Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
KikiNIV

Bulle d'air sous pleurale

    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    Quelques remarques par rapport au cas soumis par @KikiNIV .

     

    Il faut distinguer 2 problématiques différentes par rapport à ton cas :

    1) Etablir un diagnostic abouti. C'est la priorité et celà pourra être réalisé par n'importe quel pneumologue, compétent en médecine de plongée ou pas. On a découvert par hasard un bulle emphysémateuse pulmonaire sur un scanner abdominal (les coupes hautes du scanner abdominal chevauchent la partie basse du thorax). Il faut maintenant préciser les caractéristiques de cette bulle et voir si elle est unique ou pas. Un scanner pulmonaire (en coupes fines) va donc s'imposer, ainsi qu'une évaluation par un spécialiste pour identifier la cause (puis la prise en charge). Une fois cette étape réalisée, on pourra alors considérer le 2ème point :

    2) Evaluer l'aptitude à la poursuite de la plongée en scaphandre. Là, il faudra l'expertise d'un médecin (ou de plusieurs) qui connaisse l'activité. Mais cette étape me paraît difficile à aborder sereinement sans avoir achevé la précédente.

     

     

    Ce qui montre bien l'utilité très relative du CACI en général ... si celui ne concerne que ce qui est porté à la connaissance du médecin

    Le médecin n'est pas magicien, ni devin.

    Si le patient ne lui dit pas qu'il a fait une crise d'épilepsie l'an dernier, il ne peut pas le deviner, à moins d'observer une nouvelle crise sous ses yeux. Ca n'est pas plus compliqué que ça.

    Le questionnaire de santé ne résout pas plus ce problème puisqu'on en reste à du déclaratif. Le plongeur pourra tout aussi bien ne pas déclarer qu'il à fait une crise d'épilepsie.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le médecin n'est pas magicien, ni devin.

    Si le patient ne lui dit pas qu'il a fait une crise d'épilepsie l'an dernier, il ne peut pas le deviner, à moins d'observer une nouvelle crise sous ses yeux. Ca n'est pas plus compliqué que ça.

    Le questionnaire de santé ne résout pas plus ce problème puisqu'on en reste à du déclaratif. Le plongeur pourra tout aussi bien ne pas déclarer qu'il à fait une crise d'épilepsie.

     

    Ce qui n'est pas compliqué, c'est que ce n'est pas l'utilité du médecin dont je parlais mais bien celle d'un document qui n'assure de rien que ce soit le CACI ou le questionnaire de santé ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Aucun document ne protège d'un accident; Par contre, le passage devant l'homme de l'art permet de détecter un risque potentiel. En cela, un CA (Ancienne formule), un CACI ou un questionnaire médical (supervisé par un médecin) concrétise ce passage.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @Scubaphil Au delà des motifs médicaux à explorer, il faut se poser la question de la relative prise de risque en attendant les résultats.

    Prise de risque pour lui et binômes ou palanquée qui l'accompagnerait et pourrait être confrontés à une éventuelle phase critique.

     

    En attendant, on trouve encore Abyss, L'Odyssée ou Open Water en eaux profondes dans les salles, vidéo-clubs ou autres plateformes de streaming.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il faut se poser la question de la relative prise de risque en attendant les résultats

    On peut se poser la question, en effet.

    Pour ce qui est des réponses par contre, on va butter sur la nécessité des résultats. :rolleyes:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...