Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Parcours niveau 1.


skarnls

Recommended Posts

Personnellement en méditerranée si je sais que je vais plonger profond (> 40 m), cela signifie une eau à 13° quelle que soit la saison.

Pour peu que j'y reste un peu, si je fais le Rubis par ex, et bien je réfléchis pas : 7 mm, gants 5 mm, cagoule, chaussons, souris.

 

C'est pas de trop. Et quand je fais mes paliers et que l'eau remonte à 23-24, je dirais presque qu'il fait bon :)

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, DivideByZero a dit :

Pour peu que j'y reste un peu, si je fais le Rubis par ex, et bien je réfléchis pas : 7 mm, gants 5 mm, cagoule, chaussons, souris.

 

 

 

Ben voilà on s'équipe en conséquence... 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Roch_D a dit :

Je joue à l'idiot mais : oui, on stop... je préfère payer et rentrer et pouvoir replongé (un autre jour ou bien le jour même) plutôt que de me dégouter de la plongée ...

 

La plongée en étanche : je n'ai jamais testé, je plonge en méditerannée et oui, 12/13°C, avec une 7mm, c'est souvent bien froid à la mise à l'eau sur les extrémités et je n'hésite pas à dire stop si jamais je sens que le froid prend trop le dessus. Si jamais avec le temps je deviens frileux, je pars sur de la semie étanche voir de l'étanche mais je sais qu'il y a différents équipements que je peux tenter d'ajouter pour moins sentir le froid (gants, souris, ...).

 

Oui, il y a des frileux, oui, il y a des gens qui plongent en 3mm trouées dans les mêmes conditions, chacun est différent et le plongeur qui te demande de stop une plongée parce qu'il a eu trop froid, libre à toi de demander à ne plus plongée avec.

bonsoir (il est + 3h chez moi)

 

(j'y reviens : repondre depuis un smartphone, ce n'est guere pratique)

 

comme je l'écrivais peut etre un peu abruptement, nous ne sommes plus dans l'antiquité de la plongée.

Le matériel existe et il évolue.

autant avant l'an 2000, les rares étanches étaient des Viking ou des Poseidon, souvent professionnelles, en toile (et on s'habillait comme on pouvait dessous),

autant là, il existe des neo compressées, des semi etanches, des moufles, les gants, des chaussons, des sous combinaisons (je penses sharkskin), des souris (avec ou sans cagoule)...

 

bien comprendre qu'en descendant, le neo s'écrase et protège encore moins du froid...

Va plonger sur le France à Annecy : l'hiver, pas de thermocline : 5° sur toute la couche... tu n'as même pas le réconfort moral de te dire que tu vas te réchauffer au palier...

 

 

quant à la cote (d'azur), en septembre, les copains m'ont fait marrer plus d'une fois m’annonçant une eau à 21° ; ils avaient juste oublié de dire que c'etait sur 30 cm d'épaisseur et qu'à 30m, elle etait à 14.. Ils se foutaient de moi avec mon étanche.

2 jours apres, un coup de mistral ; elle était descendue à 15 sur toute la couche...

Il y avait moins de monde et moins de bruit.

 

donc, pour moi, la plongée, celle là, c'est du plaisir (je ne parle pas de la plongée pro ou du travail sous marin).

le plaisir, ça peut etre de chercher des bestioles comme de faire de la photo, de voir, de montrer, de partager.

C'est quand meme mieux d'etre correctement équipé pour se jeter à l'eau, plutot que de n'avoir que 5 ou 10 minutes de plaisir et le reste en contrainte, froid, risque (pour soi et qu'on entraine pour les autres)...

je en te parle pas non plus, au cas où le bateau tarde à te récuperer... te geler les amandons en dérivant.

 

la 5mm ? si ce n'est pas une hypercompressée, ce n'est pas la peine : pas adapté au milieu (meilleur moyen pour dégouter le copain)

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, christophe 38 said:

comme je l'écrivais peut etre un peu abruptement, nous ne sommes plus dans l'antiquité de la plongée.

Je n'ai pas pris la peine de répondre et merci de la clarification.

Oui le matériel évolue (et franchement tant mieux, je suis bien content de plongée aujourd'hui avec un matériel récent qu'avec les scaphandre des anciens 😀) ... mais le début du topic était surtout sur l'envoie d'un nouveau plongeur sur une plongée de test dans une eau froide, après plusieurs mois / année sans plongée ...

 

D'accord, tout le monde s'équipe en conséquence de son propre ressenti mais comme expliqué dans mon post d'arrivé ici, je suis à un peu plus de 70 plongées, j'ai beaucoup misé sur l'apprentissage (formation sur 1 ans avec des plongées régulières et le budget qui va avec pour déplacement/hébergement/nourriture) et je n'ai clairement pas le budget pour investir dans une combie étanche, je préfère terminer de m'équiper avec mon propre matos qui va me durer une paire d'année que de re changer ma combinaison pour passer sur une étanche.

