Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

en quoi un profil inversé peut-il être dangereux?


    Recommended Posts

    il est de bon ton lorsqu'on fait plusieurs plongées par jour de commencer par la plus profonde en premier!

    Ceci étant dit je m'interroge sur la validité de cet usage----------------normal suis un emmerdeur!

    en effet il est facile de comprendre que si on fait par exemple la première à 20M et la suivante à 40M (en fin de journée, dernière plongée), compte tenu de l'intervalle de temps entre les deux ploufs et la différence de profondeur, on évacuera l'azote plus facilement dans ce cas que le contraire ou normalement il devrait y avoir plus de saturation. Alors pourquoi continuer sur le shéma profond le matin et espace proche ou médian l'aprés-midi?

    Le problème n'est pas simple et suis allé voir un peu partout et les réponses sont contradictoires!

    Certains parlent, c'est à cause des tissus mous!!! d'autres disent que ce sont des idées reçus! D'autres disent qu'il n'y a pas de statistiques sur le sujet! Bref tout le monde est pommé y compris les médecins du sport! Si vous ne me croyez pas posez la question à maitre google!

    j'ai même trouvé cette réponse

    je cite un intervenant sur un forum:

    Voici l'extrait de Plongée Plaisir niveau 4/5 qui parle de la question :

    "Le cas des profils inversés est plus controversé. Dans une plongée simple,

    cela consiste à atteindre la plus grande profondeur en fin de plongée puis à

    remonter en surface (ex. plongée le long d'un tombant). Dans une plongée

    successive, cela revient à descendre plus profond que lors de la première

    plongée.

    Le Dr Peter B. Bennett indique à ce sujet : « aucune preuve convaincante n'a

    montré que les profils inversés en plongée sans décompression entraînent une

    augmentation des risques d'accidents de décompression [.] pour les plongées

    sans décompression à moins de 40 mètres et dont le différentiel de

    profondeur est inférieur à 12 mètres » [].

     

    La dangerosité de ce type de profil dépend donc de la profondeur, du temps

    de plongée et de la différence de profondeur entre les deux plongées.

     

    En l'absence de certitudes sur ce point, nous ne saurions trop recommander

    aux directeurs de plongée et aux guides de palanquées de rester prudents.

     

    Comme je suis un casse bombon j'ai posé la question à DAN qui fait des recherches sur la saturation et les accidents types en plongée-------------quand j'aurai la réponse vous la communiquerai

    ATTENTION: Même si il n'y a pas de données scientifiques formelles, faites comme on vous dit, dans le doutes s'abstenir. Donc première profonde ou plus saturante et les autres moindres

     

    Et vous qu'en pensez vous?

    Edited by Guest
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    normal suis un emmerdeur!

     

     

    Et vous qu'en pensez vous?

     

     

    je suis d'accord tu es un emmerdeur !

     

    sur le reste aussi : je fais tjrs la + profonde en premier, je plonge sécuritaire

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Vous allez encore dire que j'ai appris n'importe quoi, mais moi on ne m'a pas vraiment dit qu'il fallait faire la plus profonde en 1er. On m'a dit qu'il fallait faire la plus saturante en 1er... Ce n'est pas tout à fait la même chose, non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Edith---------------------------on t'a dit---------------ouep!!!!! dac pour la plus saturante, c'est en effet mieux dit et plus exact

    regarde bien mon message, veux pas te dire quand tu auras un peu plus d'expérience tu te poseras les bonnes questions, ou comme certains quand tu auras mon niveau et expérience tu sauras,mais je le dirai presque!!!!!!!lol

    Personne ne m'a encore expliqué scientifiquement pourquoi? C'est cela la question,car à ce jour personne ne m'a donné une explication plausible alors que la logique dit le contraire.

    Moi perso je ne me contente pas des on-dit désolé, et ceci bien que je le fasse quand même pour faire plaisir, ou par manque de connaissances et laxisme ce qui est pire

    Link to comment
    Share on other sites

    une étude Américaine qui date de 2000

    Historiquement ni l'US Navy, ni le secteur commercial ont interdit les profils de plongée inverses.

