Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
cosmosaure

Petite enquête chez les adeptes du SM...

    Messages recommandés

    Vue la difficulté pour bien le régler, pas sûr que ce soit le meilleur choix pour quelqu'un qui ne veut pas se former.

     

    Quelqu'un qui ne veut pas se former !? Mais où as-tu lu un truc pareil !?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour le reste, j'invite les personnes ayant l'invective ou l'insulte facile à plus de mesure : je ne vois pas qui peut prétendre ici à détenir LA vérité. Surtout que personne ne semble avoir suivi les deux cursus pour pouvoir les comparer utilement.

     

    Je pensais que ce type de forum de discussion était un lieu d'échange, d'écoute et de partage et non lieu d'affirmation de la supériorité de sa chapelle.

     

    Pour résumer la spécificité française : notre bi dorsal est entièrement séparé et nous respectons la règle des quarts en respirant alternativement sur nos détendeurs, de telle sorte que si nous "perdons" un bloc au point le plus lointain de la plongée nous avons assez de gaz pour rentrer sans l'aide de personne. Il est ainsi inutile de tenter de fermer le bloc qui pose problème. De toute façon, nous avons tous des protections de robinetterie qui empêchent d'y accéder.

     

    Cette approche solo de la plongée ne convient pas à tous car elle n'existe pas en mer, lieu de nos débuts (quelle que soit notre chapelle).

     

    Je ne suis bien entendu pas contre le partage de gaz dans son principe, mais il n'est simplement pas possible sur certains sites. Ceci expliquant le partie pris de la fédé de privilégier l'autonomie complète de ses plongeurs sout'.

     

    Si une telle formation était plus accidentogène que les autres, je pense qu'elle aurait disparu il y a longtemps.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    (...)

    Donc LH, V Drill et autres je connais bien.

    (...)

    Pourquoi viens-tu alors nous dire le contraire ?

    Pour voir si tout le monde dort sur le forum? :lol:

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Perso, je dirais plutôt que c’est n’importe quoi...

     

    Ca dépend ou tu plonges. Tu as beaucoup d'avis péremptoire mais peu de recul sur ta pratique. A titre personnel je n'utilise jamais de long hose en spéléo (je ne l'utilise d’ailleurs qu'en plongée loisir) mais qu'en je suis en équipe je suis capable d’assister efficacement tout mes coéquipiers (dans la limite du raisonnable).

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    (...)

    Cette approche solo de la plongée ne convient pas à tous car elle n'existe pas en mer, lieu de nos débuts (quelle que soit notre chapelle).

    (...)

    Pour information, certains moniteurs, dont je suis, forment leurs stagiaires en leur inculquant un "certain esprit solo" .

    Attention, on ne forme pas des plongeurs solos, mais on forme nos plongeurs en leur disant qu'ils doivent toujours penser, lors de leur préparation de la plongée, qu'ils ne devraient jamais compter sur "l'autre", mais, par contre, ils doivent toujours être prêts à assister "l'autre" ... comme un maillon faible quoi !

    Attention (bis) je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas respecter le palanquée et qu'une fois dans l'eau ça doit être le bordel !

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    je me demande combien il y a eu de décès ou accidents avec des personnes qui ont suivi ce cursus?!

    j.

