Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
stef75

Pourquoi après 7 ans j'ai quitté la 2F...

    Messages recommandés

    Il y a 1 heure, nanobulle a dit :

    perdre son énergie pour les autres, et pour soi au passage, c'est la base de l'associatif.

    Ne penser qu'à son intérêt propre (progresser, avancer) relève du commercial.

    Il me semble qu'à un moment donné, il faut choisir.

     

    Non, je ne crois pas qu'il soit juste, ni même sain, d'avoir une vision à ce point dichotomique, tranchée et en noir et blanc. J'ai connu des "associations sans but lucratif" qui n'étaient que des façades pour servir les intérêts d'un boys club très fermé, une p'tite clique de p'tits amis pour qui ne comptaient que leurs p'tits nombrils; j'ai connu des structures commerciales ouvertes où l'on se fendait en quatre avec professionnalisme pour aider les clients et leur offrir une expérience au-delà de leurs attentes... 

    Bref, "ne penser qu'à son intérêt propre" relève de certains individus et non pas de la forme légale de la structures dans laquelle ils sévissent.

    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    @nanobulle Tu interprètes mal mes propos.

     

    Je suis dans le monde associatif depuis un certain temps, et je n'ai jamais compté le temps passé a aider, je suis le premier a proposé mes services. J'ai fait la formation pour etre TIV, parce que j'avais  la volonté d'aider. 

     

    Quand je dis perdre mon énergie je pense a la perdre pour des causes perdues, faire des choses pour l'assos qui ne sont pas reconnues, donc perte de temps…

    Il y a 1 heure, nanobulle a dit :
    Il y a 11 heures, caolila a dit :

     

    Oh que tu as raison sur ce point… et comme j'en prends de plus en plus…. tout va bien.

    c'est une conceptions égoïste de l'associativité.

    "Du moment que j'en profite ... tout est parfait "... et les autres ?

     

    Dans le concept de l'associatif, il y a le partage.

     

    Tu sors mon propos du contexte..  Et je n'ai jamais di que je ne prenais pas de plaisir a plonger avec des plongeurs d'assos. Mais pourquoi crois tu que j'ai passé le N4, c'est pour partager des plongées avec les personnes que je guide.. non ?

     

    Je ne comprends pas du tout pourquoi tu as fait ce post. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, caolila a dit :

     

    @nanobulle Tu interprètes mal mes propos.

     

    Je suis dans le monde associatif depuis un certain temps, et je n'ai jamais compté le temps passé a aider, je suis le premier a proposé mes services. J'ai fait la formation pour etre TIV, parce que j'avais  la volonté d'aider. 

     

    Quand je dis perdre mon énergie je pense a la perdre pour des causes perdues, faire des choses pour l'assos qui ne sont pas reconnues, donc perte de temps…

     

    Tu sors mon propos du contexte..  Et je n'ai jamais di que je ne prenais pas de plaisir a plonger avec des plongeurs d'assos. Mais pourquoi crois tu que j'ai passé le N4, c'est pour partager des plongées avec les personnes que je guide.. non ?

     

    Je ne comprends pas du tout pourquoi tu as fait ce post. 

     

    désolé caolila si je t'ai blessé, ce n'était pas mon intention.

     

    Mon propos est de rappeler que "l'on" attaque le plus souvent la FFESSM pour son immobilisme, tout en oubliant que la plupart des plongeurs en France  sont (ou ont été) licenciés.

    Ils sont donc responsables de cette situation et je ne suis pas d'accord avec toi lorsque tu dis que c'est cause perdue d'agir pour faire triompher ses idées au niveau du club, au niveau de la direction de la FFESSM.

     

    Quelle est la force actuellement du Président de la FFESSM et du CDN ?

    Il n'y a pas d'opposition.

    Imposer à la FFESSM qu'elle s'occupe de ses clubs associatifs n'est pas une cause perdue.

    Cela ne sera pas facile, mais ça se tente.

     

    Si les efforts des uns et des autres au niveau du club ne sont pas reconnus, c'est que la direction du club doit être changée. Cela se fait démocratiquement en AG.

    Il ne faut pas hésiter.

     

    Maintenant pour ceux qui ne sont pas sensibles à ce type d'engagement, qu'ils aillent dans le secteur marchand, on y fait d'excellentes choses tant en formation qu'en pratique.

     

    C'est pour préciser ces points que je suis intervenu.

     

     

    • Like 1
    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 40 minutes, nanobulle a dit :

    désolé caolila si je t'ai blessé, ce n'était pas mon intention.

