Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
aka74

Pour plus de sécurité: Connaissance tables de plongée et ordinateur

    Messages recommandés

    Bonjour à toutes et à tous,

     

    Avant de poser mes questions, je souhaite juste mettre les choses dans leur contexte, d'ou le fait que ce soit un peu long, j'en suis désolé.

     

    N1 (CMAS 1 étoile) depuis cette année, je totalise une vingtaine de plongée.

    Ce niveau me convient très bien, je ne compte pas passer mon niveau 2 (seulement et peut être le PA12)

    La plongée-tourisme me satisfaisant pleinement pour l'instant.

     

    Jusqu'à récemment, je n'avais plongé qu'en France (méditerranée et lacs) et je m'étais toujours reposé sur mon guide de palanqué pour tout ce qui est profondeur, vitesse de remontée, palier...

     

    Mais en début de mois, j'ai plongé à l'étranger (mer rouge/Jordanie) et j'avoue avoir été un peu refroidi par tout ce qui concerne la sécurité:

    - Temps entre les plongées compris entre 1h et 1h30 (contre 3h mini recommandées)

    - J'ai fini une plongée avec l'octopus du guide de palanqué alors que je lui avais indiqué 100bars et 50bars

     

    Un des plongeurs de la palanqué (+ de 200 plongées) n'a pas respecté le temps indiqué par son ordinateur lors d'un palier sur la dernière plongée (qui lui indiquait 9 min... surement normal au bout de la 3eme plongée de la journée avec des temps de pause inférieur à 1h30 entre 2 plongées).

    A chaque fois les plongées duraient entre 40 et 55 min.

    Pour ma part, je ne plongeait que 2 fois par jour.

    Du coup je m'interroge sur le respect du temps de remonté et de palier lors de mes plongées.

     

    Il n'y a eu aucun problème et les plongées étaient magnifiques, mais je compte plonger à l'étranger (mer rouge, asie) dans les prochaines années.

     

    J'en viens donc à mes questions:

    Vu comment certaines consignes de sécurité étaient un peu prise à la légère, je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées  en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté.

     

    Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur.

     

    - Existe-t-il des formations spécifiques sur le sujet (hors passage de niveau)?

    - Sinon, ou pourrais-je trouver des ressources pour me former?

    - Vu mon profil, est-ce qu'un ordinateur tout simple comme le Cressi Leonardo (un des moins chère) irait?

     

    D'avance merci pour vos réponses.

     

    Modifié par aka74

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La formation N2 pourra t'apporter certaines ressources que tu cherche.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 49 minutes, aka74 a dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

     

    Avant de poser mes questions, je souhaite juste mettre les choses dans leur contexte, d'ou le fait que ce soit un peu long, j'en suis désolé.

     

    N1 (CMAS 1 étoile) depuis cette année, je totalise une vingtaine de plongée.

    Ce niveau me convient très bien, je ne compte pas passer mon niveau 2 (seulement et peut être le PA12)

    La plongée-tourisme me satisfaisant pleinement pour l'instant.

     

    Jusqu'à récemment, je n'avais plongé qu'en France (méditerranée et lacs) et je m'étais toujours reposé sur mon guide de palanqué pour tout ce qui est profondeur, vitesse de remontée, palier...

     

    Mais en début de mois, j'ai plongé à l'étranger (mer rouge/Jordanie) et j'avoue avoir été un peu refroidi par tout ce qui concerne la sécurité:

    - Temps entre les plongées compris entre 1h et 1h30 (contre 3h mini recommandées)

    - J'ai fini une plongée avec l'octopus du guide de palanqué alors que je lui avais indiqué 100bars et 50bars

     

    Un des plongeurs de la palanqué (+ de 200 plongées) n'a pas respecté le temps indiqué par son ordinateur lors d'un palier sur la dernière plongée (qui lui indiquait 9 min... surement normal au bout de la 3eme plongée de la journée avec des temps de pause inférieur à 1h30 entre 2 plongées).

    A chaque fois les plongées duraient entre 40 et 55 min.

    Pour ma part, je ne plongeait que 2 fois par jour.

    Du coup je m'interroge sur le respect du temps de remonté et de palier lors de mes plongées.

