Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
LA LOUBINE

Tetraodon dans le Finistère

    Messages recommandés

    "(à océanopolis), il sera mis en quarantaine, alimenté, mis sous observation et acclimaté. Si tout se passe bien, il pourra rejoindre les autres trésors de l’aquarium. Et il sera le seul de son espèce, car Océanopolis n’avait pas encore de tétraodon."

     

    Et pourquoi ne pas tout simplement le relâcher dans son milieu ???!!!???

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et pourquoi ne pas tout simplement le relâcher dans son milieu ???!!!???

    peut être parce que son milieu est subtropical et qu'il ne passerait pas l'hiver dans le coin...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il est arrivé ici en avion ? Il peut le reprendre pour rentrer chez lui avant le grand froid.

     

    Vaut-il mieux vivre en captivité ou mourir dans son milieu ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Quand j'ai commencé la plongée, il n'y avait pas de barracudas en méditerranée, maintenant, il ne se passe pas un été sans que j'en rencontre plusieurs, par contre je ne vois plus de galathée.

    Le réchauffement et la circulation maritime accru ne diminueront surement pas le phénomène.

     

    A+

     

    :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il est arrivé ici en avion ? Il peut le reprendre pour rentrer chez lui avant le grand froid

    c'est sur qu'il va remonter le courant qui l'a porté jusque là... mieux qu'un saumon le tétraodon

    Vaut-il mieux vivre en captivité ou mourir dans son milieu ?
    et toi tu en sais quoi? t'as été poisson, en temps normal, est ce que son "territoire" est plus grand que les aquariums d'océanopolis? arrête ton anthropomorphisme!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le réchauffement et la circulation maritime accru ne diminueront surement pas le phénomène.

    Oui c'est sûr. Néanmoins il est utile de signaler que au museum d'histoire naturelle à Concarneau, ils ont des traces de captures de ces tétraodons en Bretagne qui remontent au 17eme siècle. Tout comme de temps en temps on lit que la présence de baliste sur les côtes bretonnes est un signe du réchauffement climatique. En fait ces deux espèces se rencontrent à la fin de l'été quand les eaux sont particulièrement chaudes. Après le réchauffement des eaux est bien présent dans le Golfe de Gascogne, de l'ordre de 0.1°C par décennie ce qui est beaucoup mine de rien quand on pense à la quantité d'énergie qu'il faut pour élever de 0.1°C les masses d'eau.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...