    :biere:

     

    Perso je n'attaque pas la FFESSM J'ai tout appris en associatif FFESSM, et j'ai rencontré des plongeurs formidables. Engagés, dévoués a notre passion.

     

    Pour moi c'est surtout un autre problème qui "m'énerve", ce sont les personnes qui profitent du système, des autres pour financer leur passion.  Le bénévolat a des limites, je suis d'accord pour que les encadrants qui s'investissent toute l'année  ne payent par exemple pas leur cotisation club, qu'ils aient une petite ristourne sur la sortie club parce qu'ils vont encadrer et souvent ne pas profiter pleinement de leurs plongées.   Mais ou je ne suis plus d'accord du tout c'est quand les autres membres financent largement les avantages de quelques un et en plus que cela soit fait de façon complètement opaque.

     

    La je dis stop.

     

    J'ai essayé de faire changer les choses.. mais la résistance est grande.. si tu demandes la transparence, (je suis trop naïf je crois)  les attitudes changent…  c'est un signe qui ne trompe pas… les privilégiés se rebiffent, redoutent de perdre leurs "acquis"   

     

    Dans les clubs c'est comme dans les entreprises, il y a des luttes de pouvoir… perso je ne veux que pouvoir plonger dans une bonne ambiance. Partager ma passion, mes expériences avec d'autres, passer de bons moments quoi… si c'est pour me prendre la tête... non merci

     

    il y a 58 minutes, nanobulle a dit :

    Si les efforts des uns et des autres au niveau du club ne sont pas reconnus, c'est que la direction du club doit être changée. Cela se fait démocratiquement en AG.

    Il ne faut pas hésiter.

     

     

    Oui tu as raison mais ce n'est pas toujours facile a faire.  

    Les personnes sont souvent démotivés, par tout ce qui s'est déjà passé, elles continuent parce que c'est comme cela, par contre le changement très peu sont près a prendre le risque . Et une personne a elle toute seule ne peut pas grand chose. Un club c'est une équipe et quand les bonnes volontés manquent c'est la fin qui approche….   

    le bateau prend l'eau il va couler…

    les rats quittent le navire…

    et dans ce cas je pense que j'en suis un. 

    Parfois il faut avoir le courage de voir la vérité en face :(

     

    • Sad 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Il y a 1 heure, caolila a dit :

    Un club c'est une équipe et quand les bonnes volontés manquent c'est la fin qui approche….   

    le bateau prend l'eau il va couler…

    S'il en demeure dix, je serai le dixième; Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là  !. (Victor Hugo)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @CMDCJe comprends que tu sois triste, mais la fatigue me gagne… et il y a un point a ne pas oublier, la plongée est pour moi un loisir un moment de détente…. ce n'est pas compatible avec les "enm...des"

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je vous lis, mais je ne comprend pas vraiment de quelles emmerdes vous parlez. Moi je plonge et puis voila. Si je veux filer un coup de main je le fais. Si ça me fait chier j'arrête. Si quelqu'un me prend la tête je ne lui parle plus. Je suis moniteur bénévole pas salarié, je ne dois rien à personne et on ne peut m'obliger à rien. 

    • Like 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 26/10/2019 à 00:10, stef75 a dit :

    Salut à tou.te.s,

     

    Petit bilan d'un investissement de sept années à la 2F... Génial et compliqué...  J'ai croisé plein de damoiseaux et de garçonnes sympathiques...

    J'ai appris à plonger, à me triturer l'esprit avec Dalton et  d'autres et aussi à me prendre la tête avec des gens, masculins est il besoin de le préciser ? J'ai appris à plonger. 

     

    J'ai appris à plonger sous terre, en ouvert, en CCR et à devenir un cadre... Plein de super instructeurs qui ne comptent pas leur temps :)

     

    Plein de gens, un ou deux parisiens (PED, BM) pour la sout', des bretons pour la mer... des bretons organisés (gwennran, camaret)) pour le MF1... Plein de gens positifs qui ne comptent pas leurs heures pour te faire progresser... Des INs et des INps... Des formateurs TDI, formateurs ou intructeur trainer....

     

    Et puis ? Et puis les tocards. 

     

    Plein de gens moins intéressants... qui te prennent la tête ? Qui sont dans autres choses... Aucun rapport avec l’activité mais surement avec leur ego.... Politique ? Club, département, région. Rien à faire... C'est juste épuisant. 

