Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Bonjour a tous

     

    Je me doute de la réponse mais je tente ma chance.

     

    Il y a souvent des discussions sur les statistiques des accidents ADD entre autre en fonction de l'âge du niveau de la chapelle etc... 

    Suite a une discussion parallèle je me pose la question des accidents "immérités".

     

    Que les choses soient claires :   Immérité = le plongeur a respecté les consignes données par l'ordinateur.

     

    On peut partir sur la reflexion que le plongeur était fatigué , n'est pas un modèle mathématique etc etc … 

     

    Moi j'aimerai voir un peu la chose sous l'angle de la méthode de décompression et plus exactement sur l'ordinateur de plongée et les réglage de celui ci au moment de l'ADD "immérité".

    On compare souvent les ordis sur l'ergonomie des menues la visibilité de l'écran etc... qu'en est-il du nombre d'accident des utilisateurs de tel ou tel modèle...

     

    Merci d'essayer d'avoir un débat constructif. ;)

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je serais intéressé également de lire ces chiffres officiels, s'ils existent réellement. 

     

    J'ai regardé sur le site et dans les archives de DAN Asia-Pacifique mais je n'ai rien trouvé. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il ne me semble n'avoir jamais trouvé de statistiques en fonction des ordinateurs, voir même des modèles de déco.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, caolila a dit :

    Immérité = le plongeur a respecté les consignes données par l'ordinateur.

     

    vaste débat: qu'est-ce que respecter les consignes de l'ordinateur?

    - juste respecter les temps de paliers donnés?

    - respecter les vitesses de remontées, à peu près, à la lettre?

    - ne pas redescendre de x m à tout moment?

     

    Si ces statistiques existaient, elles auraient finalement assez peu de valeur, si ce n'est celle de mesurer le taux de possession des divers ordinateurs car il faudrait aussi pouvoir corréler le nombre d'accidents avec le nombre de plongées faites avec chaque modèle, ainsi que l'engagement de ces plongées.

     

    Il ne serait pas anormal à mon avis que les ordinateurs utilisés par les plongeurs faisant les plongées les plus longues, complexes, profondes aient le taux d'accidents le plus élevé... Que pourrait-on en dire?

    Les Sherwater/OSTC/Divesoft... c'est de la merde, ils ont le plus fort taux d'accidents? ou alors ils sont utilisés par les plongeurs qui font les plongées les plus à risque, en toute connaissance de cause pour la plupart?

     

    A mon avis il est illusoire de penser avoir un jour des données rétrospectives exploitables.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il faudrait faire une étude relativement complexe je te l'accorde mais d'un autre coté il serait pas sans intérêt d'ajouter en plus du type de plongée (profondeur durée) l'ordi et ses réglages.

     

    Certains ne prennent pas tel ou tel ordi parce que trop "pénalisant" certains trafiquent, pardon changent les paramètres de base de l'ordi ou pas… bref  on n'est pas prêt d'arrêter les supputations 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 12 heures, caolila a dit :

    Moi j'aimerai voir un peu la chose sous l'angle de la méthode de décompression et plus exactement sur l'ordinateur de plongée et les réglage de celui ci au moment de l'ADD "immérité".

    Je n'ai pas connaissance non plus de données sur l'accidentologie dépendante du modèle d'ordinateur.

     

     

    Il y a 7 heures, LGF a dit :

    vaste débat: qu'est-ce que respecter les consignes de l'ordinateur?

    - juste respecter les temps de paliers donnés?

    - respecter les vitesses de remontées, à peu près, à la lettre?

    - ne pas redescendre de x m à tout moment?

    On pourrait ajouter :

    - le nombre de plongée préconisée par jour

    - le nombre de jours de plongée consécutifs maximum préconisé ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    bon ben moi n'en déplaise a certain, je reste sur mes  ordis avec un petit réglage de sécu supplémentaire (vu mon age ;) ) et j'essaye de respecter scrupuleusement les consignes de mes ordis. 

     

    Cela a marché jusqu'à présent et j'espère que cela marchera encore longtemps même si je n'ai aucune garantie que ce sera le cas.

    Je vais faire confiance aux informaticiens, théoriciens, statisticiens, médecins, scientifiques etc etc qui ont participé à la conception de mes ordis  de près ou de loin et même de façon indirecte.

     

    Je n'ai pas le choix. L'ordi est un fil rouge il me donne la direction a moi gérer  avec mon ordi de bord, "les obstacles" afin d'adapter mes plongées si besoin.

    Mais une chose est clair il de MA responsabilité de tout faire afin de ressortir sain et sauf d'une plongée et non de celle d'un ordi, qui n'est qu'un instrument "con" mais diablement plus précis que moi dans ses calculs.  

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Il se trouve que j'ai été sensibilisé lors d'une récente croisière en juin dernier par un plongeur présent, médecin, qui m'a narré son ADD, survenu lors d'une plongée loisir "banal" en total respect des consignes de son ordinateur.

     

    La raison en était simple : FOP (Foramen Ovale Perméable)

     

    Pour rappel, si cette valve ne s'est pas correctement obstruée à la naissance, elle "court-circuite" le flux sanguin dans le coeur, faisant repartir du coeur du sang qui n'est pas repassé par la case poumon, et ne s'est donc ni enrichi en oxygène ni débarrassé de son azote. Cela peut donc fausser les algorithmes des ordi

    Et cela concerne 30% de la population !

