Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    La remontée sur expiration

    Beaucoup de toubibs voient arriver des plongeurs à l’hôpital qui ont fait des accidents l’or de plongées exercices. C’est ainsi que la RSE est montrée du doigt.

    Qu’en est-il ?

    Pour certains exercices il vous est demandé N3-N4 notamment, de savoir remonter d’une certaine profondeur sans air. Padi le fait avec détendeur en bouche. La méthode est simple. Tête vers le haut et bouche ouverte. Faites un ahhhhh pendant la remontée. Vos poumons vont se dégonfler tout seul et laisser échapper l’air ! oui mais voila votre remonté doit être contrôlée, pas plus de 15 mêtres/min. S’il est relativement facile de le faire à 10 m,il en est pas de même à 20 mètres (pré-requis N4) pourquoi ? parce qu’il vous faudra tenir plus d’une minute sans le précieux air. C’est ainsi que certains font une remontée en surpression plus ou moins controlée, en effet il vous reste un peu d’air dans les poumons, en bloquant un peu ceux-ci vont se dilater et augmenter en volume. On peut considérer que c’est une petite réserve.. Seulement voila, en se dilatant ils vont forcer sur les alvéoles pulmonaires au risque de provoquer un grave accident de surpression et une rupture de celles-ci !!!! Donc a pas faire !

    Cet accident arrive lorsque d’emblai on vous demande de le faire à 20 mètres sans entrainement. (Calendrier oblige ?) Ce n’est pas parce que vous avez réussi 5 ans avant à 10M que vous êtes capable de le refaire en l’instant donné.

    Doit-on abandonner cet exercice ? Certains centres le font.

    Pour ma part je pense qu’il serait souhaitable de le faire progressivement à diverses profondeurs. 10-15-20 (ou moins peut être, vous êtes toujours a temps de le faire en situation réelle). Il y aurait probablement moins d’accidents.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Slt,

     

    Je trouve justement cette exercice top au niveau 4, sa permet de comprendre que même de 20m on peut remonté sans air en contrôlent le volume disponible.

     

    Maintenant effectivement il faut un entrainement par phase et tout moniteur qui ce respect devrait le voir de même.

     

    Maintenant j'ai une expérience en structure assos. en structure pro je pense que le temps et l'argent qu'on gagne font que ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est l'excercice N4 qui me fait le plus peur, j'en fait même des cauchemars. Mais après je ne l'ai jamais essayé.

     

    Perso j'y pensé encore hier je voulais même le commencer à 6m et augmenter de 3m à chaque plongée

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est l'excercice N4 qui me fait le plus peur, j'en fait même des cauchemars. Mais après je ne l'ai jamais essayé.

     

    Perso j'y pensé encore hier je voulais même le commencer à 6m et augmenter de 3m à chaque plongée

     

    Je pense que cette excercice c'est 100% dans la tête... en plus je crois savoir que tu fais de l'apnée ... là faut juste faire des bulles.

     

    Entraine toi sans bouteille peut être ? A faire des bulles.

     

    Nous faute de fosse ou de mer, on le fait en piscine et donc à l'horizontal.. ce qui est plus dur au final... mais ça nous montre que faire des bulles sur 20m c'est pas si dur.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est surtout un exercice de gestion d'air

    On s'aperçoit et on comprend mieux les volumes qui ce dilate à la remontée, du moins je l'ai ressentie comme sa.

     

    Après le commencer à 6m ne me parait pas une bonne idée car la variation de pression est la plus grande entre 0 et 10m

     

    En progression, je dirais va à 20m et fais un 20-15 détendeur en bouche puis 20-10m etc ... là la variation est moins importante que proche surface.

     

    Après le truc de la bouche ouai ... moi et je ne parle que de moi je n'y arrivais pas et on ma conseiller d'essayer de lâcher les bulles par le nez car là tu peux vraiment doser tranquillement lors de la remontée.

     

    Je pense qu'il faut surtout partir zen ( comme en apnée ), une bonne poussé au départ puis un palmage lent et régulier et surtout sortir les freins en zone proche

     

    Avec de l'entrainement c'est un exercice qui n'est pas si dur que sa et qui je pense apporte beaucoup s'il est réalisé dans de bonne condition.

     

    Amuse toi bien

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comme dit Vieuxzep le reflex de l'apneiste est de bloquer sa respiration, mais il vrai que d'un certain point de vu j'ai l'avantage de savoir gérer une longue apnnée.

     

    Ce qui me fait vraiment peur dans cet exo c'est qu'il faut au fur et a mesure de la remonter recracher l'air de mes poumonts je crain de trop en cracher et de manquer d'air avant l'arrivée à la surface.

     

    Mais l'apnée en elle même ne me fait pas peur car j'ai lu je sais plus ou qu'il fallait remonter pas plus vite que 15m/min sa voudrait dire qu'il faudrait remonter en 1min20sec au plus rapide en partant de 20m et je tiens 3-4min en apnée en fonction des jours.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ahh mais si tout le monde y arriverai sans entrainement l'exercice ne servirai à rien

     

    Je pense que tout ceux qui on fait cette épreuve on passé un peux de temps avant pour maitriser la quantité d'air à lâcher.

     

    Le trucs c'est surtout pas s'entrainer seul a ce style d'exercice, je voulais le préciser

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir,

     

    ben en voilà des idées...

    RSE - anciennement signifiait remontée sans embout et c'est de là que vient de nombreuses ambiguités.

    Aujourd'hui cet acronyme signifie : remontée sur expiration

    et cela fait toute la différence.

    1 en effet pour en finir avec la remontée sans embout quel plongeur en panne d'air enlèverai son embout de la bouche pour remonter?...

