Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Recommended Posts

    Ce n'est que mon avis...
    Voir toujours à plonger encadré... et surtout prévenir ton binôme. Alors oui je sais plus facile à dire qu'à faire, mais très souvent les accidents mortel sont des malaises sous l'eau.

    Soyons réaliste, le problème n'est pas ce que l'on fera en cas d'accident, le problème est qu'il ne doit pas survenir d'accident.

     

    L'infarctus, stade ultime de la maladie des coronaires, a des facteurs déclenchant connus. Certains sont facilement évitables pour le plongeur, d'autres moins :

     

    -la prise de cocaïne, de marijuana, d'alcool ;

    -un repas abondant (la digestion est assimilable à un effort physique) ;

    -les émotions (négatives, mais aussi positives ; eh oui, on peut mourir de peur, de colère, mais aussi de joie) ;

    -l'effort physique (et goulou goulou dans la case, c'est aussi un effort physique).

     

    Il me semble important d'être bien hydraté, et donc de boire assez (ça diminue le risque de caillots).

     

    Le froid peut déclencher un spasme coronaire, donc à éviter.

     

    En résumé, si on veut diminuer les risques, plonger à distance des repas, dans des conditions non stressantes, laisser tomber le marathon des palmes, avoir une bonne protection thermique, et boire assez pour pisser très clair.

    Si il y a bien un sport possédant des sécurités idoines pour ce type de pathologie c'est bien le notre. En effet tout centre sérieux possède un défibrillateur, si ils en ont pas, abstient toi.

    Euh... Nous ne devons pas plonger au même endroit...

     

    1) Des défibrillateurs dans des clubs de plongée, j'en ai surtout vu dans les salles de cours (et dans ce cas, ce sont des modèles d'enseignement). Dans les piscines, oui, mais dans les clubs, c'est rare, et c'est encore plus rare sur les bateaux.

     

    2) Les défibrillateurs d'enseignement ne peuvent pas défibriller, mais... C'est quand même une bonne chose, parce que ça forme des gens à la réanimation cardiopulmonaire avec défibrillateur, et que ces personnes peuvent mettre en œuvre leurs compétences en dehors des clubs de plongée. Ce que je trouve dommage, c'est qu'on n'encourage pas ces formations plus tôt dans la carrière du plongeur (le rifap est généralement passé quand on s'intéresse au N3, et le rescue est passé après le AOWD).

     

    3) Le défibrillateur du club de plongée a plus de chances (si on peut appeler ça « chance ») de servir au sec, voire sur quelqu'un qui passe par là, que sur un plongeur.

     

    4) Il y a des milliers de situations où les patients coronariens sont loin des défibrillateurs. Faut-il leur déconseiller la marche en montagne, le VTT dans la campagne, et rapprocher des défibrillateurs tous les patients cardiaques ?

     

    5) Encore une fois, le problème est plus de prévenir que de guérir. Si je fais l'arrêt cardiaque, même avec un défibrillateur pas loin, c'est quand même un problème grave. Si c'est dans un endroit éloigné des structures de soins, ça n'arrange pas mon cas. Et s'il faut me sortir de l'eau avant de vous donner les premiers soins, je ne donne pas cher de ma peau.

     

    Et pour terminer sur une note plus joyeuse, que faut-il faire avant de coller les électrodes de défibrillation sur la poitrine du patient ? Il faut lui essuyer la peau. Parce que le courant électrique choisit le chemin le plus facile : si la peau est mouillée, il passera par les gouttes, le patient aura la peau brûlée, mais ne sera pas défibrillé.

     

    Il faut coller les électrodes sur une peau sèche, pensez-y. Et je pense donc j'essuie.

     

    Sacré léopold????? Comme tu dit nous ne devons pas aller plonger au même endroit

    Il est vrai qu'il n'y a pas toujours de défibrillateur dans les centres et encore moins peut être dans les croisières?

    Cependant en guadeloupe dans la réserve cousteau ils en ont un de commun à tous les centres, ainsi qu'a coléra-Espagne ou je plonge!!!! Je continue donc à dire qu'un centre sérieux ou une croisière sérieuse devrai en avoir un, ça peu sauver la vie. Dernièrement un accident de ce type sur la cote catalane --------------------décès. Il y cependant trois problèmes inhérent au matériel.

    1) ça coute relativement cher

    2) C'est sur qu'en ayant une embarcation style petit zodiac, ce n'est pas pratique et ça prends de la place

    3) compte tenu de l'environnement aqueux il y a intérêt a sécher la personne et ne pas avoir d'eau autour!