     

    Il n'y a eu aucun problème et les plongées étaient magnifiques, mais je compte plonger à l'étranger (mer rouge, asie) dans les prochaines années.

     

    J'en viens donc à mes questions:

    Vu comment certaines consignes de sécurité étaient un peu prise à la légère, je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées  en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté.

     

    Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur.

     

    - Existe-t-il des formations spécifiques sur le sujet (hors passage de niveau)?

    - Sinon, ou pourrais-je trouver des ressources pour me former?

    - Vu mon profil, est-ce qu'un ordinateur tout simple comme le Cressi Leonardo (un des moins chère) irait?

     

    D'avance merci pour vos réponses.

     

     

    Un intervalle de surface de 1h ne me choque pas, cela se fait souvent sur des sorties doubl tank (deux blocs embarqués sur le bateau), dès lors que les plongées sont peu engagées : profondeur limitée à la zone des 20m, pas de paliers obligatoires ...

    FInir sur le secours du guide : même si cela n'est pas recommandé, cela se fait aussi pour ne pas pénaliser les autres plongeurs de la palanquée sur la durée de la plongée. Il faut que le guide gère cela correctement. Je l'ai fait régulièrement avec mes filles ou des amis qui débutaient.

    Paliers zappés par un plongeurs "expérimentés" : et donc quelle a été la suite une fois sorti de l'eau ? Pourquoi a-t-il zappé des paliers ?
    Et non, il n'y a pas obligatoirement de paliers après une 3e plongée dans la journée. Tout dépend des profondeurs moyennes et des temps d'immersion.

    Ordinateur de plongée : tous les modèles conviennent. Le choix dépendra de ton budget, de ta vue et de l'ergonomie. Leonardo ? Bof, il y a mieux pour le même prix en terme d'ergonomie et de lisibilité  justement.

    Formation : passe un niveau 2, ce sera le plus simple. Même si tu ne souhaites pas l'utiliser à court terme.
     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, bardass a dit :

    Un intervalle de surface de 1h ne me choque pas, cela se fait souvent sur des sorties doubl tank (deux blocs embarqués sur le bateau), dès lors que les plongées sont peu engagées : profondeur limitée à la zone des 20m, pas de paliers obligatoires ...

     

    Lorsqu'un intervalle de 12h n'est pas respecté entre 2 plongées, l'azote accumulé lors de la 1ère n'est pas totalement évacué. 

    Le taux d'azote résiduel va s’additionner avec celui la 2ème plongée.

    Pour la 3ème c'est le taux résiduel des 2 premières qui s'accumule avec la plongée en cours.

    Se retrouver à faire un palier de 10 min à cause de ça peut avoir des conséquences en cas de problème... si par ex. obligé de limiter son palier et faire une remonté rapide (plus le palier fixé est court, moins le risque est grand en cas d'interruption  il me semble).

     

    Le délai de 3 à 4h, respecté par les instructeurs avec qui j'ai plongé en France, sert à éliminer une bonne partie de cet azote. 

     

    C'est pour cette raison que lors de la 3ème plongée, l'ordinateur du plongeur en question lui donnait 9 min de palier.

    Pourquoi l'a t il zappé? ... excès de confiance, surement.

     

    Conséquence du non respect... il a ressenti un effet bulle dans les épaules (ce qui n'est absolument pas bon)

     

    Par contre pas de palier obligatoire dans la zone des 20m... oui si remonté lente (je ne connais pas la vitesse de remonté par coeur) sinon c'est obligatoire à partir de 40 min de plongée (selon les tables MN90)

     

     

    il y a une heure, bardass a dit :

    FInir sur le secours du guide : même si cela n'est pas recommandé, cela se fait aussi pour ne pas pénaliser les autres plongeurs de la palanquée sur la durée de la plongée. Il faut que le guide gère cela correctement. Je l'ai fait régulièrement avec mes filles ou des amis qui débutaient.

     

    Pour ma part, je trouve cela inadmissible.

     

    Une plongée doit se terminer avec un bloc à 50bars. Cette sécurité est faite en cas de problème.

