Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

en quoi un profil inversé peut-il être dangereux?


    Recommended Posts

    Bonsoir. La démonstration est un peu spécieuse. En effet supposer que de nombreuses plongées impliquent un certain nombre de plongées inversées et pas d'AD est un à priori indémontrable et sans doute faux. 

    La décompression en plongée repose sur des règles empiriques mais qui ont fait leurs preuves et ne reposent sur aucune bases scientifiques indiscutables et les algoritmes de décompression en sont la preuve : ce sont des extrapolations et personne ne sait exactement ce qui ce passe dans un organisme preuve en est l'observation d'AD alors que les règles ont été scrupuleusement ont été observées. Tout le monde le sait la dissolution de l'azote dans un organisme dépend de nombreux facteurs individuels : age, sexe, corpulence, fatigue, l'anxiété, pathologies diverses etc. etc. Vient s'ajouter le problème des microbulles largement mises en évidence par le doppler mais dont l'impact reste très discuté. 

    Bref. On ne sait pas grand chose et donc la prudence reste de mise et si les règles peuvent paraître à certains discutables il n'en demeure pas moins qu'elles ont fait leurs preuves ce d'autant que leur observation ne représente pas une garantie absolue mais c'est dans cette configuration qu'on a le moins de risque de faire un AD. 

    Excusez le ton un peu docte mais on ne plaidera jamais assez la prudence. 

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 10 minutes, gercoul a dit :

    Bonsoir. La démonstration est un peu spécieuse. En effet supposer que de nombreuses plongées impliquent un certain nombre de plongées inversées et pas d'AD est un à priori indémontrable et sans doute faux. 

    La décompression en plongée repose sur des règles empiriques mais qui ont fait leurs preuves et ne reposent sur aucune bases scientifiques indiscutables et les algoritmes de décompression en sont la preuve : ce sont des extrapolations et personne ne sait exactement ce qui ce passe dans un organisme preuve en est l'observation d'AD alors que les règles ont été scrupuleusement ont été observées. Tout le monde le sait la dissolution de l'azote dans un organisme dépend de nombreux facteurs individuels : age, sexe, corpulence, fatigue, l'anxiété, pathologies diverses etc. etc. Vient s'ajouter le problème des microbulles largement mises en évidence par le doppler mais dont l'impact reste très discuté. 

    Bref. On ne sait pas grand chose et donc la prudence reste de mise et si les règles peuvent paraître à certains discutables il n'en demeure pas moins qu'elles ont fait leurs preuves ce d'autant que leur observation ne représente pas une garantie absolue mais c'est dans cette configuration qu'on a le moins de risque de faire un AD. 

    Excusez le ton un peu docte mais on ne plaidera jamais assez la prudence. 

     

    certes, ma démonstration est spécieuse ;

    on peut aussi dire que la plongée est un acte dangereux et que pour éviter les accidents, on peut rester au sec ? (la vitesse, en voiture, est un facteur aggravant en cas d'accident ; donc, légiférons pour une vitesse maxi de 10 km/h sur autoroute...)

     

    Je ne remets pas en cause ton raisonnement ;

    à échelle 10 ans, combien de cartons (et quelle gravité) pour les profils inversés ? (par rapport aux autres causes comme le FOP, le non respect des paliers....)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 8 minutes, christophe 38 a dit :

    certes, ma démonstration est spécieuse ;

    on peut aussi dire que la plongée est un acte dangereux et que pour éviter les accidents, on peut rester au sec ? (la vitesse, en voiture, est un facteur aggravant en cas d'accident ; donc, légiférons pour une vitesse maxi de 10 km/h sur autoroute...)

     

    Je ne remets pas en cause ton raisonnement ;

    à échelle 10 ans, combien de cartons (et quelle gravité) pour les profils inversés ? (par rapport aux autres causes comme le FOP, le non respect des paliers....)

     

    CQFD. Pas de plongée, pas d'AD. Pas de voiture pas d'accidents etc. Mais en voiture comme en plongée pour éviter les accidents il faut observer les règles. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, alofi a dit :

    Posez ce sujet à vos élèves N3.... que vont-ils répondre à votre avis?

    Capture d’écran 2021-10-03 à 07.53.11.jpg

     

    Vous l'aurez deviné, beaucoup vont parler du profil inversé le second jour.

     

    Mais, moi, ce que j'attends avant tout c'est que le candidat N3 réagisse au projet de descendre à 40m lors de la première plongée alors que le plongeur de l'exercice n'a pas plongé depuis 6mois... On sait tous que c'est cela qui tue des plongeurs (cf plongée de printemps en Méditerranée) ! 

