Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Amore

Prof de plongée interpellé à Marseille !

    Messages recommandés

    Posté(e) (modifié)

    Bien contraire. Comme dirait le volatile, la liberté d'expression ne s'use que si on ne s'en sert pas.

    Que les censeurs fassent leur métier mais personne n'est obligé de leur faciliter la tâche 😎

    Donc tous les commentaires et le débat qui peut en surgir sont les bienvenus.

     

    Sur le cas qui est concerné par ce fil, la personnalité qui est visée n'est peut-être pas l'essentiel. La justice tranchera et même si elle le faisait, à charge, pour des raisons administratives, peut-être jugera t'elle que l'homme est quelqu'un de valeur ou au contraire, elle déterminera qu'il était en plein droit ou encore qu'un vice de procédure s'est logée au cours des poursuites.

     

    Ce qui est plus intéressant, c'est de comprendre le mécanisme qui a conduit un formateur dans cette situation, comment cela a t'il pu perdurer pendant des années sans réactions des professionnels et de l'administration et des autorités ? Quelles sont les connivences, les protecteurs et les participants de ces réseaux d'entraide et de complaisance si ce qu'avance l'administration est véridique.

    A l'inverse, si ce monsieur est propre, il sera intéressant de comprendre qui veut sa peau par l'entremise des autorités et pourquoi. Qui cela gêne t'il ?

     

    Modifié par Amore

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonne vision du problème mon bon  @Amore

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :+1: avec CMDC   :bravo:

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 47 minutes, Amore a dit :

    Bien contraire. Comme dirait le volatile, la liberté d'expression ne s'use que si on ne s'en sert pas.

    Que les censeurs fassent leur métier mais personne n'est obligé de leur faciliter la tâche 😎

    Donc tous les commentaires et le débat qui peut en surgir sont les bienvenus.

     

    Sur le cas qui est concerné par ce fil, la personnalité qui est visée n'est peut-être pas l'essentiel. La justice tranchera et même si elle le faisait, à charge, pour des raisons administratives, peut-être jugera t'elle que l'homme est quelqu'un de valeur ou au contraire, elle déterminera qu'il était en plein droit ou encore qu'un vice de procédure s'est logée au cours des poursuites.

     

    Ce qui est plus intéressant, c'est de comprendre le mécanisme qui a conduit un formateur dans cette situation, comment cela a t'il pu perdurer pendant des années sans réactions des professionnels et de l'administration et des autorités ? Quelles sont les connivences, les protecteurs et les participants de ces réseaux d'entraide et de complaisance si ce qu'avance l'administration est véridique.

    A l'inverse, si ce monsieur est propre, il sera intéressant de comprendre qui veut sa peau par l'entremise des autorités et pourquoi. Qui cela gêne t'il ?

     

    NB : je ne souhaitais en rien, par mon post, toucher à la liberté d'expression : je l'ai d'ailleurs moi-même utilisée. 

    Mais je préfère lire votre position et vos questions très intéressantes (j'en ajouterai bien d'autres d'ailleurs) que certains commentaires qui n'alimentent en rien le débat. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Amore a dit :

    Bien contraire. Comme dirait le volatile, la liberté d'expression ne s'use que si on ne s'en sert pas.

    Que les censeurs fassent leur métier mais personne n'est obligé de leur faciliter la tâche 😎

    Donc tous les commentaires et le débat qui peut en surgir sont les bienvenus.

     

    Sur le cas qui est concerné par ce fil, la personnalité qui est visée n'est peut-être pas l'essentiel. La justice tranchera et même si elle le faisait, à charge, pour des raisons administratives, peut-être jugera t'elle que l'homme est quelqu'un de valeur ou au contraire, elle déterminera qu'il était en plein droit ou encore qu'un vice de procédure s'est logée au cours des poursuites.