     

    Des profils de plongée inverses sont effectuées en plongée récréative, scientifique, commerciale et militaire.

     

    L'interdiction de profils de plongée inverses par des organismes de formation de loisirs ne peut être attribuée à une expérience de plongée précis qui indique qu'il y est un risque accru de DCS.

     

    Aucune preuve convaincante n'a été présentée profils de plongée inverses dans les limites de non-décompression conduisent à une augmentation mesurable du risque d'accident de décompression.

    attention: la ils parlent quand même des limites de non déco

    donc d’après eux si je comprends bien on peut faire une 20M et quelques heures après une 40M de 5MN (nécessitant pas de palier obligatoire, mais seulement le fameux 3MN de sécurité sans tenir compte de l'azote résiduel de la première plongée ce qui serait une erreur bien entendu)

    n'ayant jamais fais ce profil je serai curieux de voir ce que dit mon ordinateur

    Et vous qu'en pensez vous, parce que la, suis depuis un moment le seul a poster et ça devient un monologue

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 years later...
    il est de bon ton lorsqu'on fait plusieurs plongées par jour de commencer par la plus profonde en premier!

    Bonjour,

     

    Cet adage est en effet très controversé. Il me semble qu'il provient plus d'une extrapolation des risques des profils dit « yoyo » que de dangers identifiés par des études scientifiques. Cela dit, faire une étude scientifique sur le sujet comportera forcément des écueils.

     

    On explique le danger des plongées yoyo ainsi. Lors d'une plongée par exemple à 30 m, puis remontée à 10 m, et retour à 30 m, que se passe-t-il ? Certains tissus arrivent rapidement à saturation (période courte de la théorie de Haldane). À la remontée, ils sont donc en sur-saturation et dégazent des bulles. Nous sommes d'accord sur le fait que la présence de bulles est inévitable lors de la décompression, et que c'est uniquement si on atteint le coefficient de sursaturation critique que le dégazage devient dangereux. En clair, nous avons tous des bulles, et tout va bien tant qu'il n'y en a pas trop. Les bulles, dans une procédure normale de décompression, seront arrêtées par l'échangeur pulmonaire (le poumon) et se dissoudront dans le sang.

     

    Pour des histoires de pression, on dit classiquement que les bulles se forment plutôt dans les veines, et donc vont aller vers le cœur puis repartir vers les poumons où elles seront éliminées.

     

    Quand le plongeur retourne en profondeur, les bulles diminuent de taille. Elles peuvent alors plus facilement passer à travers l'échangeur pulmonaire et se retrouver dans la circulation systémique ou grande circulation, et en particulier vers le cerveau si le plongeur est en position verticale. À la remontée, ces bulles grandissent alors qu'elles sont du mauvais côté de la circulation. C'est ça le danger des plongées yoyo.

     

    On peut supposer que par extension, après une plongée peu profonde, les bulles sont également présentes alors que le plongeur est retourné en surface. Le fait de se ré-immerger à une profondeur plus importante, en diminuant la taille des bulles, permet de la même façon leur passage à travers le filtre pulmonaire, et leur grossissement à la remontée.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 3 months later...

    Bonjour

    Leopold est tout à fait dans le vrai concernant les microbules mais il y a d'autres arguments pour éviter les plongées inversées. Simplement on peut arguer qu'il vaut mieux éviter les situations plus risquées - la profondeur par exemple - avec un bloc plus ou moins vide. Dans cet ordre d'idée il y a quelques années à Antibes une palanquée s'était engagé dans une grotte en fin de plongée. Bilan de mémoire : au moins 3 morts.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour

    Leopold est tout à fait dans le vrai concernant les microbules mais il y a d'autres arguments pour éviter les plongées inversées. Simplement on peut arguer qu'il vaut mieux éviter les situations plus risquées - la profondeur par exemple - avec un bloc plus ou moins vide. Dans cet ordre d'idée il y a quelques années à Antibes une palanquée s'était engagé dans une grotte en fin de plongée. Bilan de mémoire : au moins 3 morts.