     

    La plongée est un sport à risque, des protocoles sont mis en place pour justement les réduire au minimum.  

    Au mois de juin, un plongeur est mort en sortie, près de Marseille (je ne connais pas les conditions exact de l'accident, ne polémiquons pas)... n'oublions pas que les conséquences d'un problème peuvent être fatal.

     

    Après chacun joue avec sa santé et sa vie comme il l'entend. 

    Je ne juge pas, mais je trouve anormal qu'un instructeur ne respecte pas les protocoles de sécurité juste pour le business.

    Un des plongeurs arrive en fin de bouteille, la plongée s'arrête, point à la ligne.

     

    Je peux surement paraître extrême et je ne souhaite pas m'opposer à ton point de vue ni à ta pratique.

     

    Je pense simplement que si ces protocoles ont été mis en place, il doit bien y avoir une raison.

    La plongée est pour moi un loisir que je souhaite pratiquer longtemps et sans problème, je prendrai donc toujours les bonnes pratiques les plus contraignantes en matière de sécurité.

     

     

     

    Modifié par aka74

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut aka 74,

     

    Tu as plein de certitudes (une plongée doit se terminer à 50ars ! Ah t'es tu demandé pourquoi ? Et si tu finis à 40b que se passe t'il de grave ?)... C'est bien, mais dans la vraie vie c'est plus complexe et moins tranché que ce que tu énonces notamment en matière de plongée loisir qui est le niveau que tu pratiques.

     

    C'est sans doute la contrepartie de ton petit début d'expérience et de formation. Tu aurais tout avantage à mon humble avis à passer le niveau 2, si si.

     

    Un des forumeurs qui t'a répondu (moniteur fédéral à ma connaissance) est une pointure dans les questions de décompression et d'ordinateurs de plongée, tu peux aisément te fier à ses avis avisés (bardass) sur le sujet.

     

    Bon courage pour la suite.

    • Like 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu as raison autrichon gris, c'est pour cette raison que j'ai ajouté à la fin de mon message

    "Je peux surement paraître extrême et je ne souhaite pas m'opposer à ton point de vue ni à ta pratique."

     

    Une personne expérimentée gérera cela avec intelligence, je n'en doute pas.

    Y compris le reste.

     

    Je ne jugeais pas le contenu de l'intervention (ce qui je conviens, en me relisant, peut laisser croire).

    C'est le comportement du guide de palanqué avec qui j'ai plongé que je critique (d'ailleurs sur les autres plongées, avec un autre guide, ça s'est passé tout autrement).

     

    Les centres de plongée (y compris en formation) par lesquels je suis passé en France étaient tous extrêmement rigoureux sur tous les aspects que j'évoque.  J'ai surement été formaté à penser ainsi, ce qui correspond quand même bien à ma nature... donc ça me va bien.

     

    Et comme je le disais, je ne juge pas la pratique des autres (en plus, vue mon peu d'expérience, je suis assez mal placé), par contre ça me dérange quand je suis concerné.

    Dans quelques années, je serai surement moins tendu la dessus (quoi que), mais actuellement ce n'est pas le cas.

    Modifié par aka74

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A mes début, je consommais énormément et régulièrement, arrivé à env. 50b je dis bien environ, je passait sur l'octopus du gp. Je n'ai jamais trouvé que ça présentait le moindre risque et je ne trouve toujours pas. Et pour la suite de la plongée, le premier de la palanquée qui arrivait à 50b déclenchait la fin de plongée. Surtout que comme ça se produit fatalement quand même vers la fin de la plongée, tu n'es plus à une grande profondeur. Et mon club est très rigoureux en ce qui concerne la sécurité. Pour moi l'attitude du guide n'a rien de répréhensible.

    En ce qui concerne l'ordinateur, bien qu'il ne soit pas obligatoire, dans mon club, il est conseillé de s'en équiper le plus tôt possible, j'avais le mien avant la fin de ma formation N1.

    Une pause de 1h30 n'a rien d'exceptionnelle, il faut voir à quelles profondeurs ont lieu les plongées, dans certaines croisières tu peux faire 4 plongées par jour...

    Quant au non respect de palier obligatoire, chacun est libre de se suicider et personne ne m'obligera à ne pas les respecter. 

