Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
untelosa

pour les débutants: que choisir PADI ou CMAS?

    Messages recommandés

    Merci pour vos réponses !

    Je vais donc passer le niveau 1 PADI à Koh Phi Phi dans un club français d'ici une ou deux semaines

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je plonge souvent avec des clubs padis à l'étranger mais francophone, j'ai jamais eu de soucis, les centre 5 étoiles padi que j'ai fréquenté sont super bien organisés, pas de portage, matos perso référencé, caisse ou sac pour son matos.

    chez padi il y a un truc qui m'interpelle bon mais je connais pas bien étant certifiée fedé et cedip. Dès openwater le plongeur est dit autonome si je me trompe pas?

    pourtant avant la certification rescue le plongeur n''aura j'amais appris à faire une remonté assisté ni à gonfler lacher un parachute et ni trop à s'orienter. Il y a souvent un guide mais la taille des palanqué n'est pas défini par un texte de loi comme en France. Comment le guide peu voir et intervenir quand il y plus de 10 plongeurs derrière lui?

    En plus il y a la décharge qu'on signe qui ne rend pas le dive master pénalement responsable?

    Merci de m'éclairer

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je plonge souvent avec des clubs padis à l'étranger mais francophone, j'ai jamais eu de soucis, les centre 5 étoiles padi que j'ai fréquenté sont super bien organisés, pas de portage, matos perso référencé, caisse ou sac pour son matos.

    chez padi il y a un truc qui m'interpelle bon mais je connais pas bien étant certifiée fedé et cedip. Dès openwater le plongeur est dit autonome si je me trompe pas?

    pourtant avant la certification rescue le plongeur n''aura j'amais appris à faire une remonté assisté ni à gonfler lacher un parachute et ni trop à s'orienter. Il y a souvent un guide mais la taille des palanqué n'est pas défini par un texte de loi comme en France. Comment le guide peu voir et intervenir quand il y plus de 10 plongeurs derrière lui?

    En plus il y a la décharge qu'on signe qui ne rend pas le dive master pénalement responsable?

    Merci de m'éclairer

     

    exact mon amis je crois que tu as bien compris la différence.

    Oui un open water peut être autonome et avec extension jusqu’à 20M, mais pour la fédé aussi cela dépends du chef de centre ou du DP, les fameux PA et PE qui ont été si controversé. Comme tu le dit si bien chez PADI pas d'exercices remontée gilet, on peut penser que c'est guet guet tout de même. quant au fait qu'un guide PADI peut emmener + de 10 gus sous l'eau----------ouep!!!! j'ai connus ça en ASIE en plongée de nuit. Un guide devant, un serre file (moi même) et un autre a 10M pour voir si personne ne remonte intempestivement. Le plus beau c'est que ça marche sans problèmes. Le problème ne se situe pas chez PADI dans les premier nivaux mais après. Les dive master sont formés différemment, et au départ avec peu d’expérience qu'ils prennent cependant après comme tout le monde de la plongée, en fait ils sont un peu trop formatés à mon gout à la sauce padesque. En fait les dive master ne sont que des open-water sublimés.

     

    je m'explique:

    open water chez PADI très bien fait---------------advance pas grand chose de +----------rescue ce n'est pas un diplôme de plongée, car ça n'apporte aucune compétences plouffesques-----------------dive master est la suite certes mais avec certaines compétences limités et d'autres outrageusement sublimées comme la nage.

    quand tu demandes à un centre PADI de descendre à 40M ou + à l'air on te réponds "oulala c'est dangereux" ???????? et si en plus tu leur demandes de faire une déco alors la c'est carrément la bérézina car chez PADI pas de déco! Certains centres t'autorisent quand même a leur risque et péril, mais on a souvent l'impression d'être un extra-terrestre et encore faut-il trouver un partenaire CMAS formé à la sauce idoine et ce n'est pas les instructeurs padesques qui viendrons avec toi. Ainsi c'est souvent frustrant! En dessous de 40 je veux bien car cela demande de réelles aptitudes et un savoir faire certains pour plonger à l'air en sécurité et la fédé l'a bien compris en demandant l'autorisation d'un DP! Mais limités a 30 et ne pas pratiqué de décos pour moi c'est une hérésie plouffesque. La aussi cela demande une extension chez PADI mais toujours sans déco soit 5MN au fond. Cela me fait parfois bien rire d'entendre des PADI dire qu'ils ont étés narcosés a 30M, certes ça peut arriver mais faut pas pousser!