 

Quand on ne sais pas si l'activité va nous plaire (ici, je me mets dans la situation du Niveau 1 qui fait sa plongée de préparation N2), surtout si pour le nombre de fois ou l'eau passe sous les 10°C dans l'année, est-ce qu'il faut de suite rediriger un apprentit plongeur vers une étanche ?

 

Le plongeur qui arrive dans la structure pour faire son début de formation N2, l'encadrant lui dit "vaille que vaille, ça va le faire" ... non, pas systématiquement, et oui il faut communiquer sous l'eau, oui il faut bien s'équiper pour aller sous l'eau mais ... non, je ne comprends pas qu'on puisse "infliger" ça, surtout pour un débutant.
Le plongeur N3 avec 10 000 plongées qui arrive et qui n'écoute pas les "sachants" qui lui conseils de s'équiper avec une 7mm, gants, et tout le toutim ... la on est en droit de dire que le froid chez lui était à prévoir.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Je vois que mon dernier post fait beaucoup réagir, et j'en suis très content.

Merci pour vos retours d'ailleurs.

 

Le jour de cette fameuse plongée, je n'ai "pas eu de chance" dans le sens où le spot était pris d'assaut ce jour là (chose que je pensais impossible au vu de la situation géographique).

La structure avait loué quasiment tout son matériel et je suis arrivé après la guerre. Résultat : la seule combi restante à ma taille était une 5mm intégrale avec cagoule.

 

La personne qui m'encadrait a bien pris le temps de m'expliquer sans détours ce qui m'attendais en bas, et a bien insisté sur le froid.

J'ai donc sciemment et en toute connaissance de cause choisi d'y aller quand même.

Les consignes étaient très claires et la plongée aurait été interrompue sans attendre et sans discuter soit à ma demande si je signalais un "froid 3", soit si l'encadrante estimait d'elle même qu'il fallait que j'arrête.

Je n'ai jamais douté de la qualité de ma mise en sécurité.

 

Cette plongée m'a permis de faire le point sur le type de matériel dans lequel investir, en particulier sur le choix de ma combi et j'ai opté pour une 7mm intégrale pionneer de chez Mares. J'ai également pris des gants et vais investir dans une paire de bottillons de 6.5mm et des palmes adéquates.

 

Cette année, je m'entraine en club en vue de mon passage du N2 à la fin de l'année sur ce même spot qui m'a beaucoup plu et avec la même encadrante.

 

J'ai vraiment hâte de vous faire un retour là-dessus.

 

Ces dernières semaines, avec le club j'ai mangé énormément de théorie, appris à me servir d'un parachute et énormément travaillé la stabilité et les assistances.

J'avance lentement, mais sûrement.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, skarnls a dit :

Jj'ai opté pour une 7mm intégrale pionneer de chez Mares. J'ai également pris des gants et vais investir dans une paire de bottillons de 6.5mm et des palmes adéquates.

 

Quand j'avais passé mon N2, avec certaines sorties en mer autour de l'hiver avec des T° de 12°, en Méditerranée, combi cressi facile 7mm, sous couche, cagoule, gant, .... j'avais toujours froid, limite supportable et désagréable (les instructeurs / DP en étanche). Je me souviens encore d'une seconde plongée que je ne 'ai pas faite car recroquevillé !

Je me suis fait violence, le temps des exercices et maintenant, je suis à la bonne t° en été, en Méditerranée, avec le même équipement... :)  sans sous couche.

Mais je ne regrette aucunement. Par contre, mon conseil, c'est d'être bien couvert sur le bateau, et entre 2 plongées, bien se réchauffer cela y fait énormément ! 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, papiboilo a dit :

 

Quand j'avais passé mon N2, avec certaines sorties en mer autour de l'hiver avec des T° de 12°, en Méditerranée, combi cressi facile 7mm, sous couche, cagoule, gant, .... j'avais toujours froid, limite supportable et désagréable (les instructeurs / DP en étanche). Je me souviens encore d'une seconde plongée que je ne 'ai pas faite car recroquevillé !

Je me suis fait violence, le temps des exercices et maintenant, je suis à la bonne t° en été, en Méditerranée, avec le même équipement... :)  sans sous couche.

Mais je ne regrette aucunement. Par contre, mon conseil, c'est d'être bien couvert sur le bateau, et entre 2 plongées, bien se réchauffer cela y fait énormément ! 

 

J'ai fait ce choix car, après mon N2 je pense que les plongées en eaux froides ne seront pas majoritaires.