    Aucun, par contre des plongeurs qui se sont tués en ayant suivant le cursus US dans des réseaux complexe il y en a ! Le Karst mexicain ou de Floride est radicalement différent des karst européens, ce qui donne des siphons différents et des dangers différents. la Feessm a bâti un cursus adapté au condition de plongée française et plus largement européenne (putain, je suis en train de défendre la FFESSM). Quand on est allé au mexique fin90 début 2000 avec nos formation de plouc, on a fait des dizaines de kilomètres de premières dans des réseaux complexes sans le moindre incident et durant plusieurs années : à ce niveau là, la chance n'a plus sa place. En plongée spéléo, pour moi le choix du cursus de formation n'est pas le plus fondamental : c'est la personne elle mêmes qui est importante, la formation c'est juste une boite à outil.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Aucun, par contre des plongeurs qui se sont tués en ayant suivant le cursus US dans des réseaux complexe il y en a ! Le Karst mexicain ou de Floride est radicalement différent des karst européens, ce qui donne des siphons différents et des dangers différents. la Feessm a bâti un cursus adapté au condition de plongée française et plus largement européenne (putain, je suis en train de défendre la FFESSM). Quand on est allé au mexique fin90 début 2000 avec nos formation de plouc, on a fait des dizaines de kilomètres de premières dans des réseaux complexes sans le moindre incident et durant plusieurs années : à ce niveau là, la chance n'a plus sa place. En plongée spéléo, pour moi le choix du cursus de formation n'est pas le plus fondamental : c'est la personne elle mêmes qui est importante, la formation c'est juste une boite à outil.

     

     

    Avis partagé. On s'adapte, c'est tout.

    Il y a du bon à prendre partout.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    (...)A titre personnel je n'utilise jamais de long hose en spéléo (je ne l'utilise d’ailleurs qu'en plongée loisir) (...)

    Intéressant, mais pourquoi?

    D'abord, pour me situer, la moindre ouverture de moins de 10m me met en mode panique pour cause de claustrophobie; je devrais donc quitter ce fil !

    Néanmoins j'imagine que pour passer une étroiture, si par exemple on est obligé de se séparer de ses blocs et de les pousser , bras tendus, le LH doit être intéressant non ?

    Pas taper hein la philoche, je parle par curiosité !

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pourquoi viens-tu alors nous dire le contraire ?

    Pour voir si tout le monde dort sur le forum? :lol:

     

    Je ne comprends pas ce que tu veux dire.

    J'ai initialement été formé à ces techniques que j'ai par la suite abandonnées car elles ne convenaient pas parfaitement aux grottes de mon département.

     

    Le Mexique, c'est autre chose mais je n'y suis allé qu'une seule fois.

     

    Dans mon département, je plonge une ou deux fois par semaine, tous les mois de l'année. De nuit comme de jour, qu'il fasse - 10 °c ou + 40°C.

    Toujours avec un ou deux binômes (rarement 3) formés comme moi.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Aucun, par contre des plongeurs qui se sont tués en ayant suivant le cursus US dans des réseaux complexe il y en a ! Le Karst mexicain ou de Floride est radicalement différent des karst européens, ce qui donne des siphons différents et des dangers différents. la Feessm a bâti un cursus adapté au condition de plongée française et plus largement européenne (putain, je suis en train de défendre la FFESSM). Quand on est allé au mexique fin90 début 2000 avec nos formation de plouc, on a fait des dizaines de kilomètres de premières dans des réseaux complexes sans le moindre incident et durant plusieurs années : à ce niveau là, la chance n'a plus sa place. En plongée spéléo, pour moi le choix du cursus de formation n'est pas le plus fondamental : c'est la personne elle mêmes qui est importante, la formation c'est juste une boite à outil.

     

     

    Au final, la formation spéléo FFESSM(je n'ai jamais dit que c'était des "formations de ploucs") devrait se limiter à la France, et US aux US, vu que les syphons ne sont pas pareils?

     

    le cursus n'est peut être pas fondamental j'en conviens.

    mais un formateur fait uniquement le strict minimum (ce qu'il y a d'écrit dans les standards), n'y a-t'il pas un réel risque?

     

    il faut bien choisir son formateur, ça c'est une certitude que j'ai.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour le reste, j'invite les personnes ayant l'invective ou l'insulte facile à plus de mesure : je ne vois pas qui peut prétendre ici à détenir LA vérité. Surtout que personne ne semble avoir suivi les deux cursus pour pouvoir les comparer utilement.

     

    Je pensais que ce type de forum de discussion était un lieu d'échange, d'écoute et de partage et non lieu d'affirmation de la supériorité de sa chapelle.

     

     

    si c'est de moi que tu parles, ce n'est pas du tout le cas.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La formation viendra, mais ce n'est pas simple à organiser.