    Modifié par jeancri25

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, aka74 a dit :

     

    J'en viens donc à mes questions:

    Vu comment certaines consignes de sécurité étaient un peu prise à la légère, je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées  en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté.

     

    Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur.

     

    - Existe-t-il des formations spécifiques sur le sujet (hors passage de niveau)?

    - Sinon, ou pourrais-je trouver des ressources pour me former?

    - Vu mon profil, est-ce qu'un ordinateur tout simple comme le Cressi Leonardo (un des moins chère) irait?

     

    D'avance merci pour vos réponses.

     

     

    Excellente idée pour l'ordi: en 2019, personne ne devrait envisager de plonger sans avoir son propre ordi; d'autant plus qu'il est aujourd'hui possible de mettre la main, pour une bouchée de pain, sur des p'tites merveilles très performantes, complètes et archi-simples d'utilisation. Perso, je vais un peu plus loin: je ne plonge pas avec quelqu'un qui n'est pas correctement formé et équipé pour la plongée qu'on compte faire. Et être correctement équipé, à mon sens, implique d'avoir un ordi.

     

    Pour le reste, je ne peux que vous conseiller, à l'instar de ce que vous ont suggéré les autres intervenants, de compléter votre formation avec un niveau vous permettant d'atteindre un degré pertinent d'autonomie. Minimalement un N2 ou son équivalent internationale, l'OWD de Padi, par exemple. En-deçà, c'est à peine suffisant, encore une fois à mon avis, pour plonger dans autre chose qu'un milieu protégé.

     

    Vous parlez de "palier" à plusieurs reprises; vous faites ici référence à des paliers de décompression ou à des arrêts de sureté? Parce qu'il ne s'agit aucunement de la même chose et, trop souvent, les plongeurs novices - voire des moins novices - confondent les deux.

     

    Je pose la question car c'est essentiel, ici, de distinguer plongée hors des limites de déco et plongée avec déco. La plongée hors déco, c'est la plongée récréative que fait 99% des plongeurs dans le monde et c'est la seule que vous êtes pour l'instant autorisée à faire; la plongée de décompression implique un niveau de formation, de préparation et de l'équipement bien spécifique. On apprend aux plongeurs récréatifs les BASES de la déco uniquement pour les outiller à faire un palier de décompression d'urgence, s'ils ont merdé à ce point dans leur planification de plongée qu'ils sont tombés en zone de déco. Bref, un plongeur récréatif qui fait de la déco, c'est d'abord et avant tout un plongeur qui a merdé. 

     

    La question du partage de l'octo du guide, pour sa part, m'apparaît assez simple: on plonge avec un 2ème détendeur pour permettre le partage d'une source d'air avec un tiers advenant une urgence. À compter du moment où il y a partage d'air, on devrait automatiquement tomber, de facto, dans les protocoles d'urgence et mettre fin à la plongée. Si ce n'est pas ce qui est fait, on a alors un guide qui est, du coup, hors normes de sécurité minimales puisqu'il n'a plus de redondance de sources d'air en cas d'incident. Imaginez le scénario suivant un instant: Guide plonge avec deux plongeurs, Bob et Joe. Ça roule, tout le monde est content jusqu'à ce Bob avise Joe et le Guide qu'il est sur le bord de la réserve, alors que les deux autres plongeurs de la palanquée ont encore beaucoup de gaz. Qu'à cela ne tienne, Guide propose à Bob de prendre son octo et de poursuivre la plongée. Ça va bien comme ça jusqu'à ce que Joe, qui n'avait pas trop porté attention à sa conso constate qu'il est lui aussi presqu'à sec... Et là, c'est emmerdant, parce que Bob, déjà nerveux au max de devoir respirer depuis l'octo de Guide, a presque vidé le cylindre de ce dernier... Bref, Guide, Bob et Joe sont dans la merde sous l'eau et Guide, s'il arrive quoi que ce soit, sera dans la merde légale solide...
     