Lorsque je plongerais dans des eaux froides, soit je rajouterais une couche sous ma 7mm, soit je louerais sur place la combi adéquate.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier que même en plein mois d'août, il suffit effectivement d'un coup de Mistral pour que la mer passe de 25°C à 13°C en quelques jours. Et en général après la fin du coup de vent, il faut une bonne semaine pour remonter à des températures raisonnables.

 

Donc même si on est plongeurs d'été, avoir au moins une 7 mm en rab c'est pas du luxe.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, skarnls a dit :

J'ai fait ce choix car, après mon N2 je pense que les plongées en eaux froides ne seront pas majoritaires.

Lorsque je plongerais dans des eaux froides, soit je rajouterais une couche sous ma 7mm, soit je louerais sur place la combi adéquate.

 

 

Un truc pas mal aussi c'est d'ajouter un shorty 5 mm par dessus la combi... ça aide beaucoup 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Roch_D a dit :

Je n'ai pas pris la peine de répondre et merci de la clarification.

Oui le matériel évolue (et franchement tant mieux, je suis bien content de plongée aujourd'hui avec un matériel récent qu'avec les scaphandre des anciens 😀) ... mais le début du topic était surtout sur l'envoie d'un nouveau plongeur sur une plongée de test dans une eau froide, après plusieurs mois / année sans plongée ...

 

D'accord, tout le monde s'équipe en conséquence de son propre ressenti mais comme expliqué dans mon post d'arrivé ici, je suis à un peu plus de 70 plongées, j'ai beaucoup misé sur l'apprentissage (formation sur 1 ans avec des plongées régulières et le budget qui va avec pour déplacement/hébergement/nourriture) et je n'ai clairement pas le budget pour investir dans une combie étanche, je préfère terminer de m'équiper avec mon propre matos qui va me durer une paire d'année que de re changer ma combinaison pour passer sur une étanche.

 

Quand on ne sais pas si l'activité va nous plaire (ici, je me mets dans la situation du Niveau 1 qui fait sa plongée de préparation N2), surtout si pour le nombre de fois ou l'eau passe sous les 10°C dans l'année, est-ce qu'il faut de suite rediriger un apprentit plongeur vers une étanche ?

 

Le plongeur qui arrive dans la structure pour faire son début de formation N2, l'encadrant lui dit "vaille que vaille, ça va le faire" ... non, pas systématiquement, et oui il faut communiquer sous l'eau, oui il faut bien s'équiper pour aller sous l'eau mais ... non, je ne comprends pas qu'on puisse "infliger" ça, surtout pour un débutant.
Le plongeur N3 avec 10 000 plongées qui arrive et qui n'écoute pas les "sachants" qui lui conseils de s'équiper avec une 7mm, gants, et tout le toutim ... la on est en droit de dire que le froid chez lui était à prévoir.

plusieurs autres points de détail... mais, qui peuvent compter :

on se refroidit par les extrémités (donc, des bons gants (au moins 5 mm) voire des moufles 3 doigts, bien sur, des bons chaussons (7mm) et une cagoule (et si on doit l'enlever, durant le transfert, un bonnet ! la tete est une cheminée)... voire, il existe des gilets chauffants...

pendant le transfert, un kway sur la combi (avec le vent relatif, on se gele)

dès que l'on peut, la douche chaude pour le confort et recuperer des calories

 

concernant ton second paragraphe : la meme question peut se poser, positivement et negativement :

un débutant qui va se geler, va t il conserver son envie ?

 

et, sinon, coté prix, il y a aussi le marché de l'occasion, qui permet de tester si ça convient (bien) avant de passer aux choses serieuses :

https://www.leboncoin.fr/recherche?category=29&text=combinaison plongee étanche&sort=price&order=asc&price=150-max

ou d'autres sites : https://www.facebook.com/search/top?q=combinaison étanche&locale=fr_FR

 

(j'entends bien que c'est aussi un budget, mais, je cherche plus à trouver des solutions qu'énumerer des obstacles)

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, DivideByZero a dit :

[...] il suffit effectivement d'un coup de Mistral pour que la mer passe de 25°C à 13°C en quelques jours.

En fait, pas besoin de quelques jours, ça se fait en quelques heures !

Concrètement, le vent pousse la couche d'eau superficielle vers le large (le Mistral souffle du NW). Pas de bol, c'est la couche chauffée par le soleil. Et cette eau est remplacée par celle qui remonte du fond, bien plus froide. On appelle ça du doux nom d'up-welling.

Accessoirement, cette remontée d'eau froide plus fortement minéralisée provoque des explosions de plancton : c'est jour de festin pour tout un tas de planctonophages. Et du coup, c'est aussi festin pour toute la chaîne alimentaire, jusqu'à son sommet. Il n'est pas rare de voir ces jours-là des regroupements de mammifères marins à la verticale du talus continental (grosso modo, la ligne de sonde des 200 mètres).

