Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Pouvoir thérapeuthique des dauphins


Recommended Posts

Les dauphins ont-ils un "pouvoir thérapeutique" ?

Par VERONIQUE SERVAIS

 

Régulièrement on voit surgir, sur le petit écran ou dans la presse écrite, des reportages où il est question de guérisons quasi miraculeuses attribuées à des dauphins. " Marie-Amandine, 7 ans, en rémission complète " titrait LE SOIR du 29 mai dernier, laissant entendre qu'un dauphin l'aurait guérie. Tirant de hâtives conclusions sur ces rencontres miraculeuses, les journalistes américaines Cochrane & Callen vont jusqu'à attribuer au dauphin un " pouvoir guérisseur " forcément mystérieux.

 

Devant de tels articles il est fréquent de rester perplexe. Qu'est-il arrivé à Marie-Amandine ? Est-elle vraiment en rémission ? Est-ce une invention de journaliste ? Que penser de tout cela ?

 

La question n'est pas anodine, car de nombreuses études très sérieuses ont investigué les effets bienfaisants de l'animal (de compagnie le plus souvent) sur la santé (physique et psychologique) des êtres humains. Si des études rigoureuses mettaient expérimentalement en évidence un effet thérapeutique des dauphins sur les hommes, cela ouvrirait évidemment la porte à l'usage thérapeutique de dauphins, captifs ou non. Certains delphinariums pourraient décider de consacrer une partie de leur temps et de leur argent à œuvrer pour le bien de l'homme, justifiant ainsi la captivité des animaux.

 

Au début des années nonante, nous avons collaboré, en tant que " consultant scientifique ", à une étude de longue haleine qui s'est déroulée au delphinarium de Bruges. Cette étude était destinée à répondre à la question suivante : " L'interaction avec des dauphins peut-elle favoriser l'apprentissage chez des enfants autistes ? ". Un schéma expérimental avec groupe contrôle fut mis en place, et l'expérience se prolongea pendant quatre ans. Au bout de quatre ans, il nous était devenu extrêmement difficile de répondre à notre question de départ. Il était clair que nous n'observions aucune relation du type " la variable "dauphin" est significativement corrélée à la variable "performance à l'apprentissage" ". Donc, pas de " pouvoir thérapeutique " pour les dauphins. Mais nos résultats montraient aussi que l'interaction avec des dauphins pouvait favoriser l'apprentissage des enfants quand d'autres conditions étaient réunies.

 

Nous avons ensuite travaillé à l'analyse de ces conditions favorables et nous avons montré que lorsqu'on traitait les enfants comme les sujets anonymes d'une expérience, quand on ne tenait compte ni de leurs sentiments ni de leurs réactions à notre dispositif expérimental, le fait d'interagir avec des dauphins n'entraînait aucun changement. Par contre lorsque nous étions capables de regarder l'enfant autrement, de le considérer comme un partenaire fiable dans le processus pédagogique, alors nous pouvions ouvrir des espaces de changement qui favorisaient l'apprentissage.

 

De ces recherches nous pouvons conclure deux choses. La première est que la notion d'usage thérapeutique du dauphin est, par définition, abusive. Si on utilise des dauphins comme on use d'un médicament, de manière routinière et sans aucune empathie, leur " effet thérapeutique " disparaît. La seconde est que la croyance (ou, en tout cas, la disponibilité à croire) au dauphin merveilleux est l'un des facteurs favorisant l'émergence de ce regard neuf dont nous avons parlé plus haut. Cela peut transformer une banale rencontre avec un animal en une aventure partagée qui, en soi, est peut-être déjà le début du changement.

 

Est-il légitime, dans ces conditions, de garder des dauphins captifs dans le seul but d'aider (moralement et physiquement) des êtres humains en difficulté ? Nous pensons que non, car le bénéfice gagné avec un programme de " delphinothérapie " n'est pas tel qu'il justifie de placer des dauphins en captivité. De plus, rien n'indique que ce que l'on gagne avec des dauphins soit impossible à obtenir par d'autres moyens. Mais cela sera probablement plus difficile

Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

De plus, rien n'indique que ce que l'on gagne avec des dauphins soit impossible à obtenir par d'autres moyens.

l'hippothérapie par exemple,qui s'est développée de longue date(années 50-60).Comme quoi,il existe déjà une alternative face au maintien en captivité de dauphins pour des raisons thérapeutiques humaines.

