Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

longueur fil parachute


forum_eric

Recommended Posts

Le 07/09/2023 à 18:41, crouton a dit :

Ça, c'est la théorie. Et j'ai une théorie à propos de la théorie *  :froglol:

 

Mais pour ça, faut que je donne quelques éléments de contexte !

Ça date du siècle dernier, lors d'une plongée sur le Donator. Sur notre petit semi-rigide, nous étions occupés à dériver, assez loin du dernier bateau sur site pour ne pas le gêner. C'était celui d'un centre de plongée, et nous attendions tranquillement qu'il ait fini de ramasser toutes ses ouailles et de relever son mouillage pour profiter de l'épave pour nous tous seuls...

Et on s'équipait, sans précipitation, mollement ballotés par la mer. Le copain vidéaste, ayant fini le montage de son caisson/bras/phares et autres accessoires, histoire de faire de la place pour pouvoir finir de nous déguiser en grenouilles, a alors délicatement posé la bête à la surface, le long du boudin, mousquetonnée à un de ces bouts d'un mètre dont nous avions généreusement équipé les bords à cette fin.

Sauf que, pas de bol, l'autre bout du bout, lui, n'était pas mousquetonné au bateau, comme il aurait dû l'être...

Et hop, voilà le prix d'une petite voiture citadine en train de descendre directement vers le fond, 2 ou 300 m au sud du Donator, pendant que le vidéaste devenait à la fois tout blanc et très bègue : " mon cai-cai, mon cai-cai, mon caisson !".

Rapide coup d’œil à bord, aucun de nous quatre n'était encore opérationnel : j'ai attrapé mon bloc sous un bras, sur lequel ma stab et mon détendeur était déjà gréé, zippé partiellement ma combi, glissé les palmes sous l'autre bras, attrapé mon masque et plouf. En vrac...

A l'époque, j'étais encore assez jeune pour me croire immortel et assez en forme pour faire ce genre d'acrobaties... Et, pour essayer ce coup-là, j'étais aussi bien assez bête (oui, je sais, depuis, ça s'est bien aggravé...) !

J'ai commencé par mettre mon masque en place, j'ai ouvert mon bloc, avant de me caler le détendeur en bouche. Je n'avais pas pris le temps d'attraper ma ceinture, mais elle portait alors 2 kg plutôt symboliques qui ne me manquaient pas : j'étais en train de couler...

Première inspiration, coup d’œil en bas, le caisson était en limite de visi, coulant lui aussi, de façon assez rectiligne. Coup d’œil en haut : à vue de nez (ben oui, l'ordi m'attendait en boudant sur le boudin, vexé que je n'ai pris le temps de l'embarquer !), déjà entre 15 et 20 m, je pouvais encore voir le semi rigide.

J'ai chaussé les palmes, une à la fois, et enfin pris le temps d'enfiler le gilet, toujours vide. Coup d’œil en bas : le caisson avait disparu dans le bleu. Coup d’œil en haut : que du bleu...

Là, en position du parachutiste pressé, bien aligné, quelques coups de palmes, en me disant in petto (oui, je parle couramment latin quand je discute avec moi-même en tête à tête), que fond ou pas fond, moi, je m'arrêterai à 60 m. Avant de me répondre, toujours in petto (si-si, je suis très fort en langues étrangères à chaque fois que je coule en accélérant là où il faudrait plutôt chercher à freiner) : mais gros malin, comment tu vas la lire, ta profondeur ? Ce à quoi, je me suis répondu, façon matheux : ça fait pas une minute que tu plonges, t'es déjà bien narcosé ! Sûr, t'as largement passé 40 m...

J'en étais là de mes réflexions quand j'ai commencé à percevoir le fond, dans la pénombre (ben oui, ma lampe était restée à se lamenter avec l'ordinateur, sur le boudin...), et là, bien posé à plat sur le sable (la vase ?), semblant n'attendre que moi, de quoi acheter la dernière Renault, en version toutes options... Bingo, trouvé du premier coup, sans même avoir besoin de chercher : de l'intérêt de descendre vite...

 

J'ai attrapé le caisson fugitif, et entamé ma remontée... avant d'avoir THE idée, une encore plus lumineuse que toute la série qui m'avait amené jusque là, à moitié équipé... Et j'ai sorti mon parachute de la poche du gilet où il avait ses habitudes.

Et c'est là, après ce long préambule (je sais, il m'arrive parfois d'être un tantinet bavard, même quand je ne suis pas narcosé), qu'on en arrive enfin au cœur du sujet : il s'agissait d'un parachute avec sa pochette intégrée, cousue sur le bas de l'enveloppe...