     

    Ce qui est plus intéressant, c'est de comprendre le mécanisme qui a conduit un formateur dans cette situation, comment cela a t'il pu perdurer pendant des années sans réactions des professionnels et de l'administration et des autorités ? Quelles sont les connivences, les protecteurs et les participants de ces réseaux d'entraide et de complaisance si ce qu'avance l'administration est véridique.

    A l'inverse, si ce monsieur est propre, il sera intéressant de comprendre qui veut sa peau par l'entremise des autorités et pourquoi. Qui cela gêne t'il ?

     

    Bah non. Le problème c'est qu'un instructeur compétent et motivé (je ne sais pas si c'est le cas pour le monsieur) ne puisse exercer en France sauf infraction. On ne rentrera jamais dans ce débat (compétences ou non) du fait du code du sport. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)

    Bien entendu qu'il faut rentrer dans le débat de la reconnaissance des compétences. Cela fait partie du sujet. Mais encore faut-il aller plus loin dans l'analyse de qui en sera le juge pour cerner la question.

    L'Etat et ceux qui le conseillent ont décidé d'un mode de formation qui sanctionne des compétences acquises et habilite des professionnels selon une méthodologie qui lui semble pertinente.

    On peut la critiquer voire lutter pour la faire évoluer ou changer mais c'est un système en place pour le moment.

    Cela n'enlève en rien le focus que l'on pourrait porter sur les autres questions posées concernant les connivences et réseaux d'entraide ou de démolition sur lesquels, je note, que peu de plongeurs, ayant pignon sur rue, s'expriment ...

    C'est là (aussi) qu'il faut aller fouiner pour comprendre les systèmes parallèles qui se sont mis en place, comme c'était prévisible, du fait du carcan réglementaire, fiscale et aussi de l'appât du gain parfois.

    Il y a 9 heures, Trim26 a dit :

    NB : je ne souhaitais en rien, par mon post, toucher à la liberté d'expression : je l'ai d'ailleurs moi-même utilisée. 

    Mais je préfère lire votre position et vos questions très intéressantes (j'en ajouterai bien d'autres d'ailleurs) que certains commentaires qui n'alimentent en rien le débat. 

    Pas d'inquiétude. Ce que tu as exprimé est parfaitement légitime et s'entend/se discute de multiples façons différentes que l'on soit d'accord ou pas.

    Ce n'était pas toi qui invitait le bon peuple de la plongée, qui n'a par définition aucun avis méritant, à circuler et à se taire à jamais 😎

    Modifié par Amore
    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 25 minutes, Amore a dit :

     

    L'Etat et ceux qui le conseillent ont décidé d'un mode de formation qui sanctionne des compétences acquises et habilite des professionnels selon une méthodologie qui lui semble pertinente.

     

     

    Question un peu technique mais vu la position de l'état français et de son code du sport, est-ce vraiment une position légitime sur le plan européen ? 

    Tout cela ne peut-t-il être vu comme une entrave à la libre circulation du travail voire comme une sorte de protectionisme (ce n'est pas limité à la plongée, tous les sports sont concernés) ?

    N'y a -t-il pas une possibilité que la France soit un jour contrainte par les instances européennes de faire évoluer sa réglementation ?

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, Jerome71 a dit :

    N'y a -t-il pas une possibilité que la France soit un jour contrainte par les instances européennes de faire évoluer sa réglementation ?

     

    Si très certainement et on annonce ce jour depuis des années.

    A croire que le courage politique n'est pas prêt de voir le jour dans notre pays, et qu'ils n'ont toujours pas compris qu'a force de dire "ah ben oui mais c'est pas notre faute, c'est l'Europe qui nous l'impose", alors que ce sont les mêmes qui votent les règlements européens, ils vont finir par casser la machine...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 17 heures, caolila a dit :

    Ouh la…. 