    Je continue à croire que tout centre sérieux dépotant grave devrait en avoir un ! Je n'en veux pour preuve que de plus en plus d'accidents sont dû a des malaises sous l'eau non liés directement aux fariboles ploufesques-------------est-ce l'effet d'une population de plongeur vieillissante?

    De plus en avoir un qui ne sert qu'a l'entrainement et pas du tout pour la sécurité c'est lamentable, car c'est un objet de secours même si la pédagogie est nécessaire. A quoi ça sert d'avoir une béquille qui ne sert qu'a montrer et pas à utiliser?

    tu dits "-les émotions (négatives, mais aussi positives ; eh oui, on peut mourir de peur, de colère, mais aussi de joie + les repas avant de plonger) ; La tout de même tu pousses un peu!!!!!! même si c'est vrai! Puis mourir dans la joie quel bonheur? Bon c'est pour rigoler

     

    Il est de votre responsabilité de plongeur de vérifier si votre club ou centre possède au moins l'oxygène sur le bateau et une trousse de premier secours bien remplie + une bouteille de secours pleine capelé je passe rapide sur la VHF, fanion et autres!!!!! De plus c'est obligatoire

    Si ce n'est pas le cas boycotté le centre! Trop de plongeurs ne le pensent pas!!! Ensuite et notamment dans les croisières au moins 1 personne présente sur le bateau doit avoir accès au compartiment idoine, la rapidité d’exécution est primordiale. Tout ça me semble si basique que ça ne devrait même pas être dit!

    En tous cas merci Léopold de ce long exposé-----------------enfin un qui a quelque chose à dire

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 31
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    1) ça coute relativement cher

    De moins en moins, ça se trouve à moins de 700 € actuellement. Attention, lors de l'achat, s'intéresser au coût du consommable (électrodes de défibrillation, batteries) et à l'entretien, voire à la formation qui serait vendue avec.

    [...] en avoir un qui ne sert qu'a l'entrainement et pas du tout pour la sécurité c'est lamentable, car c'est un objet de secours même si la pédagogie est nécessaire.

    C'est mieux que rien. Les défibrillateurs libre d'accès se développent, il y en a dans les TGV, dans les gares, dans le métro, dans les stades, dans les piscines, dans certains hôtels et centres commerciaux... Il existe même des applications pour smartphones qui permettent de repérer le défibrillateur le plus proche de soi.

    Puis mourir dans la joie quel bonheur?

    Pour celui qui meure, c'est une belle mort, mais ça l'est moins pour les témoins... En dehors des cas des personnes qui meurent en faisant l'amour, il y a même des gens qui meurent de rire (au sens propre, eh oui).

    Il est de votre responsabilité de plongeur de vérifier si votre club ou centre possède au moins l'oxygène sur le bateau et une trousse de premier secours bien remplie + une bouteille de secours pleine capelé

    Là, je suis bien d'accord, ce sont des éléments indispensables.

     

    Mais combien de clubs et de bateaux de croisière vous font un vrai briefing de sécurité ? En vous détaillant les procédures de rappel des plongeurs (bruit de moteur, taper sur l'échelle...), en vous montrant où est l'O2 et comment en donner à un plongeur si vous remontez avant le guide, en vous disant où est l'aspirine, en vous montrant les fiches d'évacuation, comment les remplir, comment avertir les secours ?

     

    C'est à mon humble avis la base, et il y a largement des progrès à faire.

    Link to comment
    Share on other sites

    suis tout a fait d'accord il y a encore des progrès à faire.

    Mais en tant que guide j’exige des réponses précises sinon ils vont se faire voir!!!!! Et jusqu’à présent ce n'est pas arrivé dans des pays civilisés!!!!!! En Thaïlande j'ai eu comme réponse, pour l'évacuation c'est l'armée qui s'en occupe, sans préciser le mode ni le délai ni bien entendu la fréquence d'appel. ---------------------------ben je guide pas na!!!!!!!! ou alors fais confiance au capitaine du bateau qui lui sait c'est pas si simple vu qu'il parle Anglais comme une vache Espagnole et Français pas du tout, d'ailleurs il ne sait même pas ou est ce petit pays:

    Link to comment
    Share on other sites

    • 1 month later...

    Salut

    Au final c est à ton cardiologue de donner le feu vert pour plonger en fonction des lesions coronaires que tu a présenté et des lesions persistantes après la pose d'une ou plusieurs stents. Après une période des cicatrisation de 6 mois, l absence de toute symptomatologie, une épreuve d effort normale rien ne s'oppose à la pratique de la plongée. Bien entendu sevrage absolu du tabac si nécessaire, contrôle rigoureux d une éventuelle hypertension artérielle, régime alimentaire sain pauvre en graisse et peu salé avec contrôle de tout sur poids et enfin pratique régulière d'une activité physique d endurance comme le vélo sont nécessaires, la plongée ne pouvant être considérée comme un sport. Enfin réalisation au minimum annuelle d un bilan cardiologique. Un cardiopathie équilibrée n est pas une contre indication à la plongee. A ta disposition.

