercial" c'est que les instructeurs sont plus poussés a diffuser (et non pas a créer) la nouveauté,

    Hummm ! La nouveauté pas sur, mais surtout ce qui se vend bien, non ? :rolleyes:

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Ben oui, mais un peu non quand même, sans libre penseur et autres électrons libres on serait sans doute encore au Mistral Cousteau/Gagnan à se demander pourquoi ça gratte quand on a plongé profond et longtemps, on aurait pas de recycleurs (merci les militaires), ni de SM, ni de DIR, ni de force fins, ni de handisub, ni ordinateurs, et pas de théorie de l'évolution non plus, tiens vu le sacré libre penseur qu'était Darwin ! Non ? Et rien n’empêche un libre penseur d'avoir une approche scientifique

     

    Ouain, mais il faut faire gaffe à ne pas mélanger l’enseignement et la recherche et à excuser le potentiellement gros n’importe quoi proposé par n’importe qui sous le prétexte que l’innovation scientifique carbure aux électrons libres.

     

    Le job d’un moniteur de plongée, c’est de former de futurs plongeurs en leurs transmettant un ensemble de compétences techniques propres à assurer leur sécurité et leurs capacités à être autonome sous l’eau. Pas de faire semblant de faire de la recherche hors protocole et sans cadre normatif.

     

    Quand je vais à l’hôpital, je m’attends à ce que le médecin suive à la lettre les protocoles en place et reste dans les limites du consensus quant à sa conduite médicale: je vais voir un médecin traitant, pas un chercheur en médecine; quand je confie mes enfants à leurs enseignants respectifs de la p’tite école, je m’attends à ce que les profs en question suivent à la lettre le programme du Ministère et restent dans les limites du consensus de ce qui doit ou pas être enseigné: je les confie à un prof, pas un chercheur en pédagogie.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Quand je vais à l’hôpital, je m’attends à ce que le médecin suive à la lettre les protocoles en place et reste dans les limites du consensus quant à sa conduite médicale: je vais voir un médecin traitant, pas un chercheur en médecine; quand je confie mes enfants à leurs enseignants respectifs de la p’tite école, je m’attends à ce que les profs en question suivent à la lettre le programme du Ministère et restent dans les limites du consensus de ce qui doit ou pas être enseigné: je les confie à un prof, pas un chercheur en pédagogie.

     

     

    Intéressante discussion qu'il faudrait pouvoir développer avec un peu de temps autour d'une bière (je vais à Montréal en novembre, tiens !). Pas forcément d'accord, mais c'est le jeu des échanges entre êtres humains !

    Pour les sujets médicaux, nous avons par exemple en France cette terrible polémique sur la maladie de Lyme ou le consensus médical officiel nie l'existence d'une forme chronique, ce qu' à l'inverse défend certains électrons libres dont certains médecins respectés... alors même que la forme chronique de Lyme est reconnue dans plusieurs pays dont les USA et l'Allemagne.

     

    Mais je crois qu'on va s'égarer. Dismiss... ;)

     

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    quand je confie mes enfants à leurs enseignants respectifs de la p’tite école, je m’attends à ce que les profs en question suivent à la lettre le programme du Ministère et restent dans les limites du consensus de ce qui doit ou pas être enseigné
    Il n'y a qu'un seul manuel scolaire par matière dans ton pays ? qui l'édite ?

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 30
        Bonjour.   Si je voulais créer un club associatif de plongée, qui fait des baptêmes et formations, ça me parait évident qu'il doit y avoir un Directeur de Plongée qui soit minimum MF1.   Mais, deux autres scénarios : 1) Cinq potes veulent créer une association qui accueillera des membres. Ces membres seront N3 et personne ne voudra faire de formation au sein de cette association. Les plongées se feront en mer. Est-ce obligatoire qu'il y ait un MF1 ou est-ce que le N5 suf
      • 103
        Avec vos Niveaux respectifs d'écoles diverses, avez vous objectivement rencontré des obstacles pour plonger hors ou à l'intérieur de vos frontières ? Pour ma part, depuis mon premier niveau FFESSM obtenu il y a maintenant quelques décennies je n'ai pas essuyé de refus ni même d'hésitation de la part des structures d'accueil fréquentées de part le monde.  
      • 26
        bonjour,   au début avec ma gopro je ne faisais que des films. assez bêtement. après m'être rendu compte que c'était inexploitable, je me suis mis à la photo. j'ai eu quelques belles surprises, dont celle-ci : (visi assez bonne)  
      • 57
        Salut à tous. Je passe mon N1 actuellement. Je suis dans la région de Cannes. Je viens de avoir 40 ans et mon cadeau a été le N1 et un budget matériel. J'ai donc déjà acheter une combi. Mon club me recommande l achat d'un ordi tout de suite. J'ai un peu cherché et je me dirige vers un Mares Wide 2 en promo sur le net. J'ai trouvé cette annonce sur le coincoin  https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1666215390.htm Ça vous semble un bon tarif? Un bon achat dans la du
      • 22
        Bonjour à tous,   Le sujet a été maintes fois abordé mais comme toujours sur les forums, il y a beaucoup d'info et surtout des contradictoires. Alors Je vais essayer d'être le plus précis possible : Comme écrit ailleur, j'essaye de passer mon N4 cette année mais je n'ai pas de temps. C'est à dire pas le temps de faire ça avec la CODEP (deux stages d'une semaine et les 10 demi-journées de théorie etc). J'ai trouvé un club commercial qui a le gros avantage de faire à la ca
    ×
    ×
    • Créer...