Et donc, intelligemment pensai-je (tout en remontant à la vitesse des petites bulles, car oui, je peux aussi faire deux choses à la fois !), puisque je suis parti pour faire un palier pifométrique, à une profondeur pifométrique, autant me débarrasser de la Peugeot en la renvoyant en surface, tractée par le parachute. D'une part, ça me libèrera, et d'autre part, ça rassurera l'heureux propriétaire de l'engin... Et accessoirement, ça enverra aussi à la surface le message que jusqu'ici, tout va bien pour moi...

Hop, le temps de faire un nœud savant pour assujettir la Citroen et le parachute grâce au bout fixé à la pochette, de gonfler l'enveloppe, et bye bye, j'ai regardé s'envoler l'ensemble dans le bleu, vers la surface que je ne voyais pas encore. C'est là que l'autre m'a soufflé : on doit approcher des 40... Je n'ai même pas pris la peine de lui répondre : les yeux levés et bien ouverts, je voyais bien que je ne voyais rien, et encore moins la surface !

 

Tout en continuant la remontée, j'ai enfin pris le temps de finir d'arranger ce qui devait l'être : octopus fixé, les deux sangles du gilet fermées et réglées. Ça, c'est fait ! Ensuite, enlever le masque, et enfin enfiler sur ma tête la cagoule qui jusque là flottait sur ma nuque... Et c'est là, en vidant le masque, tête levée, que, en un seul coup d’œil, j'ai tout vu ! En arrière plan, la surface (et il en a profité pour me glisser : tu crois qu'on a passé 20 m ?), sur laquelle le semi-rigide était épinglé, avec le long du boudin, mon parachute, qu'un bras au sec tenait par le sommet... Mais surtout, le plus effrayant, c'était cette fichue Simca qui me dégringolait droit dessus, bien alignée sur mon masque !

J'ai à peine eu le temps de lever les bras, et de l'attraper... Et c'est là, pendant que sa vitesse verticale venait de subitement s'inverser vers la surface où je remontais en suivant mes petites bulles, que j'ai découvert que le bout du parachute, même s'il ne faisait plus 9 mètres parce que partiellement raccourci par mon nœud savant (qui n'avait pas bronché), ben il était encore largement assez long pour chercher à m'emberlificoter sournoisement.

Le temps de le ranger proprement... et devinez ce qu'il y avait à l'autre bout du bout ? Ben oui, la pochette, dont la couture avec le bas du parachute avait servi de guide à la séparation pochette/parachute, façon : à découper suivant les pointillés...

 

 

Bref, tout ça pour dire que croire que la liaison par couture entre parachute et pochette est "indissociable", c'est peut-être vrai en théorie...

 

 

 

 

* La Théorie est un joli pays, sans frontière ni capitale. Sauf que personne n'y a jamais vécu... :froglol:

 

Crouton ,BRAVO, tu es un sacré conteur je me suis bien marré en te lisant.🤣

  • J'aime 4
Link to comment
Share on other sites

Je ne fais jamais mes paliers à 3 mètres mais à 6 mètres. Et je ne fais jamais de paliers profonds ! Mais je signale ma remontée de profond. Peu importe la longueur de fil dans le dévidoir, quand on sait l’utiliser aucun problème :). Perso j’ai 25 m dedans car avec le courant le fil tiré depuis 16 m n’est pas forcément vertical (histoire d’hypothénus)

Edited by Julaye
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Julaye a dit :

Je ne fais jamais mes paliers à 3 mètres mais à 6 mètres. Et je ne fais jamais de paliers profonds ! Mais je signale ma remontée de profond. Peu importe la longueur de fil dans le dévidoir, quand on sait l’utiliser aucun problème :). Perso j’ai 25 m dedans car avec le courant le fil tiré depuis 16 m n’est pas forcément vertical (histoire d’hypothénus)

Ben c'est ça s'adapter 👏

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, le vengeur a dit :

mais la ficelle aussi a ses avantages

Mais aussi ses inconvénients.

Dimanche, un plongeur remonte sur la bateau du club. A ce moment, il lâche le plomb qu'il tenait en main et autour duquel il avait consciencieusement enroulé ses 7m de fil., résultat,  les 7m de fil se déroulent et se prennent dans les barreaux de l'échelle. Du coup, bateau non manoeuvrant le temps de démêler le fil car l'hélice n'est pas loin. Là ça n'a eu aucune conséquence mais ça aurait pu en avoir en cas de plongeur en difficulté, de "récif' à proximité,...

  • J'aime 4
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, pmk a dit :

Mais aussi ses inconvénients.

Dimanche, un plongeur remonte sur la bateau du club. A ce moment, il lâche le plomb qu'il tenait en main et autour duquel il avait consciencieusement enroulé ses 7m de fil., résultat,  les 7m de fil se déroulent et se prennent dans les barreaux de l'échelle. Du coup, bateau non manoeuvrant le temps de démêler le fil car l'hélice n'est pas loin. Là ça n'a eu aucune conséquence mais ça aurait pu en avoir en cas de plongeur en difficulté, de "récif' à proximité,...