 

:gagon:

nonante

pour ceux qui ne comprendrait pas le français:quatre-vingt dix

:gagoff:

 

A-

R.M.

Link to comment
Share on other sites

c'est quoi l'hippotherapie? la thérapie par les hippopotames????

 

Bien sur. C'est charmant comme bête!T'as jamais assisté à une course d'hippopotames sur l'hippodrome de Vincenne

 

Oh, une porte, je vois de la lumière la-bas, je crois que je vasi sortir :baston:

Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

 

c'est quoi l'hippotherapie? la thérapie par les hippopotames

 

:gagon:

par les hippocampes naturellement(c'est un forum de plongée ici):on les attrape,on les sèche,on consomme dans un court-bouillon(recette complète disponible chez Riou) et on est guéri.

:gagoff:

 

voir google(au risque de paraître grossier,mais ce n'est pas mon intention,l'expression courante est: STFW)cela donne d'excellents résultats

Link to comment
Share on other sites

Qu’est-ce que

 

L’ Hippothérapie-K®

 

L’Hippothérapie-K est une forme de traitement physiothérapeutique qui utilise à des fins thérapeutiques les mouvements du dos du cheval au pas qui se transmettent au patient. En faisant de l’Hippothérapie-K, le patient s’assimile au mouvement du cheval; il n’influence pas de manière active la conduite de ce dernier. De ce fait, l’Hippothérapie-K ne peut ni ne doit être qualifiée d’équitation.

 

Le terme hippothérapie utilisé dans le monde entier désigne souvent de très différentes activités avec le cheval. Un champ d’application bien défini aujourd’hui nommé Hippothérapie-K (K pour Künzle) permet une différenciation exacte par rapport à d’autres thérapies qui utilisent le cheval à d’autres fins thérapeutiques et /ou socio-pédagogiques.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 502
      Salut   Vous avez peut-être vu passer cette vidéo que je relaye ici.      A l'heure ou la fede se pose la question sur le rajeunissement des clubs, il est important de réfléchir sur les points soulevés dans cette video. Ya aussi beaucoup de réactions sur le site youtube de cette vidéo.    La fede a tout récemment modifié les conditions pour que les jeunes (enfants et ados) puissent passer des diplômes plus progressivement, à la mode un diplôme par an
    • 10
      @berny Welcomed....   Je me fesais la reflexion de ce que faisais les BP...   Je fréquente d'autres disciplines, où, au final, les clubs de formation ne sont constitués que de BPJEPS, voire d'animateurs dans la discipline. Y compris à la direction technique et sportive, et même présidents de commission dans les comités regionaux fédéraux.   En plongée (voire en général), de ce que je me mémorise, les BP sont des guides, les DE des enseignants, éducateurs sportifs, e
    • 0
      Pour répondre aux questions d’organisation qu’on pose souvent en Zélande   A) Constitution des palanquées L'utilisation de la dragonne est fortement conseillée et pleinement justifiée surtout dans les zones à courant.  Il est très difficile de faire une palanquée de plus de deux plongeurs, certaines organisations interdisent même les palanquées de plus de deux plongeurs en Zélande.  Il faut veiller à avoir des palanquées équilibrées, même si certaines organisations l'autorisent, je p
    • 0
      Plongeurs des niveau 3 et 4, mon épouse et moi avons effectué une trentaine de plongées début Mai 2024 avec Vincent de Kaina Plongée. Vincent est un passionné, cela se sent tout de suite… Présent depuis plus de 20 ans à Fakarava, il connait les passes comme sa poche avec leurs courants…. ainsi que la vie présente. Il fait le tour des pensions pour venir chercher et ramener les plongeurs. Ses moniteurs sont très sérieux et sympas. Il organise parfaitement les palanquées en
    • 34
      Bonjour à tous,   Nous sommes en train de créer un logiciel de gestion des équipements de sécurité (EPI) pour faciliter la gestion des stocks, les vérifications régulières et permettre de fournir facilement tous les documents lié au matériel (historique, ...) en cas d'accident, de contrôle, ...   Le logiciel, nommé GearGuardian, est disponible mais nous somme très clairement au tout début ! Et c'est là qu'on a besoin de vous Pour l'instant tout est gratuit, on veut simplem
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.