     

    Après trois mandats de directeurs techniques au sein d'un club de l'intérieur, un an de vice président de commission culturelle en ile de France en sout', je lâche l'affaire... J'ai autre chose à faire que me prendre la tête sur des histoires politiques de clubs parisiens et de personnes qui ne pratiquent plus dans mon milieu (sout', plongée de haut niveau) alors qu'ils prétendent former des débutants. Terminé. Marre. Je  leur souhaite bon courage (je suis pas rancunier). 

     

    Voilà, la 2F c'est terminé pour moi... Pour le MF2, j'irai voir ailleurs (FSGT?) ? ou voie professionnelle (je suis instructeur TDI)... 

     

    Sans rancunes. Bisous

     

    Voilà, la 2F c'est mort pour moi. Je pense pour de bonnes raisons.

     

     

     

     

    Salut Steph75

    Que t'inspirent les différents commentaires effectués à la suite de ton annonce ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, Youdivemecrazy a dit :

    mais je ne comprend pas vraiment de quelles emmerdes vous parlez

     

    Pour moi devoir côtoyer des gens que je n'apprécie pas… cela m'emmerde… 

     

    Mais là je sais que c'est moi le problème ;) donc tout va bien :top:

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, caolila a dit :

     

    Pour moi devoir côtoyer des gens que je n'apprécie pas… cela m'emmerde… 

     

    Mais là je sais que c'est moi le problème ;) donc tout va bien :top:

     

     

     

    Je vais me permettre de commenter la vision que Caolila a de certains clubs associatifs de plongée qu’il fréquente, et de dépasser la rusticité de ses relations interpersonnelles avec son environnement immédiat.

    À mon sens, dès lors que certains avantages sont associés à des tâches précises, le club devient une association d’intérêts individuels. Chacun s’accroche à ses prébendes organisationnelles (déplacement et plongées gratuites, etc.), ou matérielles (stab, détendeur, combi, etc. offerts).

    Il les défend bec et ongles.

    Ce n’est pas sain.

    Ce n’est pas ainsi, à mon sens, que l’on doit concevoir le bénévolat.

    Je sais que ce modèle est celui d’un grand nombre de clubs de plongée (ou d’autres sports) en France, mais cela n’excuse rien.

     

    Ce type d’organisation a un poids énorme dans la réglementation de notre activité en France.

    Demandons-nous pourquoi on tient tant, chez nous, aux PE, alors que partout ailleurs, dans le monde, on ne forme que des plongeurs autonomes.

    Simplement parce que ce sont des PE que les moniteurs des clubs bénévoles vont « encadrer » (comme son nom l’indique) sous l’eau.

    Former (?) un PE, c’est investir.

    Les PE, sont la matière de base qui permet réaliser, gratos, de belles plongées d’exploration.

    Il faut les bichonner.

    Imaginez un système avec uniquement des PA.

    Dans cette situation, pour les sorties en mer, en structure commerciale, les « moniteurs » ne servent plus à rien, chacun plonge sous sa propre responsabilité, pour son propre intérêt, sur ses propres deniers, à prix coutant.

    Pourquoi « récompenser » des moniteurs qui plongent pour eux ?

     

    Le système évoqué par Caolila, qui se situe à l’interface floue entre le commercial et l’associatif, est malsain.

    Il faut le démanteler.

    Soit on fait de l’associatif pur avec comme règle unique le bénévolat à tous niveaux, soit on confie ses intérêts aux professionnels.

     

    L’avantage de la plongée commerciale est qu’il n’y a pas d’ambiguïté.

    On paie pour ce que la structure offre aux plongeurs, aux moniteurs.

    C’est parfaitement clair.

    Si on n’est pas content, on va voir ailleurs.

     

    Je suis de ceux qui demandent que les structures professionnelles internationales soient admises dans notre pays, avec leurs propres règles, leurs enseignants, et qu’elles puissent travailler selon leur propre organisation.

    À terme, la plongée et les plongeurs, y trouveront leur compte.

    • Like 3
    • Thanks 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, nanobulle a dit :

    Je suis de ceux qui demandent que les structures professionnelles internationales soient admises dans notre pays, avec leurs propres règles, leurs enseignants, et qu’elles puissent travailler selon leur propre organisation.

     

    Et réciproquement !

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Moi aussi.

     

    Et, en dehors de ça, les PE sont un moyen d'exister pour certains, i.e. les petits chefs castrateurs en mal de reconnaissance.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, nanobulle a dit :

    À mon sens, dès lors que certains avantages sont associés à des tâches précises, le club devient une association d’intérêts individuels. Chacun s’accroche à ses prébendes organisationnelles (déplacement et plongées gratuites, etc.), ou matérielles (stab, détendeur, combi, etc. offerts).