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 37 minutes, gercoul a dit :

     

    CQFD. Pas de plongée, pas d'AD. Pas de voiture pas d'accidents etc. Mais en voiture comme en plongée pour éviter les accidents il faut observer les règles. 

    yes !!!

     

    et si tu regardes dans le retro, dans les années 60, la vitesse de remontée etait de 20 m/min ; dans les années 80, elle était de 16 m/min

    maintenant, à l'air, elle est préconisée à 10-12 m/min.

    Le rapport ? les cartons observés suite à ces vitesses trop importantes et donc la modification de celle ci et des paliers.

     

    Reporté aux profils inversés, combien de cartons ont couté les profils inversés ?

    combien de plongées, y compris par des moniteurs (qui n'ont pas le choix) sont faites par an avec des profils inversés ?

     

    Par définition, je suis un anti "principe de précaution" ; ce concept castre tout, arrete toute tentative. (de là mes caricatures sur la plongée qui serait dangereuse, donc rester au sec, ou la vitesse qui tue, donc la limiter à 10 km/h sur autoroute)

    il y a 36 minutes, alofi a dit :

     

    Vous l'aurez deviné, beaucoup vont parler du profil inversé le second jour.

     

    Mais, moi, ce que j'attends avant tout c'est que le candidat N3 réagisse au projet de descendre à 40m lors de la première plongée alors que le plongeur de l'exercice n'a pas plongé depuis 6mois... On sait tous que c'est cela qui tue des plongeurs (cf plongée de printemps en Méditerranée) ! 

    et moi, parce qu'ils se restreignent à 2 plongées par jour

     

    (je rigole, quoique)

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, christophe 38 a dit :

    question :

    et, à quelle heure s'arrete le profil inversé ? (imaginons que tu plonges à 50 le matin, à 30 l apres midi, et le lendemain matin, tu ne seras pas déssaturé... donc, à quelle heure peux tu re plonger ? (est ce que c'est ce que l'on voit en en croisiere ? et ça cartonne tant que ça ?))

    12h au delà plus de successive

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, gercoul a dit :

    Certes. Chacun fait ce qu'il veut. Bien sur les recommandations ont évolué. Il n'y a pas si longtemps la zone hors palier était 30min/30m et, comme je le disais, les ordis ont gommé ces difficultes. 

    C’était il y a 30 ans quand même, on n’est pas des masses sur le forum à l’avoir utilisé et déjà à l’époque  on avait de sérieux doutes sur les Gers 65 ( beaucoup de plongeur dans mon club préféraient utiliser plutôt des Comex ou des mt74). De mémoire c’était moins pénalisant aux tables de faire la profonde l’après midi. A l’époque quand tu t’étais collé  50/55 à l’air le matin, globalement c’était beaucoup plus cool l’après-midi . 

    Edited by la philoche
    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Et c'était juste parce que si on a fait une grosse plongée le matin avec un wagon plein de paliers, on replonge l'après-midi avec un facteur de majoration des paliers et ça va être 1° "compliqué à calculer" etc2° rallonger "dangereusement" ces paliers...

    Donc, on simplifie et on sit aux gens de faire une plus petite plongée pour la deuxième...

    😏

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, alofi a dit :

     

    Vous l'aurez deviné, beaucoup vont parler du profil inversé le second jour.

     

    Mais, moi, ce que j'attends avant tout c'est que le candidat N3 réagisse au projet de descendre à 40m lors de la première plongée alors que le plongeur de l'exercice n'a pas plongé depuis 6mois... On sait tous que c'est cela qui tue des plongeurs (cf plongée de printemps en Méditerranée) ! 

     

    La question n'est pas simple et il n'y a pas de réponse simple. Je conseille vivement la lecture attentive de ces trois dociments :

     

    Les 293 pages du texte intégral du workshop est disponible ici :

     

    https://repository.si.edu/bitstream/handle/10088/2724/proceedings_reversediveprofiles.pdf?sequence=1&isAllowed=y

     

    Une étude publiée en 2005 a mis en doute la conclusion du workshop :

     

    Edmonds, C. & McInnes, Sophie & Bennett, Michael. (2005). Reverse dive profiles: The making of a myth. South Pacific Underwater Medicine Society Journal. 35. 139-143

     

    Cette étude a provoqué une réponse assez critique :

     

    Lang MA, Lehner CE.  Reverse dive profiles: the making of a myth. A response. Diving and Hyperbaric Medicince 2006; 36:51-5.

     

     

    Edited by McLean
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.