    Link to comment
    Share on other sites

    De bonnes nouvelles ! j'ai passé mon 1er teste à l'effort et je suis à 110% de mes capacités. un electro et une échographie ont été faite également, je cite la cardiologue " tout est parfait, on ne voit même pas que vous avez eu un infarctus " !! je la revoit fin janvier après un autre teste à l'effort afin de reprendre la plongée ! Tout s'arrange, je touche du bois pour que ça aille dans ce sens !! Merci pour vos messages qui m'ont bien encouragé et surtout remonté le moral, j'en avais besoin !

    Link to comment
    Share on other sites

    on est content pour toi!!!!!

    Mais comme on est un peu égoïste on pense aussi que ça peu nous arriver donc ton expérience sert aussi aux autres et nous montre que rien n'est absolu et que si le devoir de précaution existe il peut aussi y avoir des adaptations en fonction des cas ce qui nous rend plus optimiste.

    donc ton post est intéressant:

    surtout raconte nous la suite:

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    Contente que tu aies pu plonger à nouveau Mickey ...

     

    Le défibrillateur n'est utile qu'en cas de ...fibrillations cardiaques, ce qui n'est pas OBLIGATOIRE ( lol) en cas de problèmes cardiaques.

    Donc ce n'est pas la panacée

    Et sortir un plongeur inconscient, le dévêtir , le sécher avant de poser les électrodes ...bref, sur un stade, dans la rue ,au sec oui mais pour les plongeurs il y a plein d'autres gestes à faire avant

    Link to comment
    Share on other sites

    Et sortir un plongeur inconscient, le dévêtir, le sécher avant de poser les électrodes [...]

    Très important de poser les électrodes sur une peau sèche. Sinon, le courant électrique fera comme tout le monde : il choisira le chemin le plus facile, et passera par l'eau sur la peau. résultat des courses, le cœur du patient ne sera pas défibrillé, et en prime sa peau sera brûlée.

     

    Pensez à sécher la peau avant de coller les électrodes. Comme le disait déjà Descartes en 1637 dans son célèbre Discours de la méthode, Je pense donc j'essuie.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il faut remettreles choses en perspective :

    devant un sujet inconscient et en arrêt cardiorespiratoire (éventuellement vérifié par la palpation des carotides ou des femorales); plongeur ou non le PREMIER geste a faire est le massage cardiaque externe (MCE). Il ne faut pas surseoir a ce geste sous prétexte de rechercher un hypothétique défibrillateur. Aprè une trentaine de secondes introduire une ventilation artificielle par bouche a bouche ou mieux avec de l oxygène et un insufflateur manuel si on en dispose (souvent sur les bateaux de plongée). Ne pas oublier de retirer les debris en tous genres qui pourraient encombrer les voies aériennes supérieures. Si on dispose d un défibrillateur on peut l utiliser bien qu'il ne puisse être efficace que sur un patient en fibrillation (ce qui n est pas toujours le cas et impossible à déterminer sans un electrocadiographe). Comme le rapelle Leopold les électrodes doivent être posées sur une peuparfaitement séchée. Et bien sûrappeler le plus rapidementapossible les secours spécialisés.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bien entendu il faut pour utiliser le défibrillateur avoir une peau sèche

    Cependant je continue à croire que celui-ci est important

    d'abord pas seulement pour le choc électrique mais également pour les informations médicales qu'il donne aux secours .

    si c'est en sortant de l'eau on devrait avant que les secours arrivent avoir peut être le temps de sécher l’individu?????? Dans certains cas c'est bien sur impossible. Cela ne dédouane pas des autres gestes qui doivent être fais en priorité. Il y a également et surtout un intérêt dans les croisières ou on est souvent loin de tout et surtout à l'étranger. Il ne faut pas oublier qu'un infarctus peut intervenir bien après ou avant les ploufs.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bien sûr le défibrillateur est important et loin de moi l'idée du contraire. Certes il donne des informations mais encore faut il être en mesure de les interpréter. Je le répète le geste de secourisme à mettre en oeuvre immédiatement est le massage cardiaque externe et la mise en oeuvre d'un défibrillateur éventuel ne doit pas entraîner un retard quelconque à l initiation du MCE.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.