Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Tout savoir sur la planification d'une plongée


    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    Je suis N3 et Nx confirmé, mais en pratique j'ai peu joué au-delà de 40 m avec des mélanges compliqués. J'aime bien les choses simples, les eaux tièdes et les plongées qui durent ailleurs qu'au palier... Mais j'aime bien les calculs, alors je me suis intéressé à ce message.

    Je considère qu'il n'y a que 2 paramètres pertinents :

    - la DTR (Durée Totale de Remontée) qui indique le temps minimum nécessaire pour revenir à la surface, paliers inclus

    - la pression de départ du fond, lu sur le mano

    [...]

    On arrondit à 50m pour plus de sécurité.

    Pour remonter à la surface, il te faudra 6 minutes.

    [...]

    Moyen mnémotechnique => Durée de remontée = pression absolue au fond

    => 50m = 6b = 6minutes.

    Alors là, chapeau ! J'ai fait le calcul en prenant pour base 10 m/min de 50 m à 6 m et 6 m/min de 6 m à la surface, et on arrive à votre résultat à 36 secondes près, que l'on parte de 50, 40, ou 30 m de fond.

     

    C'est noté !

    Sur un 15 L, et une base de 20 L/min, il faut :

    2 bar par minute de palier

    Là encore, bravo. C'est en effet la consommation au palier à 6 m, ça permet donc une bonne approximation avec une petite marge.

     

    Pour moi, qui consomme plutôt 15 L/min et qui utilise un bloc de 12 L, je peux garder la même valeur : 2 bar par minute de palier.

     

    La suite dans un autre message...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 41
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Sur un 15 L, et une base de 20 L/min, il faut :

    5 bar par minute de remontée

    Là, je reconnais l'avantage de la simplicité du calcul, mais c'est quand même très simplifié...

     

    Je préfère calculer la consommation de la remontée. Pour cela, je vais considérer la profondeur moyenne de 50 à 6 m, de 40 à 6 m etc. calculer la pression absolue à ces profondeurs et multiplier par la consommation en surface. Pour avoir le nombre de bar consommés, il faut diviser par le volume du bloc.. Toujours pour un bloc de 15 L et 20 L/min de consommation en surface, on a :

     

    remontée de 50 m à 6 m ==> 23 bar (22,3 arrondi à la valeur supérieure)

     

    remontée de 40 m à 6 m ==> 15 bar (14,96 arrondi à la valeur supérieure)

     

    remontée de 30 m à 6 m ==> 9 bar (8,96 arrondi à la valeur supérieure)

     

    remontée de 20 m à 6 m ==> 5 bar (4,3 arrondi à la valeur supérieure)

     

    Avec un bloc de 12 L et 15 L/min, on a à peu près les mêmes valeurs 21, 14, 9 et 5).

     

    Le problème, c'est de trouver une façon simple de calculer…

     

    Je propose : 5 bar à 20 m, et rajouter 5 bar par 10 m supplémentaire. Avec mon 12 L et 15 L/min, ça marche bien.

     

    Avec cette méthode, si je remonte de 30 m avec 10 minutes de palier à faire, je dois prévoir 10 bar pour la remontée et 20 bar pour le palier. Si je veux terminer à 50 bar, il faut que je décolle à 80 bar.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si je plonge la première fois avec une structure pro. je demande toujours à voir l'oxygénothérapie avant la première plongée, même si certain centre grince des dents, mais s'il y a 1h de navigation et que le mec à un 2l en oxy dans sa valise sa risque très probablement d'être limite

    Ça, c'est encore un calcul intéressant.

     

    Si un plongeur un peu accidenté (des courbatures, des puces, très inquiet mais conscient) respire sur un bloc d'O2 avec un détendeur à O2, il va consommer autour de 6 L/min, disons 8 L/min pour compter large.

     

    Un bloc de 2,5 L à 200 bar durera une heure.

     

    S'il est inconscient et qu'il respire spontanément, ça va être difficile de lui coller un détendeur dans la bouche. Il faudra utiliser un masque à haute concentration.

     

    masque-haute-concentration.jpg

     

    Dans ce cas, vous aurez besoin de 12 à 15 L/min. La même bouteille d'O2, 2,5 L à 200 bar, durera 30 à 40 minutes.