    Bref, un plongeur qui arrive dans la zone de réserve, quel qu'il soit, doit appeler la fin de la plongée et tous les autres plongeurs de la palanquée, quels qu'ils soient, doivent agir en conséquence et obéir à cet ordre. Maintenant, s'il s'agit de plongeurs autonomes, ils pourront poursuivre s'ils le veulent bien, tant qu'ils sont dans leurs limites de formation. Le Guide, lui, devra s'assurer que le plongeur qui met fin à la plongée atteigne la surface sécuritairement et qu'il sera ramené, le cas échéant, au bateau, sans heurts.

     

    Dans votre exemple égyptien, il y a plusieurs éléments de manquements qui m'auraient incité à porter tout ceci à l'attention de l'organisme réglementaire qui chapeaute le centre et le guide.

    Pour les intervalles de surface, par contre, s'ils sont brefs, ce n'est pas très grave tant qu'ils respectent les normes. Au pire, ce seront les plongées subséquentes qui seront vraiment courtes ou pas très profondes.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, aka74 a dit :

    - Existe-t-il des formations spécifiques sur le sujet (hors passage de niveau)?

    - Sinon, ou pourrais-je trouver des ressources pour me former?

    - Vu mon profil, est-ce qu'un ordinateur tout simple comme le Cressi Leonardo (un des moins chère) irait?

     

    D'avance merci pour vos réponses.

     

    Bon, comme d'habitude c'est parti dans tous les sens !

    Je vais tenter une approche pragmatique et donc des réponses pragmatiques :

    1) quel est le sujet ?

    2) quel est le sujet ?

    3) Oui !

    Modifié par CMDC
    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 24 minutes, CMDC a dit :

    Je vais tenter une approche pragmatique et donc des réponses pragmatiques :

    1) quel est le sujet ?

    2) quel est le sujet ?

    3) Oui !

    "Vu comment certaines consignes de sécurité étaient un peu prise à la légère, je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées  en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté.

     

    Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur." nous a dit aka

    je ne connais pas de formation particulière sur l'utilisation des tables hors niveau du moins en France mais dans une structure privée, je pense que ça doit être parfaitement possible

    tu as tout ça dans le N2 qui te prépare tout à fait à la plongée avec pallier de décompression ou dans le bouquin préparant au N2 si tu veux le faire tout seul. c'est relativement simple et ensuite tu écoutes ton ordi dont le modèle le moins cher conviendra tout à fait.

     

    et pour ton guide le réflexion de bardass me semble la plus logique, "même si cela n'est pas recommandé, cela se fait aussi pour ne pas pénaliser les autres plongeurs de la palanquée sur la durée de la plongée" je pense qu'il l'a fait à une profondeur qui permettait à tout le monde de remonter en sécurité sans manquer d'air. Comme dans tout, il faut faire la part des choses....

     

     

    Modifié par jeancri25
    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, aka74 a dit :

    N1 (CMAS 1 étoile) depuis cette année, je totalise une vingtaine de plongée.

    Ce niveau me convient très bien, je ne compte pas passer mon niveau 2 (seulement et peut être le PA12)

    La plongée-tourisme me satisfaisant pleinement pour l'instant.

    Rassures toi , tu n'es pas le seul aujourd'hui et une multitude de plongeurs ne souhaitent pas aller au delà et aspirent simplement à agrémenter leurs séjours de quelques plongées par ci par la.

     

    Il y a 4 heures, aka74 a dit :

    Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur.

    Ce document peut d'intéresser.

    https://www.ffessmcif.fr/wp-content/uploads/2018/01/JF-Kervinio-Deco.pdf

     

    Il y a 4 heures, aka74 a dit :

    je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées  en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté.

    Bonne idée.

    Les "ordis", même les moins cher fort heureusement marchent tous bien ...

    cependant certains éléments peuvent t'aider dans ton choix comme :

    - Changement pile/batterie facile.

    - Console ou montre.

    - Lisibilité des caractères.

    - Simplicité d'utilisation.

    - Suivi de la marque.

    Et j'en oublie certainement ...

    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Nicolas Duguay a dit :

    Minimalement un N2 ou son équivalent internationale, l'OWD de Padi, par exemple.