     

    Bon tu l'as bien compris je suis CMAS et certainement pas PADI, car pour moi c'est de la promenade sous l'eau, hélas on s'en aperçois aprés. Les épaves???? surtout pas faut une spécialité! La photo aussi! La déco c'est pour les fous! Le nitrox c'est bien, ça c'est pour les éternels fatigués, alors que ça devrait servir avec du trimix ou ceux qui accumulent beaucoup de plongées dans la journée.

     

    La fameuse décharge que tu signes à l'étranger n'a aucune valeur en France! La ou ça se complique imagine un peu, toi citoyen Français si la famille ou le gus porte plainte chez nous alors que les faits ce sont passés à l'étranger???? En son temps nous en avions fortement discutés sur ce forum.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    +1 avec le pirate.

    Padi c'est bien fait, les modules sont bien montés pour acquérir les niveaux OW, AOW...

    mais on reste dans la ballade de 20m / 35 minutes. Il faut comprendre que pour un public américain non sportif et effrayé au moindre pet de goéland, cette méthode fonctionne car elle met ses clients dans une zone peu risquée.

    Mais si tu veux aller sur le Donator (Port-Cros) ou le U171 (Groix), une formation française te sera plus utile

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mais limités a 30 et ne pas pratiqué de décos pour moi c'est une hérésie plouffesque.

    C'est une autre conception de la plongée. Avec padi, on t'emmène chercher le bonheur sous l'eau, et on le fait dans des conditions qui nous semblent très restrictives mais qui globalement conduisent à moins d'accidents. Le principe n'est pas celui des prérogatives chèrement acquises mais celui du conseil : « je t'apprends comment il faut faire pour plonger safe ; je te conseille de respecter ces règles ».

     

    En France, tu passes des examens où tu dois démontrer des aptitudes et ces examens te confèrent des prérogatives. Si t'as ta carte, t'as le droit de faire (avec la restriction éventuelle de l'avis du DP qui a été ajoutée dernièrement).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai que plongée 2 fois padi au Mexique et à Bali avec des clubs d'origines françaises et des mono Padi mais français dont certains avec des certifications également française. On était souvent des plongeurs niveau français ensemble N2 où N3, au Mexique j'ai fait Angelita Cenote descente a 38 passage du nuage de sulfure plus de lumière du jour, palier. Une Plongée qui n'est plus dans les standards PADI mais dans ceux de nos niveau 2. A Bali j'ai fait beaucoup de plongée vers 30 mètres dont une qui c'est terminé en palier.

    Je me suis toujours senties en sécurité peut être des fois plus qu' avec des clubs Français. Ils ne sont pas des kamikazes, comme certain moniteur fédération qui oubli parfois les prérogatives surtout à l'étranger. je cite en exemple la revue sub aqua la rubrique accident de ce mois ou un moniteur titulaire du troisième niveau d'encadrement à emmené 2 niveaux 2 a 60 m. Les niveaux 2 sont morts pendant la plongée 2 frères. Ce monsieur ce sent pas responsable en disant que c'était une plongée entre amis et qu'en suisse les même règle ne s'applique pas?

    M'a sœur niveau 1 c'étais retrouvé pendant un voyage club en Egypte a plus de 30 m de profondeur avec son encadrant du club, elle n'était même pas encore en formation N2. que ce serait 'il passé en cas d'accident où était la responsabilité?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    [...] Ils ne sont pas des kamikazes, comme certain moniteur [...]titulaire du troisième niveau d'encadrement à emmené 2 niveaux 2 a 60 m. Les niveaux 2 sont morts pendant la plongée 2 frères.

