Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Ouais, tout est dans le titre !

     

    Je sollicite votre aide pour trouver les insultes dans lesquelles il est question d'animal aquatique !

    Donc "morue" et "gueule de raie", les insultes peuvent être inventées, je laisse libre cours à votre imagination.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    grosse baleine-------------------c'est pour ma femme!

    vilain maquereau------------------c'est pour la voisine

    requin d'eau douce -----------------pour le percepteur ou le banquier

    je suis un véritable loup de mer

    arrête de bailler comme une carpe c'est pour Caranx

     

    espèce de con-------gre!gre!

    les demoiselles ont envahis les rues: poisson bien connus dans les tropiques

    tant moi une perche!

    cet automobiliste je lui ai fait une queue de poisson

    il y a anguille sous roche--------------------ça c'est pour mes dires

    ont est serrés comme des harengs

    je noie le poisson

    quand tu m'enlaces t'es une véritable pieuvre-----------------c'est pour ma maitresse

     

    d'une femme qui n'a pas beaucoup de poitrine on dit qu'elle est plate comme une limande

    dans mon quartier il n'y a que des "thons" ça c'est pour la gente féminine

    j'ai demandé à mon coiffeur de me faire une raie au milieu

     

    même si il est péchè prés de lille je ne pense pas que ce "rouget" pouvait composer un hymne national

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le pirate a fait un bon bréviaire ;-)

     

    Je propose d'ajouter le panier de crabes, expression décrivant une équipe sans esprit d'équipe, et même ambiance franchement délétère.

     

    En surface, on peut croiser des string-fish ou des raies de surface (je vous laisse deviner ce que ça peut être).

     

    Le mot « crevette » désigne parfois une femme, avec des sens différents :

     

    -une jeune fille,

    -une référence à son odeur,

    -tout est bon, sauf la tête,

    -la jeune fille émotive qui rougit facilement...

     

    Pour l'odeur incommodante, pour une femme, c'est « elle sent la crevette », et pour un homme « il sent le hareng ».

     

    Le mot « aiglefin » ou « églefin » peut désigner un petit escroc, mais ça peut aussi être une qualité, désignant dans ce cas une personne rusée. L'églefin ou aiglefin est un poisson, et quand on le fume, ça devient du haddock.

     

    Le maquereau a son équivalent féminin, la maquerelle (ou « la mère maquerelle»). Ce maquereau allait relever les compteurs de ses morues sur le trottoir...

     

    « Le mariage de la carpe et du lapin » désigne une union contre nature, que ça soit pour des personnes, ou des entreprises. Quand ce sont des personnes, ils peuvent finir par s'engueuler comme des poissons pourris.

     

    L'anguille, par sa capacité de nous filer entre les doigts, désigne celui qui est assez malin pour se sortir de situations tordues, et en particulier éviter le zonzon, « il a filé comme une anguille ».

     

    Dans les expressions liées aux poissons, il y a bien sûr le poisson d'avril, muet comme une carpe, avoir des yeux de merlan frit, heureux comme un poisson dans l'eau,

    (ou des anchois), frais comme un gardon, l'histoire qui finit en queue de poisson (ou la référence à la conduite de véhicule)... Une expression curieuse, « noyer le poisson ». Il y a certainement d'autres sens, mais habituellement je l'emploie pour désigner quelqu'un qui enrobe de paroles ou d'actes inutiles une parole ou un acte qu'il veut faire passer plus facilement. On parle aussi de « menu fretin », ces poissons trop petits pour faire un bon plat, mais pouvant à la rigueur être mangé en friture (et par analogie, des personnes ayant peu d'importance).

     

    À noter que l'expression « avoir une mémoire de poisson rouge » est totalement déplacée, puisqu'on a prouvé que les poissons, rouges ou pas, peuvent avoir de la mémoire.

     

    Une petite dernière (dont je revendique la paternité, attention droit d'auteur), si une femme a des relations sexuelles avec tout le monde, on peut dire d'elle qu'elle a une raie publique... Et une petite référence musicale,

    . On peut bien sûr écouter toute la chanson, et dans l'ensemble on peut se dire qu'on peut chanter cette chanson aux enfants dans leur bain. Sauf peut-être ce passage :

     

    J'en connais un qui s'est marié

    À une grande raie publique

    Il dit quand elle lui fait la nique

    « Ah qu'est-ce que tu me fais, ma raie ! »...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour vos contributions !

     

    Je lis ici beaucoup d'expressions et peu d'insultes... Je continue mes recherches...

    Je vous propose à l'instant:

    t'as une gueule de Psychrolutes marcidus. et comme le poisson, t'es très pané ! (50 nuances d'interprétations). Reste de "mignons" bigorneau, tétard, anus de poulpe, bougre de congre,QI d'huitre,loutre analphabète...

     

    J'vais plonger, regarder si je trouve autre chose ! Bulles à vous

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il y a « pédé comme un phoque » mais le phoque n'est pas un poisson. L'espression est d'origine incertaine et vient peut-être de « pédé comme un fox », ces chiens ayant la réputation d'avoir des relations homosexuelles.

     

    Mais au fait, on parle de noms d'oiseaux, mais il n'y a pas tant que ça d'insultes avec des noms d'oiseaux. Avoir le QI d'une poule, ou traiter quelqu'un(e) de bécasse, parler d'une jeune fille candide comme une oie blanche...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    L'expression vient de la marine.

    Elle a belle allure, la marine à voile

     

    J'ai un peu cherché et on trouve différentes explications dont aucune ne m'a convaincu.

     

    C'est clair qu'un spi au près, ça risque d'être difficile, mais toutes les voiles étant gonflée par le vent, aucune ne reçoit le vent de face. Cela dit, pa rapport à l'allure, au près, le vent vient de l'avant.

     

    Pour certains, l'expression vient du fait que l'ancien nom du foc était le génois et que les génois avaient la réputation de compter beaucoup d'homosexuels.

     

    Pour d'autres, c'est la position du foc à l'oposé de la grand voile en vent arrière qui a donné naissance à l'expression : en vent arrière, la position du foc est de l'autre bord.

     

    À part ça, j'ai fouillé dans le langage fleuri du capitaine Hadock sans y retrouver beaucoup d'animaux marins. Quelques cachalots, et de moules certes, mais à gauffres

     

    À propos de moules, on a quelques expressions :

     

    -ça sent la moule pas fraiche

     

    -collés comme des moules

     

    -accroché comme une moule à son rocher.

     

    Si on peut inventer ce qu'on veut, je propose, dans le style de Archibald (c'est son prénom) Hadock :

     

    Espèce d'opistobranche de carnaval !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...