Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Quantum321

Règlementation Nitrox à l'étranger

    Messages recommandés

    Bonjour à tous,

    Après quelques recherches j'ai bien du mal à trouver les infos.

    Peut être pourrez vous m'aider.

    Le nitrox (enfin son usage) est concrètement gèré en France par les articles A322-88 du CDS et suivants.

    pour l'étranger, par exemple les USA, y a t il les mêmes obligations d analyse, d enregistrement et de marquage qu en France ?

    J'envisage de passer le Nitrox à l etranger, et retrouver les bases légales, outre pour ma parfaite information, me permettrait de savoir si tout est fait dans les règles de l art.

    Merci à vous

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En dehors de la France rare sont les pays où il y a des règles légales pour la pratique de la plongée. La plupart des centres appliqueront les standards des organismes auxquels ils sont affiliés (PADI, SSI, NAUI,...). Pour ce qui est du nitrox ce qu'il y a dans le CDS relève essentiellement du bons sens et tu devrais retrouver plus ou moins les mêmes pratiques quelques soient les lieux où tu plonges, d'autant plus que les standards PADI réclament le marquage et l'analyse.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    D accord, donc tu veux dire que les standards reglementaires a l etranger dependent de l organisation, de l ecole, plutôt qu une base légale publique ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    analyse et marquage sur la bouteille, c'est la base pour moi-même.

     

    je ne plongerais pas avec une bouteille que je n'ai pas analysé moi-même.

     

    donc, que ce soit dans n'importe quel pays, que se soit obligatoire ou non, perso, j'analyse et je marque.

     

    pour répondre à ta question, je ne sais pas si tout est respecté scrupuleusement dans chaque pays, mais je pense qu'ils partent du principe qu'un plongeur certifié Nitrox doit savoir ce qu'il y a dans sa bouteille et comment plonger avec.

    je sais pas trop, c'est une bonne question.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui tout depend certainement du pays.

    Me dire que c est un standard d ordre privé (organisation de plongée) et non une réglementation publique me laisse perplexe quant au sérieux ou non de l application de ses standards. Ça laisserait la porte ouverte à toutes les fenêtres non ?

    Mais effectivement ta rigueur personnelle t"impose"un auto contrôle analyse + marquage, à condition que le centre en question te donne les moyens de le faire.

    Par exemple pour les Maldives (dernier sejour plongée en date a l étranger) et bien je crois que les Américains qui plongeaient s'en tapaient royalement le cocillard.

     

    Comment ça​​​ se passe sur les croisières de plongée genre en Egypte ? Quelqu'un a déjà participé a ce genre de plongée et nous dire concrètement comment se passait les phases de contrôle du mélange NX ou même a fortiori Trimix ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Rigueur personnelle : contrôle, marquage, info au(x) binôme(s)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Comment ça​​​ se passe sur les croisières de plongée genre en Egypte ?
    Je me souviens avoir lu ici plusieurs témoignages de personnes qui se plaignaient de ne pas avoir d'analyseur à disposition (soit absent, soit HS) et de devoir faire confiance au gonfleur avec les incertitudes que celà comporte. Dans une telle situation, je serais resté au Nx21.

    J'ai participé à une croisière où le nitrox était possible à bord du bateau. Nous étions censés avoir du Nx 32 mais dans les faits, ça variait du NX 25 au Nx 40. Mais nous pouvions le contrôler.

     

     

    ou même a fortiori Trimix ?
    Je doute que sur les croisières proposant du Trimix on soit confronté à ce genre de problème. Mais sait-on jamais...

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans tous les centres de plongée a l'étranger ou ou plongé au nitrox c'était analyse de ton mélange toi même, label (nom, mélange, MOD, parfois date), et log dans un livre du dive center (nom, date numéro de bouteille et en général mélange et MOD)

     

    Si pas d analyseur alors je reste a l'air je ne suis pas fou. Et au trimix encore pire, il faut vraiment être dingue pour plonger sans avoir analysé ton mélange...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mais effectivement ta rigueur personnelle t"impose"un auto contrôle analyse + marquage, à condition que le centre en question te donne les moyens de le faire.