     

    On est en France on respecte les règles… point final.. ci ce n'est pas le cas il faut assumer les et peux etre payer le prix fort… c'est logique 
    Cela me rappel une discussion récente avec Nics ;)

     

    Si frauder n'était pas un sport national français je pense que nous nous porterions mieux…  

    Le problème c'est que ni toi, ni personne ici, ne sait exactement ce qui s'est passé, ni quelles sont les déclarations de la personne incriminée, concernant son statut dans les affaires d'accidents, ni sur son statut professionnel. Des arrêtés préfectoraux qui se font retoquer en Justice il y en a pléthores, comme par exemple des arrêtés concernant le marché de Noël de Strasbourg qui se font retoquer tous les ans.

     

    Il en va de même pour la convocation par la DRDJSCS: qui peut affirmer qu'elle est compétente et donc fondée à convoquer ? Personne !

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ok avec Matt. 

     

    C'est une variante du symptôme français (certains diront le bien d'autres le mal, ça dépend ou l'on se place sur l'échiquier politique) qui créé via ces barrières à l'entrée les "insiders" que j'évoquais dans un autre post sur un autre thread, je vais donc me répéter.

     

    La sinécure d'être insider en France, pousse ceux ci à laisser les outsiders dehors, à frapper vainement à la porte. Un insider en France (typiquement quelqu'un qui a passé un concours/diplome/accès à une grande entreprise et se trouve protégé ensuite par un statut, ou une barrière à l'entrée) est à peu près ce qu'on fait de mieux dans le monde.

    Santé gratuite, mutuelles, revenus corrects, 35h, RTT, TGV, internet et fibre presque partout, pays de cocagne et art de vivre, vins fromages et fruits, démocratie stable, justice indépendante, CE riche pour les salariés des grandes entreprises... N'existe nulle part ailleurs sous cette forme aussi aboutie pour autant de gens !

     

    Ca vient de loin, déjà les corporations au Moyen Age garantissaient une forme de sécurité de l'emploi à leurs membres et les libéraux ont voulu leur peau dès le 18è siècle.

     

    Sauf que quand on en fait pas partie, ça donne les gilets jaunes....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 13 heures, berny a dit :

    Ne pas tenir compte de la présomption d'innocence, comme bon nombre d 'entre vous l'ont fait ici, c'est franchir le premier pas pour piétiner la justice. Laissez travailler la justice, et taisez-vous.

    N'aie crainte, la Justice ne se laisse pas piétiner et tu as tout à fait raison, à l'heure actuelle personne sur ce forum ne sait réellement ce qui s'est passé et d'ailleurs, est-ce que cela les regarde ?

    il y a 56 minutes, Matt a dit :

     

    Si très certainement et on annonce ce jour depuis des années.

    A croire que le courage politique n'est pas prêt de voir le jour dans notre pays, et qu'ils n'ont toujours pas compris qu'a force de dire "ah ben oui mais c'est pas notre faute, c'est l'Europe qui nous l'impose", alors que ce sont les mêmes qui votent les règlements européens, ils vont finir par casser la machine...

    Il faut déjà comprendre le fonctionnement de l’Europe... Les dossier soumis aux commissions qui les traitent sont "suggérés" par les chefs d'états et les ministres des états, ils ne viennent pas de "nul part". Donc, lorsque l'on a un sujet "difficile" à traiter, on le fait porter à l'Europe: c'est pas nouveau. Est-ce bien ou mal ?  Je ne me prononcerai pas.

     

    Pour ce qui est de la formation professionnelle: il y a un référentiel européen commun pour les professions (règlementées), qui définit notamment les contenus et surtout les volumes horaires. Si une organisation veut délivrer des diplômes conformes à ce référentiel elle devra en justifier et la formation permettra d'exercer en France. Le problème vient du fait qu'il faut jouer selon les règles et marteler "nous sommes des professionnels, il faut nous reconnaître", ne sert à rien en soi. Pour la plongée c'est bien le cas, les contenus sont clairement et publiquement définis UC1 à UC4, plus option CC (Certificat Complémentaire) sous divisé en UC1 et UC2, le tout assorti d'un volume horaire précis. Il n'y a plus qu'à suivre ce référentiel et les professionnels étrangers seront reconnus, comme les médecins Hongrois le sont, par exemple.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 20 minutes, Humuhumu a dit :

    Il n'y a plus qu'à suivre ce référentiel et les professionnels étrangers seront reconnus, comme les médecins Hongrois le sont, par exemple.

