Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
cosmosaure

Petite enquête chez les adeptes du SM...

    Messages recommandés

     

    Il n'y en a pas. Ce qui est valable pour certains types de plongées ne marche plus sur d'autres : traîner un gros recycleur en fond de trou pour franchir un petit siphon c'est pas forcément malin.

     

     

     

    Il y a des gens ici qui connaissent bien les deux systèmes en tant que plongeur et en tant que formateur... dans les deux... :)

     

     

     

    Le mieux c'est de ne pas avoir de "chapelle" ? :)

     

     

     

    Compare avec la procédure équivalente dans le système DIR. La perte d'un bloc n'est possible qu'en cas d'incident non rattrapable sur la robinetterie. Sur un problème de détendeur, avec un robinet fermé, tu rentre avec plus de gaz. Tu n'as pas perdu ton bloc. On peut estimer que c'est donc plus sécuritaire ? :)

     

    En SM, tu peux récupérer le gaz jusqu'à épuisement en manipulant le robinet défectueux. Plus sécuritaire aussi :)

     

    Dans la configuration avec bi dorsal séparé, je pense que tu as plutôt intérêt à rentrer sur le bloc qui fuit.

     

    Ce n'est pas enseigné à la fédération alors que c'est évident. On te dis de rentrer sur l'autre.

     

    Chez TDI (et les autres), on parle de "procédures". Celle ci (isolation de bloc non récupérable, respiration sur le bloc défaillant) est enseignée :)

     

     

     

    Raison pour laquelle la logique équipe parait plus "naturelle" à beaucoup de monde sous terre pour commencer. Perso, je préfère.

     

    De plus, les différence ne s'arrêtent pas à une histoire de configuration matérielle : approche globale (matériel, procédures, fondamentaux et techniques) d'un coté ; approche "exercices" dans l'autre (c'est très français dans le mauvais sens du terme).

     

     

     

    Je ne parlerais pas "d'autonomie" mais de logique solo.

     

    Sur le partage de gaz, cela n'arrive jamais comme cela en sout' si il y a respect des règles (règle de consommation, respect de la profondeur max et choix des mélanges, plongeur entraîné et capable, équipement entretenu, ligne continue jusqu'à la surface).

     

    Tu as du temps avant la panne réelle. Je ne vois pas trop où le partage de gaz au tuyau long ne serait pas du tout possible ?

     

     

     

    Elle ne le sont ni l'une, ni l'autre. Je pense que la logique "solo à la française" s'explique plus par la tradition d'exploration (un pointeur, une équipe de soutien) vers chez nous que par la spécificité des siphons. Tout trouvera toujours des trucs qui se ressemble en France et ailleurs.

     

    Enfin, de nos jours, les accidents concernent beaucoup moins les "débutants" en sout' que les plongeurs très expérimentés, profonds, loin et en circuit fermé...

     

    Par contre, vis à vis du développement d'une pratique de "loisir" de la sout', je trouve le système "étranger" plus adapté. Regarde juste la temps de formation d'un coté et de l'autre. A la fédération, avec les stages perfs, il te faut presque un an pour former un autonome. Chez TDI, tu fais la même chose en 3,4 jours ou deux weekends.

     

    Je n'ai aucune chapelle : j'ai goûté aux deux mondes et je n'ai pas trouvé de supériorité notable de l'un sur l'autre. Je parle de Backmount.

    J'ai du faire un choix parce que l'un est adapté à ma pratique que l'autre, c'est tout.

     

    Quand j'aurai fait ma formation SM fédérale, on verra si elle est foncièrement différente de celle dispensée par les agences étrangères.

    Il y aura peut-être un nouveau choix à faire.

     

    Quoi qu'il en soit, je demeure libre de choisir ce que je veux pour ma sécurité et celle de mes binômes.