    Par exemple pour les Maldives (dernier sejour plongée en date a l étranger) et bien je crois que les Américains qui plongeaient s'en tapaient royalement le cocillard.

     

    Comment ça​​​ se passe sur les croisières de plongée genre en Egypte ? Quelqu'un a déjà participé a ce genre de plongée et nous dire concrètement comment se passait les phases de contrôle du mélange NX ou même a fortiori Trimix ?

     

    Si les plongeurs ont signé une décharge de responsabilité auprès du club?!

    je sais pas hein, c'est une supposition.

    est-ce que le centre est responsable en cas d'accident? es-ce le plongeur qui a signé sa décharge?

     

    Dans tous les centres de plongée a l'étranger ou ou plongé au nitrox c'était analyse de ton mélange toi même, label (nom, mélange, MOD, parfois date), et log dans un livre du dive center (nom, date numéro de bouteille et en général mélange et MOD)

     

    Si pas d analyseur alors je reste a l'air je ne suis pas fou. Et au trimix encore pire, il faut vraiment être dingue pour plonger sans avoir analysé ton mélange...

     

    je me souviens aux Maldives(mais ça date un peu) c'était la même chose, consigné dans un livre de bord.

    ma dernière croisière Egypte 2017, pareil.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Dans tous les centres de plongée a l'étranger ou ou plongé au nitrox c'était analyse de ton mélange toi même, label (nom, mélange, MOD, parfois date), et log dans un livre du dive center (nom, date numéro de bouteille et en général mélange et MOD)

     

    Si pas d analyseur alors je reste a l'air je ne suis pas fou. Et au trimix encore pire, il faut vraiment être dingue pour plonger sans avoir analysé ton mélange...

     

    Ça semblait très sérieux ! Dans quels pays et organisation c etait ?

     

    C est clair, je crois que si je n'ai pas la possibilité materielle de contrôler mon mélange je m abstiendrai, je jouerai la carte de la sécurité.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Si les plongeurs ont signé une décharge de responsabilité auprès du club?!

    je sais pas hein, c'est une supposition.

    est-ce que le centre est responsable en cas d'accident? es-ce le plongeur qui a signé sa décharge?

     

     

    Bonnes questions, je l ignore, est ce qu une decharge de responsabilité serait elle suffisante pour décharger toutes obligations legales en matière de sécurité.

     

    En pratique biensur jai ma réponse, je tenterai pas le diable.

    Mais la question purement règlementaire dans les textes m intéresse. Et même si il y avait des notes internes de referentiel chez padi ou ssi par exemple pour "standardiser" (peut être même au niveau mondial) les marquages et contrôles de ce genre de procédure j'aurais aimé en apprendre plus

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Au maldives sur un bateau, j'ai eu le problème suivant: les bloc de nitrox et air etait mélangé - marqué nitrox ou pas. Le premier jour je plonge à l'air, et j'insiste pour analyser mon bloc (j'ai franchement du insisté, on me disait, c'est de l'air, etc... pas besoin) aprés analyse, c'était du 27%. Donc dans les centre qui font du nitrox, mais qui n'ont pas d’analyseur (donc clairement pas sérieux), c'est meme pas sur que vos bloc à l'air soit à l'air .....

     

     

    Pour palier a tout problème et lever tout doute, le mieux est toujours d'analyser son bloc, meme un bloc air si on a un doute sur le centre. Et pour ca, le mieux est de s'assurer en amont qu'ils ont des analyseur ou emmener le sien.

    pour info, on peux se fabriquer soi-meme un analyseur nitrox. C'est vraiment pas dur et c'est très fiable (c'est juste un voltmetre avec une régle de 3 en fait - on se fait bien biiiipppp avec les truc a 300euro sans aucune option). Ca coute une cinquantaine euro, cellule O2 incluse. On trouve des guide sur internet qu'on peux adapter si besoin. Je m'en suis fait avec calibrage automatique, calcul et affichage de la MOD en 1.4 et 1.6, etc....