     

    Si votre patient est inconscient et ne respire pas, vous utiliserez un ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle (un BAVU pas pris), toujours à 15 L/min.

     

    ballon-insufflateur-adulte-bavu-821916n0-000000132.jpg

     

    Petit détail supplémentaire, il n'est pas impossible qu'il n'y ait pas un mais deux (ou plus) plongeurs qui auraient besoin d'O2...

     

    J'ai toujours pensé que dans ce type de situation, un appareil en circuit fermé permettrait de réaliser de sacré économies : votre consommation d'O2 ne serait alors que au maximum 2 L/min.

    Dans une structure pro. et je pense que Piccolo peut confirmer, je discute avec le pilote pour mettre en place une procédure ou tout simplement dire comment on fait et voir comment il fait.

    Pas qu'il balance un bloc sur le parachute rouge et attend qu'on remonte sur un parachute jaune

    Ou qu'il rappel ces plongeurs avec des bruits fais avec le moteur et moi je crois qu'il s'amuse.

    Ça rejoint un message que j'ai posté récemment. Le briefing sécurité, c'est pas seulement dire « l'aspirine est là, l'O2 est là ». C'est montrer comment on met en œuvre l'O2 en fonction de la façon de le donner qu'on aura choisie, c'est parler de la procédure de rappel des plongeurs, c'est repérer le bloc gréé qui doit permettre à un plongeur de redescendre finir ses paliers etc.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Personnellement pour ma part, je pense que passer sur un masque à haute concentration à 15l\min est valable pour tout besoin d'oxy. à l'état conscient après une plongée.

    Le fais de passer sur un bloc avec détendeur est en dernier recourt, faut il déjà avoir ça sur le bateau.

    Après il ne faut pas oublier qu'à partir de 20b restant sa commence à être plus dur à respirer et donc il faut je pense ne pas prendre en conte les 30 derniers bar d'un bloc.

     

    Bonne journée

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Personnellement pour ma part, je pense que passer sur un masque à haute concentration à 15l\min est valable pour tout besoin d'oxy.

    Oui, tant que le patient respire spontanément.

     

    En fonction de l'organisation du bateau, le bloc peut être une solution simple et économique : ça consomme deux fois moins. Si vous avez sur le bateau des blocs d'oxy pour la déco, c'est facile à utiliser, et ça correspond à ce qu'on sait faire. Ça a l'air de rien, mais brancher un masque à haute concentration, ouvrir la bouteille et régler le débit, ça n'a rien d'intuitif.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai des debilitres et des bouteilles oxygène (une médical et l'autre plongée a 99%).

    j'ai eu un problème ou plutôt un accident il y a un mois.

    embolie pulmonaire sévère.

    En détresse respiratoire et étant allongé dans mon garage, seul, j'ai réussi a prendre l'oxygène, brancher le débilitre, regler de 15 litres/minute mettre le tuyo en place ainsi que le bon masque haute concentration.

    J'ai eu un caillot suite a une bulle dans une artère poumon droit.

    Un gros caillot car j'avais les 2/3 du poumon de shunté.

    dans le feux de l'action je pense que tout est possible.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En détresse respiratoire et étant allongé dans mon garage, seul, j'ai réussi a prendre l'oxygène, brancher le débilitre, regler de 15 litres/minute mettre le tuyo en place ainsi que le bon masque haute concentration.

    Parce que ça n'était pas la première fois que vous en voyez. Faites l'expérience, prenez un plongeur lambda (pas formé au secourisme, ni à anteor ni au rifap) ou encore mieux un candide, donnez-lui les outils non montés et demandez-lui de les mettre en œuvre, je peux vous dire que le résultat n'est pas garanti. Je ne vous dit pas qu'il ne va pas y arriver, je vous dit que le résultat n'est pas garanti. Je vous en parle en connaissance de cause, je fais de la formation dans les gestes d'urgence.

