Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Règlementation Nitrox à l'étranger


    Recommended Posts

    Au maldives sur un bateau, j'ai eu le problème suivant: les bloc de nitrox et air etait mélangé - marqué nitrox ou pas. Le premier jour je plonge à l'air, et j'insiste pour analyser mon bloc (j'ai franchement du insisté, on me disait, c'est de l'air, etc... pas besoin) aprés analyse, c'était du 27%. Donc dans les centre qui font du nitrox, mais qui n'ont pas d’analyseur (donc clairement pas sérieux), c'est meme pas sur que vos bloc à l'air soit à l'air .....

     

     

    Pour palier a tout problème et lever tout doute, le mieux est toujours d'analyser son bloc, meme un bloc air si on a un doute sur le centre. Et pour ca, le mieux est de s'assurer en amont qu'ils ont des analyseur ou emmener le sien.

    pour info, on peux se fabriquer soi-meme un analyseur nitrox. C'est vraiment pas dur et c'est très fiable (c'est juste un voltmetre avec une régle de 3 en fait - on se fait bien biiiipppp avec les truc a 300euro sans aucune option). Ca coute une cinquantaine euro, cellule O2 incluse. On trouve des guide sur internet qu'on peux adapter si besoin. Je m'en suis fait avec calibrage automatique, calcul et affichage de la MOD en 1.4 et 1.6, etc....

     

    Oh la vache bonjour si tu plongeais profond t es mal !

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Ça semblait très sérieux ! Dans quels pays et organisation c etait ?

     

    De mémoire partout où j'ai plongé, Afrique du Sud, Egypte, Philippine, Malaysie, Australie, Espagne...

    Après j'essai en général d aller dans des centres que l'on me recommande, ou je regarde les avis en ligne, et j'ai peut être aussi eu de la chance :)

    Link to comment
    Share on other sites

    salut ,

     

    je suis en Egypte , j'analyse mon bloc avant chaque plongée, tu reporte les résultats sur une fiche ( PPO2 max ici 1,4 ) Par contre pas de marquage sur les blocs , si ce n'est le gonfleur qui mets un scotch sur les blocs nitrox) .

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    salut ,

     

    je suis en Egypte , j'analyse mon bloc avant chaque plongée, tu reporte les résultats sur une fiche ( PPO2 max ici 1,4 ) Par contre pas de marquage sur les blocs , si ce n'est le gonfleur qui mets un scotch sur les blocs nitrox) .

     

     

    Donc il te font bien signer et/ou indiquer la profondeur max MOD ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Quelqu'un a déjà participé a ce genre de plongée et nous dire concrètement comment se passait les phases de contrôle du mélange NX ou même a fortiori Trimix ?

    Comme les autres. En Egypte (croisière) et à Bali, comme en France, j'ai toujours vu la même chose : quand tu demandes un Nitrox, on te file le bloc, tu l'analyses, puis tu notes au moins tes initiales, le % et la profondeur max (parfois la date, la MOD, la pression, ...) sur le bloc (ou un adhésif sur le bloc) et sur un fichier du centre, puis tu plonges.

     

    J'ai peut être eu de la chance. A la lecture de ce fil, je réalise qu'un centre peu scrupuleux pourrait en effet ne pas fournir un analyseur fonctionnel ... :trouille:

    Auquel cas, je préfèrerais rester à l'air (ou ne pas dépasser 20 m).

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour ce qui est du nitrox ce qu'il y a dans le CDS relève essentiellement du bons sens

    Mouaif, bon sens bon sens, dans le CDS, le législateur a fait un peu de zèle. Par exemple, le CDS exige le marquage de la pression sur la bouteille. Ça me semble assez inutile (c'est important de contrôler sa pression hein, mais de là à la noter... et puis dans ce cas allons jusqu'au bout, pourquoi ne pas là noter quand on plonge à l'air...).

    Par ailleurs, bcp de structures ne suivent pas le CDS à la lettre. Le CDS demande le marquage du bloc par le gonfleur, je l'ai très très rarement vu.

     

    Bref, ce qui est important : résultat de l'analyse et MOD associée :-)

     

    Link to comment
    Share on other sites

    ici, au Canada, lorsque je fais remplir mes cylindres au nitrox ou trimix, je dois analyser moi-même le mélange et remplir et signer un registre avec la date, nom, numéro de série du cylindre, id de certification nitrox/trimix, pression, mod et % mélange. Souvent, avant de plonger, je vais refaire les analyses avec mon propre analyseur pour m'assurer que ça reste cohérent avec ce qui est inscrit sur le cylindre en question. J'ai aussi, sur le col, un gros morceau de ruban avec la MOD écrite dessus au gros feutre, en chiffre de 5 cm...

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Oh la vache bonjour si tu plongeais profond t es mal !

     

    Profond ? Aux Maldives ?

    oui, tu risques d'être mal, mais plus à cause de la taille de la bouteille que des 27% d'oxygène...

    ça fait 1.35b à 40m...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 23
        Bonjour J'ai un robinet tout neuf (volant vert) Nitrox en 25 x 200. Où peut-il aller ? (que sur une bouteille Nitrox mais je croyais que c'était en pas de 26 !)
      • 54
        Bonjour à toutes et à tous,   Je suis en préparation de ma formation à la plongée Nitrox que je vais finaliser dans moins de 2 mois...  Durant la formation théorique, il est précisé que le mélange doit être vérifier par le plongeur avant le aréage du matériel.  Le plongeur peut: soit être présent lorsque le Dive Center fait son propre test soit tester lui-même avec un analyseur   Du coup, j'en viens à ma question.  Quel type d'analyseur utilisez-vous et lequel me
      • 18
        Bonjour, J'entame une réflexion pour l'acquisition d'un compresseur dont le but serait de gonfler du Nitrox la plupart du temps (Nx40 maxi). Pour arriver à cette fin j'ai donc deux possibilités, soit l'utilisation d'un stick (et donc de B50 d'O2), soit l'utilisation d'un compresseur à membrane. Evidemment, les coûts d'acquisition ne sont pas les mêmes. Dans un cas c'est moins cher à l'achat mais il faut prévoir un budget de fonctionnement (les B50 notamment), dans l'autre c'est plus ch
      • 29
        Bonjour,   Le père noël m'a apporter la dernière version du livre Directeur de Plongée de JP Castelli.   La présentation sous forme de fiches à thème me plait bien, car on peut rentre dans ce livre par n'importe qu'elle page ou presque.   J'ai commencé par la fiche 188, Plongée senior, vous aurez devinez, j'en fait partie (Senior, enrobé comme dirait Mr Bitume, Chimiquement chargé selon la définition de Mme Pharmacie.   Je viens au sujet, il y est écrit p5
      • 61
        Bonjour,   Quel détendeur Nitrox conseillez vous pour de la déco à 10 m ? Je pense à un entrée de gamme autour de 200 € comme : - Calypso Nitrox - Scubapro Mk2 Nitrox - Mares R2S-VR (celui conseillé par mon petit magasin) - Tecline R1-REC 02 ou alors Tecline R2 TEC O2 (plus cher mais compensé et dans certains kits intéressants sur le net, sous réserve que ma boutique en fasse la révision car je ne connais pas cette marque...).   Je n'ai pas spécialement de
    ×
    ×
    • Create New...