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut,

     

    A l'étranger, j'ai plongé au Nitrox en indonésie , mexique et Egypte ( croisère Nord )

     

    A chaque fois j'ai eu accès à un analyseur. Si pas d'analyseur, je n'aurais pas plongé tout simplement au Nitrox mais à l'air

     

    Analyse systématique, généralement un NX32 annoncé qui variait entre NX33 au plus haut et NX28 au plus bas de mémoire.

     

    Netgear

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si pas d analyseur alors je reste a l'air je ne suis pas fou.

    Dépend completement de la plongée et du type de gonflage...

     

     

    Après, si on va à un endroit où on peut pas faire confiance qu'on aura un analyseur, bah on emmene le sien (d'ailleurs, ca fait pas de mal d'emmener un analyseur CO tant qu'à faire).

     

     

    Les seules contraintes légales que je connaisse peuvent se trouver au niveau du gonflage/gonfleur donc nous concernent pas. Si ils veulent que j'écrive quelque part que j'ai utilisé un gaz X ou Y, grand bien leur fasse...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 88
        Salut à tous.   Un petit question au pro de la deco : Y a t'il un réel intérêt en plongeant au nitrox de laisser son ordinateur à l'air ? Ok, on augmente le dégazage mais dans des zones à forts courants, je trouve limite de passer du temps sous le parachute, alors que l'on aurait pu l’éviter, surtout si la brume tombe. Sachant qu'en plus du fait des marées, tu ne plonges jamais 2 fois dans la journée.   Souvent on se prend 5 à 10 mn de paliers alors qu'on a soit rie
      • 19
        Bonjour,     Je sais que la règlementation interdit de laisser un bateau sans surveillance et qu'il faut toujours une veille a bord.   Je plonge souvent en solo du bord. (je sais ce n'est pas bien, mais ce n'est pas l'objet de mon message)   Ma question est la suivante: Si j’achète un bateau, et que je vais tout seul sur un site de plongée, bateau au mouillage, qu'est ce que je risque si je me fait choper? Est ce que quelqu'un la déjà fait, laisser son bateau seul au mouillage avec per
      • 13
        Bonsoir a tous   ceci est mon 1er post ( il n'y a pas de section présentation ??? )   je suis tous nouveau dans le monde de la plongée, je viens d’être certifié PADI Advanced   mon objectif est de faire des croisières plongée ( fin 2019 ) et pour ça j'ai encore besoin de pratique je manque de stabilisation, ludion.... d’ailleurs je cherche un club de plongée dans le 78 (st germain ou environs) mais vu que nous somme fin mars personne ne veut de moi sniff donc je vais me rabattre
      • 51
        Bonjour,   Nous sommes CMAS2 avec peu de plongés encore (35) mais on pense à faire un safari en Egypte l'été prochaine. Donc pour se preparer je pensais faire le PADI Nitrox et le PADI night dive prochainement. (on habite en Afrique, pays enclave, quelle idée! - donc pas de possiblité de joinder in club et faire des formations en continue...) Pensez vous que cela sera utile? Normalement je ne suis pas trop PADI mais ces deux formations, qu'on peut faire in peu partout, m
      • 26
        Bonjour,   ma question s'adresse au professionnels padi.   Je viens de prendre un poste d'instrutrice dans une structure padi a l'etranger dont le kit d'o2 est deffectueux: bouiteille 5l remplie a 100 bars. Le masque du kit est abime et fuit. On a cependant nos pocket mask dispo. J'ai demande a ce que l'on ait un kit d'o2 fonctionnel mais on me dit que celui-ci est ok. Le probleme est minimisé.   Qu'elle est la reglementation en matiere de securite pour les centres padi? Est-ce que ca
    ×
    ×
    • Créer...