    Il les défend bec et ongles.

    Ce n’est pas sain.

    Ce n’est pas ainsi, à mon sens, que l’on doit concevoir le bénévolat.

    Je sais que ce modèle est celui d’un grand nombre de clubs de plongée (ou d’autres sports) en France, mais cela n’excuse rien.

    Si l'on prend l'associatif au sens strict tu as tout à fait raison. Dans la vraie vie il y a tout de même un juste milieu à trouver et c'est malheureusement là que le bat blesse et que les situations dérapent. On peut concevoir une forme de reconnaissance de l'investissement des bénévoles mais sans que cela tourne à la gratitude systématique et explicitement quantifiée.

     

    il y a une heure, nanobulle a dit :

    Ce type d’organisation a un poids énorme dans la réglementation de notre activité en France.
    Demandons-nous pourquoi on tient tant, chez nous, aux PE, alors que partout ailleurs, dans le monde, on ne forme que des plongeurs autonomes.
    Simplement parce que ce sont des PE que les moniteurs des clubs bénévoles vont « encadrer » (comme son nom l’indique) sous l’eau.
    Former (?) un PE, c’est investir.
    Les PE, sont la matière de base qui permet réaliser, gratos, de belles plongées d’exploration.
    Il faut les bichonner.

    C'est, en effet, une indéniable raison qui justifie une réglementation draconienne comme celle que nous connaissons malheureusement dans notre pays. A cela on peut ajouter une phobie prononcé de la part de l'état pour tout ce qui touche certaines activités de pleine nature. N'oublions pas que la règlementation plongée à la Française et son environnement spécifique sont unique en Europe et dans le monde.

     

    il y a une heure, nanobulle a dit :

    Imaginez un système avec uniquement des PA.

    Dans cette situation, pour les sorties en mer, en structure commerciale, les « moniteurs » ne servent plus à rien, chacun plonge sous sa propre responsabilité, pour son propre intérêt, sur ses propres deniers, à prix coutant.

    Pourquoi « récompenser » des moniteurs qui plongent pour eux ?

    Oui j'imagine très bien et c'est même mon modèle préféré. Le moniteur est un enseignant et a pour rôle d'organiser la plongée et de former les plongeurs vers l'autonomie. Je peux cependant concevoir que les plongeurs débutants aient encore besoin de ses services le temps d'acquérir une confiance suffisante avant de voler de leurs propres ailes. Pour d'autres un simple compagnonnage pour les premières plongées en autonomie sera suffisant.

     

    il y a une heure, nanobulle a dit :

    Je suis de ceux qui demandent que les structures professionnelles internationales soient admises dans notre pays, avec leurs propres règles, leurs enseignants, et qu’elles puissent travailler selon leur propre organisation.

    À terme, la plongée et les plongeurs, y trouveront leur compte.

    Cela me semble une évidence mais entre un état paternaliste à l’extrême et une fédération délégataire égocentrée et avide de pouvoir et de reconnaissance la situation risque de perdurer encore quelques temps.

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour le développement fort interessant de cette discussion. 

    :)

     

    Modifié par caolila
    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 11 heures, nanobulle a dit :

    Salut Steph75

    Que t'inspirent les différents commentaires effectués à la suite de ton annonce ?

     

    Que le problème est aussi pédagogique. Discussion lunaire avec mon président. Je ne suis pas allé pour des raisons perso au stage de validation cette année. Il y avait autant de pn2/pn3 que de cadres e2/e3/e4. Mais pour lui y avait  pas assez. Car seulement un e3 et un e4 pour 5 stagiaires pn3. Comme l'alpha et l'oméga de la formation fédérale repose sur les exercices verticaux et que la fédération fixe des limites de verticalité, c'était pas assez. Grosse fatigue... Cadre étroit de formation. Il faut toujours vérifier jusqu'au dernier moment qu'ils savent faire une ra a 40m de manière académique (on était allé a Roussay avant et a Marseille)... le reste on fait rien.. ou si peu. On reste dans la formation de "futur moniteurs" même si c'est pas l'attente des pratiquants. Plus long, plus cher que dans le commercial. Pas efficace donc. 

     

    Sinon, le problème c'est les embrouilles de pouvoir au sein d'une structure dont l'activité principale consiste a faire du décompte de carreaux a la pistoche. 

     

    Perso, j'ai plus le temps, l'énergie et l'envie pour ce genre de conneries. 

    • Like 1
    • Thanks 3

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...