Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
steph753

Longues plongées, zone peu profonde

    Messages recommandés

    Bonjour.

     

    La plongée, il y en a pour tous les goûts : ceux qui aiment les profondes, ceux qui aiment les épaves, ceux qui aiment les tombants, ceux qui font des randonnées sous marine, ceux qui font de la biologie en passant 1 heure sur 10 mètres carrés, ceux qui font de la Spéléo, ceux qui font de la photo, ceux qui vont très profond au trimix, etc.

     

    "Mon truc à moi" (pour reprendre une expression radiophonique d'il y a 20 ans au moins), ce sont les plongées _longues_.

    Le jour où j'ai commencé à faire des plongées de + de 60 minutes, puis 80 minutes, puis la barre des 100 minutes, puis un peu plus de 120 minutes (avec un 2x12L air) , et je me suis dit «bon sang, c'est ça qui me plait (aussi 😉 ) !» .

     

    Je ne plonge pas en recycleur (pas encore) mais des plongées encore plus longues me bottent bien.

    L'idée de passer 3h30 (voire +) dans maxi 25m (ou 20/25m, ou même la zone 15/20m) me fait saliver.

     

    25m, chacun dira "c'est de la plongée loisir". Mais si c'est "très long" , peut-être doit-on regarder d'un autre oeil ce type de plongées...

     

    - Voyons un exemple détaillé (puis parlons médecine) :

    179 minutes à 24m, mCCR diluant air set point à 1.1

    1 minute à 24m, mCCR, diluant air set point à 1.6

    GF 80/80 (sur de pareilles plongées est-ce le bon GF??)

    plus haut palier à 6m

    ça fait sortir à la 212e minute.

     

    Si passage sur BO air à la 180e minute, ça fait sortir à la 347e minute (5400L d'air nécessaires 😮 );

    Ou, si passage sur BO Nx50 à la 180e minute, ça fait sortir à la 241e minute (2000L de Nx50 nécessaires).

     

    Remarque : partons de l'hypothèse que le plongeur n'a pas froid durant sa plongée.

    Remarque n°2 : j'aurai pu partir sur des runtime de 5h/5h30 (après tout il y a bien un scrubber de 8lbs pour le Meg), 300' à 20m, le principe aurait été le même

     

     

    - Parlons médecine :

    1) Par rapport à un même runtime de plongée mais une profondeur de 60m (OC air, Deco air), la saturation des tissus n'est pas la même : qui peut m'en dire + à ce sujet ? 

     

    2) Quid de la comparaison de probabilités de risques d'ADD entre ce type de plongées pas profondes/longues, et des plongées profondes/courtes ?

     

    3) sur un topic voisin ça parle du fameux et récurent-sujet du "FOP" qui est un facteur aggravant comme d'autres (surpoids, fatigue, déshydration, ...) pour ce qui est des plongées "loisirs" (runtime max 60' ). Quid de l'importance du FOP pour des plongées telle que celle décrite au-dessus ?

     

    4) Sur un autre topic, on parlait des microbulles. Là aussi, on disait que ça n'était pas obligatoirement un ADD mais que c'était un facteur aggravant. Quid de ce sujet sur les plongées longues et peu profondes ?

     

    5) Je le verrai en détail lorsque je ferai des formations appropriées, mais juste par curiosité, sur de pareilles plongées quels sont les réglages GF appropriés ?

     

    6) Auriez-vous des remarques sur le thème général "médecine" par rapport à ce type de plongée peu profonde/longue ?

     

     

    Merci pour vos lumières.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Interrsse toi a la stratégie de Laurent ballesta pour ça plongé de 24h. Il a passé 22h à 20m- 25m. Il a réussi comprier la déco à 2h. (en utilisatiant du diluant trimix et du diluant air) 

    Modifié par sacha.r

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...