 

Ce qui arrive aussi avec un spool mal mousquetonné (déjà vu au moment de passer le parachute au bateau).

En soi c'est une erreur humaine, pas un problème lié à un matériel spécifique.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Pour pratiquer les 2, le dévidoir a aussi ses inconvénients : 

- Sa taille qui ne permet pas toujours de le rentrer dans une poche

- je suis peut être nul mais il m'est arrivé de le lâcher par inadvertance (devidoir de petite taille cause voir point précèdent) lors de la monté du parachute et la y a intérêt d'avoir de bons reflexes sinon "Good By" le parachute.

 

Je suis entièrement de l'avis de @le vengeur : l'important c'est d'adapter le matériel au besoin

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Pan34 a dit :

- je suis peut être nul mais il m'est arrivé de le lâcher par inadvertance (devidoir de petite taille cause voir point précèdent) lors de la monté du parachute et la y a intérêt d'avoir de bons reflexes sinon "Good By" le parachute.

 

Le delrin est ton ami: dévidoir neutre en flottabilité; tu peux le lâcher et le laisser se dérouler devant toi, il va retomber devant tes yeux et tu pourras le rattraper comme si de rien n'était.

Ça impressionne les binômes et tu peux dire que tu l'as fait exprès juste pour montrer :aga:

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, LGF a dit :

 

Le delrin est ton ami: dévidoir neutre en flottabilité; tu peux le lâcher et le laisser se dérouler devant toi, il va retomber devant tes yeux et tu pourras le rattraper comme si de rien n'était.

Ça impressionne les binômes et tu peux dire que tu l'as fait exprès juste pour montrer :aga:

Oui je sais mon dévidoir est une merde, merci pour le conseil 😉

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, LGF said:

 

Le delrin est ton ami: dévidoir neutre en flottabilité; tu peux le lâcher et le laisser se dérouler devant toi, il va retomber devant tes yeux et tu pourras le rattraper comme si de rien n'était.

Ça impressionne les binômes et tu peux dire que tu l'as fait exprès juste pour montrer :aga:

De 50m de profondeur, ça le fait aussi ?

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 40
      Bon je commence a avoir pas mal de trucs qui traine sur ma stab.   - L'ocotpus J'hesite a le mettre a un nez de clown ou le ranger dans une poche. Dans la poche spa très secure mais au pire je peux filet mon detendeur en cas de probleme après j ai le temps de sortir l'octopus tranquillement non ?   - Le parachute Je pense lui avoir trouvé un endroit pas mal sur ma poche gauche qui a une fermeture eclair. a l interieur de cette poche j ai une sorte de petite sangle de 30cm qui me perm
    • 63
      En navigant sur le forum je me suis enfin décidé a l achat d'un spool en delrin, et pour l'accompagner j'aimerai avoir vos avis sur le parachute a soupape idéal (marque, revendeur etc....).   A ce jour, je m'oriente plûtot vers ces 2 parachutes : http://www.hlbdive.com/parachutes-de-palier/81-parachute-avec-purge.html   http://www.innodive.com/store/bouees-et-parachutes-95/parachute-de-palier-ap-valves-111.html   mais je me pose la question, est ce que si le prix n'est pas un obstacl
    • 16
      Bonjour.   Je m'interroge quant aux dispositions pour gréer une bobine sur un parachute quand il est rangé à poste prêt  servir. Je remarque que chacun fait à sa sauce, avec parfois des résultats douteux, comme une bobine qui se dévide inopinément sous l'eau. Il y a beaucoup de tutos disponibles, tous avec leurs différences.  - 2 options que l'on voit : le parachute déjà accroché sur la ganse de la bobine prêt à l'usage, ou réciproquement, les deux séparés, indépendants, dont
    • 23
      Bonjour, je possède un parachute avec un spool classique de 20m. Ma ficelle est une ficelle blanche toute bête. ma moitié à quant à elle un parachute dans une pochette.   j'ai vu qu'Apek vendait un spool tec avec une ficelle très fine, ce qui permet de réduire l'encombrement.   savez vous ou l'on peut trouver ce type de cordage ?   merci
    • 0
      Bonjour,   J'ai perdu mon parachute - orange, avec soupape, dévidoir plastique 30 m de filasse, mousqueton double pompe - au retour de la grotte de la Bouléjade vers le zod Atelier samedi matin dernier (le 16 sept.). Sans doute posé délicatement au fond (entre 25 et la surface), bien enroulée (visiblement, décrochage du mousqueton sur mon D ring fessier). Une fois déployé, y figure l'inscription "Dct House" (c'est vrai qu'il y a une légère ressemblance), mon surnom au club.  
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.