     

    On sait faire ce qu'on fait. Si un plongeur sait se servir d'un détendeur, et qu'on lui dit qu'en cas de problème il peut utiliser la bouteille marquée « O2 » reliée à un détendeur vert, il arrivera à le faire. Si on lui demande d'utiliser un MHC, il faut lui montrer comment ça marche avant.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Parce que ça n'était pas la première fois que vous en voyez. Faites l'expérience, prenez un plongeur lambda (pas formé au secourisme, ni à anteor ni au rifap) On sait faire ce qu'on fait. Si on lui demande d'utiliser un MHC, il faut lui montrer comment ça marche avant.

    S'est pour ca que les formations existent et que l'ont fait aussi des remises a niveau.

    Tout les ans dans le club asso ou je suis nous formons avec remise a niveau.

    Puis nous avons une perpétuelle évolution dans les massages etc etc donc ca fait du bien pour nous et la futur victime

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 1 year later...

    J'ai pu voir que certains membres de cette discussion était toujours actifs aussi je me permets de venir prendre lecture du filon sur la planification des plongées.

     

    Alors je n'habite pas dans une grotte, j'ai également un ordi, mais...

    Lorsque je passe 20 minutes à 55 mètres avec un ordi "à l'air", je me demande si cela est bien normal qu'il n'y ait pas encore de DTR ou de paliers indiqués à l'écran...

    Au même titre que si je fais 70 minutes dans six mètres d'eau, je m'inquiéterai de le voir m'afficher une DTR de 120 minutes (ou alors il aurait vraiment fallu que je dépasse des sacrées limites et sans doute plusieurs fois ?!?)...

     

    Pour que je puisse avoir une confiance totale en mon ordinateur, j'ai besoin de savoir ce qu'il est sencé indiqué !

    C'est un binôme comme un autre: s'il ne fait pas le bon geste ou que son comportement est inadapté, je m'inquiète de savoir s'il va bien !

     

    Questions aux plongeurs "non informaticiens":

    A part "je m'habille toujours dans le même ordre" ou "voilà ce que contient ma trousse d'urgence", est-ce qu'il y a des morceaux de votre plan de plongées sur lesquelles vous éméttez des hypothèses avant de les soumettre aux calculs par les logiciels ? Discussions avec le groupe et mise en relation avec les données informatiques ? Pouvez-vous partager vos expériences de préparations et de planification de plongée ?

     

    (en fait, le post s'intitule "tout savoir sur la planification d'une plongée... alors je précise ma question par rapport aux réponses lues: Comment vous y prenez vous pour planifier vos plongers ?)

     

     

    Merci !

     

     

    (je repasserai éventuellement corriger s'il reste des fautes !)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    facile! comme hypothèse! tout dépends du type de plongée. Mais la plus part du temps pour des profondes on fait une épave. donc je regarde mes tables manuelles et je sais que tant de minutes au fond ça fait tant de minutes en décos (je me fixe une limite pour garder une bonne réserve au palier). Je mémorise tout en sachant que si je remonte doux mon ordi sera plus optimiste. Pour une plongée sur un tombant je prends les valeurs les plus pénalisantes, tout en sachant que si je m'économise en remontant il y aura une petite marge.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    donc je regarde mes tables manuelles et je sais que tant de minutes au fond ça fait tant de minutes en décos (je me fixe une limite pour garder une bonne réserve au palier). Je mémorise tout en sachant que si je remonte doux mon ordi sera plus optimiste. Pour une plongée sur un tombant je prends les valeurs les plus pénalisantes, tout en sachant que si je m'économise en remontant il y aura une petite marge.

     

     

    Je suis d'accord avec ton point de vue. J'apporte mes tables de plongée, loisirs ou pro.

    Comme j'aime pas avoir à les sortir , je garde mon ordi

    J'accroche le tout avec une petite ficelle et puis voilà, dans la poche !!

     

    Pour une plongée sur un tombant je prends les valeurs les plus pénalisantes, tout en sachant que si je m'économise en remontant il y aura une petite marge.

     

    Peux-tu nous en dire un peu plus ?

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Peux-tu nous en dire un peu plus ?

     

    En fait quand on remonte sur un tombant on s'attarde un peu plus ,en remontant qu'une plongée carrée, donc on dégaze un peu plus ,en remontant. Je prends donc comme valeur de base la plongée carré tout en sachant que ma déco a été largement entamée avant, ce qui me laisse une petite marge

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...