    Je dis souvent que la stupidité possède en elle son propre mécanisme d'auto-régulation. Le problème, c'est que ça n'est pas toujours l'auteur qui en est victime...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    il est certains que l'encadrant est fautif mais encore faut-il savoir ce que c'est passé????

    voila ce qu'apporte les fameux PE, mais suis vraiment pas sur que ce soit valable pour des N2 et en suisse que dalle

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai un ami qui a plongé sur 45m cet été avec 2 N4. Il est, lui fraîchement N3 et quand il a abordé le point de la planification de la pongée, les 2 N4 lui ont ri au nez. Il a préparé dans son coin la planif quand même et leur a fait respecter le plan. Comme quoi, c'est vraiment une affaire d'attitude

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il est certains que l'encadrant est fautif mais encore faut-il savoir ce que c'est passé????

    voila ce qu'apporte les fameux PE, mais suis vraiment pas sur que ce soit valable pour des N2 et en suisse que dalle

     

    Et ca apporte quoi les fameux PE ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'ai un ami qui a plongé sur 45m cet été avec 2 N4. Il est, lui fraîchement N3 et quand il a abordé le point de la planification de la pongée, les 2 N4 lui ont ri au nez. Il a préparé dans son coin la planif quand même et leur a fait respecter le plan. Comme quoi, c'est vraiment une affaire d'attitude

    +1 Sagrouikasse

    Il faut arrêter de dire que plonger profond c'est dangereux, ça l'est certes, si on plonge avec n'importe qui, dans n'importe quelle conditions et sans préparer avant. De plus il faut prévoir des roues de secours, ne pas s'éloigner, éventuellement un bloc au palier et beaucoup s'observer (narcose) de plus certains sites favorisent les profondes, conditions de mer idéales, tombants qui favorisent une partie de la déco en remontant.

     

    en conclusion: Se connaitre avant en ayant plusieurs ploufs ensemble. Plonger avec des gens sur et fiables

    ne jamais faire de profondes après une longue absence de ploufs

    planifier avant

    être sur de son matériel et de ceux des autres.

     

    Ainsi on réduit les risques

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il est certains que l'encadrant est fautif mais encore faut-il savoir ce que c'est passé????

    voila ce qu'apporte les fameux PE, mais suis vraiment pas sur que ce soit valable pour des N2 et en suisse que dalle

     

    Et ca apporte quoi les fameux PE ?

     

    PE ça apporte que si tu n'as pas le niveau pour aller à une certaine profondeur en autonomie, un moniteur peut t'y emmener

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    PE ça apporte que si tu n'as pas le niveau pour aller à une certaine profondeur en autonomie, un moniteur peut t'y emmener

    Je rajoute que c'est une hérésie franco française. De deux choses une

    ou le gars n'a pas le niveau et il faut pas l'emmener

    ou les niveaux sont mal fait et il faut que les organisations s'en prennent aux responsables.

     

    En faisant cela on dénigre les formations et on laisse une indulgence à nos moniteurs Français, ce qui est déplacer le problème. La preuve l'histoire plus haut. Et je connais d'autres histoires dans le même genre!!!

    A l'origine les PA et PE ont été fait pour éviter les pochettes surprises, de brevets fait à l'étranger et pas aux normes Françaises???????. C'est oublier que

    1° La plongée est un sport mondial et n'est pas pratiqué que dans l’hexagone.

    2° Que les prérogatives des brevets sont fixés par des organismes et acceptés par la plupart des fédérations, sauf la notre

    3° Que pourquoi passer un brevet qui coute cher alors qu'on peut avoir les mêmes prérogatives avec un monit sympa

    4° que la nature humaine étant ce quel est on évitera pas, même chez nous les passes droit et les régimes de faveur.

     

    En conclusion: Il est grand temps que les organismes se mettent autour d'une table et acceptent les conceptions de l'autre, ceci est valable dans les deux sens, même si fondamentalement la conception de la plongée diverge

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de lire à peu près toutes les pages de cette discussion.

    Pour apporter mon grain de sel.

    J'ai commencé la plongée à 14 ans et j'en ai maintenant 65.

    J'ai appris dans une structure très libre en ce temps là .

    J'ai beaucoup plongé entre copains.

    Puis un jour en voyage aux Maldives, a 43 ans, j'ai voulu plonger.

    Combien de plongées avez vous ?

    Eu....

    Votre diplôme ?

    Eu...

    Aller, dans la baignoire on recommence tout.

    J'ai passé dans la foulée l'open diver, et la suite.