     

    Oui mais bon le problème de fond c'est que le référentiel français est complétement disproportionné par rapport à ce qui se pratique dans le reste du monde.

    Si un acteur étranger se met à proposer une formation alignée dessus, pourquoi préférer la copie à l'originale ? Encore plus quand l'originale est subventionnée...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, Matt a dit :

     

    Si très certainement et on annonce ce jour depuis des années.

    A croire que le courage politique n'est pas prêt de voir le jour dans notre pays, et qu'ils n'ont toujours pas compris qu'a force de dire "ah ben oui mais c'est pas notre faute, c'est l'Europe qui nous l'impose", alors que ce sont les mêmes qui votent les règlements européens, ils vont finir par casser la machine...

     

    C'est bien compréhensible après la migration du site mais je te sens à cran Matt

     

    J'espere que tu as prévu un we de repos 🙂

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 21 heures, Trim26 a dit :

    J'ai l'impression de ne lire nulle part d'information sur les qualités de l'Homme et du plongeur qu'est C. RAMBAUD...?

    Bah ne pas déclarer un accident, ne pas se présenter a une convocation officielle, ne pas répondre aux demandes de l'administration, .... ça en dit long sur les qualités de l'Homme (avec un grand H comme tu l'as écris).

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    Il y a 5 heures, Matt a dit :

     

    Oui mais bon le problème de fond c'est que le référentiel français est complétement disproportionné par rapport à ce qui se pratique dans le reste du monde.

    Si un acteur étranger se met à proposer une formation alignée dessus, pourquoi préférer la copie à l'originale ? Encore plus quand l'originale est subventionnée...

    Qu'est ce qui te permet de prétendre que le référentiel est disproportionné ?  Former un professionnel de la plongée en un peu plus d'un an, potentiellement ex nihilo (bon les jeunes DEJEPS ne tiennent généralement pas longtemps dans le métier et je pense que le fait qu'ils n'y connaissaient rien avant, mais pensaient qu'ils allaient se balader au soleil sous les palmiers, y est un peu pour quelques chose) avec les responsabilités qu'il porte, ne me parait pas déconnant. Dans d'autres pays de l'UE, en prenant l'exemple du ski, la formation comporte encore plus d'heures qu'en France, ce qui embête bien l'école française, soit dit au passage, qui a été obligé de reconnaître certains diplômes et moi ça m'a bien fait marrer. Idem pour d'autres formations dans le médical, où je prendrai les Kinésithérapeutes en exemple: leur corporation française se débat vainement contre la formation allemande depuis des années, alors même que le référentiel européen est là aussi respecté, c'est pour cela qu'ils n'aboutiront jamais...

     

    Subventionné: ça dépend, je ne serai pas si affirmatif que toi. D'ailleurs il y a d'autres voies pour obtenir un DEJEPS/CC, comme celle que j'ai emprunté moi-même, par exemple.

     

    Il y a 2 heures, benbulle a dit :

    Bah ne pas déclarer un accident, ne pas se présenter a une convocation officielle, ne pas répondre aux demandes de l'administration, .... ça en dit long sur les qualités de l'Homme (avec un grand H comme tu l'as écris).

    A nouveau des allégations foireuses.

     

    La DRDJSCS ne peut convoquer valablement que si elle est compétente et fondée dans son action, est-ce le cas ? Idem pour "l'administration", d'ailleurs en soi, cela ne veut rien dire.

     

    Je comprends tout à fait une personne qui considère ne pas relever d'un statut, refuse de se laisser embarquer dans des demandes de "l'administration" comme tu le dis.

     

    Mais à nouveau, personne ici ne sait exactement ce qui s'est passé, alors arrêter de fustiger ce moniteur !

    Modifié par Humuhumu

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...