    J'ai donc commencé sans elle.

    On, octopuce et moi-même, pensait que tu n'étais pas formé

    Mais ma pratique diffère un peu de ce qui est enseigné à l'étranger. Il n'y a notamment pas de partage de gaz, donc pas de LH, dans les cursus de la 2F.

    on ne sait plus que penser: es-tu croyant ? es-tu pratiquant?

    (...)

    J'ai initialement été formé à ces techniques que j'ai par la suite abandonnées car elles ne convenaient pas parfaitement aux grottes de mon département.

    (...)

    Autant pour moi tu as donc été formé ....

     

    Mais, force est de reconnaître que tes propos sont assez bi-polaires non ? :lol:

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Intéressant, mais pourquoi?

    D'abord, pour me situer, la moindre ouverture de moins de 10m me met en mode panique pour cause de claustrophobie; je devrais donc quitter ce fil !

    Néanmoins j'imagine que pour passer une étroiture, si par exemple on est obligé de se séparer de ses blocs et de les pousser , bras tendus, le LH doit être intéressant non ?

    Pas taper hein la philoche, je parle par curiosité !

     

    la notion d'étroit est quelque chose de très personnel, comme le vertige. On va vite arrêter les fantasmes, Les étroitures ou tu dois pousser les blocs en spéléo, quasiment sans visibilité avec un courant de dingue, personne ou presque ne le fait. Ce qui le font, n'ont plus besoin de formateur. l'immense majorité des plongées se déroule dans des galeries ou tu progresses sans problème à 2 de front que ce soit en europe ou de l'autre coté de l'atlantique. Qui plus est la plus part des étroitures sont des rétrécissement ponctuel, pareil, quand tu dois attaquer 20/30 mètres de boyau ou tu ne peux pas faire demi tour , la sélection est vite faite, on retrouve aussi une minorité de plongeur (avec souvent des choix techniques propre à chacun) . Si tu dois pousser des blocs, un tuyaux classique suffit (allez 90 cm si tu as le bras long) le tuyaux de 2 mètres est inutiles. Je connais quelque très rare cas ou pour passer une étroiture compliqué certain plongeur utilise un narguilé mais on revient au cas infime.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    si c'est de moi que tu parles, ce n'est pas du tout le cas.

     

    Surtout pas, je ne pensais pas à toi en écrivant ce post !

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Au final, la formation spéléo FFESSM(je n'ai jamais dit que c'était des "formations de ploucs") devrait se limiter à la France, et US aux US, vu que les syphons ne sont pas pareils?

     

    le cursus n'est peut être pas fondamental j'en conviens.

    mais un formateur fait uniquement le strict minimum (ce qu'il y a d'écrit dans les standards), n'y a-t'il pas un réel risque?

     

    il faut bien choisir son formateur, ça c'est une certitude que j'ai.

     

    Je n'ai jamais formé avec le cursus FFESSM et pour être honnête je ne sais pas trop ce qu'il font dans leur stage. les cursus ont été écrit par des bénévoles, ils sont "à minima". Tu as entièrement raison, le vrai problème est là. Un cursus, TDI , IANTD etc, va décrire tout ce que tu vas apprendre et devoir maitriser. En France, c'est plus light :

    "PS1:

    pt. 2.1: Suivre correctement un trajet qui peut comporter des fils secondaires: veiller à repérer le trajet suivi à l'aller.

    sans cookies/flèches?"

    Tu as toutes les déformations de ta formation :) ; en Europe les fils secondaires sont rares et le plus souvent pas connectés les siphons multi entré sortie quasiment inexistant. Quand il y en a ils existent d'autres techniques pour identifier la sotie (tête d’alouette avec un caoutach etc ... ), repérer le trajet c'est aussi, regarder ou passe le fil, section piège si on doit rentrer sans visibilité etc ... Le problème c'est que le moniteur étant beaucoup moins "guidé" la qualité de l'enseignement peut être plus variable.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...