    Plongées maxi 30 m, mais on s'en fou, dans 6 m. Il y a de quoi passer des heures.

    Rentré en France je passe le niveau 2 qui a l'époque suffisait amplement pour me satisfaire, car les centres de plongée du coin ne reconnaissaient le padi que de loin, mais voilà bien souvent dans la palanquée il y avait des plongeurs qui vidaient leur bloc en 20 mn à 20 m.

    C'est normal me disait on tu es avec les débutants.

    Voilà, il m'a pris le foutriquet, il y a dix ans, j'ai fait des sacrifices, j'ai acheter un semi- rigide, notre matos pour ma femme et moi, et nous plongeons seul, a l'heure qu'on veut ou on veut quand les bateaux des centres sont partis manger, sur des sites redevenus déserts.

    Simplement pour dire qu'en France nous avons inventé la plongée, et nous en avons perdu l'avantage à force de contraintes administratives, et les Suises se sont engouffrés dans la brèche et dans le monde il faut demander si nos diplômes sont reconnus alors que ça devrait être l'inverse.

    Oui il me semble que le Padi est plus approprié, (des l'open water tout est dit) pour ceux qui font de la plongée loisir, apres ce sont les heures de vol qui comptent. Il y a plein d'endroits dans le monde où il n'est pas nécessaire de plonger profond pour voir des choses extraordinaires.

    Plonger profond, au delà des 40m, je pense que c'est un sport à part, qui demande une formation à part, quel que soit le formateur.

    J'ai aussi l'impression que plonger profond est devenu une espèce de but à atteindre absolument dans les centres, alors que l'accent devrait être mis sur la façon de regarder, de voir et d'observer dans les premiers 20m.

    Il y aurait moins de compétitions et de questions, Padi ou FFESSM.

    Voilà ce n'est que mon impression vue de l'extérieur des structures, un autre regard.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    mon cher amis catnard

    je respecte bien entendus ton point de vue, cependant il y a plongées et plongées. En ne voulant pas faire de décos tu te prives d'autres sensations et plus est de certaines épaves plus profondes qui sont parfois mythiques comme le donator ou l'alice robert pour ne parler que de ceux la. Moi j'aime la descente dans le grand bleue, la petite pointe d'adrénaline,la petite, mais vraiment petite narcose, les couleurs qui s'estompent et les poissons qu'on ne voit qu'a certaines profondeurs. Je ne suis pas contre PADI mais parfois je trouve que c'est de la sortie à la queue-le-le et de la promenade sous l'eau, tout cela est bien fade au bout d'un moment. Quand tu vois pour la 1000 iéme fois la langouste elles te sont si familières que tu n'as même plus envie de regarder. Quant-a la formation parlons en, certes l'open water est bien fait, par contre celle de la CMAS est plus progressive donc à mon avis à l'arrivée plus complète et plus logique. De plus je n'aime pas leur formatage trés anglo-saxons faisant croire à des balivernes ploufesques comme plonger a 40 ou +------------c'est dangereux. Les épaves c'est dangereux. Je vais utiliser une métaphore. Tout le monde sait que dans le monde de l'aviation ou de l'alpinisme au dessus de 4000M l'air se raréfie, donc comme cela demande un additif d'oxygène faut pas le faire c'est dangereux!! ben si on c'etait cantonné qu'a ça on ne serait même pas allé dans l'espace. La plongée c'est facile et c'est donné à tout le monde (dit par PADI). C'est oublier qu'il y a plusieurs profils de personnes et de plongeurs, une expérience qui évolue dans le temps et des désirs aquatiques qui changent. De plus pourquoi abreuver de théorie un pauvre élève open water qui a trois plongées à 10M ? Celui-ci n'a aucune références ploufesques et on veut lui enseigner des balivernes comme la photo sous marine? J'ai regardé les QCM open water de PADI sur la photographie---------un tissus de bêtises, et c'est un photographe pro qui vous le dit avec plus de 40 ans d'expérience!

    donc:formation PADI oui si vous ne plongez que quelques fois en vacances?

    formation CMAS oui si vous voulez en faire un sport et découvrir sans tabou le milieu! Certes ça sera plus long jusqu'au niveau 4 mais combien plus enrichissant

     

    Ce n'est que mon avis

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...