     

    Bon week-end à tous.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    "Néanmoins j'imagine que pour passer une étroiture, si par exemple on est obligé de se séparer de ses blocs et de les pousser , bras tendus, le LH doit être intéressant non ?"

    A moins d'avoir des bras de 2 m je ne vois pas ce que ça peut apporter.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Ouais et puis si l'assisté pompe trop d'air tu peux toujours fermer le robinet, alors que si tu lui donnes un bloc t'es foutu :D

     

    Et tu tires un grand coup pour récupérer le 2° etage, j'aime beaucoup cette solution :froglol:

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    "Néanmoins j'imagine que pour passer une étroiture, si par exemple on est obligé de se séparer de ses blocs et de les pousser , bras tendus, le LH doit être intéressant non ?"

    A moins d'avoir des bras de 2 m je ne vois pas ce que ça peut apporter.

     

    124724260_l_apeks_sidemount-kit.jpguhttp3A2F2Fwww.tauchshoponline.ch2Fcontents2Fmedia2Fl_apeks_sidem-pgampq0ampb1ampp0ampa0ampb_idOIP.J-WqI06E4gm1Btj83Enc5QHaFv.jpg.5ef5587703d4772ac7cb4306e1d02f05.jpg

    Ben, disons que, pour moi, y'a un des deux toyo qui est franchement court ....

    Mais bon je ne faisais qu'imaginer... hein ? :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sur la xdeep Tec j'ai changé un peu la configuration fournie de base. Sur la ceinture j'ai mis de slide D ring et sur les épaules j'ai changé le d ring simple par des plus complets fixes et compartimentés. J'attache les côtés de la vessie differament pour qu'elle soit mieux tendu plus low profil et purger plus facilement même en position verticale. Il y a des adaptations a faire sur tous les systèmes en vente en fonction de comment tu veux fonctionner. Après il y a des modèles mieux conçu que d'autre surtout au niveau de la vessie et des systèmes de lestage, le positionnement du harnais et ses réglages peuvent être aussi plus ou moins facile. Tu seras en étanche donc potentiellement du lestage donc sa bonne répartition et importante pour ton confort et ton trim. Comme déjà dis entre tes deux choix forcément je partirais sur xdeep et pas forcément sur la classic vu que la désolidarisation de la vessie n'a pas de sens sauf peut être en cas très particulier d'exploration (je parle de mettre du fils sur des zones inconnues).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sur la xdeep Tec j'ai changé un peu la configuration fournie de base. Sur la ceinture j'ai mis de slide D ring et sur les épaules j'ai changé le d ring simple par des plus complets fixes et compartimentés. J'attache les côtés de la vessie differament pour qu'elle soit mieux tendu plus low profil et purger plus facilement même en position verticale. Il y a des adaptations a faire sur tous les systèmes en vente en fonction de comment tu veux fonctionner. Après il y a des modèles mieux conçu que d'autre surtout au niveau de la vessie et des systèmes de lestage, le positionnement du harnais et ses réglages peuvent être aussi plus ou moins facile. Tu seras en étanche donc potentiellement du lestage donc sa bonne répartition et importante pour ton confort et ton trim. Comme déjà dis entre tes deux choix forcément je partirais sur xdeep et pas forcément sur la classic vu que la désolidarisation de la vessie n'a pas de sens sauf peut être en cas très particulier d'exploration (je parle de mettre du fils sur des zones inconnues).

     

    Merci pour ton retour.

     

    Pour info, je suis en semi-étanche. C'est plus confortable lorsqu'il y a pas mal de post siphon.

    En étanche, ce serait la mort (trop chaud) !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu as du courage car il y a un an je suis venu par chez toi en septembre et sans l'etanche Je plongeais pas moi.

    Allez en bonus une petite vidéo :

    今日のサイドマウントダイビングで田原さんのメジャーリストラクションを抜ける動画が撮影できたのでUpします。ヤバイぜこの親父!So cool ! Koichi Tahara ! 田原 浩一

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben ça fait pas réver. Heureusement que la visi est bonne.