 

Quand cesse le Mistral, si c'est jours de chance et qu'on repart vers du grand beau avec des phénomènes de brises thermiques marquées à partir de la mi-journée, les couches d'eau chaudes chassées au large peuvent être de retour en à peine quelques jours...

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

18 hours ago, skarnls said:

La personne qui m'encadrait a bien pris le temps de m'expliquer sans détours ce qui m'attendais en bas, et a bien insisté sur le froid.

Merci pour la précision.

 

En effet, ton topic fait beaucoup réagir et avec beaucoup d'avis, chapeau bas :)

 

En tout cas, bon courage pour la formation N2, en espérant que ce ne fut qu'une plongée "pas de bol"

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Un truc qui me frappe c’est le manque d’expérience mis en avant par @skarnls et le fait que tout le monde ici lui rappelle (avec empathie et bienveillance) que c’est qu’un noobz.

Pourtant sur ce thread je vois un nombre de plongée et de situation (problèmes en plongée, visibilité, température, environnement,…) bien variées pour un plongeur qui n’a pas encore entamé sa formation N2.

 

Dans mon club nous sommes 18 en formation N2 (piscine + fosse pour la formation + sorties en milieu naturel pour les validations) et bien on doit être 16 à sortir tout juste du N1 avec 5-15 plongées max dans le carnet.

 

 Je me pose donc la question suivante : est-ce que le N1 est trop simple d’obtention au niveau de l’examen ou est-ce qu’il faudrait un nombre mini/une évaluation des compétences avant de faire une prépa N2 ?

 

Je me sens imposteur avec mes 12 plongées en Méditerranée sans incidents aucun et sans la moitié de l’xp terrain de @skarnls à être entré en prépa N2 …. 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Guizmo51 a dit :

 Je me pose donc la question suivante : est-ce que le N1 est trop simple d’obtention au niveau de l’examen ou est-ce qu’il faudrait un nombre mini/une évaluation des compétences avant de faire une prépa N2 ?

 

Je me sens imposteur avec mes 12 plongées en Méditerranée sans incidents aucun et sans la moitié de l’xp terrain de @skarnls à être entré en prépa N2 …. 

 

Je précise avant tout que je ne suis aucunement moniteur, je répond en fonction de ce que je constate dans mon club (de l'intérieur également, donc piscine + fosse + sortie annuelle) :

 

La majorité des adhérents qui restent inscrits après l'obtention du niveau 1 s'inscrivent en prépa N2. (À la marge, certain vont faire de la PSP, ou de la formation video ou bio quand il y a une session)

Car préparer un niveau, surtout sur une année scolaire, ne veut pas dire obligatoirement qu'ils tenteront l'obtention en juin.

Certains restent plusieurs années en prépra N2 ou N3, soit car il leur est impossible de venir de manière suffisante, soit car ils n'ont pas l'opportunité de plonger, soit car ils ne se sentent pas prêt pour l'autonomie (ou autre raison diverse)

 

Ceux qui présentent l'examen (N2 comme N3) ne seront pas forcément reçus non plus.

On apprend en prépa, on gagne en expérience lors de la sortie en milieu naturelle avec des exercices.

 

Donc non, aucune imposture à se présenter en prépa N2 dans un club associatif en sortie de N1.

Normalement les moniteurs sont à même de t'évaluer et de te dire si tu as les moyen de tenter le passage de niveau ou non à la fin de l'année.

 

 

Et, comme pour le permis de conduire.....c'est pas parceque tu as le papier tamponé de la préfecture que tu sais conduire du haut de tes 20h de lessons (ou X mois de conduite accompagnée) et pourtant on te laisse conduire seul une voiture 

Ben c'est pareil pour la plongée : si tu as le N2 tu as le droit de plonger en autonomie ...mais il faut plonger pour apprendre et faire son expérience😉

Edited by Falkor
  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Guizmo51 a dit :

 

Je me sens imposteur avec mes 12 plongées en Méditerranée sans incidents aucun et sans la moitié de l’xp terrain de @skarnls à être entré en prépa N2 …. 

L’un des problèmes rarement évoqué sur tous ce qui concerne les apprentissages et qui choque énormément notre mentalité française, c’est que les gens ne sont pas égaux aux niveaux de leur capacité (et c’est valable pour plein de choses ). Certains sont très à l’aise et d’autres non. Donc , non avec 12 plongées tu as tout à fait ta place en prépa niveau 2. Avoir des incidents, surtout pour des « jeunes«  pratiquant  n’est pas un indicateur d’expérience, c’est pour moi plus un défaut de l’encadrement.

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.