     

    Du coup, je passe au diagnostic dans 2 jours.

     

    Et je ne comprends pas pourquoi tous les organismes ne communiquent pas dessus plus que ça, voire rendre le test obligatoire pour les pros.

     

    Perso, avant le DM, je n'en avais juste jamais entendu parler.

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le FOP est enseigné et expliqué a partir du N2 FFESSM

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 6 heures, caolila a dit :

    Mais une chose est clair il de MA responsabilité de tout faire afin de ressortir sain et sauf

    Malheureusement, ta responsabilité ne sera pas engagée en cas de carton envers toi même !

    En effet, si tu dois passer au caisson, ce sera ta carte Vitale qui te sera demandée et non pas ton assurance de licencié.

    Donc je (enfin pas que moi, tous les cotisants français) vais payer ton carton .... et çà, ça me fait braire !

    :jesors:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Jerome71 a dit :

    Et je ne comprends pas pourquoi tous les organismes ne communiquent pas dessus plus que ça, voire rendre le test obligatoire pour les pros.

     

    Perso, avant le DM, je n'en avais juste jamais entendu parler.

     

    Etonnant, moi, qu'est-ce qu'on m'a gavé à ce sujet. Tes certifications pré-DM sont anciennes ? Tu n'as pas de certif autre que PADI ? Est-ce qu'ils zappent complètement le sujet dans les organismes RSTC ?

     

    Apparemment c'est assez compliqué comme procédure, j'avais lu un article de la FFESSM qui expliquait pourquoi ils ne pensaient pas que ça serait une bonne idée de faire un dépistage systématique. Par contre c'est automatique en cas d'ADD médulaire.

    Modifié par Youdivemecrazy

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Pas trop anciennes, le Rescue remonte à 5-6 ans.

    Dans le cursus PADI ou SSI, je n'a pas souvenir d'un mot dur le FOP avant le DM.

     

    Le diagnostic n'a pas l'air trop compliqué. C'est en ambulatoire une matinée.

    C'est "juste" une écho transthoracique avec injection de micro-bulles pour suivre leur parcours.

    Je reviendrai raconter plus en détail une fois passé

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, caolila a dit :

    bon ben moi n'en déplaise a certain, je reste sur mes  ordis avec un petit réglage de sécu supplémentaire (vu mon age ;) ) et j'essaye de respecter scrupuleusement les consignes de mes ordis. 

     

    Cela a marché jusqu'à présent et j'espère que cela marchera encore longtemps même si je n'ai aucune garantie que ce sera le cas.

    Je vais faire confiance aux informaticiens, théoriciens, statisticiens, médecins, scientifiques etc etc qui ont participé à la conception de mes ordis  de près ou de loin et même de façon indirecte.

     

    Je n'ai pas le choix. L'ordi est un fil rouge il me donne la direction a moi gérer  avec mon ordi de bord, "les obstacles" afin d'adapter mes plongées si besoin.

    Mais une chose est clair il de MA responsabilité de tout faire afin de ressortir sain et sauf d'une plongée et non de celle d'un ordi, qui n'est qu'un instrument "con" mais diablement plus précis que moi dans ses calculs.  

    Ça ne sert à rien, une fois de plus on est dans le domaine du vaudou et du doigt mouillé. La question a déjà était posé à un spécialiste  de la décompression (Gardette), si tu veux significativement réduire le risque par rapport à une déco standard, tu vas passer tellement de temps au palier que tu vas craquer avant la fin. 

    il y a 1 minute, Jerome71 a dit :

     

    Pas trop anciennes, le Rescue remonte à 5-6 ans.

    Dans le cursus PADI ou SSI, je n'a pas souvenir d'un mot dur le FOP avant le DM.

     

    Le diagnostic n'a pas l'air trop compliqué. C'est en ambulatoire une matinée.

    C'est "juste" une écho transthoracique avec injection de micro-bulles pour suivre leur parcours.

    Je reviendrai raconter plus en détail une fois passé

    Ok, tu paies tout de ta poche la petite mâtiné ambulatoire ou c'est supporté par la communauté (sécu ou mutuelle ) ? Si on trouve un FOP, tu fais quoi  ? Tu paies pour le faire refermer ? 

    Ce ne sont pas des questions en l'air, elles nous ont été posé par des médecins sur ce sujet là précisément.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    La sécu ne couvre presque rien mais ma mutuelle boulot couvre totalement ce type d'examen.

     

    Et oui si on me trouve un FOP, alors je le ferai refermer le plus vite possible ce qui n'a pas l'air trop compliqué non plus (je n'ai pas trop fouillé le sujet encore mais c'est une micro intervention transoesophagienne en ambulatoire également)

    Modifié par Jerome71

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, Jerome71 a dit :

     

    La sécu ne couvre presque rien mais ma mutuelle boulot couvre totalement ce type d'examen.

     

    Et oui si on me trouve un FOP, alors je le ferai refermer le plus vite possible ce qui n'a pas l'air trop compliqué non plus (je n'ai pas trop fouillé le sujet encore mais c'est une micro intervention transoesophagienne en ambulatoire également)

     

    Heu….. On parle bien d'une opération sur le cœur la? Il me semble que même en cas d'ADD on ne s'embête pas à le refermer, même si la personne veut continuer la plongée. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...