    PS : c'est vraiment trop gros ces S80

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Vous êtes 2 plongeurs sidemount sous terre : ton pote tombe en rade sur une bouteille, tu lui passes ton LH , il a donc sa 2 ° bouteille et il respire sur ton LH. Au final, il a 2 volumes de gaz et toi juste ta 2° bouteille. Je voudrais connaitre la différence avec : il passe sur sa 2° bouteille et toi tu gardes tes 2 bouteilles ? j'ai du mal a percevoir le scénario d'utilisation du LH

     

    La loi des tiers, c’est un truc avec lequel vous êtes familiers, en France? Parce que comme j’applique cette loi pour le calcul de ma pénétration autorisée, ça rend du coup obligatoire la long hose en cas de perte subite du gaz d’un des cylindres de quelqu’un dans l’équipe...

     

    Je m’explique: on commence la plongée avec 2 x 3000 psi. On va se dire qu’on va prendre un tiers pour pénétrer, un tiers pour revenir et un tiers de réserve (qu’on appelle entre nous la réserve du buddy). Ça va donc dire qu’on va virer à 2000 psi. théoriquement, au retour, on devrait avoir 1000 psi dans chacun de nos cylindres et se dire qu’on a bien planifié notre plongée. S’il nous en reste moins, on va se dire qu’on a mal planifié notre plongée et que c’était une mauvaise plongée.

     

    Supposons maintenant qu’on parte avec le même scénario mais qu’au moment de revenir, une couille arrive et qu’un membre de l’équipe perde le gaz d’un de ses cylindres. Il est parti avec 2x 3000 psi, a consommé 2000 psi au total et s’apprêtait à revenir avec 2 x 2000psi, donc, avec une réserve d’air de 4000psi et un besoin estimé à 2000psi, ce qui lui laissait encore un 2000 psi en réserve excédentaire. Mais là, il vient de perdre un cylindre et se retrouve à mi-chemin avec 2000 psi au total et une plongée à faire qui, normalement, devrait lui prendre 2000psi... En théorie, il est capable de revenir, mais en pratique, il va consommer 2x plus parce qu’il va être stressé la mort et va donc manquer d’air à mi-chemin du retour... Mais, parce qu’il ne plonge pas avec un Français à la formation de cave bancale, il va pouvoir compter sur la réserve de son buddy lorsqu’il commencera à vider le seul cylindre qui lui reste et pourra continuer vers la sortie confortablement et sécuritairement, même s’il y a des étroitures à franchir... Et à la fin, tout le monde a assez d’air...

     

    C’est ça, le scénario d’utilisation du long hose...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Un incident sur les deux blocs simultanément ?

    J'avoue que ce cas là n'est pas envisagé dans le cursus fédéral, peut-être à tort.

     

    Mais qui a déjà eu affaire à une perte totale de gaz en sout' ?

    Et qui a survécu pour en parler, bien entendu...

     

    non, c’est juste que vous ne comprenez pas... Lisez ma réponse ci-haut à Philoche

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    non, c’est juste que vous ne comprenez pas... Lisez ma réponse ci-haut à Philoche

     

    Je n'ai pas encore fait la formation fédérale en SM, je ne sais donc pas ce qui est préconisé dans ce cas précis.

    Mais je précise que nous plongeons avec la règle des quarts. Donc tout le monde rentre dans ton cas avec cette règle, sans partage de gaz.

    Je trouve la règle des tiers peu sécurisante dans le cas exposé plus haut car la survie d'une personne dépend de l'assistance d'une autre.

    Cela ne fonctionne pas comme cela chez nous.

     

    PS : inutile d'être provocant, cela n'apporte rien au débat.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Par contre cette règle des tiers est sécurisante en BM, dès lors que l'on dispose d'un manifold qui permet de récupérer le gaz du bloc devenu inutilisable.