    Maintenant la Remontée sur expiration....

    a chaque niveau cet exercice se décline différemment :

    Pour le débutant il s'agit de déclencher un réflexe d'expiration à la remontée, réflexe qui consiste à exagérer un peu l'expiration de manière surtout à ne pas bloquer.

    Pour un prépa niveau 2 cela commence à devenir un exercice d'aisance et d'entretien du réflexe expiratoire à la remontée

    Pour un prépa niveau 3, de mémoire, il n'y a pas d'exercice de RSE

    Pour un guide de palanquée cela montre une aisance, mais aussi une maîtrise.

     

    Après pour ce qui est de la faire détendeur en bouche ou non...

    Personnellement j'ai beaucoup de mal a évaluer un élève qui garde son détendeur en bouche.

    Il est informé qu'en cas de besoin il peut reprendre son détendeur pour respirer et c'est tout.

    Effectué de maniere progressive et avec toute l'attention sécuritaire que requiert cet exercice il ne m'effraie pas.

    C'est surtout la situation d'un examen qui peut rendre cet exercice plus délicat, si l'élève peu sur de lui conserve trop d'air pour ne pas en manquer.

    Par expérience, ils sont tellement briefés sur la surpression pulmonaire que le principal défaut des élève est de trop souffler d'air dès le départ.

     

    Je sais en effet qu'il y a eu un certain nombre d'accidents sur cet exercice.

    Je pense qu'il faut être hypervigilant, travailler sur la pédagogie, le coté progressif et la sécurité, (points d'appuis, visuels, moniteur plutot expérimenté etc...)

    Nous n'avons eu aucun incident ou accident de SP sur cet exercice sur ces 20 dernieres années dans notre club, ce n'est pas une référence, c'est seulement pour dire que ce n'est fort heureusement pas si fréquent que cela.

     

    En conclusion : cet exercice comporte des risques - il convient de travailler sur la pédagogie pour les limiter.

    Je ne pense pas que la suppression de cet exercice soit des plus pertinents, surtout pour le N1 chez qui on doit développer ce réflexe.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et ben je me disais que ça ne me concernait pas et là, je rentre de mon cours de plongée et on nous a briefés sur le niveau 2 pour lequel je m'inscris et... on nous a dit qu'il y aurait la RSE... A voir... C'est pas que j'appréhende un peu mais presque... Surtout que je n'ai pas une grosse capacité pulmonaire donc je suis vite vide !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Voilà ce qui est demandé à un prépa N2

     

    Remontées en expiration avec embout en bouche de 10 mètres.

     

    Remontées en expiration sans embout en bouche de 10 mètres mais avec reprise d'embout et cycle ventilatoire tous les 2 mètres.

     

    extrais du MFT

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui, ils ont du dire qqchose comme ça f12bof. Enfin, moi javais compris de 10 mètre avec reprise à 5m mais c'est peut-etre de 2 m en 2 m... on était au bord de la piscine alors peut-être pas tout capté, on verra ça quand ça sera le moment mais... j'appréhende légèrement quand même !!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    faut pas

     

    Attends, en théorie tu fera d'autre exo avant tu y pensera même plus

     

    Laisse venir et te casse pas la tête si vraiment un truc comme sa te met la pression, alors j'aurais tendance à dire ( excuse si je suis direct ) , tu n'est pas encore prêt pour le N2 car probablement pas alaise dans tes palmes

    mais je ne peux pas juger à distance lol

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 320
        Suite à un nouvel accident lors d'une épreuve au niveau 4, la RSE est à nouveau neutralisée à compter du 17/09 pour les N4 et MF2   http://ffessm-ctr-aura.fr/wp-content/uploads/2017/09/2017-09-18_Circulaire-RES.pdf   quel joli débat que celui-là ...
      • 4
        Elle est moins importante chez la femme, ce qui fait qu'en principe elles consommes moins ça tous les plongeurs le savent. Les méchants disent même que si elles ont moins d'air c'est qu'elles ont un petit cerveau qui n'a pas besoin d'être ventilé! Cependant ce que l'on appréhende moins c'est la capacité de nos poumons a garder même après une longue expiration une quantité d'air résiduelle! ce fait est trés important notamment l'or de l'exercice de la RSE (remontée sur expiration) La quantité
      • 30
        nous avons tous appris a échanger des embouts en position face a face, c'est basique! il en va pas de même en exploration ou vous vous apercevez que votre binôme pompe comme un malade, alors que vous, vous avez une marge plus importante. ça peu faire gagner quelques minutes et ça rassure le quidam et vous même   Le bon geste:   d'abord lui faire comprendre. vous connaissez tous le geste regarde moi (deux doigts sur le masque qu'on avance et recule) vous pouvez également en plus lui montrer
      • 29
        Bonjour, Je bosse un peu de théorie à mes heures perdues, mais là j'avoue je comprend pas donc pourriez-vous m'expliquer le raisonnement pour arriver à la réponse: Les deux bouteilles sont stockées gonflées à 200 bars mesurés à la température ambiante de 7°C On les stocke en plein soleil et leur température intérieure est de 42 ° C Quelle est la pression dans chacune des deux bouteilles ?
      • 202
        Je reprends l'enoncé de l'exercice qui, à la base, se trouvait dans un autre sujet Lors de mes cours, on n'a jamais vraiment abordé la question de la conso pour la remontée... Ce n'est pas non plus abordé dans le plongée plaisir d'ailleurs...   Je suis donc très preneur s'il y a des astuces pour pouvoir faire ça rapidement de tête... Car ce qui suit m'a pris du temps, même si j'ai un peu déliré et pris mon temps...   15l, 200bars, 50bars en fin de plongée -> 150 * 15 = 2250l L
    ×
    ×
    • Créer...