     

    la profondeur par exemple - avec un bloc plus ou moins vide?

     

    comprends rien du tout pourquoi un bloc plus ou moins vide?

    Link to comment
    Share on other sites

    Ben simplement parce que si l'on admet qu'en plongée le risque augmenté avec la profondeur il est sensé de penser qu'il est préférable de faire face au risque avec une réserve d'air importante que l'inverse. Dans le même ordre d'idée il me semble également logique de saturer en début de plongée pour désaturer ensuite que l'inverse (ce qui rejoint le propos de Léopold

    Link to comment
    Share on other sites

    Ben simplement parce que si l'on admet qu'en plongée le risque augmenté avec la profondeur il est sensé de penser qu'il est préférable de faire face au risque avec une réserve d'air importante que l'inverse. Dans le même ordre d'idée il me semble également logique de saturer en début de plongée pour désaturer ensuite que l'inverse (ce qui rejoint le propos de Léopold

     

    gercoul il ne s'agit pas de yoyo et encore moins de consécutives mais plutôt de successives avec un délai raisonnable

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    ce week c'est un plongeur qui m'a donné la réponse!

    A l'origine certains plongés a 40M puis remontés a 10M pour replonger a 40 sur la même plongée, c'est la définition du yoyo c'est cela qui est à proscrire. Ensuite certains ont confondus consécutives c'est a dire assimilé à la même plongée car temps de récupération trés court et successives avec un délai raisonnable. Donc ils ont interprétés cela comme la première plongée plus profonde et les autres dans l'espace médian ou proche. En fait c'est une hérésie ploufesque issue des habitudes! car on peu penser que si on fait l'inverse c'est a dire une pas profonde en premier et une autre un peu plus on aura moins de bulles entre les deux, ce qui me semble assez logique, de plus si la plus profonde est la dernière de la journée il y a toutes la nuit pour récupérer

    Link to comment
    Share on other sites

    d'un point de vue physio est-ce important les profils inversés ?

    Je ne sais pas si je des conneries mais si tu plonges tu satures tes compartiments, tu remontes et tu commences ta désat. Si tu plonges moins profond ensuite tu vas quand même resaturer tes compartiments sans compter que ta désat n'a pas été totale.

     

    Si tu fais un profil inversé, tu vas un peu saturer tes compartiments et si tu as un bon intervalle de surface tu auras bien désaturé et lors de ta 2e plongée tu satureras à nouveau mais presque comme si c'était une première plongée (sous réserve que la 1ere ne soit pas 80 minutes à 20. Et donc en fin de plongée avec des tissus bien saturés, tu vas désaturer en surface trankiliou.

     

    Heu je dis ça mais vous en pensez quoi ?

    Link to comment
    Share on other sites

    • 3 weeks later...
    d'un point de vue physio est-ce important les profils inversés ?

    Je ne sais pas si je des conneries mais si tu plonges tu satures tes compartiments, tu remontes et tu commences ta désat. Si tu plonges moins profond ensuite tu vas quand même resaturer tes compartiments sans compter que ta désat n'a pas été totale.

     

    Si tu fais un profil inversé, tu vas un peu saturer tes compartiments et si tu as un bon intervalle de surface tu auras bien désaturé et lors de ta 2e plongée tu satureras à nouveau mais presque comme si c'était une première plongée (sous réserve que la 1ere ne soit pas 80 minutes à 20. Et donc en fin de plongée avec des tissus bien saturés, tu vas désaturer en surface trankiliou.

     

    Heu je dis ça mais vous en pensez quoi ?

     

    c'est exactement ce que je pense!!!! Mais les habitudes ont du mal à partir----------------------lol

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...