     

    Mais si c'est justement ce manifold qui est endommagé, à la suite d'un choc par exemple, on perd la totalité du gaz.

     

    Pour résumer, en France on enseigne la totale autonomie et comment s'en sortir seul. Ailleurs, on s'en remet à l'assistance d'un équipier.

     

    Chacun fera son choix et il est nullement question de supériorité d'un système sur l'autre.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il n'empêche que ce fil est intéressant. Nicolas est, comme à son habitude, un peu "cash" mais on finit par s'y habituer.

    Tout le monde reconnait la supériorité nord-américaine :lol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    La loi des tiers, c’est un truc avec lequel vous êtes familiers, en France? Parce que comme j’applique cette loi pour le calcul de ma pénétration autorisée, ça rend du coup obligatoire la long hose en cas de perte subite du gaz d’un des cylindres de quelqu’un dans l’équipe...

     

    Je m’explique: on commence la plongée avec 2 x 3000 psi. On va se dire qu’on va prendre un tiers pour pénétrer, un tiers pour revenir et un tiers de réserve (qu’on appelle entre nous la réserve du buddy). Ça va donc dire qu’on va virer à 2000 psi. théoriquement, au retour, on devrait avoir 1000 psi dans chacun de nos cylindres et se dire qu’on a bien planifié notre plongée. S’il nous en reste moins, on va se dire qu’on a mal planifié notre plongée et que c’était une mauvaise plongée.

     

    Supposons maintenant qu’on parte avec le même scénario mais qu’au moment de revenir, une couille arrive et qu’un membre de l’équipe perde le gaz d’un de ses cylindres. Il est parti avec 2x 3000 psi, a consommé 2000 psi au total et s’apprêtait à revenir avec 2 x 2000psi, donc, avec une réserve d’air de 4000psi et un besoin estimé à 2000psi, ce qui lui laissait encore un 2000 psi en réserve excédentaire. Mais là, il vient de perdre un cylindre et se retrouve à mi-chemin avec 2000 psi au total et une plongée à faire qui, normalement, devrait lui prendre 2000psi... En théorie, il est capable de revenir, mais en pratique, il va consommer 2x plus parce qu’il va être stressé la mort et va donc manquer d’air à mi-chemin du retour... Mais, parce qu’il ne plonge pas avec un Français à la formation de cave bancale, il va pouvoir compter sur la réserve de son buddy lorsqu’il commencera à vider le seul cylindre qui lui reste et pourra continuer vers la sortie confortablement et sécuritairement, même s’il y a des étroitures à franchir... Et à la fin, tout le monde a assez d’air...

     

    C’est ça, le scénario d’utilisation du long hose...

     

    C'est un joli scenario, parfaitement adapte au backmount relie, mais en sidemount avec des blocs séparés, il est caduque ! Quand tu donnes ton long hoses tu te retrouves toi sur une seule reserve de gaz, ton budy est confort et toi en zone a risque. La seule solution pour éviter ca suppose que tu ais un deuxieme etage en plus sur ton détendeur long hose. Je ne critique pas le LH en tant que tel, mais le fait de vouloir calquer a tout pris une procédure qui a fait ses preuves sur une autres config qui n'a rien a voir. En config mixte, je peu concevoir la nécessite du LH, mais en pur SM cave, non. Juste pour info, la regle des 1/3, je connais tres bien, je l'utilisais déjà sous terre que tu ne plongeais pas encore. En bi séparé ( ce qu'est une configuration SM) on recommande a la ffs, depuis au moins 20 ans, la règle des 1/5 : en cas de perte de gaz au point le plus extrême on dispose du double de gaz pour pouvoir rentrer.(pour etre rentre seul sur un seul détendeur sur 500 mètres je peux vous assurer que le retour est long, treeeees looooong )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce RETEX extrêmement intéressant Mister La Philoche :bravo::bravo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...