    Je ne voudrais pas que cette assertion passe inaperçue, elle est promise à de trop beaux développements ! :froglol:

     

     

    Il y a 1 heure, Nicolas Duguay a dit :

    À compter du moment où il y a partage d'air, on devrait automatiquement tomber, de facto, dans les protocoles d'urgence et mettre fin à la plongée. Si ce n'est pas ce qui est fait, on a alors un guide qui est, du coup, hors normes de sécurité minimales puisqu'il n'a plus de redondance de sources d'air en cas d'incident

    Non, un partage d'air ne signifie pas "automatiquement" que l'on soit en situation d'urgence.

    C'est ce que voulait dire @bardass par "Il faut que le guide gère cela correctement". Encore faut-il sortir du raisonnement limité aux principes dogmatiques.

     

    Il est parfaitement envisageable de réaliser un partage d'air sans risque, pour peu que la surface soit accessible rapidement (palier obligatoire absent ou fini, profondeur faible) et que se partage soit fait en amont des seuils critiques.

    Exemple en Egypte, fin de plongée, tout le monde longe le plateau récifal à moins de 10 m de profondeur, personne n'a de palier obligatoire. Marcel n'a plus que 50 bars alors que le Guide a 100 bars. Léon a 80 bars. Marcel prend l'octopus du Guide et tout le monde poursuit la balade dans les 5-6 m. Quand Léon ou le Guide arrive à 60 bars, Marcel repasse sur son propre détendeur et tout le monde remonte en surface. Une ou 2 minutes plus tard, tout le monde aura 50 bars ou plus en surface. Je ne vois pas où situe le danger d'une telle situation.

     

     

    Il y a 1 heure, Nicolas Duguay a dit :

    Pour les intervalles de surface, par contre, s'ils sont brefs, ce n'est pas très grave tant qu'ils respectent les normes.

    Là par contre, je te trouve étonnamment permissif ...

    Pourrais-tu nous dire ce que sont "les normes" en la matière, je n'avais pas connaissance qu'il en existe concernant les intervalles de surface ... :confused:

     

    • Thanks 1
    • Haha 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 12 minutes, Scubaphil a dit :

    Minimalement un N2 ou son équivalent internationale, l'OWD de Padi, par exemple.

     

    il y a 13 minutes, Scubaphil a dit :

    Je ne voudrais pas que cette assertion passe inaperçue, elle est promise à de trop beaux développements ! :froglol:

     

    Effectivement, c'est plus l'Advanced Open Water, voire le Rescue, qui est l'équivalent du N2. 😉

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 52 minutes, Scubaphil a dit :

    Je ne voudrais pas que cette assertion passe inaperçue, elle est promise à de trop beaux développements

    Moi qui avait décidé de jouer l'indifférence sur ce coup là !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Scubaphil a dit :

    Je ne voudrais pas que cette assertion passe inaperçue, elle est promise à de trop beaux développements ! :froglol:

     

     

    My bad! Sorry! :)

     

    Ceci dit, faut admettre qu'en ce qui concerne les plongeurs non-français formés à la nord-américaine, la notion de "plongeur encadré" est plutôt dure à situer... Ce qu'on sait, par contre, c'est qu'ils sont clairement "sub-standard" par rapport à un OWD. 

    Il y a 1 heure, Scubaphil a dit :

     

    Là par contre, je te trouve étonnamment permissif ...

    Pourrais-tu nous dire ce que sont "les normes" en la matière, je n'avais pas connaissance qu'il en existe concernant les intervalles de surface ... :confused:

     

     

    C'est pas tant une norme ou un temps défini à l'avance qu'une simple analyse des besoins en temps de fond sans déco pour la plongée subséquente. Mon intervalle de surface va être calculée de telle sorte qu'elle n'impacte pas trop négativement la faisabilité de mon plan de 2ème plongée. Ou alors, si j'ai des obligations en matière de durée d'intervalle, je vais ajuster mon plan de plongée successive en conséquence.

     

    Bref, ce que je veux dire, c'est qu'il est inutile d'arriver avec des règles fixes du genre "ça prend une intervalle de surface minimale de 3 heures pour éliminer l'azote". Premièrement, c'est faux et deuxièmement, c'est inapplicable dans la plupart des situations de plongée réelle.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...